samedi 25 janvier 2020

26/01 - MANIFESTATION DU VENDREDI 24 JANVIER 
QUI DEVAIT SE TERMINER SUR LA PLACE DE LA CONCORDE. 


Cette fois-ci, ils ne vont pas décapiter à tour de bras les français et noyer les vendéens. Il faut qu'encore plus de monde rejoigne les manifestants afin que les militaires interviennent enfin. Certains passants n'éprouvent que de la haine pour les manifestants ne réalisant pas dans quelle monde nous vivons. Ils sont piégés dans leur vie mesquine, égoïste de tous les jours. Ils nous faut délivrer ces personnes. Nous ne nous battons pas que pour le pouvoir d'achat... 
Il faut aussi que les défilés des Gilets Jaunes et celui des nouveaux manifestants fusionnent, qu'ils arrêtent de suivre les leaders et les syndicats. Nous devons reprendre, chacun d'entre nous, notre Pouvoir, puis nous unir, faire masse, faire UN face à l'ennemi. Pour mettre fin au Nouvel Ordre Mondial. Telle est la Mission de la France.


LA RÉPUBLIQUE EST UN RÉGIME GÉNOCIDAIRE. 
Ils ont noyé Steve à Nantes, ça suffit!!!!


De plus en plus de français savent que nos ennemis se sont débarrasser de notre bon roi Louis XVI pour installer leur Ripoublique. Alors, normal que ça leur donne des idées.

Le préfet Lallemand nous a fait finir le défilé Place de la Concorde. Il avait envie de nous donner des idées ?
Je n'aurais pas osé, d'autres l'ont fait. Je ne suis pas pour la peine capitale. Une place au zoo de Vincennes après avoir remis nos amis les animaux en Liberté, est suffisant. La nuit, il y a le château de Vincennes, ça n'est pas Versailles, mais on n'est pas chien.



Le sadique préfet l'Allemand nous a emmené jusqu'à la place de la Concorde, approcher de l'Élysée pour ensuite nous emmener vers l'église de la Madeleine et la Gare St Lazare, histoire de perturber la circulation à l'heure où les français rentrent du travail et exciter les travailleurs contre les manifestants. Il ne m'emmènera pas au paradis et pourrait bien se retrouvé en jugement devant le Peuple Place de la Concorde.

La CGT parle de 1,3 million personnes mobilisées dans toute la France dans une soixantaine de villes hors Paris

Prochaine manifestation générale mercredi

Une bonne forme de manifestation festive et moins coûteuse
Paris : une manifestation de nuit pour soulager les portefeuilles
Un mode d’action nocturne qui vient suppléer la grève pour beaucoup des manifestants
A refaire 

Un petit tour de France. 350 cortèges dans tout le pays selon la CGT :
Grèves, la stratégie du coup d'éclat
Alors que les métros, les bus et les trains circulent à nouveau dans toute le pays, les grévistes restent malgré tout déterminés à faire parler d’eux. Leur nouvelle stratégie: multiplier les foyers de contestation et les coups d’éclats. Ce mercredi par exemple aux quatre coins de la France, ils ont accumulé les blocages, les actions symboliques et les démonstrations de force. Tour d'horizon de ces actions. Un document BFMTV du mercredi 22 janvier 2020.

Ici un aperçu de ce qui s'est passé dans les grandes villes de France en faisant de petits bons dans cette longue vidéo
----------------------------------------------------------------
Réforme des retraites : mobilisation en hausse le jour où le conseil des ministres valide le texte

A l'incinérateur d'Issy le Moulineaux. On ne brûle plus les ordures, elles vont être mises dans les fosses.
«On ne prend plus en compte la pénibilité de notre travail»
Afin de protester contre la réforme des retraites, des manifestants ont décidé de bloquer leur outil de travail : les incinérateurs d'Issy-les-Moulineaux, Ivry et Saint-Ouen.

«Si on n'a plus l'insalubrité, il n'y aura plus aucun agent qui voudra descendre dans les égouts»
Près de 200 égoutiers de la ville de Paris ont manifesté à Paris devant Bercy (XIIe). Ils dénoncent l'allongement de dix ans de leur durée de cotisation, et la suppression de la catégorie dite «insalubre». Jean-Luc Mélenchon était présent au rassemblement en soutien vis-à-vis de la profession qui, selon une étude de l'INSERM, voit ses agents vivre 17 années de moins que l'espérance de vie moyenne française.



«Le CRS il voulait pas que je lui parle, je lui ai dis si si, sinon il tombe dans le coma»

Thierry, ouvrier PSA, ne votera plus jamais Marine le Pen
--------------------------------
18 janvier
Concert de grève de l'Opéra de Paris
Ce samedi 18 janvier, les musiciens de l'Opéra de Paris ont donné un nouveau concert de soutien à la grève :
Version courte
Version longue

Emilie, violoniste de l'Opéra de Paris : "On ne veut pas de cette réforme !"
Après le concert des musiciens de l'Opéra de Paris, rencontre avec Emilie, violoniste de l'orchestre :

---------------------------------------
Le parcours du vendredi 24 Janvier
Rien à voir avec la dernière manifestation des Gilets Jaunes samedi, une boucherie il y avait énormément de casseurs pour casser les vitrine et bruler poubelles, trottinettes électriques...dès le départ et de forces de l'ordre pour casser du Gilet jaune. Les manifs des syndiqués, c'est de la ballade avec presque pas de forces de l'ordre. Il y a de plus en plus d'enseignants. L'une d'entre elle nous explique dans une vidéo plus bas pourquoi les autres n'osent pas venir alors que leur travail est de plus en plus pénible. 
Je pense qu'ils faudrait maintenant que les syndiqués délaissent leurs drapeaux, leurs autocollants, arrêtent de distribuer tous ces tracts qui sont un gâchis énorme de papier pour enfiler un Gilet Jaune en remerciement aux Gilet jaunes de départ qui ont tenu le pavé et qu'ils indiquent par exemple sur leur gilet leur corps de métier ou se fasse reconnaître avec un outil de travail comme  le font les avocats avec leur robes ou les ouvriers de la ville avec pelle, casque d'égoutier.... 
Des représentants des syndicats bousculent les GJ pour faire passer leur convois, avec de grandes banderoles. Beaucoup de syndiqués m'ont dit en avoir assez d'être des moutons qui défilent sous les gros ballons et les fourgonnettes qui diffusent pour certaine des musiques assourdissantes, portant leurs drapeaux et leur autocollants et me disent qu'il remercient les Gilets Jaunes. Je vous passe l'infos amis GJ. 

J'ai vu Eric Drouet* sur la Place de la république, c'est fou ce qu'il est zen contrairement à réputation qui lui a été faite. Il parle peu, habitué à être seul dans son camion, mais sait écouter, qualité assez rare.
Les manifestations générales devraient avoir lieu le samedi et les Gilets Jaunes devraient s'y joindre en prenant garde de ne pas se faire écraser par les syndiqués qui tiennent agressivement le pavé avec leurs banderoles et oublient que la rue est à tout le monde, même aux GJ qui y ont vu leur sueur et leur sang couler. Si certains syndiqués qui ne sont pas piégés pas leur syndicat, pensent à remercier les GJ, de très nombreux les enterrent et se mettent en valeur. Jeudi nous avons assisté à 3 heures de spectacle pour remplir les caisses de grève et pas un mot pour les Gilets Jaunes!!!!!

ERIC DROUET quitte le mouvement des gilets jaunes
Des égos mal gérés ont perturbé le mouvement des GJ. Nous sommes encore des humains, chacun va à son rythme. Eric est une belle personne authentique,  Eric, on se reverra pour fêter la victoire.
https://www.youtube.com/watch?v=7mQXN4_2Sp0

Notre gouverne-ment l'a assez persécuté...
Souvenez-vous que nous ne sommes pas en démocratie. La démocratie est une grande arnaque qui permet d’envahir les pays convoités. :
Des avocats de «gilets jaunes» portent plainte contre les contrôles d’identité « déportés »
Le 2 janvier 2019, une quarantaine de sympathisants du mouvement, venus déposer des bougies pour les blessés, ont été retenus plusieurs heures pour une vérification d’identité. Une pratique jugée abusive par le Défenseur des droits. Les faits remontent au 2 janvier 2019. Une centaine de manifestants se rendent, à l’invitation d’Eric Drouet, l’un des leaders du mouvement, en direction de la place de la Concorde à Paris. Ce dernier, qui n’a pas déclaré la manifestation, veut « rendre hommage » aux blessés du mouvement en déposant des chandelles au pied de l’Obélisque. Mais ils n’y parviendront jamais. Arrivés à proximité vers 19 heures, les militants sont dispersés par les forces de l’ordre, qui craignent qu’ils se rendent devant l’Élysée, situé non loin.
-------------------------------------------- 
Le gouvernement essaie de nous monter les uns contre les autres en donnant des avantages à certaines catégories après avoir voulu nous mettre tous au même niveau.
Réforme des retraites : «On va vers un appauvrissement général des travailleurs»
Ils veulent nous retirer les acquis du Conseil national de Résistance d'après guerre, mais nous les reprendrons et même beaucoup plus avec le Conseil National de Transition.

Réforme des retraites : «Pour les avocats, il y a un enjeu de survie de la profession»
--------------------------------------------------------
Manif vue par Yasin de CIVISIO, NOTRE ÉTUDIANT YOUTUBER qui donne la parole aux bonnes personnes

Macron invente un problème qui n'existe pas et qui amène une solution dont on n'a pas besoin

Il donne, dans la vidéo qui suit, la parole à un avocat, un enseignant des collège (Yasin l'a mis 2 fois), puis un Gilet Jaune, une autre enseignante à 2mn10 (important pour comprendre comment les enseignants sont menacés et n'osent pas manifester)
2h34 de parcours

MANIFESTATION SAUVAGE
MANIFESTATION programmée par le Préfet qui a donné l'ordre de laisser passer les manifestants de la Place de la Concorde vers l'église de la Madeleine et  envoyé ses forces de l'ordre sur le parcours à l'avance. Le but discréditer les manifestants aux yeux des travailleurs qui sortent du travail. Une manifestation des GJ aurait été gazée dans le même cas.

La chaîne de Yasin

Lallemand va aller dans un camp en Guyane pour casser des cailloux,
ça le changera de faire casser du Gilet Jaune


5 h de parcours par RT France
La manifestation devait s'arrêter Place de la Concorde, mais le Préfet nazi Lallemand nous avait concocter un des ses plans tordus et les forces de l'ordre étaient déjà convoques pour la suite, tout était planifié pour nous emmener hors parcours. C'était juste pour la jouissance de nous faire passer près de l'Élysée.
Habituellement nous sommes nassés et gazés en fin de parcours et là curieusement une rue était restée ouverte et nous tendait les bras. Il ne fallait pas que les manifestants restent sur la Place de la Concorde, ils étaient très nombreux et il ne fallait pas que ça se sache. Le mouvement s'essouffle, répètent à longueur de temps les merdias, même RT France s'y met curieusement.
Sur la vidéo qui suit, à 3h34, arrivée Place de la Concorde. Je suis parti pour ma propre manif sauvage habituelle en fin de parcours, vers les cafés, la rue afin de discuter avec ceux qui ne manifestant pas encore. Ça sentait l'arnaque et je n'en suis pas. Je continue à chanter en marchant, ça interpelle les passants et ça me permet de faire des statistiques ente les pour et contre manifestants.

On va suivre le mouvement dit le journaliste. Nous ne sommes pas des moutons!!!! Dans les défilés il est heureux de voir que les français n'ont pas perdu leur caractère inventif, festif. Nous aurons tout le loisir de nous défouler après la Victoire et il faut avant tout savoir ce qui est important de favoriser dans notre combat. Le but est d'échanger les informations et de saisir l'opportunité qui nous est donnée de conclure. Nous n'allons pas continuer à marcher éternellement. Des peuples soufrent, des enfants sont victimes de pédophiles, sacrifiés pendant que nous dansons… je ne veux pas jouer les rabats joie, juste avoir une critique constructive sur ce que j'observe depuis trop de temps.

------------------------------------------------------------
Curieux ce dispositif léger dans la rue qui mène de la Concorde vers l'église de la Madeleine ! Ça sent le piège. Curieusement les gendarmes ont même reçu l'ordre de partir




Le défilé vu par Gabin de la chaîne "vecu"
Eric Coquerel député de la France Insoumise était parmi nous.



Il faut arrêter de voguer au gré des décisions du gouvernement, contre la hausse de l'essence, contre la privatisation d'ADP.... ils nous baladent, nous sommes dans la rue pour mettre fin au système rien de moins. 
Nous devons faire la promotion de la Cours Suprême du Peuple crée lors du Procès de Milan qui a pris fin le 20 décembre. 
Le Pouvoir, ça ne se mendie pas, çà se prend, nous en avons l'occasion, Mr Fiorile a étudié ça depuis 2015, tout est prêt. Le reste du monde nous attend.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire