samedi 5 octobre 2019

05/10 - INCENDIE DE ROUEN 
ET COLÈRE DE LA POLICE. 



Incendie à Rouen: cet ingénieur chimiste juge "inquiétante" la combustion de certains produits
La préfecture de Seine-Maritime a publié ce mardi dans la soirée la liste des 5253 tonnes de produits chimiques qui ont brûlé dans l'incendie de l'usine jeudi dernier. L'ingénieur chimiste, Frédéric Poitou, a réagi ce mercredi matin sur BFMTV sur la combustion "inquiétante" de certains produits et la formation de dioxines. 
https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/incendie-a-rouen-cet-ingenieur-chimiste-juge-inquietante-la-combustion-de-certains-produits-1191121.html
------------------------------------------------------------
Incendie à Rouen : des mamans qui allaitent portent plainte contre X
------------------------------------------------------------ 
Retour sur la catastrophe chimique de l'usine Lubrizol à Rouen et sa gestion par le gouvernement : faible réactivité, manque de moyens et de transparence dans la communication aux habitants... par Ugo Bernalici

------------------------------------------------------------
Rouen: pour Linda Kebbab (Unité SGP Police FO), "les policiers ont été livrés à eux-mêmes"
L’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen continue à interroger les habitants. Malgré des autorités qui veulent rassurer, ils restent inquiets. Sur BFMTV ce mardi, Linda Kebbab, déléguée nationale Unité SGP Police FO, assure que "les policiers ont été livrés à eux-mêmes" le jour de l'intervention.
------------------------------------------------------------
Incendie de Rouen : un pompier veut "des réponses sur la réalité des intoxications"
DOCUMENT RTL - Quatre jours après l'incendie d'une usine classée Seveso à Rouen, les autorités se veulent rassurantes. Mais les pompiers craignent pour leur santé, comme Thomas Bru, qui demande "un suivi médical".
------------------------------------------------------------
Un pompier étant intervenu sur l'incendie de l'usine Lubrizol jeudi dernier a déclaré que le laboratoire dans lequel il a fait des analyses de sang - afin de vérifier son état de santé - refusait de lui donner les résultats. Ses supérieurs ont démenti toute volonté de les cacher.
-----------------------------------------------------------
Rouen : «L’herbe de mon champ était noire»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire