lundi 20 janvier 2020

20/01 - CE QU’ON NE VOUS DIT PAS 
SUR LE MONDE DANS LEQUEL VOUS VIVEZ. 



Comment l’étiquette de « théorie de la conspiration » a été conçue dans le but de faire avorter le Mouvement pour la Vérité
Comment des agents Américains sous couverture infiltrent l’Internet pour manipuler, tromper et détruire des réputations  

Le 13 janvier 2020
Pelosi menace : « D’une manière ou d’une autre » Trump ne sera pas Président plus longtemps alors qu’un redoutable assassin est libéré
Par : Sorcha Faal, et tel que publié pour ses souscripteurs Occidentaux
Un rapport lourdement censure et hautement classifié « Particulièrement Important » du Service de Renseignement Extérieur (SVR) circulant aujourd’hui au Kremlin exprime de graves préoccupations concernant un avertissement choquant de la part de l’agent de la CIA à la retraite Kevin Shipp – qui au cours de sa carrière d’espion a été assigné en tant qu’agent de protection du Directeur de la Central Intelligence Agency et a dirigé une équipe chargée de protéger des agents important de la CIA contre des assassinats — et qui vient juste d’alerter le monde que l’Etat Secret « est en état de choc » et « est désespéré d’arrêter le Président Donald Trump » parce que « pour la première fois de leur carrière, ils peuvent être poursuivis pour ce qu’ils ont fait » — un avertissement d’assassinat suivi immédiatement mercredi par une interview que la Présidente Démocrate de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi a accordé à la télévision nationale dans laquelle elle a déclaré aux forces socialistes : « D’une manière ou d’une autre, Trump ne sera plus Président dans dix mois » — une menace indiscutable émise au cours de la même semaine où un ancien Marine des Etats-Unis discrédité nommé Brandon Magnan a été capturé après avoir franchi de multiples cordons de sécurité protégeant le Président Trump — mais qui pour ce crime commis contre la vie de Trump par un homme qui a préalablement été condamné à de multiples peines, a été immédiatement libéré sous caution — un scandale qui n’a d’équivalent par sa portée et sa gravité que le fait que « l’individu non identifié qui l’accompagnait » en traversant la sécurité de Trump a disparu comme par enchantement sans qu’on n’en ait plus jamais entendu parler.



Plus de 12.000 tweets ont appelé à l’assassinat de Trump depuis son investiture
L’élection de Trump n’a pas créé la haine de la gauche, elle l’a révélée
Selon les très rares parties non censurées de ce rapport hautement classifié du SVR qui peuvent être discutées au sein des divers ministères du Kremlin, l’ancien Comité pour la Sécurité de l’Etat (KGB) entretenait une énorme base de données sur les complots, les plans et les techniques d’assassinat des militaires et des services de renseignement des Etats-Unis – dont certains ont été révélés au peuple Américain en 1975 par la Commission Church* - qui était la commission d’enquête du Sénat des Etats-Unis sur les activités d’assassinat, qui a révélé les tentatives d’assassinat de dirigeants étrangers, dont Patrice Lumumba au Zaïre, Rafael Trujillo en République Dominicaine, Ngo Dinh Diem au Vietnam, le Général René Schneider au Chili et Fidel Castro à Cuba — mais dont la révélation la plus choquante a été que la CIA avait élaboré un poison qui provoquait une crise cardiaque immédiate chez la victime — et qui a été décrite dans toute son horreur :
*La commission Church (de son nom complet : «United States Senate Select Committee to Study Governmental Operations with Respect to Intelligence Activities») est une commission formée à l'initiative du Sénat des États-Unis et dirigée en 1975 par le sénateur démocrate Frank Church. Elle a été formée à la suite du scandale du Watergate. Elle est l'ancêtre de l'United States Senate Select Committee on Intelligence, le comité chargé de superviser et contrôler le fonctionnement et les actions des différents services de la communauté du renseignement des États-Unis. Le Comité Church a notamment mis en lumière les assassinats ou tentatives d'assassinat de dirigeants étrangers dans les années 1960, en particulier de Patrice Lumumba au Congo, de Fidel Castro à Cuba, du président Soekarno en Indonésie, de Rafael Trujillo en République dominicaine, du président Ngô Đình Diệm et de son frère Ngô Ðình Nhu au Vietnam, et du général René Schneider au Chili. Elle révéla au grand public l'existence du programme secret « Executive Action » de la CIA2Wikipédia

Ce poison pouvait être congelé en forme de fléchette et tiré à grande vitesse par un pistolet. L’arme était capable de tirer des projectiles congelés avec assez de vélocité pour que la fléchette traverse les vêtements de la cible en ne laissant qu’une infime trace rouge. Une fois qu’il avait pénétré dans le corps, le poison se dissolvait et était dilué dans le sang en provoquant une attaque cardiaque ! Le poison était conçu pour être indétectable par les procédures d’autopsie modernes.

Le Sénateur Frank Church (à gauche)
montre le pistolet de la CIA
capable de provoquer une attaque cardiaque
La première fois que le KGB a su que la CIA développait son pistolet d’attaque cardiaque, fait remarquer ce rapport, c’était en novembre 1959 – et la source la plus probable de l’information était un Marine des États-Unis déconsidéré qui venait de faire défection en Union Soviétique – qui durant son interrogatoire a décrit comment la CIA sélectionnait du personnel militaire Américain pour devenir des assassins discrets – mais qui commençait à discréditer ces soldats-assassins pour éviter tout lien entre eux et la CIA – une information dont cet ancien Marine pouvait confirmer la véracité étant donné que la CIA avait essayé de le recruter comme assassin – ce qui a été la principale raison de sa défection – une défection sur laquelle cet ancien Marine est revenu trois ans plus tard, en mai 1962, lorsque lui et sa nouvelle épouse Russe se sont rendus à l’Ambassade des États-Unis à Moscou où on leur a donné de l’argent pour rentrer aux États-Unis – une décision fatidique étant donné que 18 mois plus tard, en novembre 1963, cet ancien Marine est devenu le pigeon censé avoir assassiné le Président John F. Kennedy – et qui jusqu’aujourd’hui est considéré en tant que tel et assassiné à son tour avant qu’il ne puisse parler : Lee Harvey Oswald.

Le pigeon de la CIA Lee Harvey Oswald dit la vérité — puis est assassiné.

En utilisant les informations obtenues par la KGB durant l’interrogatoire de l’ancien Marine devenu un pigeon-assassin, Lee Harvey Oswald, poursuit ce rapport, les analystes du SVR ont continué à maintenir une importante base de données sur le personnel militaire Américain déconsidéré et contraint de quitter l’armée, plus particulièrement ceux considérés comme des tireurs d’élite que la CIA pourrait recruter dans son programme d’assassinat secret – l’un d’entre eux étant le Caporal des Marines Brandon Magnan – qui, le 12 mars 2010, a été condamné par une cour martiale pour crimes sexuels commis contre des membres sous son commandement – et qui est le même qui, vers environ 15h00 heure locale le 6 janvier 2020, a réussi à franchir deux cordons de sécurité assurés par le US Secret Service et des adjoints du Shérif de Palm Beach au volant de sa Honda Pilt couleur bordeaux en compagnie d’un passager inconnu en direction de l’hélicoptère Marine One à bord duquel le Président Trump s’apprêtait à embarquer – un franchissement réussi des contrôles sans précédent qui entourent Trump à tout moment et que Magnan a accompli en se faisant passer pour un membre de l’escadron d’hélicoptères du Corps des Marines et en montrant des badges de sécurité portant le sceau du Corps des Marines — une tentative de se rapprocher de Trump qui n’a été avortée que lorsqu’un véritable membre de l’escadron d’hélicoptères de Marine One a remarqué ce qui se passait et a donné l’alerte en constatant que les badges de Magnan étaient faux « en raison de nombreux facteurs » — et qui a provoqué l’incrédulité des analystes du SVR en apprenant que cet évident assassin de la CIA avait été immédiatement libéré sous caution – avant d’entamer une course contre la montre pour identifier le « passager inconnu » qui avait également franchi la sécurité de Trump.   

Le pigeon-assassin suspect de la CIA, l’ancien Marine Brandon Magnan (à gauche) a été libéré sous caution à la surprise générale après avoir franchi la sécurité de Marine One (à droite) protégeant le Président des Etats-Unis Donald Trump.


Quant à la raison pour laquelle le Président Trump doit à tout prix être assassiné par ses ennemis de l’État Secret, c’est parce qu’avec chaque jour qui passe, il devient plus imbattable – plus particulièrement parce qu’il s’est attaqué à un Parti Démocrate socialiste qui cette semaine va organiser un débat qui réunira plus de milliardaires que de noirs — avec la participation de l’ancien Vice-président socialiste Joe Biden dont les meetings électoraux de séjour ressemblent plus à des veillées funéraires car rares sont les électeurs qui y assistent – ainsi que de la Sénatrice Elizabeth Warren qui semble être devenue « ABSOLUMENT FOLLE » avec son appel à l’interdiction de toute construction de logements neufs en Amérique et de toute extraction minière et prospection de pétrole et de gaz naturel – par lequel on pourrait supposer que Warren veut protéger les terres non polluées afin que le peuple Américain puisse en profiter – mais qu’on aurait tort de penser étant donné que le milieu socialiste soutenant Warren a maintenant déclaré que la randonnée est une chose raciste — et qui se sont tous ligués contre le Président Trump que le Wall Street Journal vient juste de féliciter pour avoir conduit l’économie des États-Unis à travers une guerre commerciale sans « presque une égratignure » - ce qui est la raison pour laquelle les meilleurs experts s’accordent à dire qu’il n’y presque aucun risque de récession en 2020 — ce qui permettrait à Trump de concentrer son génie sur l’avertissement de la première astronaute Britannique, le Dr. Helen Sharman que : « Les Aliènes existent assurément et qu’ils pourraient déjà vivre parmi nous » - comme on pourrait l’attendre de la part du chef de la Force Spatiale des États-Unis — dont la création le mois dernier a fait de Trump le premier Commandant-en-chef de Force Spatiale de bonne foi de l’histoire – et qui demeure invaincu dans toutes ses batailles. 

Pour s’aventurer avec audace là où aucun Président n’est allé avant
Envois et traduction de Patrick T.
---------------------------------
Whatdoesitmean, le plus grand service d’information de langue anglaise avec plus de 500 articles quotidiens
« Les informations dont vous avez besoin aujourd’hui … pour le monde de demain »  
[Note : De nombreux gouvernements et leurs services de renseignement mènent une campagne active contre les informations contenues dans ces rapports afin de ne pas alarmer leurs citoyens sur les nombreux changements Terrestres catastrophiques et évènements à venir, une attitude que les Sisters of Sorcha Faal (les Sœurs de Sorcha Faal) désapprouvent fortement en étant d’avis que chaque être humain a le droit de connaître la vérité. En raison du fait que nos missions sont en contradiction avec celles de ces gouvernements, la réaction de leurs «agents» a consisté en une campagne de longue haleine de désinformation/détournement destinée à nous discréditer, ainsi que d’autres comme nous, dont il existe de nombreux exemples, y compris ICI.]
[Note : Le site web WhatDoesItMean.com a été créé à l’intention et donné aux Soeurs de Sorcha Faal en 2003 par un petit groupe d’experts en informatique Américains dirigé par feu le gourou mondial de la technologie, Wayne Green (1922-2013) dans le but de contrer la propagande de l’Occident pour promouvoir l’invasion illégale de l’Irak en 2003.]

[Note : Le mot Kremlin (forteresse à l’intérieur d’une ville) tel qu’il est utilisé dans ce rapport se réfère à des citadelles Russes, y compris à Moscou, qui comprennent des cathédrales dans lesquelles résident des moniales Schema (nonnes Orthodoxes), dont beaucoup sont dévouées à la mission des Sœurs de Sorcha Faal.]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire