mardi 18 février 2020

+ 18/02 - LUNDI MANIFESTATION 
EN DIRECTION DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE. 
APPEL COMMUN À LA CONVERGENCE 
SUR LA PLACE DE L'OPÉRA GARNIER. 
ILS SONT ARRIVES A L’ASSEMBLÉE. 

Étudiants dans la rue le 17 aux côtés des travailleurs !
L'appel : Le 17/02 : les facs vers l'Assemblée nationale
Le 17 février, le projet de loi sur les retraites est présenté à l'assemblée nationale. Alors que depuis le 5 décembre, de nombreux secteurs ont fait la démonstration de leur force, notamment la RATP et la SNCF, et que les cadres de coordination de grévistes se multiplient, c'est désormais aux facs de rejoindre massivement le mouvement aux côtés des travailleurs en lutte. C'est en regroupant nos forces que nous pourrons mettre un coup d'arrêt à ce gouvernement et gagner également sur nos revendications étudiantes. Soyons nombreux le 17 en manifestation, à l'appel de la coordination Facs et labos en lutte, pour témoigner une fois de plus du refus général de cette réforme et de notre combativité face à ce gouvernement et ses politiques anti sociales !



Ce syndiqué en rouge est très actif et de bon conseil. Discours du GJ Mike, en bas à droite, appelle une fois de plus à la convergence.



Le jour où s'ouvrait le débat parlementaire en hémicycle sur le projet de loi de réforme des retraites, les manifestant s'y sont rendus en partant de l'Opéra.
Les forces de polices se sont montrées très discrètes. Auraient-ils compris que le pouvoir en place est en train de basculer?
Mêlée générale devant l'assemblée nationale le jour du vote de la loi.
https://www.youtube.com/watch?v=B7gYLlKmDsY

A l'Opéra. Fini les gros ballons des syndicats, les drapeaux, les autocollants, les tracts. On passe à l'action Tous Ensemble.

Fini de bloquer les transport et de défiler. Il est temps de virer ces pervers.
Semaines complètes de blocage de l'économie. Organisons-nous
Les syndicats chatouillent à leur tour les lieux de pouvoir. Les GJ sont présents. 
Paris : manifestation interprofessionnelle près de l’Assemblée nationale pendant l’examen de la réforme des retraites. Départ de l'opéra Garnier 
Par Yasin de Civicio
https://www.youtube.com/watch?v=Kc5WQghAcFs
La jeunesse défile en chanson vers l'Assemblée Nationale.
https://www.youtube.com/watch?v=UBbAZUHwjU8
Des GJ ont pu continuer et s'exprimer, voir plus bas.
-------------------------------------------------
La police est débordée
Frédéric Lordon : « Nous devons les faire partir ! »
Derrière l'Assemblée Nationale
https://www.youtube.com/watch?v=iRJWeW5nlH4
---------------------------------------------------
"Ils ont oublié qu'ils sont là pour servir la nation et non pas pour se servir" - Samedi acte 67
https://www.youtube.com/watch?v=Y9CFkWronFM
---------------------------------------------------
Par RT France
Des syndicats appellent ce 17 février à une nouvelle journée de mobilisation et à une marche vers l’Assemblée nationale pour manifester contre la réforme des retraites, dont l’examen a commencé dans l’Hémicycle.
Ils y sont arrivés. A 3h18 discours d'Eric Coquerel Place du Président Édouard Henriot
------------------------------------------------------
Le lundi 17 février 2020, Jean-Luc Mélenchon tenait un point presse à l'Assemblée nationale alors que s'ouvrait le débat parlementaire en hémicycle sur le projet de loi de réforme des retraites. Il a dénoncé une loi bricolée et un pouvoir macroniste dans la confusion la plus totale.
------------------------------------------
Vendredi 14. Fête de St Valentin. Manifestation des Hôpitaux. 
L'infirmière poignardée par notre infirmier GJ
"Est ce que la mère Buzyn a fait un plan d'urgence pour sauver l'hôpital ? Non !"
-------------------------------------------------------
Retour à l'Acte 65
Maxime Nicolle : « Dispersion, personne ne sort ! »: Le reporter de "Quartier Jaune" Maxime Nicolle revient sur l’Acte 65 des Gilets jaunes réunis devant le Palais Royal, puis à Opéra, où il a été arrêté sans motif.
Arrestation par la même équipe, la même commissaire qui m'a arrêtée et emmenée au commissariat loin de là 20mn avant. J'en avait profité la semaine précédente au même endroit, une manif très festive où nous avions nassé les policiers. Ils se vengent. Par la suite je suis revenue observer à partir du café du coin de la Place et autour. Ils commencent vraiment à avoir peur. les touristes venus visite le Louvres assiste à cette dictature, ce qu'ils ont éviter depuis plus d'un an en nous imposant des défilés hors de ces zones touristiques. La semaine suivante, ce samedi, ce sera au tour de l'ile de la cité avec Notre-Dame.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire