jeudi 19 décembre 2019

19/12 - GRÈVE JEUDI DU 19 DÉCEMBRE : 
«LE GOUVERNEMENT 
VEUT QUE LES FONDS DE PENSION 
SE FASSENT DE L'ARGENT». 

Ce 19 décembre, pour la quatrième journée interprofessionnelle de lutte contre la réforme des retraites, quelques milliers de manifestants défilent à Paris pour dire non au projet gouvernemental. Dans le cortège, notre reporter a tendu son micro à Basile Pot, délégué syndical Sud rail. Il estime que l'âge pivot cache actuellement la question plus grave de la retraite à points, qui bénéficiera principalement, selon lui, aux fonds de pension.
Macron n'a pas été élu, il y a eu tricherie.

Souvenez-vous en 2011
Le frère de Sarkozy soupçonné de tirer profit de la réforme des retraites
Cela pourrait être un parfait cas d'école pour la commission sur les conflits d'intérêts à laquelle participent en ce moment des hommes politiques de tous bords. Guillaume Sarkozy, frère aîné du Président, assureur de son état, bénéficierait du soutien indirect de Nicolas pour croquer le gâteau de la retraite par capitalisation, selon le site Mediapart. L'accusation, qui s'appuie sur un certain nombre de coïncidences troublantes, semble énorme : la réforme des retraites aurait été calibrée pour "asphyxier le système des retraites par répartition" et faire les bonnes affaires de Guillaume Sarkozy. En d'autres termes, les nouvelles mesures d'âge devraient accentuer la baisse du niveau de pensions publiques, et donc le besoin de recourir à des assureurs privés. Mais l'affaire est prise très au sérieux, jusqu'au Parlement, puisque mardi, le député André Gérin (PCF) a relayé ces accusations à l'Assemblée nationale, provoquant un léger malaise, peu de temps avant le vote de la réforme.
-------------------------------------------------------------
Une vérité bonne à savoir concernant la RATP.
La direction de la RATP sont des pourris et ils font tout pour coincer les manifestants leur rendre pénible leurs  déplacements
Béranger Cernon (CGT-Cheminot) réagit au sujet des enfants privés de vacances

Résultat de recherche d'images pour "Benjamin Amar"Dénonciation des merdias.
Coupures électriques : « On cible des lieux de pouvoir ! », dit Benjamin Amar (CGT)
Au 15ème jour du mouvement contre la réforme des retraites, Benjamin Amar, membre de la direction de la CGT, justifie les coupures d’électricité sauvages causée par le syndicat : « Tous les sondages d’opinions disent que les Français nous soutiennent ».

Benjamin Amar en 2017 lors de la loi travail
Benjamin Amar : "La régression sociale ça ne se négocie pas, ça se combat"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire