samedi 29 février 2020

++01/03 - PARIS - 49.3 UN COUP DE MATRAQUE ANTIDÉMOCRATIQUE : 
LE PEUPLE DESCEND EN MASSE DANS LA RUE ! 
Appel national des Gilets Jaunes le 14 mars. 




La permanence de du premier ministre E. Philippe, au Havre, a été caillassée au Havre
Après que quelques Gilets jaunes, dont Faouzi Lellouche et son avocat, aient fait hier une courte apparition devant l'Assemblée Nationale et avoir été verbalisés sans même manifester, le gouvernement utilise le 49.3*, comme prévu, pour faire passer en force sa loi sur les retraites. La dictature continue.
à 11mn, nos joyeux avocats chantent le chant des GJ.
Cela a le mérite d'être net. L'abcès est crevé.
Ils pensent mettre fin aux manifestations?
Un déclaration de guerre ? Nous sommes en Mars, Mars est le Dieu de la guerre.

Au fil de la journée
09:48 La gauche appelle à un référendum* sur les retraites..............


On est le 1er mars, pas le 1er avril. "Le 49.3 c'est de la démocratie"
https://www.facebook.com/watch/?v=571089183495911

Après le passage en force de la réforme des retraites par le gouvernement avec l'utilisation du 49.3, l’opposition réagit. Selon David Habib (PS), "le 49.3 est un coup de matraque à la démocratie".
https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/retraites-selon-david-habib-ps-le-49-3-est-un-coup-de-matraque-a-la-democratie-1226620.html

Le premier ministre E. Valls en avait abusé suite au grosses manifestations contre la loi travail.



Retraites : Edouard Philippe annonce le recours au 49.3

Les moutons de LREM applaudissent

L’exécutif aura pris tout le monde par surprise. Le conseil des ministres exceptionnel convoqué, samedi 29 février, pour traiter de l’épidémie de coronavirus a donc aussi été l’occasion pour le gouvernement de décider discrètement de l’activation de l’article 49.3 de la Constitution pour faire passer sans vote la réforme des retraites à l’Assemblée nationale. Le premier ministre, Edouard Philippe, est arrivé peu après 17 heures au Palais-Bourbon pour en faire l’annonce aux députés.

Un coup de force, mieux, une traîtrise, un samedi soir, alors qu'ils étaient réunions pour parler du virus.



«En catimini, un samedi après-midi, (le gouvernement) ajoute la lâcheté à sa solitude. Une nouvelle bataille s'ouvre : celle de la reconquête de ce pouvoir qu'ils nous volent»
Mais la bataille n'est pas perdue
Cette décision ne manque pas de faire réagir. Jean-Luc Mélenchon, de La France insoumise, a condamné un procédé «particulièrement fourbe».
Il appel à manifester.
Réaction de l'opposition

François Ruffin, député La France insoumise: «C'est l'incapacité du gouvernement à répondre à nos questions qui les conduit à mettre fin au débat et à utiliser le 49.3 [...] Et je trouve qu'il y a dans leur manière de faire une certaine forme de lâcheté
https://twitter.com/CNEWS/status/1233800320716804101

Pour Marine Le Pen, "un 49.3 le samedi soir, sachant que l'opposition à 24h pour déposer une motion de censure, c'est incorrect"
Ce samedi, le premier ministre Édouard Philippe a annoncé à l'Assemblée l'utilisation du 49.3 pour faire passer en force le texte sur la réforme des retraites. Marine le Pen a ensuite réagi, "un 49.3 le samedi soir, sachant que l'opposition à 24h pour déposer une motion de censure, c'est incorrect".

Il n'y a pas de virus, ce sont eux les virus qu'il fut éradiquer!!!
« Conformément à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution de 1958, et après en avoir obtenu l’autorisation du conseil des ministres du 29 février, j’ai décidé d’engager la responsabilité du gouvernement sur le projet de loi instituant un système universel de retraites », a déclaré M. Philippe, après être monté à la tribune sous les applaudissements des quelques députés de la majorité présents dans l’hémicycle en ce samedi après-midi. Les rares membres de l’opposition présents, eux, ont hué le chef du gouvernement. « C’est honteux ! », ont tonné les députés La France insoumise (LFI) François Ruffin et Ugo Bernalicis.

Un nouveau texte « enrichi » de 300 amendements : Ce recours au 49.3 en catimini un samedi après-midi est justifié au sein de l’exécutif par la suspension à venir des travaux de l’Assemblée nationale, le 6 mars, le temps de la campagne des élections municipales des 15 et 22 mars. Manière aussi, dit-on, de laisser le temps la semaine prochaine à l’examen du projet de loi organique sur cette réforme des retraites, qui ne comporte pour sa part que cinq articles.« Après plus de cent quinze heures de débat en séance publique, l’Assemblée nationale en est arrivée à l’examen de l’article 8 », a constaté M. Philippe, dénonçant une « stratégie d’obstruction délibérée de la part d’une minorité »« Je n’ai pas le sentiment que notre démocratie puisse se payer le luxe d’un tel spectacle », a-t-il estimé, se montrant désireux de « mettre fin à cet épisode de non-débat ».Le chef du gouvernement a, par ailleurs, assuré engager la responsabilité du gouvernement sur un texte « qui n’est pas le texte initial » de l’exécutif, mais « un texte amélioré, profondément enrichi » par les amendements de l’Assemblée nationale, a-t-il plaidé.Selon les informations du Monde, le premier ministre a en effet vu, vendredi midi, des représentants des groupes LRM et MoDem pour évoquer les amendements qui seraient repris dans le nouveau texte. Vendredi après-midi, l’exécutif s’est aussi approché de l’opposition dont il comptait rendre des propositions. Samedi matin, la liste des quelque 300 amendements qui sont repris était arrêtée. Ce n’est en effet pas le texte du gouvernement qui sera adopté en cas d’échec des motions de censures déposées par les groupes de gauche et par le groupe Les Républicains. Le 49.3 permet au gouvernement de réécrire le texte, en insérant des amendements de la majorité et de l’opposition. Le premier ministre a également dit que des points négociés avec les partenaires sociaux, en parallèle de l’examen du texte à l’Assemblée, seront introduits dans le texte.
Mis sous pression par l’Elysée ces derniers jours pour aller vite, Edouard Philippe a donc consenti à activer cet instrument qui marque au fer rouge ceux qui l’utilisent.
La perspective du recours au 49.3 ne faisait plus guère de doute depuis le tout début des débats face à la stratégie d’obstruction orchestrée par les groupes de La France insoumise (LFI) et le groupe communiste. A eux seuls, ils avaient déposé plus de 30 000 des 41 000 amendements qui ont été soumis sur ce texte, un record sous cette législature. La première semaine de débat avait été quasi paralysée par des incidents de séance et des échanges tendus.

« Déni de démocratie » : Dans cette situation, les députés ont 24 heures pour déposer une motion de censure qui doit être débattue dans les 48 heures suivantes. Si la motion est adoptée, le texte est rejeté et le gouvernement aurait été renversé. Dans le cas contraire, le texte passe sans vote à l’Assemblée.
« C’est un passage en force et un déni de démocratie sans précédent sur une réforme des retraites », explique Damien Abad, député de l’Ain et patron du groupe LR à l’Assemblée.
Les députés de LREM auront cela sur la conscience.
-----------------------------------
L'article 49.3 expliqué en une minute

*L'article 49 alinéa 3, dit d'« engagement de responsabilité », permet au gouvernement de faire passer le texte qu'il présente, sans vote, sous couvert du rejet de la motion de censure que l'opposition se doit de déposer pour la forme, avec peu d'espoir de réussite.

Depuis la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008, hors projets de loi de finances ou de financement de la sécurité sociale, l’article 49.3 ne peut être utilisé que sur un seul texte au cours d’une même session parlementaire. Avant cette révision de la Constitution, le gouvernement pouvait y avoir recours aussi souvent qu’il le voulait et sur n’importe quel texte.

Depuis 1958, l’article 49.3 a été utilisé 86 fois sur 51 textes. 50 motions de censure ont été déposées, aucune n’a été votée.



Retraites - Plusieurs rassemblements en France
Des rassemblements a Toulouse, Nantes, Dijon, Bordeaux, Marseille, etc...


La permanence de Philippe caillassée au Havre
Jets de pierres, tags...
https://www.20minutes.fr/societe/2729559-20200229-permanence-campagne-edouard-philippe-havre-taguee-caillassee-manifestants

Toulouse. Vidéo. Après le 49.3, les lacrymos pleuvent contre les manifestants à Toulouse
https://www.facebook.com/watch/?v=1039937049421416

Toulouse. Vidéo. Après le 49.3, les lacrymos pleuvent contre les manifestants à Toulouse
https://www.revolutionpermanente.fr/VIDEO-Apres-le-49-3-les-lacrymos-pleuvent-contre-les-manifestants-a-Toulouse

Dijon
Un rassemblement spontané est actuellement en cours devant la Préfecture de Dijon. Une équipe de bacqueux, renforcée par des équipes de policiers nationaux sont arrivés vers 20h30.

-----------------------------------------------------------
Articles de GJ Magazine :
Appel national du 14 mars 2020 par QG le média libre
« 1 an de l'Ultimatum : La France entière sur les Champs »

26 février - Les forces de l’ordre évacuent et gazent les avocats assis devant l’Assemblée nationale

Toulouse : la lettre ouverte des « gilets jaunes » à tous les candidats aux élections municipales 
----------------------------------------------------------------
"La vie c'est plus marrant, c'est moins désespérant en chantant" dit une chanson de Michel Sardou :
Nos frères du Québec nous regardent et nous soutiennent dans notre combat qui est le leur, celui des Peuples opprimés du Monde entier.
Mélissa Ouimet - Personne ne pourra m'arrêter (La résistance)

RIEN NE POURRA M’ARRÊTER !!
« ICC Gospel Choir » notre groupe de louange tonifiant, venez découvrir et expérimenter la présence du Saint-Esprit et la puissance de Dieu au travers de la louange et de l’adoration. Avec le Pasteur YVAN CASTANOU



Partons au combat la fleur au fusil, ou plutôt dans les cheveux. La violence, c'est dépassé, c'est l'arme des faibles.

Ginette Reno - Rien ne peut m'arrêter
C'est l'Amour qui gagnera, notre Union. Le peuple Uni sera le plus fort. L'Amour, une arme que nos adversaires ne connaissent pas.
-----------------------------------------------------------------
Les GJ ont appris cette nouvelle en fin de manif sur la Place de la République après avoir piétiné, ralentis par les forces de police sous la pluie durant 6 km afin de nous empêcher de rejoindre Faouzi Lellouche près de l'Assemblée Nationale.. Le loup dit Loulou pend ça avec Humour. C'est un viol! Vous lue avez donné votre pouvoir. Pas moi, je ne vote pas. Si, je vote pour MOI. Si j'étais parisienne je voterais pour Marcel Campion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire