mercredi 25 décembre 2019

++25/12 - CE QU’IL SE PRÉPARE POUR NOTRE SANTÉ 
FAIT FROID DANS LE DOS… 
L’ENNEMI NUMERO 1 DE LA SANTE NATURELLE !! 
Les chambres de guérison.*

Vous verrez ici :
- comment on donne à des millions de patients des somnifères qui détraquent le sommeil, des anti-inflammatoires qui provoquent des troubles cardiaques, des médicaments contre l’ostéoporose qui font des trous dans les os, des antidépresseurs qui donnent des idées suicidaires, etc. 
- les méfaits du nouveau LEVOTHYROX...

Chers lecteurs, Ne trouvez-vous pas extrêmement inquiétant ce que décide le président Macron pour votre santé depuis son accession au pouvoir ?
Ou plutôt l'Union Européenne, puisque Macron n'est un exécutant, un beau parleur chargé de faire passer la pilule.
Pourquoi vacciner de force les bébés de 2 mois contre l’hépatite B… alors que c’est une maladie qui touche surtout les adultes toxicomanes… et que ce vaccin contient de l’aluminium, un dangereux neurotoxique ?

TRUMP ET LES VACCINS. TERRIBLES AVEUX SUR LES VACCINS PAR DONALD TRUMP, EINSTEIN ET AUTRES.

- Pourquoi vouloir dérembourser l’homéopathie, alors que cette médecine « bon marché » est ultra-populaire dans la plupart des familles françaises, qu’elle est sans effet indésirable… et qu’elle réduit le trou de la sécurité sociale ! 
- Pourquoi nommer un ministre de l’agriculture négationniste, qui refuse de reconnaître le danger mortel des pesticides… au moment même où des bébés naissent sans bras dans toute la France ? 
- Pourquoi continuer à faire la publicité des médicaments anti-cholestérol (statines) alors que les scientifiques indépendants de l’industrie pharmaceutique ont démontré que ces médicaments étaient «inutiles et dangereux» ?
- Pourquoi installer au ministère de l’écologie… l’ancienne lobbyiste du groupe agro-alimentaire Danone, qui adore les OGM, l’huile de palme et n’a jamais milité pour le bio ?
- Pourquoi son gouvernement a-t-il cherché à étouffer le scandale du Levothyrox, qui a pourtant ravagé la vie de milliers de Français ?

Oui, pourquoi prendre des décisions aussi impopulaires … et désastreuses pour la santé des Français ??? 
La réponse existe. Et elle fait froid dans le dos. Je vais vous la révéler dans une seconde. Il est urgent d’ouvrir les yeux dès maintenant, car le pire est à venir. Dans les cartons du Président Macron et de son gouvernement, vous avez :
- La vaccination forcée contre la grippe saisonnière (malgré son inefficacité flagrante)
- La mise à mort des huiles essentielles, par une réglementation drastique - La destruction de l’hôpital public ; - …
La vérité, c’est qu’un petit groupe de personnes a noyauté le circuit de la décision, et il impose ses choix à tous. Avec des objectifs qui n’ont rien à voir avec notre santé.

EM =emmerdes. Cérémonie satanique. Macron 

Il fonce sur un homme et...
Cela a commencé dès la cérémonie de prise de pouvoir d’Emmanuel Macron, à l’Elysée, en mai 2017. 
Comme c’est la tradition, il recevait dans les salons dorés de l’Elysée des proches, des personnalités, ceux qui comptent comme on dit, sans doute par opposition aux autres, ceux qui ne comptent pas… 
A un moment, le jeune président « remarque un visage connu, et fend la foule pour venir serrer la main à un homme »
Cet homme, c’est Serge Weinberg, le président du labo pharmaceutique français SanofiLe grand public ne le connaît pas, mais Emmanuel Macron doit énormément à cet homme de l’ombre. il est l’un des premiers à avoir crû au potentiel d’Emmanuel Macron, alors qu’il n’était qu’un jeune diplômé de l’ENA, haut fonctionnaire ambitieux parmi d’autres.
C’est grâce à ce puissant ami qu’Emmanuel Macron est rentré dans le sein des seins de la finance mondiale, la banque Rothschild.
Emmanuel Macron s’y est illustré pour les services qu’il rend à un autre géant de Big Pharma, l’américain Pfizer, qui fabrique entre autres le médicament anticholestérol le plus vendu au monde, le Lipitor.
Sanofi, Pfizer…les liens sont noués, ils ne se déferont pas.
------------------------------------
Le but de la vaccination H1N1 était de tous nous pucer
Grippe A/H1N1 : la France commande 94 millions de vaccins à GSK, Sanofi et Novartis
VICTIMES DU VACCIN H1N1. INDEMNISATIONS RECORD: IL N'EMPÊCHE, CE NE SERA JAMAIS SUFFISANT POUR RACHETER LA SANTÉ VOLÉE...
https://vol370.blogspot.com/2015/05/2305-victimes-duvaccin-h1n1.html
------------------------------------
80 000 euros de frais…de restaurant !!
Les liens de Macron avec les labos se renforcent. 
Au cours de sa campagne électorale, le candidat Macron choisit comme conseiller santé le cardiologue Jean-Jacques Mourad, « un pur et dur » de chez Big Pharma. Et comme par hasard, lors d’un meeting à Nevers, voilà Emmanuel Macron qui se met soudain à plaider pour le remboursement intégral des médicaments contre l’hypertension artérielle sévère…une spécialité du laboratoire français Servier. 
Pourquoi ? On ne tarde pas à le découvrir : On apprend en effet que le Pr Mourad est rémunéré par Servier, qui lui a également remboursé plus de 80.000 euros de frais de restaurant et de transport!! Pris la main dans le sac, Emmanuel Macron reconnaît que les activités parallèles de son conseiller peuvent donner « l’apparence du conflit d’intérêt »… 
Tu parles !
Macron doit se séparer de son conseiller à contrecœur, mais ce n’est que partie remise…Lorsqu’il est élu, le jeune président n’oublie pas à qui il doit renvoyer l’ascenseur. En nommant comme ministre la Santé Agnès Buzynune médecin qui a été rémunérée par les laboratoires Sanofi, puis Bristol Meyers-Squibb (BMS) et Novartis pendant plus de dix ans, il envoie un message très clair aux multinationales de Big Pharma : 
« Vous serez les premiers servis ». 
Et le cauchemar peut commencer.

Réunion entre amis…à l’Elysée !
En juillet 2018, il faut scruter les brèves de la presse économique pour apprendre que le « Dolder » a été discrètement reçu à l’Elysée.
Le Dolder ? Un club ultra-secret qui tire son nom d’un grand hôtel de Zürich, et qui rassemble les dirigeants des 25 plus gros labos du monde (Merck, Pfizer, Novartis, Sanofi etc.) 
Hasard là encore, cette année il est présidé par le directeur général de…Sanofi. Le lendemain de cette rencontre, on apprend que le gouvernement envisage une hausse des prix des médicaments et surtout, la réduction des délais pour leurs « mises sur le marché ». En clair, cela signifie que les autorités acceptent de réduire la procédure de contrôle et de vérification de l’inocuité (absence de danger) des médicaments !!
Augmenter le profit de Big Pharma, coûte que coûte…Malgré les scandales sanitaires, malgré les tragédies de la dépakine, du Médiator, du Vioxx, etc. 
Évidemment, le président Macron et ses proches veulent nous faire croire que c’est « pour notre bien ». Mais le mur du mensonge ne trompe personne.

Suite des nouvelles sidérantes
Car dans le même temps, c’est une déferlante anti médecine naturelle qui s’abat sur la France ! Une première offensive a été lancée par 124 professionnels de santé qui exigent dans une tribune publique le déremboursement de l’homéopathie, puis la « non-reconnaissance des diplômes d’homéopathie », et « l’interdiction pour les médecins qui pratiquent cette thérapie de faire état de leur titre ». D’autres médecins traitent les homéopathes de charlatans, et leurs patients…de « couillons ». Sous la pression, plusieurs universités (Lille, Angers, Nantes) ferment les diplômes d’homéopathie qui étaient enseignés depuis parfois…40 ans ! 
Puis c’est l’herboristerie qui est à son tour attaquée, avec la mise en place d’une mission parlementaire d’information confiée à…une des plus ferventes défenseurs du lobby des pharmaciens, qui affiche clairement son intention de restreindre l’exercice de l’herboristerie. Aujourd’hui, ce sont les pharmaciens qui ont le monopole de la vente des plantes médicinales. Un domaine où l’immense majorité d’entre eux n’y connaît rien, pour la simple raison qu’ils n’y ont pas du tout été formés lors de leurs études.
Les masques tombent. 
Désormais, il est clair que tout est organisé EN FAVEUR des multinationales du médicament, de l’agro alimentaire et de la chimie. Celles à qui l’actuel président doit sa carrière ! 
Pas étonnant qu’autour de lui, il n’accepte plus désormais que des collaborateurs qui sont « sur sa ligne », le doigt sur la couture. Ainsi, après la démission fracassante du ministre de l’écologie Nicolas Hulot (idiot utile dont les reportages avaient été financés par de grands groupes), on apprend que la nouvelle secrétaire d’Etat à la « transition écologique », une certaine Emmanuelle Wargon est…l’ancienne lobbyste du géant de l’agro-alimentaire Danone !!! Une femme qui, quelques semaines avant sa nomination, défendait l’huile de palme et les ravages écologiques liés à sa production, et qui du jour au lendemain explique qu’elle va « combattre l’huile de palme ». C’est la girouette la plus rapide de l’année !!! Mais dit autrement, cela signifie une seule chose : ils se f… de nous !!!  
Car on n’en a pas fini avec le mensonge : à peine nommé lui aussi, c’est le nouveau ministre de l’Agriculture, M. Didier Guillaume, qui vient expliquer, qu’il n’y a « aucune preuve des conséquences négatives de l’utilisation des pesticides »… Aucune preuve ??? Je tiens à sa disposition un dossier avec les très nombreuses études qui ont pointé un lien avec le cancer, le retard mental, la maladie de Parkinson, le risque de diabète, etc. 

LE MAIRE QUI INTERDIT LES PESTICIDES DEVANT LE TRIBUNAL CE JEUDI: "JE DOIS PROTÉGER MA POPULATION".

Lorsqu’on croit avoir touché le fond, Macron et ses sbires creusent plus profond. Toujours au service des seuls intérêts des multinationales qui polluent notre santé, notre environnement et notre assiette. Alors je ne sais pas si vous serez d’accord avec moi. Mais de mon côté, je crois de toute mon âme que cette situation n’est plus supportable. 
Alors je veux vous faire une proposition. Et advienne que pourra ! 
« Mais oui, mais oui, on va vous soigner… »
Mais avant d’aller plus loin, je dois prendre un instant pour me présenter. 
Je m’appelle Gabriel Combris, et je suis journaliste d’investigation depuis près de 20 ans ; J’ai eu de la chance, ce n’est pas la maladie qui m’a conduit à m’intéresser à ma santé. C’est mon métier. Comme beaucoup de journalistes, j’ai commencé aux « infos générales », faits-divers et reportages. J’ai été bouleversé par les scandales sanitaires comme le Distilbène, le Médiator, les implants mammaires PIP, etc. J’ai rencontré des personnes dont la vie avait basculé. J’ai compris que dans le monde de la santé, certains criminels se cachent sous l’apparence de la vertu. J’ai appris à décortiquer les « fake news », j’ai découvert que ce qui était raconté par les médias officiels, dépendants de la publicité des grands laboratoires, n’était régulièrement qu’un tissu de mensonges. 
Un vrai journaliste.
Alors j’ai quitté les « infos générales » et je me suis spécialisé dans la santé naturelle. 
Comme je suis devenue blogueuse en avertissant du scandale du H1N1. Nous n'avons pas le droit de nous taire quand l'humanité est en danger.
Depuis que j’enquête sur les coulisses du monde de la santé, j’ai compris que notre système de soin officiel était devenu… FOU. Le patient n’y est qu’un numéro, qui doit se contenter de faire ce qu’on lui dit, d’avaler les pilules qu’on lui a prescrit et de ne jamais discuter ce qui est bon pour lui ou pas. Au fur et à mesure de mes recherches, j’ai découvert une médecine mécanique, indifférente aux hommes qu’elle prétend soigner. Une médecine affairée, affairiste, qui répare les malades comme un garagiste répare une voiture. 
Et j’en suis venu à me poser ces questions :
Cette médecine est-elle capable de nous soigner ? Est-ce seulement son objectif ?
Les plus grands médecins eux-mêmes, ceux qui ont gardé intacte la vocation magnifique de soigner, se le demandent aussi. Voici par exemple ce qu’écrit le Dr Thierry Janssen, chirurgien urologue : « Les médecins imprégnés de science matérialiste, ont tendance à ne privilégier que les détails. » « Ils pensent pouvoir traiter un problème en agissant sur un paramètre anormal mais ce faisant, ils négligent les répercussions de leur traitement sur le reste de l’organisme. » « Ce manque de vision d’ensemble entraîne une surconsommation d’examens et de médicaments. » 
Et voilà comment on donne à des millions de patients des somnifères qui détraquent le sommeil, des anti-inflammatoires qui provoquent des troubles cardiaques, des médicaments contre l’ostéoporose qui font des trous dans les os, des antidépresseurs qui donnent des idées suicidaires, etc. 
-         Voilà comment on brise la vie de millions de personnes en prétendant…les soigner !
-         Malgré une consommation record de médicaments (14 par jour en moyenne chez les plus de 65 ans !!!) le nombre de cancers décolle, comme celui des maladies chroniques et neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer, sclérose en plaques) ;

Cannabis thérapeutique. Quelles sont les pratiques en Champagne-Ardenne ?

-         200 millions (!!) de boîtes d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques distribuées chaque année n’ont aucun effet à long terme sur la diminution de l’angoisse, du stress ou de la dépression ;

DE NOMBREUX MÉDICAMENTS ORDINAIRES CAUSENT LA DÉPRESSION.

-         Le gavage général d’antiobiotiques a créé une antibiorésistance qui pourrait tuer jusqu’à 10 millions de personnes par an d’après l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Vous en voulez encore ? 
On compte plus de 130.000 hospitalisations par an liées à des effets indésirables des médicaments…et près de 30.000 morts « attribuables chaque année en France à un accident médicamenteux » d’après un rapport officiel du ministère de la Santé. 30.000 morts !!! 
C’est huit fois plus que le nombre de décès sur la route.
Oui, vous avez bien lu : la médecine tue HUIT FOIS PLUS que les accidents de la route!!
Et il y a pire : malgré ces évidences, les chiens de garde du médicament business refusent de reconnaître leur échec. Alors ils mentent. En toute connaissance de cause. Au péril de nos vies.

Visite au ministère des « Fake news» (fausses nouvelles)
Le mensonge…C’est leur seconde nature. Ils ont menti sur le Distilbène, sur le Médiator, le Vioxx, l’Isoméride, la Dépakine, sur les effets secondaires soi disant « mineurs » des statines (anticholestérol) ou des antidépresseurs. Et ils continuent aujourd’hui encore : alors qu’ils prétendent combattre les « fake news » (les fausses informations), ce sont en réalité EUX qui conçoivent et propagent ces « fake news » avec l’aide de médias complaisants : 
-         Les autorités nous disent que les vaccins sont inoffensifs : FAKE NEWS ! Des scientifiques suspectent depuis longtemps un lien entre vaccin hépatite B et la sclérose en plaque, et dénoncent la toxicité de l’aluminium présent dans le nouveau vaccin hexavalent (anti DTP) !
-         Ils MENTENT sur les VRAIES RAISONS du changement de la formule du LEVOTHYROX*. C’est pour s’implanter commercialement en Asie, où 90 % de la population est intolérante au lactose (présent dans la formule initiale), que le laboratoire MERCK a obtenu des autorités l’autorisation de remplacer le lactose par du mannitol. Alors qu’il connaissait parfaitement les effets secondaires désastreux d’un tel changement !!!
----------------------------------
*HYPOTIROÏDIE. NOUVEAU SCANDALE. VICTIMES DU LIVOTYROX NOUVELLE FORMULE

LEVOTHYROX: L'ACTRICE MYLÈNE DEMONGEOT PORTE PLAINTE CONTRE LA NOUVELLE FORMULE DU MÉDICAMENT.

SANTÉ - TOULOUSE : LE LABORATOIRE MERCK CONDAMNÉ EN APPEL À FOURNIR L'ANCIEN LEVOTHYROX.
https://vol370.blogspot.com/2018/06/2206-sante-toulouse-le-laboratoire.html
----------------------------------
-         ILS MENTENT sur le cholestérol, qui serait « dangereux pour la santé » : FAKE NEWS encore ! Des études ont observé au contraire une diminution du risque de cancers lorsque les sujets affichent un taux de cholestérol total plus élevé !!
-         Et le lait qui serait « bon pour les os » ? FAKE NEWS toujours ; un très grand nombre d’études ont montré une sévère augmentation des risques de cancer de la prostate et du sein liéé à une consommation de produits laitiers, y compris les yaourts.
-         Le diabète ou l’arthrose, dont on ne pourrait pas guérir – FAKE NEWS …De nouveaux protocoles 100 % naturels ont permis de GUÉRIR arthrose, diabète, et même d’inverser la maladie d’Alzheimer (alors que la France vient de reconnaître l’inutilité totale des quatre principaux médicaments qu’elle donnait aux malades (l’Ebixa, l’Aricept, l’Exelon et le Reminyl), un protocole non médicamenteux dévoilé par le Dr Bredesen a montré le potentiel de stopper net la perte de mémoire.) !!!)
-         Etc.

Cela fait trente ans, 40 ans, qu’ils mentent. 
Le plus révoltant est qu’on agit ainsi alors qu’ON SAIT qu’il existe une autre voie, parfaitement scientifique elle aussi. Une médecine naturelle qui offre un autre regard sur le malade, le soin, la guérison. Et si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous dire que RIEN N’EST PERDU !!! Nous sommes au seuil d’une révolution de santé qui peut absolument tout changer ! Dans notre façon de nous soigner…et dans notre espoir de GUÉRIR.

Accédez à la SEULE VRAIE médecine d’élite
J’ai conscience que ce je vais vous dire maintenant est tellement en rupture avec l’information officielle de santé qu’il est presque impossible d’y croire. Et pourtant… Contrairement à ce qu’on dit partout, ce sont les médecines naturelles qui sont les VRAIES médecines d’élite. Ce que démontrent les toutes dernières études scientifiques, c’est que dans une multitude de pathologies, l’approche naturelle doit être considérée comme la première des médecines :
-         C’est un « simple » régime alimentaire qui a permis à un groupe de diabétiques de retrouver une glycémie à jeun inférieure à 1,26 g/L. Autrement dit, d’inverser leur diabète. 
-         C’est une « simple » huile essentielle (huile de ravintsara) diffusée dans l’atmosphère à l’hôpital qui permet d’éviter la transmission des germes et les surinfections respiratoires.
-         Ce sont de « simples plantes » qui offrent des perspectives inégalées aux malades souffrant du paludisme (artémisia annua), de dépression (mucuna pruriens, crocus sativus), d’insomnie (griffonia, eschscholtziaI), ou d’hypertension (ylang-ylang),
-         C’est la « simple » vitamine D, qui à la dose de 4000 UI par jour, a permis d’observer un ralentissement considérable, voire une disparition du cancer de la prostate chez certains patients !
-         Etc.
C’est à cette même conclusion qu’aboutit le Dr. Andrew Weil, un « monstre sacré » de la santé, pour qui la médecine allopathique n’est nécessaire « que dans 10 à 20 % des problèmes de santé ». Et il ajoute : « Pour les 80 à 90 % restants, les méthodes naturelles sont plus efficaces, car elles agissent de concert avec les mécanismes de guérison du corps au lieu de les affaiblir». En clair, d’abord la nature, et ensuite seulement s’il le faut, la chimie. 
J’espère que vous vous rendez compte… C’EST EXACTEMENT L’INVERSE DE CE QUI SE PRATIQUE DANS LES CABINETS MÉDICAUX !!! 
Mais qui le dit aux malades ? Et qui parmi eux est vraiment informé de l’extraordinaire révolution de santé qui est, en ce moment même, en train d’émerger, et qui peut littéralement changer le destin de millions de personnes ? C’est en me posant ces questions que j’ai décidé d’agir. J’ai frappé aux portes des meilleurs labos de recherche en santé naturelle, j’ai interrogé les scientifiques les plus en pointe sur les thérapies du futur, j’ai exigé d’eux des réponses claires aux questions que se posent des milliers de malades :
-         Quel est le vrai pouvoir thérapeutique des médecines naturelles ?
-         Quelles sont ces thérapies naturelles efficaces dont on prive aujourd’hui les malades pour soigner Alzheimer, la douleur chronique, la perte de libido, l’arthrose ou le vieillissement ?
Et pourquoi ? 
-         Comment commencer à se soigner autrement ? A quel prix ?
-         Et qui croire ? En qui avoir vraiment confiance alors que jamais la désinformation médicale n’a été aussi puissante et organisée ? 
Ce qu’ils m’ont révélé est proprement SENSATIONNEL. 
Et c’est pourquoi j’ai décidé de rassembler les informations les plus précieuses qui m’ont été confiées et de lancer un projet absolument unique en son genre, le projet Révolution Santé.
Car TOUT doit être revu, TOUT doit être révolutionné, dans la façon dont nous nous soignons aujourd’hui.
Et chacun d’entre nous est concerné.
J’ai fait ce travail avec passion, sans compter mon temps, ni mon énergie, animé par le seul espoir que peut-être une information que je publierai fera la différence, ne serait-ce que pour une seule personne.
Ce sera peut-être vous.

Confession HALLUCINANTE d’un médecin
Maintenant, vous vous posez peut-être une question.
Pourquoi ce nom rageur de « Révolution Santé », qui rappelle la barricade et le poing levé ? C’est d’abord parce que nous nous apprêtons à livrer une bataille féroce contre les mensonges et la cupidité de Big Pharma. Tant pis si cela dérange, mais Révolution Santé est en mesure de révéler que les vraies stratégies efficaces pour guérir ne sont pas celles qui sont actuellement proposées (je devrais dire « imposées ») aux malades. Ce sont, vous allez voir, des stratégies 100 % naturelles. Les seules à vous éviter les mauvais choix qui PEUVENT LITTÉRALEMENT SACCAGER LA VIE.
Je vous l’ai dit plus haut dans cette lettre, mais il FAUT VRAIMENT EN ÊTRE CONSCIENT : L’intérêt du système de santé n’est PAS le même intérêt que celui du patient. Je sais que cela paraît invraisemblable, alors voici les preuves irréfutables de ce que j’avance.  Prenez par exemple les problèmes cardiaques et les infarctus, qui sont régulièrement traités avec la pose d’un stent dans l’artère (angioplastie). Une synthèse d’études effectuée par des chercheurs new-yorkais a montré que la pose d’un stent n’apporte aucun bénéfice lorsque l’état cardiaque est stable : « L’implantation de stents dans les artères coronaires en plus du traitement médical au cours d’une maladie coronaire stable n’apporte aucune réduction de la mortalité, des infarctus, des revascularisations non planifiées ou de l’angor après un suivi de 4,3 années ».
Opération inutile. Le mot est lâché. 
Question évidente : pourquoi la pratiquer malgré tout ? 
Il faut lire la confession du Dr Brown, lui aussi chirurgien dans cette même ville de New-York pour avoir la réponse. 
Je vous préviens. C’est effarant.
Ce médecin a affirmé au célèbre New York Times que plus de la moitié de ses patients coronariens se sont fait poser des stents avant même de prendre les premières mesures de réduction des risques cardiovasculaires : changements alimentaires, arrêt du tabac, reprise de l’exercice physique etc. Et cela pour des raisons…strictement financières :  “Dans de nombreux hôpitaux, le service de cardiologie génère 40% des revenus de l’hôpital, il y a donc une pression incroyable pour faire toujours plus d’angioplasties” 

Le patient franchit la porte de l’hôpital en croyant qu’on veut le soigner. Il se met le doigt dans l’œil. Il est souvent là parce qu’il rapporte de l’argent… Et la propagande officielle des autorités de santé a si bien fonctionné qu’il va accepter de se faire charcuter inutilement (avec en plus des risques lourds liés à l’opération : déchirure de l’artère, inflammation, risque d’AVC, etc.) alors qu’un simple régime de type méditerranéen réduit de 30 % le risque d’ infarctus, et qu’on sait par ailleurs que la pratique d’un exercice soutenu est plus efficace que l’angioplastie pour réduire le risque cardio-vasculaire.
On touche là le cœur du vrai problème : les patients ne savent pas ce qui est bon pour eux. Ils s’en remettent à l’avis de leur médecin.
Erreur fatale déjà dénoncé en 1923 dans la pièce de théâtre Knock

Ils savent que 9 opérations sur 10 ne servent à RIEN. MAIS ILS SE TAISENT !!!
Une étude récente de la Fédération Hospitalière de France a révélé que 9 médecins sur 10 avouent pousser aux interventions chirurgicales alors que ce n’est PAS nécessaire. Dit autrement, cela signifie que 90 % des médecins reconnaissent qu’ils encouragent des opérations inutiles !!! 
La raison ? 
L’argent. Uniquement l’argent.
Des personnes sont amputées pour l’argent de plus en plus souvent actuellement.
« Plus vous faites d'actes, plus vous êtes rémunéré, confirme le docteur Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France. Réguler les pratiques, c'est aussi toucher à la rémunération des uns et des autres »… II y a de quoi tomber de sa chaise, je sais. Ce que vous allez lire maintenant, je préfère vous avertir, est proprement sidérant. De violence, de cynisme, de mépris pour les malades. Mais c’est pourtant la réalité et tout le monde doit être au courant.  

POURQUOI VOUS NE POUVEZ PAS GUÉRIR AVEC LES PROTOCOLES OFFICIELS
Je vous suggère de lire bien posément les lignes qui suivent. Et d’essayer de ne pas trop vous énerver. Elles sont extraites d’un rapport de l’une des firmes financières les plus puissantes de la planète, la banque Goldman Sachs. Voici ce qu’écrit une de ses analystes spécialisées dans la santé au sujet des traitements : «Les remèdes qui guérissent immédiatement offrent un profil de rentrées financières récurrentes très différent des thérapies chroniques. Ces remèdes représenteraient un intérêt formidable pour les patients et la société, mais pourraient être un obstacle pour ceux qui cherchent un «cash flow» financier durable». Je vous traduis en clair le sens de ces propos. Cela signifie que la GUÉRISON des malades n’est ABSOLUMENT PAS l’objectif des fabricants de médicaments. Au contraire, c’est un «OBSTACLE» !!! Oui, vous avez bien lu ! Big Pharma voit la guérison comme une catastrophe pour ses ventes. L’analyste de la banque Goldman Sachs prend l’exemple d’un médicament contre l’hépatite C dont le taux de réussite dépasse 90 %. Un succès ? PAS DU TOUT !!! « La guérison de patients fait également diminuer le nombre de porteurs capables de transmettre le virus à de nouveaux patients, et ainsi, le vivier d’incidence décline lui aussi… » En clair, le virus s’éteint et c’est un véritable drame pour le fabricant ! Cette vérité, on la prend comme un coup de poing dans le visage. Elle se résume ainsi : LE SYSTÈME DE SOIN N’A JAMAIS EU L’INTENTION DE VOUS GUÉRIR ! Ce qu’il cherche à faire, c’est vous TENIR EN LAISSE avec des prescriptions à vie de médicaments qui «réduisent» ou «soulagent» la douleur, l’arthrose, le diabète, l’hypertension etc, mais ne vous guériront jamais. Et bien sûr il n’est pas question de reconnaître la puissance des traitements naturels (et souvent gratuits) qui eux, guérissent les maladies les plus graves POUR DE BON. 
C’est parce que NOUS REFUSONS DE TOLÉRER cette situation que nous avons lancé le projet Révolution Santé. 
Pour que personne ne passe à côté de la vraie solution de santé qui peut conduire à la guérison et littéralement changer sa vie.

Avez-vous remarqué des traces autour de votre cou ?
Je vous ai parlé plus haut du diabète. Un calvaire pour les malades, mais une rente pour l’industrie pharmaceutique : 38 milliards d’euros de vente d’antidiabétiques en 2016 ! Voilà pourquoi on nous rabâche que le diabète est «incurable». La laisse, encore la laisse…Ils la tiennent tant qu’ils peuvent, jusqu’à nous étrangler s’il le faut. Pourtant, des chercheurs anglais ont montré récemment qu’un régime alimentaire très particulier permettait de guérir la maladie. Malgré cela, on continue de distribuer toujours plus de médicaments antidiabétiques. Et combien, parmi les malades, savent que l’étude ACCORD (Action to Control Cardiovascular Risk in Diabetes), sur les effets des médicaments antidiabétiques a dû être interrompue brutalement en février 2008 parce qu’on s’est rendu compte que les patients diabétiques qui prenaient le plus de médicaments pour diminuer leur glycémie avaient le plus fort risque d’infarctus, d’accident cardiovasculaire et de mort par maladie cardiaque ? 
Devant cette situation, nous ne devons plus laisser dire que les thérapies naturelles sont de simples « remèdes de grand-mère ». Tous les jours, les substances naturelles font l’objet des recherches les plus poussées conduites par les scientifiques les plus compétents dans leurs domaines. Leurs travaux sont publiés régulièrement dans le meilleures revues à comité de lecture (The Lancet, Prescrire, The British Medical Journal, Nature, The European Journal of Nutrition, etc.) et les conséquences de leurs découvertes sont majeures pour la vie quotidienne des malades. 
Mettre cette vérité médicale à la portée du plus grand nombre, voilà notre objectif. Révolution Santé, c’est la fin de la vie en laisse pour des milliers de malades qui vont pouvoir ENFIN éviter les pièges qu’on leur tend et prendre les bonnes décisions pour leur santé ! 

Mais laissez moi maintenant vous montrer comment.
ALZHEIMER : pourquoi il faut se boucher les oreilles pour GUÉRIR
Je vous parlais au début de cette lettre des errements sans fin de la médecine officielle au sujet de la maladie d’Alzheimer. 115 ans de recherche et d’investissement SANS le moindre résultat positif pour les malades. 
Et ils nous demandent toujours plus d'argent pour leurs soi disant recherches!!!
Alzheimer : « l’erreur » qui a condamné des milliers de malades 
Depuis les années 1980, on considère que la maladie d’Alzheimer est causée par l’accumulation dans le cerveau, de plaques d’une substance gluante constituée de protéine bêta-amyloïde qui détruisent les synapses (zones de contact entre les neurones, qui permettent leur communication). Ainsi, on a logiquement pensé qu’en détruisant les plaques amyloïdes, on pourrait traiter la maladie d’Alzheimer. Sauf que…toutes les substances actives conçues sur la base de cette « hypothèse amyloïde », n’ont absolument rien donné. 
Une autre thèse de la médecine conventionnelle est que la maladie d’Alzheimer serait une seule et unique maladie. C’est à partir de cette hypothèse qu’on a produit le donépézil, par exemple. Il s’agit d’un inhibiteur de la cholinestérase - pardon pour le terme technique. Cela veut dire que ce médicament empêche un enzyme, la cholinestérase, de détruire un neurotransmetteur, l’acétylcholine. 
Or la maladie d’Alzheimer implique un déficit d’acétylcholine ; si on bloque sa dégradation, il restera davantage de ce neurotransmetteur dans les synapses. 
Certes. Mais cela n’a aucune incidence sur la cause ni la progression d’Alzheimer. D’autre part, et c’est le point de départ des travaux révolutionnaires du Dr Bredesen et de ses collègues, il n’existe pas une, mais plusieurs formes de maladies d’Alzheimer (inflammatoire, atrophique, toxique), et chacune nécessite un traitement individuel. Dans leur nouveau protocole, les chercheurs comparent le cerveau à un toit, qui est percé de 36 trous différents en cas de maladie d’Alzheimer. On comprend mieux alors comment aucun médicament unique ne peut prétendre boucher les 36 trous à lui tout seul.
Pour assurer « l’étanchéité du toit », il faut mettre en œuvre une thérapie multi directionnelle, qui comporte : 
- des restrictions alimentaires (jeûne pour favoriser la cétose, réduction de l’apport en méthionine pour faire baisser le taux d’homocystéine, suppression du gluten, des substances toxiques, etc.) - une supplémentation extrêmement précise (20 mg de vitamine B6 par jour, 2500 UI de vitamine D3 par jour, 200 mg de CoQ 10 par jour, 100 mg de resvératrol…), 
- une activité physique régulière, 
- un travail sur le sommeil (en particulier sur l’importance de savoir si vous faites de l’apnée du sommeil, 
- un soin méticuleux porté aux intestins et au microbiote, y compris le microbiote nasal (nettoyage avec un tampon imbibé de kimchi) 
- un ré-équilibrage hormonal (thyroïde, progestérone, testostérone), - etc.
Bien sûr, il s’agit d’un chemin exigeant, qui réclame une implication très importante du malade et de son entourage. Mais c’est le seul qui permette, en quelques mois seulement, de retrouver le mémoire et les capacités cognitives d’avant la maladie.
Mais cela suppose aussi de NE PAS ECOUTER les défaitistes de la médecine conventionnelle. Eux qui préféreront toujours maintenir les malades dans l’impasse plutôt que de reconnaître qu’ils se sont trompés. 

Arthrose : votre vie FICHUE parce que « c’est la procédure »…
Prenons par exemple le cas de l’arthrose.
Vous allez voir que là aussi, on nous ment en TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE. Avec cette maladie, il y a la douleur physique bien sûr, parfois insupportable, et il y a aussi la tristesse de devoir renoncer aux gestes les plus simples du quotidien : retourner la terre au jardin, se promener dans les bois en jetant un bâton à son chien, prendre ses petits-enfants dans ses bras, etc. Alors nombreux sont les patients prêts à beaucoup de sacrifices pour que cela cesse...
Et voilà comment ils tombent dans le piège.
Si vous souffrez d’arthrose sévère du genou, il y a de grandes chances que votre médecin vous conseille la chirurgie : méniscectomie (enlever la partie du ménisque abimée) ou débridement (régulariser des lésions du cartilage). C’est comme ça. C’est « la procédure ». Seulement quatre scientifiques danois ont voulu évaluer « l’utilité réelle » de ces opérations. Et là…coup de théâtre MONUMENTAL. Les chercheurs ont constaté qu’après un soulagement de six mois, la douleur revenait à l’identique après l’opération. D’après les patients, la chirurgie n’avait pas plus d’effet que le paracétamol sur la douleur, et n’améliorait pas du tout la mobilité du genou. Vous imaginez bien que ces informations sont fondamentales, et qu’elles devraient être communiquées en toute transparence aux malades. Mais non. On continue comme si de rien n’était. En faisant prendre tous les risques au patient : décès après l'anesthésie, thrombose veineuse, aggravation de l’arthrose sur le long terme, etc. C’est d’autant plus scandaleux qu’on SAIT aussi qu’il existe un produit naturel, le méthyl-sulfonyl-méthane(MSM), qui, dans une étude en double-aveugle (l’étalon or de la recherche scientifique), a montré une réduction de 82 % de la douleur chez les patients arthrosiques après 6 semaines. Sans les effets secondaires des médicaments antidouleur. Mais chut. Ce serait catastrophique pour l’arthrose business que tout ceci arrive aux oreilles du grand public !

Et avant de charcuter les patients, leur a t-on dit que l’étude ADAPT (Arthrisis Diet, and Activity Promotion Trial) a montré qu’une mauvaise alimentation entraînait un risque 5 fois plus important d’arthrose du genou ?
Faites un sondage autour de vous. QUI est au courant ?
QUI sait que c’est par là qu’il faut commencer pour en finir avec l’arthrose : adopter une stratégie micro-nutritionnelle de pointe, avec des compléments pour nourrir le cartilage, d’autres pour limiter l’inflammation ou produire du collagène, etc. Quelques heureux élus, qui ont dans leur entourage des personnes bien informés, ou qui sont eux-mêmes habitués à chercher et à analyser les dernières études en provenance des labos de santé naturelle. 
Mais les autres ? L’immense majorité des autres. Pour eux, c’est le désastre annoncé. Ils seront amputés, estropiés, rendus invalides…pour rien. 

Contre l’arthrose, mais aussi de très nombreuses autres pathologies, Révolution Santé vous présente les meilleurs protocoles naturels issus de la recherche pour que vous preniez, en toute connaissance de cause, les meilleures décisions pour vous. Car c’est bien VOTRE VIE qui peut être bouleversée parce qu’on a simplement, bêtement, suivi une « procédure ». Pas celle de votre médecin. 

PROSTATE : 300.000 impuissants… pour RIEN !!!
L’exemple le plus sidérant de ce fossé entre le patient et son médecin est sans doute le cas du cancer de la prostate. Précisons d’abord que la Haute Autorité de Santé ne conseille PAS le dépistage systématique du cancer de la prostate. Malgré cela, en France, 71 % des hommes de 50 à 69 ans, et 90 % des patients entre 65 et 79 ans, ont accepté de faire des tests entre 2012 et 2015. Sur le conseil de leur médecin… Le résultat, d’après le Dr Desportes, médecin à Fouesnant, et auteur du livre « Les candale du dépistage du cancer de la prostate », est que ces examens débouchent souvent sur des traitements lourds aux conséquences graves…alors que c’est TOTALEMENT inutile. 
Lisez bien ce qu’il écrit. C’est TERRIFIANT :
« Le patient fait confiance à son médecin. Or, les médecins sont formés pour dépister et soigner, pas pour accompagner les patients et les aider à vivre mieux. » « À la suite du traitement, 300.000 hommes sont devenus impuissants pour rien. Parmi eux, 150.000 sont devenus incontinents. » « Vous imaginez toutes ces vies brisées. Je suis médecin généraliste et j’ai été régulateur au Samu pendant dix ans. J’en ai croisé des hommes souffrant de dépression ou d’infections à répétition après les traitements. Dans le livre, je cite le témoignage de Jacques, qui vit avec une sonde et qui n’a plus de vie sexuelle. Quand on fait une biopsie, on trouve souvent des cellules cancéreuses. Plus on vieillit, plus on en a. Mais le problème c’est que, dans la majorité des cas, ces cellules ne se seraient pas développées ». 
Ça n'est pas le cancer qui tue, c'est la chimiothérapie :
L'IMPOSTURE DE LA CHIMIOTHÉRAPIE. et TRANSFUSION DE SANG EST-CE UTILE ?


Vous avez bien lu : les cellules cancéreuses ne se seraient PAS développées. On sait en effet aujourd’hui que de nombreux cancers sont non-progressifs. C’est le cas notamment pour le cancer du sein. Une étude – je devrais dire une BOMBE NUCLÉAIRE – parue dans le British Medical Journal a ainsi montré que le dépistage du cancer du sein ne diminue PAS le nombre de morts par cancer du sein Au contraire, il augmente (+ 22 %) le risque de se faire diagnostiquer un pseudo-cancer qui n’aurait jamais évolué ou aurait disparu spontanémentAlors le médecin n’aura peut-être « rien à se reprocher », mais qui portera une sonde ? Qui regardera sa femme le soir en se disant que plus jamais il ne pourra lui faire l’amour ? Le patient…
Ah ça oui ! On l’aura « dépisté », on aura coché une case, avant de refermer son dossier et de passer au suivant. Mais sa vie, son bien-être, qui s’en sera soucié ? Vous allez peut-être me répondre qu’il s’agit d’un cas isolé, de «l’exception » qui confirme la règle. J’aimerais pouvoir vous dire «oui». Mais ce n’est ABSOLUMENT pas le cas.

Cancer du sein : 70 % des chimiothérapies sont INUTILES !
(Lisez si vous n’y croyez pas)
Une étude publiée en juillet 2018, dans le The England Journal of Medicine a montré que 7 femmes sur 10 atteintes d’un cancer du sein pourraient se contenter d’une simple « hormonothérapie » et éviter totalement la chimio ! C’est à peine croyable tant cela va à l’encontre de ce que l’on croit savoir. Et pourtant : dans leur étude, les chercheurs ont recruté plus de 10.000 femmes atteintes d’un cancer du sein à un stade assez précoce, sensible aux œstrogènes. Puis, ils se sont intéressés aux 6.700 patientes (70%) qui avaient un risque de récidive « intermédiaire ». Un risque « intermédiaire » signifie que la probabilité de récidive n’est ni très inquiétante, ni très rassurante. Dans ce genre de cas, les médecins ont tendance à prescrire une chimiothérapie, « par prudence ». Les chercheurs ont alors séparé ces femmes en deux groupes : un groupe a reçu une chimiothérapie en complément d’une hormonothérapie, tandis que l’autre groupe a seulement suivi une hormonothérapie. 10 ans plus tard, le taux de survie était rigoureusement le même dans les deux groupes ! En d’autres termes, la chimiothérapie, avec ses conséquences pénibles (épuisement, perte des cheveux, dépression, etc.) sur la vie quotidienne, n’a strictement servi à rien. 
Heureusement, il existe un moyen SUR de NE PAS sacrifier sa vie pour rien.
Mettez votre ceinture de sécurité AVANT l’accident médical !
Evidemment, il ne s’agit pas seulement de faire le constat du désastre une fois qu’il est trop tard. Avec Révolution Santé, vous êtes informé des années en avance des nouvelles percées scientifiques et vous pouvez agir à temps, avant de mettre le doigt dans l’engrenage fou de la médecine officielle. C’est comme si vous saviez qu’un accident allait se produire, et que vous aviez encore le temps d’attacher votre ceinture de sécurité. Je pense aux personnes frappées de dépression, de stress ou d’anxiété. Avant de se faire écraser sous le rouleau compresseur des antidépresseurs ou des anxiolytiques, elles doivent savoir qu’il existe de très nombreuses techniques naturelles efficaces pour sortir la tête de l’eau, et retrouver le goût de la vie : 
-         Une nouvelle alimentation anti-déprime, qui optimise la teneur en magnésium, vitamines B, acide gras oméga-3, tryptophane etc.
-         Les nutriments et acides aminés (5-HTP, acetyl-L-Carnitine, SAMe etc.) qui réduisent les crises d’angoisse
-         L’EMDR, l’EFT, les soins énergétiques qui visent le choc émotionnel déclencheur et la ré-harmonisation énergétique, etc. 

Je pense aussi aux personnes qui souffrent d’ostéoporose et qu’on prétend soigner à grand renfort de biphosphonates – des médicaments dont des études de le fondation Cochrane ont montré un potentiel de réduction des fractures de la hanche de…1 à 2 % ! Là encore, une stratégie alimentaire adaptée se montre beaucoup plus efficace pour renforcer la qualité osseuse : réduction des produits acidifiants et sucrés, consommation accrue d’aliments contenant des minéraux basifiants tels que le calcium, le magnésium, le zinc et le cuivre.
Dans une étude menée à Harvard sur plus de 70.000 femmes pendant 10 ans, celles qui consommaient peu de vitamine K ont vu leur risque de fracture du col du fémur augmenter par rapport à celles qui en consommaient le plus. La consommation recommandée est de 120 μg de vitamine K chaque jour, 200 μg après 50 ans pour se mettre totalement à l’abri d’un risque de déficit. Et que dire du fantastique natto, un aliment à base de haricots de soja fermentés consommé au Japon depuis plus de 2000 ans, dont le biologiste Leon Schurgers a découvert l’action trois fois plus puissante sur les os que la vitamine K !

Ce combat pour qu’enfin soit reconnue la puissance, et très souvent la supériorité de la médecine naturelle, Révolution Santé le mène sans détour, apportant des preuves scientifiques inédites, des résultats de nouvelles recherches décapantes et encourageantes pour des millions de malades.
Mais nous vous proposons d’aller beaucoup plus loin.

Informations totalement inédites sur les médecines naturelles
Une révolution, étymologiquement, c’est un tour sur soi-même. C’est exactement ce qui est en train de se passer pour notre santé. Le grand (re)tour a commencé. Car les médecines naturelles ne sont pas seulement les médecines douces (sous-entendu « elles ne vont pas guérir grand chose ») ou alternatives (sous-entendu « Essayez-les si vous voulez, tant que vous avalez nos pilules ») que méprisent leurs détracteurs. Ce sont les médecines essentielles, les médecines racines. Elles ont saisi l’essence de la vie, de la santé et du bien-être.
Elles savent la relation intime et indéfectible qui unit le corps et l’esprit. Elles connaissent l’immense pouvoir de l’énergie et des émotions. 

Révolution Santé vous propose de découvrir tous les mois les meilleures informations inédites sur ces médecines essentielles. Des informations triées, vérifiées, recoupées, toujours validées scientifiquement. Celles que vous ne lirez ABSOLUMENT NULLE PART AILLEURS. 
M… ! Ils ont « oublié » de vous le dire
Regardez plutôt les découvertes fantastiques que réalisent en ce moment même des équipes de recherche de haute volée. Je pense notamment :
-         Aux soins quantiques et à la neuroplasticité, qui ont permis à une jeune fille de 25 ans, qui vivait « emprisonnée dans son corps » sans parler ni marcher, de nager plus de deux kilomètres le long de la plage de Royan !-         Aux travaux du Prix Nobel de Médecine, Luc Montagnier, sur la mémoire de l’eau, et aux fabuleuses applications médicales qui en découlent, notamment sur la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, mais aussi la maladie de Lyme, l’autisme et certains cancers ;
-         Aux récentes études qui ont démontré l’intérêt d’une plante chinoise, l’huperzine, contre Alzheimer ;
-         A l’accumulation d’études qui ont montré l’efficacité de traitements utilisant la vitamine C à haute dose en cas de septicémie (infection du sang), sida, herpès, infections pulmonaires, etc.
-         A la puissance chaque jour démontrée des huiles essentielles dans des maladies aussi invalidantes que les polyarthrites (huile de thym à thuyanol, huile de sarriette et hélichryse d’Italie) ou la dépression (l’huile essentielle de lavande vraie obtient de meilleurs résultats que le Prozac !) ;-         A l’efficacité immense des bactériophages – interdits en France - qui ont sauvé une jeune femme de l’amputation, alors que les antibiotiques ne permettaient plus de soigner son pied infecté.

En lisant Révolution Santé, vous découvrez quelles sont les thérapies qui viennent à bout de maladies que le système a décrétées « incurables ». Et dont il reconnaîtra, dans dix ans, qu’elles ne l’étaient pas… Arthrose, ménopause, cholestérol, troubles gastriques, maladie de Crohn, stress, angoisse, hypertension, etc. avec Révolution Santé, vous êtes constamment aux avant-postes des thérapies qui permettent vraiment de guérir. Et même si la voie vers la guérison paraît audacieuse, vous serez toujours sûr d’avoir fait le meilleur choix possible pour votre santé. Sans vous embarrasser de l’inutile. 
Tout ce qui va changer pour vous avec l’aventure Révolution Santé
Dans l’océan d’informations qu’internet propose aujourd’hui sur la santé naturelle, la principale urgence est en effet celle de faire le BON TRI. Celui qui sépare le bon grain de l’ivraie, l’indispensable du superflu. En lisant Révolution Santé, vous avez l’assurance de ne lire que LE MEILLEUR de la santé naturelle validé par la science. Voici par exemple quelques-unes des pistes thérapeutiques nouvelles que nous avons révélées :
-         Contre le cancer, la « nouvelle immunothérapie adaptative » ouvre des pistes absolument majeures. Tout se joue maintenant et vous pouvez déjà profiter de ces nouvelles recherches ;
-         Contre le déclin cognitif : la lutéine est un caroténoïde bien connu pour son rôle bénéfique sur la vue. Mais de nouvelles études ont montré un lien entre un taux élevé de lutéine et des réponses neuronales plus « jeunes ». A condition d’optimiser son absorption avec une alimentation un peu spéciale… 
-         Contre les problèmes de libido, et lorsque la sexualité se trouble, partez cueillir les « plantes d’amour », dont la phytothérapie comprend de mieux en mieux le fonctionnement et le rôle précis : Il y a la sarriette et le thym, le céleri, qui favoriserait la libération d'androstérone, un aphrodisiaque contenu dans la sueur sous forme de phéromone, le fenouil, l’asperge ou la grenade, qui peuvent également jouer un rôle d’excitant.
Pour stimuler le désir, il y a encore l’ortie (qui stimule le tonus et augmente la biodisponibilité de la testostérone), le damiana des forêts amazoniennes (prendre 1 gélule par soir avant de se coucher), le mucuna, etc.
Et il y aussi le meilleur des aphrodisiaques, auquel on ne pense jamais… 
-         Contre l’ostéoporose : des scientifiques chinois ont validé les performances extraordinaires d’un thé bien particulier pour densifier les os et réduire les risques de fracture.54 Révolution Santé vous dit où le trouver, comment le préparer, à quelle fréquence le boire, et vous dévoile une erreur souvent commise qui réduit son efficacité. 
-         Contre la douleur articulaire : l’ibuprofène augmente votre risque de crise cardiaque de 48 % dès la première semaine ! Pourtant, près de 6.000 études ont montré qu’une épice diminue la synthèse des médiateurs de l’inflammation, régule leur activité et abaisse significativement la douleur. Cette épice est également active en cas de syndrome du côlon irritable, de douleurs postopératoires et de douleurs prémenstruelles. Vous l’avez reconnue ? C’est le curcuma. Et il y a encore plus surprenant avec le collagène non dénaturé de type II (100 mg le matin à jeun)… 
-         Etc.

Les informations que nous publions sont strictement vérifiées et validées par un réseau d’experts indépendants, les pionniers de la santé naturelle. Votre place de témoin… au mariage du siècle ! A leur tête, deux hommes qu’en apparence tout sépare mais qui unissent leur savoir au service de votre santé. C’est l’union des anciens et des modernes. Le mariage de la médecine traditionnelle et de la recherche scientifique la plus en pointe. Et vous serez au premier rang pour y assister ! L’homme de la tradition, c’est le docteur Gérard Leborgne. Un scientifique poète, auteur de nombreux ouvrages à succès (« Le bonheur s’apprend, la santé aussi », ou encore « 120 réponses d’un médecin de terrain aux pathologies d’aujourd’hui »), médecin avec 40 ans d’expérience de médecine « plurielle », un thérapeute qui voit la santé comme un acte combatif, résistant et militant. Grâce à lui, vous apprenez à : 
- Manier le pouvoir de l’homéopathie, 
- Décider quand et dans quelles conditions exactement s’adresser à un guérisseur, 
- que le dogme du « repas équilibré » vous fait probablement avaler n’importe quoi, 
- vous protéger des maladies saisonnières, 
- cultiver votre joie de vivre, votre bonne humeur, votre forme physique et votre bon moral 
- vous découvrez des médecines millénaires et des pratiques traditionnelles qui ne sont jamais enseignées à la faculté de médecine (Sénoï des îles Andaman, Indiens Houman de Louisiane, Hunzas du Pakistan etc.)
Le Dr Leborgne vous ouvre les portes du monde fascinant des plantes qui guérissent, des huiles essentielles aux pouvoirs envoûtants. Il vous fait découvrir les bienfaits de subtiles cures revitalisantes, la respiration thérapeutique, l’acupuncture, les oligo-éléments etc. Les résultats thérapeutiques de ses méthodes si particulières sont remarquables dans des dizaines de pathologies : zonas, migraines, fibromes, calculs rénaux, endométriose, hypertension, maladies infectieuses, asthme, otites, prévention des grippes, prévention des cancers, verrues, maladies nosocomiales, hépatites, etc. Mais le Dr Leborgne n’est pas seulement un expert attentif au bien du corps. Il cherche aussi celui de l’esprit, et vous propose une réflexion passionnante sur les mystères de la Nature et de la Vie. Vous allez voir qu’entrer en santé avec le Dr Gérard Leborgne, c’est démarrer un cheminement unique sur la connaissance de soi et la question du Sens. 
Egalement à nos côtés dans le projet Révolution Santé, le journaliste Julien Venesson, l’une des plumes les plus reconnues de la santé naturelle, met sa ténacité, son intégrité et sa conviction pour révéler au grand public les informations les plus en pointe sur la micronutrition, les thérapies inédites, les dernières nouvelles en provenance des labos de recherche les plus performants.
Julien Venesson est le journaliste scientifique le plus passionné que je connaisse, il n’hésite pas à éplucher tous les jours des dizaines de parutions scientifiques à la recherche d’avancées thérapeutiques déterminantes. Lui aussi est l’auteur de nombreux ouvrages qui ont connu d’immenses succès en librairie : 
« Gluten, comment le blé moderne nous intoxique », 
« Vaincre la sclérose en plaques », 
« Paléo-nutrition », etc. 

Dans Révolution Santé, nos « anciens » et nos « modernes » se confrontent et se complètent, pour livrer la bataille de la santé retrouvée. 
Avec Révolution Santé vous profitez du meilleur de ces deux mondes, et vous accédez enfin à une médecine intégrale.
C’est une médecine qui ne sépare pas le corps et l’esprit.
Une médecine qui sait le pouvoir immense, positif ou négatif, des émotions (doute, incertitude, angoisse, stress, etc. qui diminuent l’efficacité du système immunitaire et impactent tous les systèmes : glycémie, digestion, etc.)
C’est une médecine qui n’érige pas de frontières arbitraires entre les disciplines, mais qui utilise toutes les ressources à sa disposition pour donner au malade les meilleures chances de guérir :
-         nutrithérapie,
-         phytothérapie (plantes médicinales),
-         aromathérapie (huiles essentielles),
-         ostéopathie,
-         sophrologie,
-         homéopathie,
-         approches énergétiques,
-         méditation,
-         gestion du stress,
-         et bien d'autres encore 
Elle développe une lecture nouvelle et ouverte des anciennes traditions, comme des méthodes naturelles pratiquées ailleurs sur notre planète : la médecine de nos moines, l’Ayurveda, l’acupuncture, la pharmacopée chinoise, le savoir ancestral amazonien, le chamanisme, les plantes et la puissance spirituelle africaines. 
Révolution Santé est le point de rencontre de cette médecine intégrale. 
-         Vous y trouvez aussi bien les dernières découvertes sur les nouveaux superaliments (algue klamath pour la concentration, nopal contre le diabète, graines d’ucurum qui sont de puissants antioxydants)…
-         …que les bienfaits les plus méconnus des grands classiques de la santé naturelle (huile d’onagre, huile d’olive, ail, curcuma, oignon, vinaigre, patate douce, anchois, noix de Grenoble, etc.). 
-         Vous y découvrez les révélations des chercheurs d’aujourd’hui sur le collagène non dénaturé de type II contre l’arthrose (100 mg le matin à jeun), ou la dihydroquercétine, extraite du mélèze de Sibérie, qui pourrait aider à devenir centenaire…
-         …mais aussi ce qu’Hildegarde de Bingen, religieuse et herboriste du XIIème siècle, préconisait pour se débarrasser de nos « illusions », ces pensées négatives qui gonflent dans notre esprit et qui peuvent conduire à la dépression et à l’angoisse chronique. Sa technique pour les faire disparaître est proprement stupéfiante. 
-         Vous y apprenez à lire une analyse de sang : que signifie une concentration en glucose supérieure à 1,40 g/l) ? Une augmentation du taux de plaquettes ? A quel niveau une baisse du taux de plaquettes traduit un risque hémorragique ? Comment savoir si vous manquez de zinc, de fer (ou si au contraire vous en avez trop), de magnésium, de vitamine D, quel est le taux optimum de testostérone, etc. ?
Vous y découvrez de très nombreux remèdes naturels dont vous pouvez tester l’efficacité sur vous :
-         le jus de grenade contre l’hypertension (250 ml par jour),
-         l’huile essentielle de gaulthérie couchée efficace contre la sciatique,
-         la choline (nutriment qu’on trouve dans les œufs, le foie animal, le germe de blé) qui joue un rôle essentiel pour la mémoire,
-         attention aux féculents qui provoquent des variations de sucre sanguin dans le cerveau provoquant de l’inflammation et facilitant ainsi l’apparition de symptômes dépressifs,
-         le colosh noir (40 g / jour pendant trois mois) plus efficace qu’un médicament (Livial) en cas de fibrome utérin, etc.
Avec Révolution Santé, vous allez vous situer en avance sur tout le monde à un nouveau carrefour. Celui d’où partiront les routes thérapeutiques les plus prometteuses de demain. Car personne ne doit plus accepter de se soigner comme avant.

Le mur du mensonge se fissure. Tapez dedans avec nous !
Je vous ai parlé des menaces sérieuses qu’une industrie de santé sans scrupule fait peser sur notre bien-être. Mais il y aussi des bonnes nouvelles. D’abord, parce que l’existence d’un projet comme Révolution Santé montre qu’il y a une fissure dans leur mur du mensonge. Certes elle est encore petite, mais partout dans le monde, malgré les menaces et les interdits, des « ouvriers » discrets travaillent tous les jours pour fissurer un peu plus : Patients révoltés, médecins courageux, collectifs de malades, etc. qui inventent au quotidien une autre médecine, plus efficace, plus économique et surtout plus humaine. Ensemble, nous pouvons réussir à abattre leur mur !
Et puis il y a autre chose …
Une précieuse étincelle dans la santé naturelle !
Aujourd’hui avec internet, nous pouvons accélérer comme jamais la diffusion d’informations de première importance pour notre santé. Nous pouvons contourner le mensonge, ignorer les menaces. Nous pouvons nous regrouper, faire corps, militer efficacement pour une médecine plus naturelle et plus respectueuse de l’Homme. Et alors, tout (re)devient possible ! Mais il faut rappeler quelque chose qu’on oublie parfois dans l’information de santé :
Oui, connaître les nutriments à avaler, les compléments indispensables, les plantes vraiment efficaces pour se soigner, les dernières découvertes sur la L-carnitine qui rend le cerveau plus vif ou les bourgeons d’aubépine pour réguler votre tension, ça compte ! 
Oui, l’exploration des territoires nouveaux comme celui des cellules isolées du corps ou de la plasticité neuronale, c’est un voyage fascinant vers ce que sera sans doute la médecine de demain ! 
Mais en rejoignant Révolution Santé, une autre évidence, simple et transperçante, va aussi s’imposer à vous : L’important, peut-être le plus important, est de garder les deux pieds dans la VIE. La santé, c’est aussi rire, lire, aimer, c’est chercher dans le beau, le bien, le juste et le grand, la précieuse étincelle qui fait que l’on est toujours allumé, bien vivant !
------------------------------------------------------
D'anciens articles
NOTRE ALIMENTATION. LEUR PLAN EST LA DESTRUCTION DE L’HUMANITÉ.

GUÉRIR LE CANCER ET AUTRES MALADIES

LE LAIT DE VACHE, UN POISON POUR L’HUMAIN. LE LAIT - BLANCHEUR TROMPEUSE.

CONTRÔLE DE LA POPULATION PAR LE FLUOR. IL ENDOMMAGE NOTRE GLANDE PINÉALE, LE SIÈGE DE L'ÂME.
https://canalisations-marie.blogspot.com/2018/10/2010-controle-de-la-population-par-le.html
------------------------------------------------------


* Une bonne nouvelle. Une fois que nous nous serons débarrassés de ceux qui font la part belle à l'industrie pharmaceutique, une médecine que l'on nous interdit nous attend. Les chambre de guérison.
Voir la technologie de la Fondation Keshe

Unité d'Amélioration Universelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire