samedi 22 février 2020

*+22/02 - LA FÉDÉRATION GALACTIQUE. 
ILS NETTOIENT NOTRE ATMOSPHÈRE. 
ÉRADIQUENT LES VIRUS LES PLUS DANGEREUX. 



La Fédération Galactique, également appelée Fédération Galactique de la Lumière, la Confédération (des Planètes), l'Alliance Interstellaire, l'Alliance des Sphères ou la Fédération Galactique des Mondes, est une coopération des civilisations voyageant dans l'espace dans notre galaxie de la Voie Lactée. La Fédération se compose de centaines de milliers de membres et a été fondée il y a des millions d'années, après une série de guerres dans la constellation de la Lyre.* 
-----------------------------------
*Le Témoignage de Pierre Monnet sur son contact avec des êtres de Vega (Alpha de la constellation de la Lyre)
Le Cosmos abrite des milliards de systèmes solaires pourvus de planètes habitées. Entre ces univers existent des vides qui sont des zones de compression de l'espace et du temps. Elles se comptent dans la proportion de : une pour cinq univers. Les vaisseaux utilisés par les Êtres évolués utilisent ces vides pour voyager d'un univers à l'autre.
Le livre "Les extraterrestres m'ont dit..." de Pierre Monet
-----------------------------------
La destruction qui s'est produite à cette occasion a conduit les survivants à essayer de résoudre les conflits galactiques de manière pacifique. Chaque galaxie habitée de notre univers a une fédération, mais la nôtre est l'une des plus anciennes.La Fédération Galactique a une énorme flotte de vaisseaux spatiaux à sa disposition qui interviennent si nécessaire dans n'importe quel endroit où les conflits sont imminents. Les technologies interdimensionnelles qu'ils peuvent utiliser sont d'un niveau si élevé que nous pouvons à peine les imaginer. Leur contrôle de l'énergie est presque parfait, donc des choses comme la dématérialisation, devenir invisible ou la création de petites orbes d'énergie qui peuvent être libérées avec une affectation (par exemple pour créer des crop circles) ne posent aucun problème.

Leurs navires sont souvent créés de matière vivante. Certaines sont aussi grandes que des planètes et sont totalement autosuffisantes avec des bois, des champs et des rivières. 
-----------------------------------------------
LE SEIGNEUR ASHTAR ET LA NOUVELLE JERUSALEM
Quartiers du Seigneur Sananda, du Seigneur Ashtar..
-----------------------------------------------
La flotte de la Fédération se compose de navires des nations participantes et de plusieurs flottes opérant individuellement. Certaines de ces flottes sont dirigées par des commandants qui sont devenus quelque peu renommés sur Terre et sont parfois canalisés, comme Ashtar et Hatonn. Ces canalisations ont commencé il y a une cinquantaine d'années et ces derniers temps, de plus en plus de médiums auto-déclarés prétendent le faire, mais la plupart d'entre eux ne semblent pas très purs.
La Fédération Galactique est contrôlée par un grand conseil, composé de petits conseils, eux-mêmes composés de conseils encore plus petits, dont chacun est représenté par tous les membres distincts. De cette façon, cette énorme organisation reste gérable. La hiérarchie entre les membres est généralement déterminée par leur développement spirituel. Les membres les plus évolués sont de beaux êtres légers qui expriment la Volonté de Dieu.
En ce moment, une partie considérable de la Fédération Galactique est présente autour de la Terre pour mener à bien la fin tumultueuse de notre cycle de dualité. Bien que tout notre univers monte, l'Ascension de la Terre est une histoire différente. Les millions de navires qui planent actuellement autour de la Terre sont à peu près divisés en trois couches, dont la couche extérieure contient les plus gros navires. Ce n'est pas une unité statique mais une arrivée et un départ continus de toutes sortes de navires qui utilisent l'hyperespace et des portes stellaires comme le soleil pour se rendre à leurs planètes d'origine ou à d'autres endroits de l'univers.



Puisque la population sur Terre est humaine, les civilisations humaines au sein de la Fédération Galactique jouent un rôle important dans l'aide à notre processus d'ascension. À ce groupe appartiennent, par exemple, les Pléiadiens et les Siriens. Environ 40% de la Fédération Galactique est humaine, le reste est composé d'autres espèces et d'êtres invisibles. Beaucoup d'entre eux partagent un lien génétique avec nous mais sont plus développés que nous.
Ils ont visité notre planète pendant des millions d'années et ont laissé de nombreux souvenirs tels que des bâtiments et des objets d'art, bien que beaucoup d'entre eux aient été fabriqués par des visiteurs étrangers négatifs qui ne font pas partie de la Fédération Galactique.
Ce lien avec les extraterrestres est caché autant que possible par la science dominante, qui est sous le contrôle des illuminati.
Pour obéir autant que possible à la Loi Universelle de Non-Interférence, le contact avec les terriens a été maintenu au minimum par la Fédération Galactique jusqu'à présent. Les gens qu'ils contactent directement, comme Billy Meier de Suisse, Carlos Diaz** du Mexique et Howard Menger* des États-Unis, ont souvent un lien génétique avec une certaine civilisation galactique. Ils vivent une vie sur Terre en leur nom afin que leurs expériences puissent être partagées plus tard. Comme cela se produit généralement dans une dimension supérieure, les autres peuvent littéralement puiser dans l'énergie d'une certaine expérience et la revivre.
-----------------------------------------------
* Howard Menger. Le plus déroutant des contactés d’outre-espace, Howard Menger, fut un véritable visionnaire de l’Ère Nouvelle.

"Mes amis, les hommes de l'espace "
-----------------------------------------------
Ce n'est que par exception que des amitiés entre des extraterrestres amis et des terriens naissent lorsque cela n'était pas prévu à l'origine. Généralement, ils restent autant que possible en arrière-plan. Cependant, ils sont la garantie que le processus d'Ascension se déroule comme prévu et que les actions des illuminati, qui essaient de tout pour perturber ce processus, ne sont pas trop efficaces. Ils maintiennent le niveau d'oxygène dans notre air à la hauteur, prévenant les attaques et les guerres nucléaires, nettoyant les retombées radioactives, éliminant la pollution (chimique), les chemtrails et les maladies et minimisant les effets des catastrophes naturelles, causées par l'homme ou non, etc.
Ils le font pour le virus actuellement. il y a un ovni au dessus de l'aéroport d'Orly et je pense au dessus de tous les aéroports.
Dès que les chefs de gouvernement des pays de la Terre, qui connaissent pour la plupart leur existence, feront preuve de transparence, cela changera. Selon les channelings qui sont la façon dont les membres de la Fédération Galactique communiquent avec nous jusqu'à présent, ils se montreront alors davantage en public et leur technologie supérieure deviendra partiellement disponible pour nous.
"Normalement, nous nous abstiendrons de tout contact direct, car il est essentiel de permettre aux civilisations en développement de trouver leur propre chemin vers la compréhension et l'expérience à leur guise. Ce serait tout à fait incorrect si, en désirant vous aider, nous avons modifié votre évolution, et C'est pourquoi nous vous expliquons souvent que nous ne pouvons pas être vus comme une ingérence. C'est différent lorsque les Seigneurs de la Création nous donnent l'autorisation de le faire, car ce sont eux qui planifient vos cycles. " - SaLuSa (de Sirius), canalisé par Mike Quinsey, 22 décembre 2010
-----------------------------------------------
SALUSA DE SIRIUS PARLE DU GÉNÉRATEUR À PLASMA DE MR KESHE.

KESHE – 2016 FUTUR TRANSPORT DE L’ESPACE (KF-SSI).

La Fondation Keshe, son générateur à plasma....

Plasma Laurentides
Sur ce site, vous trouverez une panoplie d’informations liées à la Science et aux Technologies du Plasma, mais également à la Permaculture, et bien d’autres Infos.
-----------------------------------------------

** Le contacté Carlos Diaz
Carlos Diaz, homme modeste et discret, photographe de son métier, vit avec sa famille aux alentours de la ville de Tepoztlan. Ce jour là, un matin de janvier 1981, Carlos Diaz pénètre sur le parking désert du Parc d'Ajusco, près de Mexico. Il a rendez-vous avec un journaliste dont il doit illustrer un article sur le parc pour un magazine de Mexico. Etant le premier arrivé, Diaz reste assis dans sa voiture tout en vérifiant et préparant son matériel photographique. Bien que ce soit tôt le matin, l'air est déjà imprégné d'humidité au point que le seul fait de rester assis devient vite inconfortable. Diaz commence à consulter sa montre avec impatience car le soleil va bientôt se lever et il n'a pas commencé à effectuer ses repérages. Soudain, son attention est attirée par une étrange lumière jaune montant de la vallée qui s'étend au-dessous de lui. Il pense d'abord à un feu de forêt mais, un instant plus tard, la source lumineuse se dévoile : un grand ovni orangé, de forme ovale, plane à une trentaine de mètres de sa voiture. N'en croyant pas ses yeux, Diaz saisit sur le champ son appareil. L'ayant calé sur le volant, il prend une série de clichés à toute vitesse. Sentant la voiture violemment secouée, Diaz finit par sortir du véhicule en prenant encore deux photos. Ce seront les dernières : l'engin file à la verticale dans le ciel, laissant le Mexicain sous le choc.

Cette surprenante rencontre n'était en fait qu'une première étape et Diaz était loin de se douter de ce qui allait suivre. En effet, il restait au photographe mexicain à vivre une série d’évènements impressionnants qui allaient faire passer, ce qui n'était au départ qu'une observation de plus dans une région largement reconnue comme un point chaud ufologique, à un des cas les plus importants de ces dernières décennies. Dans les jours qui suivirent son observation, Diaz resta bien entendu préoccupé par l'expérience qu'il avait vécue. Incapable d'oublier ce qu'il avait vu, il retourna régulièrement au Parc d'Ajusco, avec l'espoir de faire d'autres photos. Après une succession de visites infructueuses à différentes heures du jour et de la nuit, Diaz commença à se dire qu'il perdait son temps. Mais le 23 mars, sa patience finit par être récompensée. Alors qu'il parcourait les étendues verdoyantes, les yeux rivés au ciel, Diaz fut soudain conscient de la présence d'un OVNI par une lueur orange qu'il croyait distinguer au travers de l'épais brouillard et de la pluie saturant la forêt du Parc d'Ajusco. Il remonta donc précipitamment à pied le long du flanc de la vallée, et s’efforça de se placer à environ 45 m de l'objet. Là, le photographe put observer tranquillement 'l'appareil' qui planait au-dessus de lui et dont émanait une lumière orange brillante. Selon les propres descriptions de Diaz, il était en forme de dôme avec un anneau lisse en son milieu et était recouvert de nombreuses demi-sphères d'environ un mètre de diamètre chacuneAccroupi derrière des rochers, Diaz se croyait en sécurité. Absorbé par l'observation de l'engin, il ne sentit pas qu'une présence s’était approchée de lui, dans son dos. Tout à coup, on lui empoigna l'épaule et Diaz s’évanouit immédiatement. Quand il reprit conscience, la nuit était tombée et l’OVNI n’était plus là. Il découvrit que ses vêtements étaient complètement secs alors que, manifestement, la pluie n'avait pas cessé de tomber. C'est alors qu'il comprit que quelque chose de vraiment étrange lui était arrivé. Diaz retourna au parking quelque peu 'sonné'. Il ouvrit le coffre de sa voiture pour ranger son matériel et il sursauta violemment car, au moment où il referma le coffre, il vit une entité humanoïde avec des cheveux blonds près de lui. S'exprimant en anglais, clairement mais avec une voix sans tonalité, elle lui dit que s'il désirait en savoir plus sur ce qui lui était arrivé, il n'avait qu'à revenir au même endroit le lendemain à midi. Après avoir dormi d'un sommeil de plomb, Diaz revint sur le parking. Sous le soleil zénithal, l'entité l'attendait, assise en tailleur sur l'herbe. Le photographe se souvient : L'être me regarda longuement sans rien dire. Comme il m'avait fixé rendez-vous, j'attendais qu'il prenne la parole. Enfin, il finit par m'expliquer que c'était lui qui m'avait empoigné par l'épaule la veille. Il me raconta qu'une fois inconscient, il m'avait emmené à l'intérieur de son vaisseau. Selon lui, je devais en retrouver peu à peu le souvenir. Effectivement, comme cela le lui avait été prédit, la mémoire revint progressivement. Diaz se souvint que l'engin avait plané au-dessus de sa tête et quand il avait essayé de le toucher, sa main avait paru être absorbée par la lumière jaune.
L'épisode suivant dont il se souvenait était l'appareil posé sur une plate-forme dans une caverne immense. Ses souvenirs de l'endroit devinrent très précis : Il y avait plein de stalagmites dont certaines étaient gravées de sculptures ressemblant à celles des Mayas. La caverne était peuplée de ces êtres étranges. Certains m'ont fait des signes de la main et, sans pouvoir m'en empêcher, je leur ai aussi fait signe. Le 'guide' de Diaz l'aurait guidé ensuite entraîné vers une cavité plus étroite abritant sept objets lumineux en forme d’œuf mais à l'échelle humaine. À sa grande surprise, Diaz fut invité par l’entité à en choisir un et à s'installer dedans en position fœtale. Une fois à l'intérieur, Diaz ne vit d'abord qu'une lumière jaune. Puis il se retrouva entouré par l'image d'une forêt. Je pouvais en distinguer chaque détail, comme si je m'y promenais. J'en sentais la température, l'humidité et l'odeur de l'humus montant du sol. Je pouvais tout voir et tout ressentir sans y être présent physiquement. Son guide lui apprit que ces 'œuf' constituaient un système d'archivage de l'information. Certaines données lui avaient déjà été transmises mentalement. Puis Diaz avait été raccompagné au vaisseau et déposé dans le parc.

A en croire Carlos Diaz, ceci ne fut que le premier d'une série de contacts avec les mêmes êtres. Depuis 1981, Diaz affirme que des séjours répétés dans les objets en forme d’œuf lui ont permis de 'voyager' dans différentes zones de l’éco système terrestre : forêts, jungles, bords de mer, déserts, régions arctiques. Diaz affirme avoir pris une conscience toute particulière de l'interconnexion existant entre toutes formes de vie et du besoin impérieux de protéger l’environnement.

D’après Carlos Diaz, son contact extraterrestre lui aurait raconté que la race a laquelle il appartenait, connaissant l’Amérique du Sud depuis des millénaires, avait établi des relations particulières avec les cultures aztèques et surtout mayas. Cette information serait étayée par le fait que la ville mexicaine de Tepoztlan doit son nom à Tepoztco, le fils du dieu aztèque Quetzalcoalt (serpent à plumes) qui, selon la légende, serait descendu du ciel pour apporter la connaissance aux populations locales. Une des prophéties mayas soutient justement qu’après la naissance du 'sixième soleil' (correspondant à l’éclipse solaire mexicaine du 11 juillet 1991), les 'Maîtres des Etoiles' devaient revenir. 
Selon Carlos Diaz, la région considérée comme étant sacrée depuis des siècles, a connu une vague d’observations d’OVNI impressionnante cette année là.
---------------------------------------------
Nouvelle de l'épidémie en Chine et de l'action des pleiadiens.
https://exoportail.com/cobra-18-fevrier-2020-la-folie-de-la-fin-des-temps-mise-a-jour/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire