jeudi 13 février 2020

13/02 - RÉCEMMENT, CERTAINS CHERCHEURS SUR LE 11 SEPTEMBRE 
ONT REMIS EN QUESTION L’ENQUÊTE DE VT SUR LE SUJET, 
J’AI DONC PENSÉ QU’IL ÉTAIT À PROPOS DE LEUR RÉPONDRE. 

Par Veteran Today, d'anciens véterans dans les rangs desquels se trouvent d'anciens scientifiques de la CIA.
Tout n'est pas bon dans ce site, ils ont une vengeance à assouvir envers les présidents des USA, ce qui fausse leur jugement sur Trump. mais ils ne sont pas les seuls.
La documentation que VT a publiée sur le 11 septembre ne représente que 1% des enquêtes de terrain que nous avons menées, y compris sur l’implication de Ben Laden, au cours desquelles Gordon Duff a rencontré d’actuels et anciens directeurs (dont l’un était un correspondant de VT) de l’ISI (le service de renseignement Pakistanais) et a eu accès à toutes les archives du Pakistan, en compagnie de son ami de longue date, l’Amiral Sirohey* (ancien CJCOS – Chairman of the Joint Chiefs of Staff).
Amiral Iftikhar Ahmed Sirohey (né en 1934) NI(M)HI(M)SI(M)SBt, est un amiral quatre-étoiles à la retraite, stratège et mémorialiste, actuellement professeur à l’Institut d’Etudes Stratégiques (ISS) à IslamabadPakistan.
L’Amiral Sirohey occupait précédemment le poste de Chef d’Etat-Major de la Marine (CNS) de la Marine de guerre Pakistanaise de 1986 à 1988, avant de devenir ensuite le Chef de l’Etat-Major Interarmées de 1988 à sa retraite en 1991. Après avoir pris sa retraite, il a rejoint l’université après un passage à la faculté de L’Institut Politique de Développement Durable et travaille actuellement comme analyste stratégique pour l’Institut d’Etudes Stratégiques. Il a également publié son autobiographie, Truth Never Retires (La vérité ne prend jamais sa retraite) en 1996 chez Jang Publishers à Lahore.
Une des intéressantes histoires annexes concerne AIG Kroll (à l’époque Kroll Inc*., une société-écran de longue date de la CIA), réputée être la société qui a géré le financement du 11 septembre. Leur Directeur Financier était le frère âgé de 38 ans du chef du service de renseignement extérieur Britannique** de l’époque, et a été assassiné après le 11 septembre au Portugal. Cette enquête devait rester discrète, menée par Adamas avec Gordon Duff comme chef d’équipe …
* Kroll Inc. est une entreprise et cabinet de conseil américain. Il a été fondé par Jules B. Kroll en 19721 et est basé à ManhattanC'est l'une des principales entreprises de conseil en sécurité et en risque et stratégie, responsable de la sécurité des Tours Jumelles à partir de l’attentat de 1993. Altegrity Risk International a racheté Kroll en 2010 au groupe Marsh & McLennan pour un montant d'1,13 milliard de dollars. Wikipédia
** Richard Billing Dearlove a dirigé le MI6 entre 1999 et 2004. Il travaille depuis pour l'Université de Cambridge. Il est le dernier « C » (nom de code du chef du MI6) à avoir utilisé une fausse identité. Wikipédia



Le rédacteur de VT, Jeff Smith, se trouvait à ground zero quelques jours après la destruction dans le cadre de l’enquête de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique), il en sait plus sur le 11 septembre que vous ne pourriez jamais espérer savoir. Les parties que nous avons publiées sur VT n’en sont qu’une infime fraction ; celle que nous pouvons publier sans nous mettre en danger, nous et nos sources, dont Jeff n’est qu’une parmi d’autres, un ensemble d’initiés patriotes au sein de l’AIEA, des Laboratoires Sandia et d’autres organismes importants qui ont directement contribué aux informations que nous avons pu publier. C’est ainsi que fonctionne le monde moderne – les noms ont été changés pour protéger les gens, les sources doivent être protégées, les patriotes nous fournissent de précieuses pépites d’informations parce que nous sommes dignes de confiance et nous les utilisons à plein contre les instigateurs de l’attaque visant les Etats-Unis. Vous n’aurez jamais tous les détails, il y aura toujours des lacunes, c’est là qu’interviennent nos capacités d’analyse du renseignement et nous sommes les meilleurs analystes travaillant en-dehors du milieu fermé de l’espionnage ; quelquefois meilleurs que les espions eux-mêmes. La manière dont le 11 septembre a été perpétré est de l’histoire ancienne, nous savons là-dessus tout ce qu’il faut savoir, nous en avons une représentation claire. Cependant, il y a longtemps que nous sommes passés de la mécanique et de la physique à la partie la plus importante – qui en étaient les auteurs et quels étaient leurs intentions et leurs buts ?

L'analogie avec l’affaire de l’assassinat de John F. Kennedy est pertinente – seuls des pinailleurs qui ont du temps à perdre se sont demandés pendant des décennies comment il a été perpétré, les gens sérieux étant depuis longtemps passés de la question de savoir qui avait appuyé sur la gâchette à celle de savoir qui a contrôlé l’opération qui a placé JFK dans la ligne de tir ; Jim Garrison était à l’avant-garde de ce groupe à cet égard.
Les mêmes personnes qui ont assassiné JFK ont également fait exploser le World Trade Center, pensez-y et aux implications que cela a eu au cours des 60 dernières années. Tout ce que vous avez besoin de savoir sur la mort de JFK est qu’il a été placé devant les canons de plusieurs assassins qui l’ont mis en pièces ; les calibres de leurs armes, les emplacements exacts des tireurs et leurs identités n’ont pas d’importance. Tout ce que vous avez besoin de savoir sur le World Trade Center le 11 septembre est qu’aucun avion ne s’est écrasé dans le complexe qui a été détruit pas des armes nucléaires ; le type exact des mini-bombes, leur emplacement exact dans des camionnettes parquées sous des citernes de fréon et leur répartition sur la colonne centrale dans des extincteurs, n’ont pas d’importance.

L'objectif de VT est de s’occuper des grandes questions, donc nous ne nous occupons pas des détails sans importance qui préoccupent tant de gens qui se sont plongés dans le monde trouble de la « recherche sur le 11 septembre ». De telles personnes ne sont que des amateurs sortis du rang et l’intérêt obsessionnel qu’ils portent à un tel pinaillage est un indice évident de l’influence des agents de l’opposition contrôlée qui nagent dans la soi-disant «communauté de recherche» comme des requins dans un bassin. 

Je vais résumer l’affaire : Des agents Israéliens ont parqué des camionnettes contenant des mini-bombes nucléaires dans les garages souterrains du World Trade Center, d’autres équipes Israéliennes se faisant passer pour des agents de sécurité et de maintenance ont placé d’autres mini-bombes nucléaires dissimulées dans des extincteurs dans des endroits clés à l’intérieur des tours avant le 11 septembre. Les chiens renifleurs ont été écartés la veille. D’autres équipes Israéliennes dans des camionnettes chargées d’explosifs ont été appréhendées par la police New Yorkaise (NYPD) le matin du 11 septembre, ce qui a permis d’éviter l’explosion de grands ouvrages d’infrastructure tels que le Pont George Washington et le Tunnel Holland. L'opération a pu être menée à bien parce que des agents Israéliens infiltrés aux Etats-Unis l’ont permis – le FBI menait une surveillance active du groupe Israélo-Saoudien du New Jersey qui a exécuté l’opération ; sans une intervention au plus haut niveau, toute l’opération aurait facilement pu être empêchée par le FBI et la police de New York s’ils avaient pu faire correctement leur travail.  
Le rôle des Saoudiens consistait principalement à financer et créer l’opération de diversion impliquant les Ben Laden et d’autres agents Saoudiens tels que ceux de l’opération Atta (les présumés «terroristes pirates de l’air»).

La partie concernant le Pentagone du 11 septembre était une opération distincte, synchronisée avec l’opération Israélienne à New York mais distincte et dirigée par les mêmes agents Américains de haut rang qui ont permis aux équipes Israéliennes d’opérer à New York. Il s’agissait de l’élimination d’un incroyable cynisme de l’équipe de comptables et d’auditeurs du Pentagone chargée d’enquêter sur la disparition de 2.300 milliards de dollars que Donald Rumsfeld venait de rendre publique la veille.
Le Général Myers*, qui venait d’être nommé Chef d’Etat-Major Interarmées a joué un rôle crucial. Il a fixé la réunion de l’équipe d’audit mais n’y a pas participé. Un rédacteur de VT a échappé à la mort de quelques secondes. Bien sûr, le personnel de VT connaît Myers et sa famille, et a vu l’argent blanchi par sa fille et son gendre, lequel a dirigé l’accusation contre l’ancien Ambassadeur à l’ONU, Mark Siljander (rédacteur de VT) qui avait discrédité les renseignements de SITE sur les « armes de destruction massives Irakiennes ».
*Richard Bowman Myers (né le 1er mars 1942) est le 14ème président de l’Université d’Etat du Kansas et un général quatre-étoiles en retraite de la United States Air Force qui a été le 15ème Chef d’Etat-Major Interarmées.
Myers a été nommé à ce poste le 1er octobre 2001. A ce titre il a été le principal conseiller militaire du Président, du Secrétaire à la Défense, et du Conseil National de Sécurité au cours des premières phases de la Guerre contre le Terrorisme, y compris la planification et l’exécution de l’invasion de l’Irak en 2003Le 30 septembre 2005, il a pris sa retraite. Wikipédia

Siljander* a fait 2 ans de prison pour cela, sa défense étant assurée par Ed Meese (ancien Procureur Général), Jim Baker (ancien Secrétaire d’Etat) et Gordon Duff. Deux anciens Directeurs-adjoint du FBI ont aidé les deux employés d’Adamas.
*Mark Deli Siljander (né le 1er juin 1951) est un ancien Représentant de l’Etat du Michigan du Parti Républicain  and ambassadeur-adjoint aux Nations Unies. Il est l’auteur du livre :  A Deadly Misunderstanding : A Congressman's Quest to Bridge the Muslim-Christian Divide (Une incompréhension mortelle : La quête d’un membre du Congrès pour surmonter la division entre Musulmans et Chrétiens), qui fut récompensé par le Silver Nautilus Award en 2009.
Le 16 janvier 2008, Siljander fut inculpé par le Tribunal Du District Ouest du Missouri de cinq chefs d’accusation, dont blanchiment d’argent, conspiration et obstruction à la justice. Le 28 janvier 2008, Siljander a plaidé non coupable devant le Tribunal Fédéral. Le 7 juillet 2010, Siljander a plaidé coupable d’obstruction à la justice et d’avoir agi en tant qu’agent étranger non déclaré. Le 12 janvier 2012, il a été condamné à un an et un jour de prison. Wikipédia



Il s’agissait d’une opération très simple :
1.- Annoncer que 2.300 milliards de dollars manquaient dans les comptes du Pentagone afin de déclencher immédiatement une enquête financière.

2.- Réunir l’ensemble du pôle financier du Pentagone dans le bureau de la comptabilité pour assister à une réunion d’urgence fixée à la suite de cette annonce.

3.- Tuer jusqu’au dernier des comptables réunis dans la pièce afin qu’on ne puisse jamais procéder à une enquête sur ce qu’étaient devenus les 2.300 milliards manquants. C’est un gros service, et il y a un tas de gens qui doivent mourir et le bâtiment est blindé contre des attentats à la bombe. Un missile de croisière à tête nucléaire devrait faire l’affaire.

4.- Disséminer des pièces d’épave d’un ancien accident aérien sur la pelouse extérieure, couper quelques réverbères aux alentours et faire dire à vos agents de la CIA dans les médias qu’un avion s’était écrasé dans le Pentagone.



5.- Saisir tous les enregistrements vidéo des plus de 80 caméras de surveillance qui ont filmé l’explosion d’un missile de croisière et en révéler quelques extraits 20 ans plus tard.

6.- S’en tirer sans dommage parce que chacun est trop occupé à regarder le World Trade Center se transformer en gigantesque chandelle pyroclastique pour remarquer l’assassinat de masse perpétré à Washington D.C. En accuser les mêmes « Arabes déments armés de cutters » et prendre une retraite dorée tranquille en sachant que vous avez fait d’une pierre deux coups le 11 septembre – vous avez servi les intérêts de vos maîtres Israéliens tout en protégeant vos arrières concernant l’escroquerie à grande échelle du budget de la défense des États-Unis à hauteur de milliers de milliards.



Si vous n’êtes pas intéressé par ce genre d’analyse destinée à monter la «vue d’ensemble» et que vous préfériez argumenter sur la physique d’un aspect négligeable de l’opération Israélienne à New York, alors vous n’êtes qu’un amateur qui perd son temps et VT ne va pas tomber dans le piège de perdre son temps à discuter avec vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire