mercredi 11 septembre 2019

+++12/09 - GJ - CONVERGENCE DES LUTES. 
«SI ON FAIT UNE SEULE GRANDE MANIF À PARIS PAR MOIS,
LE GOUVERNEMENT SAUTE».
- CES ÉLUS AU CASIER JUDICIAIRE ENTACHÉ.



Amis GJ. RDV demain parmi la manifestation de la RATP. Puisqu'ils ne nous rejoignent pas, rejoignons-les. Je sais que cet appel n'aura pas, pour le moment, un grand impact. La réaction se fait plus tard.
Philippe Pascot prend des risques. Emmanuel Ratier a été assassiné pour avoir dénoncé les méfaits d'Emmanuel Valls dans son livre de 2014. 
L'union fait la force. Urgentiste (manif le 11/09, photos demain), RATP manif demain 13/09), policiers, (manif prévue le 02/12), enseignants, pompiers... si tous s'unissent autour des GJ à Paris dans un défilé révolutionnaire et pas festif, nous fêterons la Victoire, pour le moment c'est une révolte... alors nous aurons du poids, une force de frappe et seront enfin LIBRES. L'armée va finir par intervenir si le Peuple est motivé et uni, laissant le Conseil National de Transition (CNTFinstaller le Peuple au Pouvoir. Ils sont encore trop peu dans le défilé des GJ à comprendre cela, mais ça commence enfin et ils osent en parler. Une nouvelle vidéo de Mr Fiorile est disponible sur la chaîne Démosophie youtube.
Soyons prudents en choisissant nos maires prochainement.


Vidéo de Philippe PASCOT interviewé par Sputnik. 
Pascot a été adjoint au maire d'Evry, le truand Emmanuel Valls, ex premier ministre qui a fait tant de mal à la France
Après vingt-cinq ans de vie politique, Philippe Pascot, ancien adjoint de Manuel Valls à la Mairie d’Évry, est devenu l’une des mascottes des Gilets jaunes. À l’occasion de la sortie de son dernier livre, «Mensonges d’État», aux éditions Max Milo, Sputnik est allé à sa rencontre. Un entretien à l’image du personnage, entier.
«Taire la Vérité, n’est-ce déjà pas mentir? Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.» Cette citation de Charles Péguy s’applique à merveille au tonitruant Philippe Pascot, homme politique durant vingt-cinq ans, ancien dirigeant du Parti radical de Gauche, engagé dans de nombreux combats. Ce qui l’occupe désormais, ce sont les Gilets jaunes, pour lesquels il espère une convergence des luttes. Son dernier livre, Mensonges d’État (Éd. Max Milo), sort en librairie le 26 septembre, il nous a reçus chez lui.

Après vingt-cinq ans de vie politique, Philippe Pascot, ancien adjoint de Manuel Valls à la Mairie d’Évry, est devenu l’une des mascottes des Gilets jaunes. À l’occasion de la sortie de son dernier livre, «Mensonges d’État», aux éditions Max Milo, Sputnik est allé à sa rencontre. Un entretien à l’image du personnage, entier.
--------------------------------------------
Le 1er décembre 2018, le gouvernement a eu très peur de la super manif des GJ. Ils ont émis un mandat d'arrêt contre Eric Fiorile, concepteur du CNTF qui n’était pas acteur de Cette manif ni du mouvement des GJ. Il avait organisé un mouvement le 14 juillet 2015 pour renverser Hollande et placer le Peuple au Pouvoir, puis à nouveau le 5 mai 2018, et c'est là que l'état voyou a arrêté le CRS moto de l'Elysée, Marc Granié, pour avoir dénoncé dans une vidéo 3 jours plus tôt. Les CRS et les militaires ne sont pas venus bloquer les membres du CNTF à la demande de notre CRS, le mouvement a donc échoué. Mais les GJ continuent à ignorer l'offre de Mr Fiorile d'être leur guide et pas leur chef comme le croeint certains. C'est trop compliqué pour eux, surtout trop nouveau, trop beau.. ils ne prennent pas le temps de lire. EF appelle sans cesse a se rebeller et a émis un mandat d'arrêt contre Sarkozy puis contre Macron pour non respect des Droits de l'Homme et du Citoyen et tricherie aux élections. Il a crée une cours suprême du Conseil National de Transition.... Tout se trouve dans le site du CNTF.

-------------------------------------------- 
La réforme des retraites
Premier sujet de rentrée pour le gouvernement d’Édouard Philippe, la réforme des retraites. Après d’importantes manifestations en 2011 lors d’une précédente réforme par Nicolas Sarkozy, l’exécutif veut à tout prix s’éviter un nouveau sursaut de colère des Gilets jaunes. Le rapport de Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire chargé de la question, préconiserait un «âge d’équilibre» fixé à 64 ans. Philippe Pascot lui préfère parler franchement, comme à son habitude: «L’escroquerie, le racket, la perte des acquis sociaux, ça va se faire après les municipales. Les retraites, c’est une véritable escroquerie. Les gens vont être coincés de tous les côtés. Et les premiers seront les gens qui n’auront pas eu une carrière complète. Ce que l’on vous dit aujourd’hui, vous avez le droit de prendre votre retraite à 62 ans, c’est juste la date que vous pouvez reculer. Aujourd’hui, les gens ne peuvent pas prendre leur retraite avant 64, 65, 67 ans.» Sinon vous vous voyez comme moi retiré 5% de votre retraite pour 3 mois manquants, n'arrivant plus à cumuler des points.....
Et Philippe Pascot de rentrer dans le vif du sujet, la vie concrète au quotidien de nombreux Français ayant touché le SMIC leur vie durant. Qu’en est-il de l’allongement de l’espérance de vie? Ce facteur peut-il justifier le report de l’âge à la retraite?
L’espérance de vie est aussi une belle arnaque, les chiffres sont faux.
«Quand vous travaillez après votre retraite, ce n’est plus aux mêmes conditions, c’est de la mendicité. Vous avez un petit boulot quand vous avez 70 ans, vous êtes heureux, on vous donne 400 euros, et puis surtout, fermez-là. Il n’y a plus de règles sociales, il n’y a plus de Code du travail. Puisque c’est en plus de votre retraite […], ça va être une société de services où les petits vieux vont être obligés d’aller cirer les chaussures dans la rue pour ajouter un petit bonus à leur retraite misérable, alors qu’il y a de l’argent

Les Gilets Jaunes, le retour?
La rentrée semble brûlante pour le gouvernement, confronté aux grèves des urgences, des VTC, des pompiers, de la RATP. Craint-il une nouvelle mobilisation générale, propulsée par les Gilets jaunes? 

Philippe Pascot appelle l’ensemble des mobilisés à se coordonner lors d’une journée par mois à Paris. «J’appelle tous les membres des syndicats, les VTC, les pompiers, à ne pas écouter leurs syndicats et à venir le jour où on fait une manifestation de Gilets jaunes. 
Qu’il y ait une véritable convergence. Aujourd’hui, si on fait une seule grande manif à Paris par mois, avec les VTC, les pompiers, les camionneurs, le gouvernement saute. 
Et ça, Macron en a très peur. C’est pour cela qu’au fur et à mesure des revendications et des souffrances populaires, il lâche un petit peu de mou à droite, à gauche pour calmer la colère générale. 
Nous sommes en septembre, plus de la moitié des services d’urgence sont en grève, les pompiers sont en grève, les VTC sont fous de rage, l’ensemble des corporations sont folles de rage et ça ne bouge pas encore.»
Mais Philippe Pascot se montre assez pessimiste sur les chances d’y parvenir. Trop de divisions entre les différentes luttes, peur de la «répression» des forces de l’ordre ainsi que la lassitude, logique après quarante-trois épisodes de mobilisation en chasuble haute visibilité.
«On n’arrive pas encore à fédérer l’ensemble des colères parce que la répression est énorme, parce que les gens ont peur. Je suis ébahi, c’est la première fois au monde où on se sert d’armes de guerre, dans un pays dit démocratique, pour tirer sur les gens. Et il y a encore du monde dans la rue, malgré le fait que les gens soient éborgnés, qu’il y ait des mains arrachées […] Toutes ces manipulations, cette répression, cette non-reconnaissance de la réalité par certains journalistes font que c’est très difficile d’avancer.»
L'aide arrive aussi de l'extérieur, de Trump, Poutine.... Ils affaiblissent nos ennemis. Pour ma part je suis très optimiste. Nous allons gagner et assez rapidement.
Nous avons assez dénoncé, certains ne veulent pas ouvrir les yeux. Le temps de la Vraie action est venue, elle peut être non violente si nous nous allions aux forces de l'ordre qui sont autant, sinon plus, à plaindre que les GJ. Il faut arrêter de les insulter dans les défilés où lors des contrôles qu'ils sont obligés de faire sur les GJ en manif sauvage. Il y a dans les rangs de la police quelques fous qui ne demandent qu'à gazer, matraquer en réponse à des bouteilles jetées par quelques jeunes alcoolique venus se défouler chaque samedi dans les rang des GJ. 

Un 49ème policier s’est donné la mort en France alors qu’une «marche de la colère» est annoncée

La première «marche de la colère» des syndicats policiers depuis 2001
Gardiens de la paix, officiers, commissaires, syndicats représentatifs ou non, personnels administratifs et de police technique et scientifique: une vingtaine d'organisations ont appelé mardi à manifester le 2 octobre dans les rues de la capitale. Un trajet Bastille-République est envisagé, selon des sources concordantes. Les responsables syndicaux parlent d'une mobilisation jamais vue depuis 2001 et les manifestations intersyndicales et tous grades organisées en réaction au meurtre de deux policiers au Plessis-Trévise (Val-de-Marne) par un braqueur récidiviste. 
Pour l'heure, les syndicats ne ciblent pas Christophe Castaner qui a rouvert les épineux chantiers sur les cycles de travail et le paiement des heures supplémentaires, et délié les cordons de la bourse avec la signature d'un coûteux protocole de revalorisation salariale en décembre 2018 (250 millions d'euros pour le budget 2020).
...Des promesses jamais tenue pour calmer leur seul rempart contre la colère des français.
Les syndicats ne travaillent pas pour le peuple :
«Cette fois, le contexte est différent. Il n'y a pas un fait divers déclencheur mais une vraie lame de fond», relève David Le Bars, secrétaire général du syndicat national des commissaires de la police nationale (SCPN-Unsa, majoritaire).....
Pourquoi attendre le 2 octobre à l'appel des syndicats qui sont pourris pour manifester. les policiers doivent le faire aux côtés des GJ en faisnat la grève des interpellations. Je sais, c'est facile à dire.
L'article entier :
https://fr.sputniknews.com/france/201909111042075354-la-premiere-marche-de-la-colere-des-syndicats-policiers-depuis-2001/

Unissons-nous avec les forces de l'ordre, les membres des syndicats et tous les mécontents, ça ne manque pas en France. Les syndicats trompent les français en leur faisant croire qu'ils travaillent pour eux. Comment tant de personnes ne l'ont pas encore compris. Je vais encore perdre mon temps à aller à la manif organisée par la CGT pour les urgentistes!!!!!
Si vous voulez de la dénonciation, c'est dans le livre d'EF, mais, ce qui est exceptionnel, c'est que vous avez en 2ème partie du livre des solutions géniales.

Comment moraliser la vie politique?
Le livre de Pascot s’appelle "Mensonges d’État", cela ne s’invente pas. Son mantra, débusquer les mensonges émis par les hommes et femmes politiques. Il rappelle ainsi son initiative, une pétition lancée il y a quelques années pour interdire aux détenteurs d’un casier judiciaire d’effectuer un mandat électoral. Emmanuel Macron l’avait même inscrit dans son programme présidentiel en 2017où il est mentionné l’introduction d’une loi sur la moralisation de la vie publique comprenant «l’interdiction pour tous les détenteurs d’un casier judiciaire (niveau B2) de se présenter à une élection». Or, la majorité LREM a adopté cette loi en septembre 2017, en ayant amendé cette mesure«C’est moi qui lui ai fait la note pour le casier judiciaire vierge qu’il a mise page 27 de son programme présidentiel. Ils ont en parlé suite à une pétition que j’avais lancée, il y a cinq ans, pendant le débat télévisé à onze et la première chose qu’il fait, quand il passe, c’est de faire le contraire.
Aujourd’hui, il y a encore des élus qui ont des casiers judiciaires et qui peuvent se présenter. Aujourd’hui, il y a encore des élus qui font de la corruption et qui ne sont pas condamnés […] Il y a 396 métiers, que j’ai référencés moi-même, où il faut que tu présentes ton casier judiciaire, toi en tant que journaliste, il faut que tu aies un casier judiciaire vierge, expliquez-moi pourquoi il ne le faut pas pour être élu.»
À l’entendre, à le lire, on serait tenté de croire que nombre de politiciens seraient malhonnêtes. Et il fait le compte d’affaires politiques qui ont défrayé la chronique ces dernières années: le scandale de la vache folle, le nuage de Tchernobyl, le Rainbow Warrior, les dossiers politico-financiers de Nicolas Sarkozy, François Fillon, Benalla, Cahuzac, Rugy, etc. La défiance généralisée envers tous les politiques est-elle saine? Tous pourris les politiques, n’est-ce pas nourrir le populisme? 

Philippe Pascot répond sans nuance: «Je ne fais pas du poujadisme, il y en a quelques-uns qui sont honnêtes. Je les cherche. En haut de la pyramide, je n’en vois aucun. Il y a tellement de compromissions que tu es obligé de faire pour arriver à ces postes-là, de tellement magouiller, d’écraser tes copains, de mettre de l’argent sur la table pour pouvoir exister.»
Pour le comprendre, il faut s’intéresser à l’épigraphe de l’ouvrage, provenant d’un certain Maximilien de Robespierre dans son projet de déclaration des droits de l’homme de 1793: «Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.»
Et il conclut cet entretien par un bruyant: «Arrêtez de nous prendre pour des c…»
Par Sputnik
------------------------------
Dommage que Pascot ne veuille pas, pour le moment, se pencher sur les propositions du CNTF. Ils viendront en masse quand nous aurons gagné et qu'ils auront réalisé.

PHILIPPE PASCOT TRAITE MANUEL VALLS: MENTEUR VOLEUR COMME LES AUTRES
CNTF - LES FRANÇAIS SORTENT DES PARTIS DES POLITICIENS.
http://canalisations-marie.blogspot.com/2018/09/2209-cntf-les-francais-des-partis-des.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire