lundi 6 janvier 2020

+06/12 - DONALD TRUMP 36 MOIS PLUS TARD. 
LA STRATÉGIE DU PRÉSIDENT TRUMP. 


Par Jon Rappoport**
Cela fait trente-six mois que j’ai commencé à publier ces messages. 

Mon opinion sur Donald Trump
Décembre 2016
J’ai beaucoup écrit sur l’homme et ses actes. Pour en rappeler quelques-unes, ses deux plus grandes réussites sont : sa contribution, cruciale, à la destruction en cours de la crédibilité des grands médias et le fait qu’il ait écarté Hillary Clinton de la Maison Blanche.  

Concernant les médias – Je suis extrêmement enthousiasmé par ce que Trump a réalisé. Je fais sauter des bouchons de champagne à ce sujet. Il a rendu au public un service durable. Nous serions à des années-lumière de là où nous sommes actuellement si le monde du journalisme conventionnel n'avait pas vendu son âme, sa moralité, sa compréhension, et son envie d’aller au fond des choses il y a si longtemps. 
Grâce à ses propres improvisations et formulations, Trump a tourné en bourrique les stars médiatiques. Il s’est montré impitoyable.
Il a trouvé des astuces acrobatiques dignes d’un Salvador Dali. Lorsqu’ils pensaient qu’il était ici, il était là. Lorsqu’ils pensaient l’avoir épinglé au mur, il avait disparu et il n’y avait pas de mur. Lorsqu’ils pensaient qu’il était à bout, il ne faisait que commencer. Lorsqu’ils pensaient avoir pris le dessus, il les frappait au plexus solaire de leurs prétentions et révélait qu’ils n’étaient que de pauvres amateurs. Ils sont mortellement sérieux, il se rit d’eux. Ils se lâchent et se moquent de lui, il leur rappelle qu’ils sont censés se comporter en professionnels. Ils jettent leurs hauts-cris et enragent, il se dérobe. Il est supposé être à Washington, il est à New York. Il est supposé leur présenter son calendrier, il disparaît. Il ne devrait pas parler à un dirigeant étranger, c’est ce qu’il fait. Le Washington Post annonce que les Russes ont piraté l’élection, il répond que la CIA a concocté toute l’affaire.

Ne vous y trompez pas, les Mondialistes de tout poil et de toute couleur infectent Washington comme une véritable plaie. Leurs buts, réputations, connexions et pots-de-vin sont en jeu. Ils veulent neutraliser Trump à tout prix. Il a tapé sur le TPP* et annoncé qu’il allait le supprimer (Chuck Shumer** a déjà déclaré qu’il était mort). Il brandit la bannière du nationalisme, non du mondialisme, et il promet de rapatrier les emplois en Amérique … tout ce qu’il promet à ce sujet va à l’encontre du projet de destruction des Rockefeller.

*L'accord de partenariat Trans-Pacifique » (TPP), est un traité multilatéral de libre-échange signé le 4 février 2016, qui vise à intégrer les économies des régions Asie-Pacifique et AmériqueLe 23 janvier 2017, Donald Trumpprésident des États-Unis, signe un décret qui désengage les États-Unis de l'accord. Par la suite, les autres membres de l'accord initial reprennent le traité sans quelques clauses, sous le nom de Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership (CPTPP) ou en français Partenariat transpacifique global et progressiste, et le signent le 8 mars 2018. Le traité prend effet le 30 décembre 2018. Wikipédia

**Charles Ellis Schumer, dit Chuck Schumer, né le 23 novembre 1950 à New York, est un homme politique américain, membre du Parti démocrate et sénateur de l'État de New York au Congrès des États-Unis depuis 1999. Chef du groupe démocrate au Sénat depuis 2017, il est auparavant élu à la Chambre des représentants des États-Unis de 1981 à 1999. Wikipédia

Va-t-il changer cette culture pernicieuse, qui se déprécie au point que « le tout est gratuit » pour rien est considéré comme la version la plus illuminée de la philosophie politique ? Il essaiera, mais indirectement, en ouvrant de nouveaux niveaux d’emplois. Va-t-il continuer à taper sur le contrôle de l’information par les conglomérats médiatiques ? Oui. A cet égard, il en a déjà fait plus que n’importe quel président de l’histoire moderne.
Et si le langage est important (et il l’est), sa communication avec le peuple Américain, dans son style direct et familier, se démarque distinctement du discours mécanique grotesque, débile, policé et vide des médias et des politiciens qui a envahi la sphère médiatique.

Va-t-il essayer de réduire la mentalité de «guerre raciale» du «diviser et conquérir» qui a été si lourdement promue au cours des huit dernières années ? Encore une fois, sa stratégie fondamentale est : fournir des emplois aux gens. Renouveler l’économie. Soulever tous les bateaux par la croissance.

Trump va-t-il réduire les brèches dans les frontières et mettre fin à l’entrée illégale des terroristes et des criminels aux Etats-Unis 
Va-t-il porter un coup décisif aux prétention infondées des partisans du réchauffement climatique 
LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR CAUSE HUMAINE : "C'EST LE PIRE SCANDALE SCIENTIFIQUE DE NOTRE GÉNÉRATION"
et supprimer ce projet dangereux et absurde de la taxe-carbone ? 
ARNAQUE AU CO2. LE CO2 EST TOUT, SAUF UN POLLUANT!

Va-t-il reconstruire l’infrastructure déliquescente de ce pays ? Va-t-il sortir Common Core* de sa misère ? Je crois qu’il va faire des progrès dans tous ces domaines. Dans quelle mesure ? C’est impossible à prédire.
* La Common Core State Standards Initiative est une initiative éducative de 2010 qui détaille ce que les élèves de la maternelle à la 12e année aux États-Unis devraient savoir en anglais et en mathématiques à la fin de chaque année scolaire. Wikipédia

Va-t-il refuser de déclencher des guerres et des opérations noires dignes de l’Empire ? Va-t-il rapatrier en grand nombre les troupes Américaines stationnées à l’étranger, botter le cul des néoconservateurs, et réduire l’énorme influence du complexe militaro-industriel, qui, après John Kennedy, a imprégné l’Amérique de son rêve d’Empire Mondial éternel ? Ce serait une des initiatives les plus importantes qu’il pourrait prendre en tant que président. Et ce projet, c’est comme faire faire demi-tour à un pétrolier dans un espace réduit. Dans la mesure où il reconstruit l’armée, il continuera à déverser des $$ dans la gueule de la machine militaro-industrielle. Je pense qu’il est possible que lui et ses conseillers considèrent, d’un point de vue tout à fait pragmatique, que l’Empire Américain est entré dans une impasse. C’est un échec. Il ne peut plus progresser. Le retour de bâton pour l’Amérique a dépassé sa liste de conquêtes de l’Empire. Cependant, jusqu’à ce que Trump démontre son intention de mettre fin à l’Empire Américain Néoconservateur, et qu’il le prouve, je me garderais bien de faire des hypothèses.   

Donald Trump est-il plus qu’une marionnette aux mains des Mondialistes ? Je crois qu’il est plus que cela.

N’est-il qu’un instrument aux mains de Mondialistes qui lui ont offert l’élection parce qu’ils ont réalisé qu’Hillary Clinton était trop malade et dérangée pour rester dans la course à la Maison Blanche ? Je crois qu’il n’est pas un simple instrument entre leurs mains, même s’ils ont fini par le soutenir.
Voulait-il le poste de président UNIQUEMENT dans le but de favoriser ses intérêts personnels et de satisfaire son propre ego ? Je ne pense pas que ce soit le cas.

Trump va-t-il revenir sur les nombreuses incarnations locales du projet de l’Agenda 21* criminel des Nations Unies concernant des villes et des cités technocratiques étroitement surveillées et strictement planifiées ? 

*L'AGENDA 21. UNE ARNAQUE MONUMENTALE ! 
Un plan pour une dictature fasciste mondiale.

*En fait, une politique libérale ou progressiste n’a rien à voir avec ces villes sanctuaires. Elles sont peuplées de partisans du Parti Démocrate (d’où l’encouragement des Démocrates à l’immigration illégale) car, outre la fraude électorale et le redécoupage électoral, c’est pour les Démocrates la seule manière de gagner des élections, maintenant que leur électorat noir s’effrite au profit des Républicains. Rappelons que jusqu’ici on peut voter aux Etats-Unis sans avoir à présenter des papiers d’identité. (NdT)
*Une ville sanctuaire (Sanctuary city en anglais) désigne, aux États-Unis et au Canada, une ville qui applique une politique de protection des migrants sans-papiers. Cette situation est notamment possible du fait de la structure fédérale des institutions, les États et les villes disposant de leur propre force régalienne, indépendante des forces régaliennes fédérales. Les politiques d'une ville sanctuaire sont conçues pour que les gens qui y habitent ne soient pas poursuivis pour la simple raison qu'ils sont des immigrants sans papiers. Ces pratiques peuvent être formellement inscrites dans la loi ou seulement appliquées par l'habitude. Le terme s'applique généralement aux villes qui n'allouent pas de fonds municipaux ou de ressource pour faire observer les lois d'immigration fédérales, habituellement en ne permettant pas à la police ou aux employés municipaux d'enquêter sur le statut d'immigrant d'un individu. La désignation n'a toutefois aucune signification légale. Wikipédia

Est-il possible que, tout compte fait, la plus importante action de Trump ait été son attaque impitoyable contre les principaux médias – et par extension, leurs manipulateurs mondialistes ? Oui. Et de mon point de vue, il aurait ainsi accompli un pas vers la libération de l’information et de la vérité de leur prison de contrôle mental séculaire. Les conséquences d’une telle libération seraient titanesques. A long terme, Trump a beaucoup moins d’importance que les millions de personnes qui pourraient s’éveiller de leur profonde torpeur. 



Je pense que le plan de Trump pour rapatrier des emplois en Amérique va comporter une sorte de programme de New Deal à la Franklin Roosevelt de contrats gouvernementaux d’une valeur de milliers de milliards de dollars pour reconstruire l’infrastructure. Si son plan est approuvé par le Congrès, cela va créer de nombreux emplois, c’est vrai. 
Va-t-il extirper et éliminer l’emprise des gangs violents sur les centres urbains – des gangs qui tiennent en otage les résidents de leurs propres communautés ? Je crois qu’il fera du moins un effort dans ce sens. 

Je présume qu’en tant qu’homme d’affaires il a commis des délits pénaux d’une sorte ou d’une autre. Sont-ils aussi graves que le « payer pour jouer » de la Fondation Clinton et l’oblitération massive de la Libye, deux des opérations favorites de Hillary Clinton ? Non. Pas même de loin.

Trump va-t-il conclure des accords et des accords annexes, dont certains vont dépasser les frontières légales, en faveur de son projet présidentiel ? Je pense certainement que oui. Quel président ne l’a-t-il pas fait ?

Tout ce que je mentionne dans cet article sera-t-il passé sous silence, parce que les ennemis de Trump ne cessent de créer des désastres subits qu’il doit gérer – des désastres qui dépassent toutes les autres questions et programmes ? Absolument.

Comprend-il que les soi-disant libéraux, qui sont en réalité des technocrates socialistes mondialistes, ont failli s’emparer de ce pays, sous la bannière du « partage et de l’attention » et de « l’empathie » et de « l’amour » - derrière lesquels se cachent une quantité infinie de venin pour ceux qui croient : 
a) travailler dans leur propre intérêt ; 
b) à l’individualisme ; 
et c) à l’indépendance d’esprit ? 
Je pense qu’il va aborder cette énorme réalité avec des emplois, et encore des emplois ; sa solution générale. Remettre l’Amérique au travail. Est-ce une vraie solution ? Oui, cela aide certainement.
Mais nous parlons de culture, et ce en quoi il peut contribuer à restaurer chez le peuple Américain un sens des valeurs traditionnelles (vie, liberté et la poursuite du bonheur) qui n’apparaisse pas comme du sentimentalisme insipide. Il veut guérir l’authentique désespoir que ressentent beaucoup d’Américains parce qu’ils ne trouvent pas de vrai travail. Il veut créer une expansion économique qui permettra de résoudre tous les problèmes.

Je crois que Trump peut faire des progrès en décimant la maladie du politiquement correct. Je crois qu’il peut contribuer à se débarrasser de l’obsession de disséquer les mots qu’emploient les gens pour y trouver « un contenu raciste caché ». Et la question où toute cette gomme touche la route s’appelle : l’immigration.

Ses opposants continueront à dire que tout ce qui n’est pas des frontières grandes ouvertes est Hitlérien. Son argument est le suivant : il y a une menace et un danger. Laisser entrer des terroristes potentiels et de véritables terroristes ; laisser entrer des gens qui haïssent l’Amérique et veulent tout ce qu’ils peuvent avoir gratuitement en Amérique ; laisser entrer des gens qui prennent les emplois aux Américains (y compris aux immigrants légaux) ; laisser entrer des gens qui sont un fardeau trop lourd pour l’économie en raison de tous les services gratuits auxquels ils ont droit – c’est une erreur, c’est du suicide, c’est de la folie. Et cela n’a rien à voir avec du racisme.
Mêmes problèmes en France. C'est le mondialisme.
S’il réussit à réduire la menace de l’immigration – mur ou pas mur – il aura accompli un grand pas pour prouver que protéger l’Amérique n’a rien à voir avec de la haine.

Il devrait parler à Ron Paul. Longuement.
--------------------------------------------
Trump en sait encore plus que Ron Paul. Un jour j'espère que le monde sera qui est Trump. Cela a déjà été dit dans ce blog.
Des personnes ont essayé de nous informer:
Ron Paul qui a siégé au congrès au USA de 1976 à 2012: 
Avons-nous perdu la raison
"Les preuves justifiant l'attaque de la Syrie sont bidon"
Marie : avant de visionner ceci. Obama, comme la plupart des autres président, doit obéir au gouvernement secret, sinon, il est assassiné où il se passe un tsunami, un tremblement de terre, une guerre dans les pays qui ne se plient pas. Ron Paul comme la plupart, ignore le vrai rôle d'Obama et l’existence d'un gouvernement secret. Il se bat contre des moulins, mais il est là pour dénoncer et sa voix fait son chemin. S'il avait été au courant de l'existence d'un gouvernement secret, il aurait été assassiné comme tant d'autres.
--------------------------------------------
Voir les écrits et les déclarations de feu Christopher Hitchens.
Si j’avais été responsable de tout depuis les débuts de la République au 18ème siècle, mon but aurait été de créer une centaine de Républiques avec des gouvernements sévèrement limités sur ce continent – sans virtuellement de liens étrangers d’aucune sorte (politique ou commercial) – et au contraire d’opter pour l’auto-suffisance comme valeur primordiale. Mais c’est une autre histoire.
Entre-temps, je vois poindre ici un rayon de lumière, et je vois des risques et des opportunités, et je vois que peut-être nous pouvons faire des pas pour débarrasser l’Amérique des plaies purulentes qui l’ont affectée : l’Empire d’une part ; le libéralisme hideux dissimulant une emprise technocratique Mondialiste qui allait nous faire couler, de l’autre.
A aucun moment au cours des 30 dernières années où j’ai travaillé comme journaliste, je n’ai senti que tout était perdu. A aucun moment je n’ai senti que les forces alignées contre nous étaient trop puissantes ou trop subtiles. A aucun moment je n’ai senti que toutes les portes étaient closes. Je juge sur le long terme. Beaucoup de choses peuvent se produire pour éveiller les gens – principalement eux-mêmes lorsqu’ils auront finalement compris que leur manière d’agir et de vivre est devenue autodestructrice.
Traduction de Patrick T.
------------------------------------------------
LA STRATÉGIE DU PRÉSIDENT TRUMP. 
UN PEU DE SAGESSE VENUE DU QUÉBEC.
------------------------------------------------
**Jon Rappoport est l'auteur de trois collections explosives, THE MATRIX REVEALEDEXIT FROM THE MATRIX, et POWER OUTSIDE THE MATRIX, Jon a été candidat au siège de Représentant de la 29ème circonscription de Californie. Il dirige un cabinet de conseil pour des clients privés, dont le but est de développer leurs capacités de création personnelles. Proposé pour le Prix Pulitzer, il a travaillé comme journaliste d’investigation pendant 30 ans, écrivant des articles sur la politique, la médecine et la santé pour CBS Healthwatch, LA Weekly, Spin Magazine, Stern, et d’autres journaux et magazines aux Etats-Unis et en Europe. Jon a donné des conférences et animé des séminaires sur la politique mondiale, la santé, la logique et les pouvoirs créatifs dans le monde entier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire