mercredi 8 janvier 2020

08/01 - CÉDRIC CHOUVIAT, MORT 
APRÈS UN CONTRÔLE DE POLICE : 
L’AUTOPSIE QUI INTERPELLE. 

Selon le rapport d’autopsie, Cédric Chouviat est décédé des suites d’une asphyxie et d’une fracture du larynx lors d’un contrôle de police. Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte.
Souvenez-vous d'Adama Traoré, écrasé par 3 gendarmes, étouffé, écrasé sour leur poids et qui en est mort sans que l'on prévienne sa famille. "Il va bien".
Sa sœur se bat toujours pour faire condamner les coupables
Comme le fils d'Éliane Kabyle se bat depuis 20 ans pour que la vérité soit faite sur la mort de sa mère, victime du trafic d'organes :

Rappelez vous aussi de Théo
LE TROUBLANT PASSÉ JUDICIAIRE DU COMMISSAIRE D'AULNAY-SOUS-BOIS. Qui les protège de la condamnation ferme ?

Dans cette même ville un autre Hadama Traoré se bat pour ses frères, il a rejoint les GJ dans leur manifestation devant l'IGPN, a défendu le soit disant terroriste de la préfecture de police et a encore été arrêté alors devant sa femme et ses 3 petites filles. Il faut arrêter ces policiers qui sont les véritables voyous.
Il a été reproché à Hadama, dans sa banlieue, de copiner avec les français de souche qui les ont laissé tabasser pendant 30 ans, comme les français ont laissé faire quand les forces de l'ordre amputent, gazent, voir tuent des Gilets jaunes depuis un an. Il nous faut être solidaire face à cette dictature.

Témoignage, un parmi tant d'autres : Un africain m'a menacée de mort, insultée simplement parce que je lui avait rappelé qu'il était sur une place handicapé souvent utilisée par des personnes handicapées venant à la boulangerie. Il m'a menacé durant 10 mn, coincée ne pouvant m'échapper. J'ai appelé la police. L'un deux a copiné à l'extérieur avec celui qui m'avait menacée, l'autre m'a dit que j'avais du lui manqué de respect et m'a lui aussi coincée contre le comptoir de la boulangerie en m'insultant et en me rappelant que je n'avais pas à dire ça à ce type que c'était lui le policier qui devait faire ce travail. Sauf que lui ne faisait que de mettre des contraventions à cet emplacement chaque jour, je vous le jure, chaque jour pour stationnement en zone bleu sans carte. Les femmes rentrant de leur travail ne la mettaient pas s'arrêtant juste 1 minute pour prendre leur pain. J'ai du le repousser doucement de la main et là il m'a lancé "outrage à agent, ça va chercher loin". Pas dégonflée, je lui ai tendu les mains pour qu'il me mette les menottes, alors il m'a dit qu'il ne porterait pas plainte et que j'avais de la chance. Moi, j'ai essayé de porter plainte contre lui, mais pas possible à chaque fois c'était lui qui était au guichet et pas possible qu'il prendre RDV. Ils ont peur des africains et prennent parti pour eux. Ce sont des CRS qui me l'ont dit.
Alors. Combien de personnes sont inquiétée par la police pour de fausses raisons ? juste parce qu'ils savent qu'ils peuvent tout se permettre qu'ils sont couverts par leur hiérarchie, par l'IGPN et le préfet qui ont leurs primes s'ils ne prennent pas de plainte et ramènent de l'argent.
Il faut dénoncer ça, pas aux médias, ils sont complices, mais faire circuler l'info (le bouche à oreille, ça marche, comme le Tam Tam en brousse) et surtout intéressez-vous au Procès de Milan qui a condamné les gouvernants, et qui peut mettre fin au système pourri avec votre aide.
Signez la pétition pour montrer que vous adhérez à cette démarche :

Donnez votre accord en cliquant sur cette image dans le site du CNTF ici :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire