jeudi 3 octobre 2019

03/10 - SCANDALE DE L’ACCORD SUR LES SOUS-MARINS AU PAKISTAN. 
L’ANCIEN PREMIER MINISTRE FRANÇAIS BALLADUR 
SERA JUGÉ POUR SON RÔLE DANS LES POTS-DE-VIN. 

L’ancien Premier ministre français Edouard Balladur sera jugé pour crimes financiers pour son rôle dans un système de pots-de-vin lié à une vente d’armes au Pakistan dans les années 1990, où des sommes importantes ont été versées en pots-de-vin à des fonctionnaires. Le procureur général François Molin a annoncé le procès à venir sans préciser de date, mais a déclaré que la procédure se déroulerait devant la Cour de justice de la République française, un tribunal consacré aux fautes professionnelles. L’ancien ministre de la Défense François Leotard sera également jugé aux côtés de l’ancien Premier ministre. Les deux nient tout acte répréhensible.

Balladur, 90 ans, a été inculpé pour la première fois en 2017 pour «complicité d’abus de biens sociaux et de dissimulation» dans le cadre d’une opération sous-marine entre Paris et Islamabad en 1994. Dans l’espoir de persuader les Pakistanais d’acheter des navires français plutôt que des concurrents britanniques, Paris a organisé un régime de «commissions» et de pots-de-vin pour une litanie de fonctionnaires, lobbyistes et autres hommes d’affaires dans les deux pays.
Balladur aurait non seulement approuvé les paiements, mais en aurait également profité personnellement et aurait utilisé le produit de l’opération pour financer sa candidature présidentielle de 1995, qu’il a finalement perdue contre Jacques Chirac.
Bien que le système de pots-de-vin ait été découvert pour la première fois par les enquêteurs pakistanais en 1997, un attentat à la bombe contre un bus dans la ville de Karachi a remis l’accent sur cette affaire en 2002 – surnommée «l’affaire Karachi». Le bombardement visait un chantier de construction du projet de sous-marin, tuant quinze ouvriers, dont 11 ingénieurs français. L’incident a été imputé à des militants islamistes, alors que selon certains rapports, l’attentat à la bombe aurait pu être une mesure de représailles après la fin des paiements de pots-de-vin français.
Source : https://www.rt.com/news/470025-pakistan-balladur-submarine-scandal/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire