dimanche 23 février 2020

23/02 - LA DANSE APPELÉE AMOUR 
Par OSHO. 

OSHO, C'EST DE L'EAU SUR DU FEU.
Osho : Je n'ai jamais dit que l'amour était détruit par le mariage. Comment le mariage pourrait-il détruire l'amour? Oui, l'amour est détruit dans le mariage, mais il est détruit par vous, pas par le mariage. Il est détruit par les deux partenaires. Comment l'amour pourrait-il être détruit par le mariage ? C'est vous qui le détruisez parce que vous ne savez pas ce qu'est l'amour. Vous faites simplement semblant de le connaître, vous espérez simplement que vous le connaissez; vous rêvez que vous le connaissez, mais vous ne savez pas ce qu'est l'amour. L'amour doit être appris; c'est l'art le plus grand qui soit.
Si les gens dansent et que quelqu'un vous demande: 'Venez dansez', vous répondrez: 'Mais je ne sais pas comment danser'. Vous ne vous lancez simplement pas dans la danse en espérant faire croire à tout le monde que vous êtes un grand danseur. Vous ne feriez de vous qu'un bouffon; vous ne prouverez pas de cette façon que vous êtes un danseur. Cet art doit être appris - sa grâce, son mouvement. Vous devrez y exercer votre corps.
Vous n'allez pas, tout de go, vous mettre à peindre simplement parce que la toile est prête et qu'il y a des pinceaux et des couleurs. Vous ne vous mettez pas à peindre pour autant. Vous ne vous dites pas: 'Toutes les conditions sont réunies, donc je peux peindre'. Vous pouvez peindre, mais vous ne serez pas un peintre pour autant.
Vous rencontrez une femme - la toile est devant vous. Vous devenez immédiatement un amant; vous vous mettez à peindre et elle aussi se met à peindre sur vous. Bien sûr, vous prouvez ainsi tous les deux votre naïveté - des naïfs mutuellement peints - et tôt ou tard vous comprendrez ce qui vous arrive. Mais vous n'avez jamais songé que l'amour est un art. Vous n'êtes pas nés avec cet art; cela n'a rien à voir avec votre naissance. Vous devez l'apprendre. C'est l'art le plus subtil.
Vous êtes nés seulement avec un potentiel. Bien sûr, vous êtes nés avec un corps; vous pouvez être un danseur parce que vous avez un corps. Vous pouvez mouvoir votre corps et vous pouvez être un danseur, mais danser doit être appris. Beaucoup d'effort est nécessaire pour apprendre la danse. Et la danse n'est pas si difficile parce que vous seul y êtes impliqué.
L'amour est beaucoup plus difficile. C'est une danse avec quelqu'un d'autre. L'autre est aussi nécessaire pour savoir ce qu'est danser. S'harmoniser avec quelqu'un est un grand art. Créer une harmonie entre deux personnes… deux personnes, cela veut dire deux mondes différents. Lorsque deux mondes se rapprochent, le choc se produira inévitablement si vous ne savez pas comment vous harmoniser. L'amour est harmonie et le bonheur, la santé, l'harmonie, naissent tous de l'amour. Apprenez à aimer. Ne soyez pas pressé de vous marier, apprenez à aimer. Devenez d'abord un amoureux remarquable.
Et quelle en est la condition ? La condition est qu'un amoureux remarquable est toujours prêt à donner de l'amour, sans se soucier s'il lui est retourné ou pas. L'amour est toujours rendu, c'est dans la nature même des choses. Il en va de même si vous allez dans la montagne et chantez une chanson, les vallées répondent. Avez-vous déjà éprouvé un écho dans les montagnes, dans les collines ? Vous criez et les vallées crient, vous chantez et les vallées chantent. Chaque coeur est une vallée, si vous y versez de l'amour, il répondra.
La première leçon de l'amour est de ne pas demander de l'amour, mais simplement de le donner. Devenez un donneur.Les gens font juste le contraire. Même lorsqu'ils donnent, ils donnent seulement avec l'idée que l'amour devrait revenir; c'est un troc. Ils ne partagent pas, ils ne partagent pas librement, ils partagent sous condition. Ils passent leur temps à observer du coin de l'oeil si l'amour leur est rendu ou non. Des pauvres gens... ils ne connaissent pas le fonctionnement naturel de l'amour. Vous le déversez, il vient en retour.
Et s'il ne revient pas, il n'y a pas à s'inquiéter, parce qu'un amoureux sait qu'aimer rend heureux. S'il revient, bien; alors le bonheur est multiplié. Mais même s'il ne revient jamais, dans le fait même d'aimer vous devenez si heureux, si extatique - qui se soucie alors s'il y a un retour ou non ?
L'amour a son propre bonheur intrinsèque. Il se présente lorsque vous aimez. Il n'y a pas besoin d'en attendre le résultat. Commencez simplement à aimer. Peu à peu, vous verrez que bien plus d'amour revient vers vous. L'on aime et l'on découvre ce qu'est l'amour, seulement en aimant. Tout comme l'on apprend la natation en nageant, l'on aime en aimant.
Les gens sont très avares. Ils attendent un certain grand bien-aimé; alors ils aimeront. Ils restent fermés, ils restent retranchés, ils ne font qu'attendre. De quelque part, une certaine Cléopâtre viendra et alors ils ouvriront leur coeur - mais à ce moment-là ils ont complètement oublié comment l'ouvrir.
Ne manquez pas une occasion d'amour. Même en passant dans la rue, vous pouvez être dans l'amour. Même avec un mendiant, vous pouvez être dans l'amour. Il n'y a pas besoin de lui donner quelque chose; vous pouvez au moins lui sourire. Cela ne coûte rien; mais votre sourire même ouvre votre coeur, rend votre coeur plus vivant. Tenez la main de quelqu'un - celle d'un ami, ou d'un étranger. N'attendez pas d'aimer seulement lorsque la personne idéale se montrera. Sinon la personne idéale n'arrivera jamais. Continuez à aimer. Plus vous aimez, plus la possibilité existera pour la personne idéale de se présenter, parce que votre coeur commence à fleurir. Et un coeur en floraison attire de nombreuses abeilles, de nombreux amoureux.
Vous avez été éduqués d'une manière fausse. D'abord, chacun vit sous la fausse impression que chacun est déjà un amoureux. Vous croyez que vous êtes un amoureux de naissance. Ce n'est pas si facile; oui, il y a une potentialité, mais la potentialité doit être cultivée, disciplinée. La graine existe, mais elle doit aboutir à une floraison. Vous pouvez continuer à porter votre graine; aucune abeille ne viendra. Avez-vous jamais vu des abeilles s'approcher des graines ? Ne savent-elles pas que les graines peuvent devenir des fleurs ? Elles viennent lorsque les graines deviennent des fleurs; devenez une fleur, ne restez pas une graine.
Deux personnes, séparément malheureuses, créent plus de tristesse l'une pour l'autre lorsqu'elles se mettent ensemble; c'est mathématique. Vous étiez malheureux, votre amie était malheureuse et vous espérez tous les deux, qu'en étant ensemble, vous deviendrez tous les deux heureux ? C'est… c'est une arithmétique si évidente, comme deux plus deux font quatre, c'est aussi simple que cela. Pas besoin de mathématique plus compliquées; c'est très banal, vous pouvez compter cela sur vos doigts. Vous deviendrez malheureux tous les deux.
Faire la cour est une chose. Ne dépendez pas de la séduction. En fait, avant de vous marier, débarrassez-vous vous de la séduction. Ma suggestion est que le mariage ne devrait advenir qu'après la lune de miel, jamais avant. Seulement si tout se passe bien, seulement alors le mariage peut advenir.
La lune de miel après le mariage, c'est très dangereux. A ma connaissance, quatre-vingt-dix-neuf pour cent des mariages sont terminés au moment où la lune de miel est finie. Mais alors vous êtes piégés, vous n'avez plus d'échappatoire. La société entière, la loi, la justice - tout le monde est contre vous si vous quittez votre épouse, ou si votre épouse vous quitte. Alors toute la morale, la religion, le prêtre, chacun est contre vous.
En fait, la société devrait créer toutes les barrières possibles pour le mariage et aucune barrière pour le divorce. La société ne devrait pas permettre aux gens de se marier si facilement. La loi devrait créer des barrières - vivez avec votre amie pendant deux ans au moins; ensuite la loi peut vous permettre de vous marier.
Pour l'instant ils font simplement l'inverse. Si vous voulez vous marier, personne ne demande si vous êtes prêts ou si c'est juste un caprice, simplement parce que vous aimez le nez de votre amie. Quelle sottise ! L'on ne peut pas vivre seulement avec un long nez. Après deux jours, le nez sera oublié. Qui regarde le nez de sa propre épouse ? L'épouse n'a jamais l'air belle, le mari ne semble jamais beau. Une fois que vous êtes habitué [l'un à l'autre], la beauté disparaît.
Deux personnes devraient avoir le droit de vivre ensemble assez longtemps pour se familiariser l'un avec l'autre. Et même s'ils veulent se marier, l'on ne devrait pas le leur permettre. Alors les divorces disparaîtront du monde. Les divorces existent parce que les mariages sont faux et obligatoires. Les divorces existent parce que les mariages se font à partir d'une dimension romantique.
Une humeur romantique est bonne si vous êtes un poète… et les poètes ne sont pas connus pour être de bons maris ou de bonnes épouses. En fait, les poètes sont presque toujours des célibataires. Ils flirtent mais ils ne sont jamais piégés; de ce fait leur romantisme reste vivant. Ils continuent à écrire de la poésie, de la belle poésie. L'on ne devrait pas se marier à une femme ou à un homme dans un état poétique. Laissez l'état de prose venir, ensuite mettez-vous ensemble. Parce que la vie quotidienne est plutôt semblable à de la prose qu'à de la poésie. Il faut mûrir pour cela. L'on devrait devenir assez mature.
La maturité signifie que l'on n'est plus un sot romantique. L'on comprend la vie, l'on comprend la responsabilité de la vie, l'on comprend les difficultés d'être ensemble avec une autre personne. L'on accepte toutes ces difficultés et l'on décide pourtant de vivre avec cette personne. L'on n'espère pas que tout ne sera que paradis et vie en rose. L'on n'espère pas une absurdité; l'on sait que la réalité est dure, qu'elle est ardue. Il y a des roses, mais peu et pas souvent; entre, il y a beaucoup d'épines.
Lorsque vous êtes devenus vigilant à tous ces problèmes et que malgré tout vous décidez qu'il est valable de se risquer et d'être avec une autre personne plutôt que d'être seul, alors mariez-vous. Alors les mariages ne tueront jamais l'amour, parce que cet amour est réaliste. Le mariage ne peut tuer que l'amour romantique et l'amour romantique est ce qu'on appelle l'enfance de l'amour. L'on ne devrait pas en dépendre; l'on ne devrait pas l'envisager comme une nourriture. Ce ne peut être tout au plus qu'un cornet glacé. Vous pouvez en manger parfois, mais n'en dépendez pas. La vie doit être plus réaliste, plus prosaïque.
Le mariage en soi ne détruit jamais rien. Le mariage ne révèle que ce qui est caché en vous; il l'exprime Si l'amour est caché en vous, à l'intérieur de vous, le mariage le révèlera. Si l'amour n'était qu'une prétention, qu'une amorce, alors, tôt ou tard, il devra disparaître. Et ensuite votre réalité, votre personnalité hideuse fera surface. Le mariage est simplement une opportunité; ainsi quoi que vous ayez à révéler, en sortira.
Je ne dis pas que l'amour est détruit par le mariage. L'amour est détruit par les gens qui ne savent pas comment aimer. L'amour est détruit parce qu'en premier lieu l'amour n'est pas là. Vous aviez vécu dans un rêve; la réalité détruit ce rêve. Autrement l'amour est quelque chose d'éternel, qui fait partie de l'éternité. Si vous grandissez, si vous connaissez l'art d'aimer et vous acceptez les réalités d'une vie aimante, alors l'amour continue de croître chaque jour. Le mariage devient alors une opportunité immense de croître en amour.
Rien ne peut détruire l'amour. S'il est présent, il continuera de croître. Mais mon sentiment est qu'en premier lieu, il n'est pas présent. Vous vous êtes fourvoyé; quelque chose d'autre était présent. Peut-être que le sexe était là, que le sex-appeal était là. Alors il sera détruit, parce qu'une fois que vous avez aimé une femme, le sex-appeal disparaît, parce que le sex-appeal se manifeste seulement avec l'inconnu. Une fois que vous avez goûté le corps d'une femme ou d'un homme, le sex-appeal disparaît. Si votre amour était seulement du sex-appeal, il va nécessairement disparaître. Aussi, ne prenez jamais l'amour pour quelque chose d'autre. Si l'amour est vraiment de l'amour ....
Que veux-je dire lorsque je dis: 'vraiment de l'amour' ? Je veux dire qu'étant simplement en présence de l'autre, vous êtes soudain heureux, qu'en étant simplement ensemble vous vous sentez extatique, la présence même de l'autre comble quelque chose de profond dans votre coeur ... quelque chose se met à chanter dans votre coeur, vous entrez alors en harmonie. La présence même de l'autre vous aide à être ensemble; vous devenez plus un individu, plus centré, plus enraciné. Alors c'est cela l'amour.
L'amour n'est pas une passion, l'amour n'est pas une émotion. L'amour est une prise de conscience profonde que quelqu'un, d'une certaine façon vous complète. Quelqu'un fait de vous un cercle plein. La présence de l'autre augmente votre présence. L'amour vous donne la liberté d'être vous-même; ce n'est pas de la possessivité.
Ainsi, observez. Ne pensez jamais au sexe comme à de l'amour, autrement vous serez déçu. Soyez alerte et lorsque vous commencez à réaliser qu'avec quelqu'un, sa simple présence, sa présence pure - rien d'autre, rien d'autre n'est nécessaire; vous ne demandez rien - juste sa présence, ce que l'autre est, est suffisante pour vous rendre heureux... quelque chose commence à fleurir en vous, mille et une fleurs de lotus ... alors vous êtes amoureux et ensuite vous pouvez passer par toutes les difficultés que la réalité crée. Beaucoup d'angoisses, beaucoup d'anxiétés - vous serez à même de tout traverser et votre amour fleurira de plus en plus, parce que toutes ces situations deviendront des défis. Et votre amour, en les surmontant, deviendra de plus en plus fort.
L'amour est l'éternité. S'il est présent, il continuera alors de croître et de s'épanouir. L'amour connaît le début, mais ne connaît pas la fin.
Osho, Extrait de: The Discipline of Transcendence

MESSAGE DE OSHO* - CE QUE VOUS VIVEZ ST LA RÉSURRECTION DANS LA CHAIR.

OSHO, UN PASSEPORT POUR VOTRE LIBÉRATION.

EXERCEZ-VOUS A AVOIR L’ESPRIT OUVERT. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire