mercredi 1 janvier 2020

+01/01 - À WROCLAW, TAIZÉ VEUT FAIRE TOMBER 
LES MURS EN EUROPE COMME EN 1989. 

Macron et les siens peuvent, grâce à la foi, tomber aussi rapidement que le mur de Berlin.
Les rencontres européennes de Taizé se déroulent jusqu’au 1er janvier à Wroclaw. Trente ans plus tôt, la ville accueillait déjà le pèlerinage annuel de la communauté œcuménique. C’était en 1989, après la chute du mur de Berlin. Les rencontres de Wroclaw marquaient alors une génération de chrétiens qui rêvaient de construire l’Europe avec leur foi. Que reste-t-il de ces idéaux?? 
Il y a trente ans, vous étiez déjà à Wroclaw pour des rencontres européennes. Le mur de Berlin était tombé quelques semaines plus tôt. Quel souvenir gardez-vous de cette année 1989 ?
Frère Alois : J’avais 35 ans à l’époque. Nous étions une équipe de frères, venus en septembre pour préparer l’événement quelques mois avant les rencontres. Pour y aller, il fallait traverser discrètement en voiture la frontière de l’Allemagne de l’Est. Nous devions trouver en Pologne des familles qui signeraient des invitations personnelles pour les pèlerins, sinon ceux-ci n’obtiendraient pas de visa. Et puis le mur est tombé et tout
Frère Alois, né Alois Löser le 11 juin 1954 à Nördlingen, est un religieux français, d'origine allemande, prieur de la Communauté de Taizé depuis 2005.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8re_Alois

Frère Alois de Taizé : «En Pologne, j’ai découvert la force de la tradition»
Jusqu’au 1er janvier, 15.000 jeunes chrétiens sont réunis à Wroclaw, en Pologne, pour les rencontres européennes de Taizé. Le prieur de cette communauté œcuménique, Frère Alois, évoque ses liens avec la foi polonaise qui reste encore très vive.
----------------------------------------------
L'HOMME QUI A FAIT CHUTER LE MUR DE BERLIN PAR LA PRIÈRE ET LA NON VIOLENCE : CHRISTOPH WONNEBERGER.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire