mardi 1 octobre 2019

01/10 -  - MACRON LE ROI NU PAR JUAN BRANCO 
DANS SON LIVRE "CRÉPUSCULE" 
RELAYÉ PAR GEORGIA POULIQUEN. 



A relayer aux militaires
La vraie histoire de l'imposture Macron
Extrait du livre :
--------------------------------------------------------
Macron, vous n’êtes rien, vous êtes arrivé au pouvoir par effraction
Monsieur le Président,
Madame la Présidente,
Monsieur le Premier Ministre,
Hier,
Samedi 24 novembre, les Français se sont en masse resserrés autour des Gilets jaunes.
Depuis une semaine, dans notre tout petit village, la circulation est devenue très compliquée. Ronds-points bloqués, grandes surfaces avoisinantes interdites d’accès, rues encombrées de bouchons.
Et pourtant, à l’instar de millions de Français (77 % selon le plus récent sondage), nous avons massivement soutenu cette révolte de personnes pour lesquelles une piscine à Brégançon, une maquilleuse au quotidien ou un manteau de chez Vuitton et des stilettos multicolores sont devenus obscènes – tant leur existence à eux ressemble à de la survie.
Nombre de fois, je vous ai mis en garde contre votre arrogance, vos propos insanes et désobligeants envers nos compatriotes lorsque, soit depuis un pays étranger, soit protégé par le bouclier humain d’un cénacle acquis à votre cause, vous osiez les traiter de « feignants, illettrés, alcooliques,  Gaulois réfractaires, gens qui ne sont rien », et j’en passe.
Mettons cela sur le compte de votre psychologie, dont vous savez que je sais en quoi elle consiste.
On ne méprise pas un peuple, on le respecte.
On ne parle pas de notre pays comme vous le faites incessamment en le stigmatisant à l’étranger, cela s’appelle enfreindre le devoir de réserve.
On ne ridiculise pas une nation tout entière en s’acoquinant avec des repris de justice exotiques et suants qui caressent votre ventre sous votre regard enamouré ou en pardonnant ses frasques à un Benalla aussi cynique qu’insupportable d’arrogance, lui aussi.
Mais il est vrai que vous adorez vous écouter parler. Cette logorrhée abrutissante et narcissique est assommante.
Vous n’êtes rien, Monsieur.
Vous êtes arrivé au pouvoir par la grâce de vos amis Jouyet, Michael Bloomberg et toute la logistique de la fondation Aspen.
Vous êtes arrivé au pouvoir sans programme, si ce ne sont des algorithmes pondus à la hâte par quelques copains à vous, autant dire un catalogue sans vision, sans cohérence et sans âme.
Vous êtes arrivé au pouvoir après que vos amis sondeurs et journalistes avaient artificiellement fait monter Mme le Pen dans les sondages.
Vous êtes arrivé au pouvoir par effraction, vous qui fuyiez à l’étage Adrien de Tricornot, journaliste du Monde désenchanté de votre personne et qui fait de vous un portrait hallucinant.
Pour aider les Français à accepter la nécessaire transition écologique, était-il heureux vraiment de ponctionner une fois encore les plus petits d’entre nous ? Surtout lorsque l’on sait que cela sert à renflouer les caisses vidées par une mal-gestion étatique et non à abonder cette transition verte.
Ce n’est même pas une question de pédagogie mais d’honnêteté intellectuelle.
Il vaudrait mieux faire en sorte que les constructeurs conçoivent des voitures moins chères, que les transports en commun soient valorisés dans nos milieux ruraux, que le télé-travail soit encouragé, que la frugalité soit magnifiée.
Mais comment demander cela à quelqu’un qui commande un énième service de vaisselle pour l’Élysée, une piscine pour Brégançon et une réfection des salons pour complaire à Madame ?
En ces temps de vaches maigres, vous seriez bien inspirés, vous et votre épouse, de faire moins « nouveaux riches ». Et de moins vous montrer.
Pour cette fois-ci, les gueux, les péquenots, les bouseux n’étaient pas organisés.
Ils feront mieux la prochaine fois.
En attendant, si vous ne voulez pas déchirer davantage la France que vous ne l’avez déjà fait, acceptez mon conseil  :
Humilité. Silence. Humilité. Silence. Humilité. Silence. Discrétion. Humilité. Discrétion. Silence.
Salutations.
Viviane Lamarlère

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire