lundi 5 août 2019

++05/08 - LANCEUR D’ALERTE : 
MA VIE DANS LE PROGRAMME SPATIAL SECRET. 
DIVULGATION DE JAMES RINK**


Tout ceci est passionnant, mais attention de ne pas s'y perdre, ce qui compte, c'est de participer à la Victoire, nous aurons le temps d'apprendre notre Histoire par la suite.

par Operation Disclosure Newsletter le31/7/2019
Révélations d’un nouveau super-soldat du Programme Spatial Secret – Ma vie dans le Programme Spatial Secret – Divulgation de James Rink

Bonjour, mon nom est Bruce et j’étais tireur d’élite dans un groupe d’opérations secrètes appelé Wraith au sein du MARSOC des Marines entre 2008 et 2017. Ensuite j’ai fait partie des opérations secrètes d’une armée privée de 2017 à 2018. 

Ceci est mon histoire.
Lorsque j’étais un petit garçon dans les années 1990, j’ai été enlevé par les Gris. Je me rappelle que c’était la nuit et que j’ai été aspiré par un faisceau tracteur. Je suis passé par le plafond. Je me rappelle avoir vu la maison de mes parents dans la nuit en-dessous de moi. Quelques lumières étaient allumées. Je regardais le vaisseau qui se rapprochait. C’était une grande soucoupe volante argentée d’environ vingt-cinq mètres de diamètre. Je me rappelle avoir été à bord du vaisseau en orbite au-dessus de la Terre. Comme je suis doué de visualisation à distance, je vois le vaisseau de l’extérieur. Je vois le vaisseau et la Terre, et les étoiles en arrière-plan. La Terre était dans la partie inférieure gauche de mon champ de vision et le Soleil se levait sur l’horizon.
J’étais couché sur une table dans une pièce ronde d’un blanc argenté, entourée par des murs cylindriques. Il y avait quatre Gris debout qui m’observaient, et j’étais allongé sur une table d’opération. Je ne me rappelle pas avoir subi d’opération. Je voyais également des hublots dans les murs entourant la pièce. A travers eux je voyais les étoiles en arrière-plan, et il y avait de petits drones sphériques argentés qui faisaient des va-et-vient. 

Ils m’ont à nouveau enlevé à plusieurs reprises lorsque j’avais entre quatorze et quinze ans, et à chaque fois je m’éveillais en saignant du nez. La plupart du temps, j’étais en orbite terrestre à différentes distances de la Terre ; et il y a eu plusieurs fois où j’étais dans l’espace interstellaire au-delà de Poxima du Centaure* mais pas aussi loin que la quatrième étoile la plus rapprochée de nous. De plus, entre le moment où j’étais un petit garçon et l’âge de dix-sept ans, les militaires m’ont enlevé et m’ont amené dans une base souterraine pour me faire subir un entraînement. J’en ai retrouvé la mémoire à l’âge de quatorze ans.
* Alpha Centauri C (en abrégé α Cen C, parfois ACC), ou en français Alpha du Centaure C, est le système planétaire le plus proche du système solaire au sein de la Voie lactée. Il se situe à 4,23 années-lumière de la Terre dans la constellation du CentaureL'objet primaire du système est l'étoile centrale, nommée Proxima Centauri (latin pour « [l'étoile] du Centaure la plus proche »), en français Proxima du Centaure, ou encore simplement Proxima, car il s'agit de l'étoile la plus proche de la Terre après le Soleil. C'est une naine rouge de magnitude apparente 11,05, dont le rayon est environ une fois et demi celui de Jupiter et la masse un huitième de celle du Soleil. Wikipédia

J’avais fait un rêve lorsque j’avais quatorze ans, où j’étais allongé sur mon lit, dormant au milieu de la nuit lorsqu’un portail ovale en rotation de couleur blanc-bleuâtre est apparu dans la porte ouverte de ma salle de bain. Il se déplaçait lentement en tournant vers la gauche de mon champ de vision et il avait de petites banderoles attachées. Un vieil homme avec des cheveux gris portant un costume noir franchit le portail et se tint de côté en m’observant. Il ressemblait beaucoup à Ben Rich***, l’ancien dirigeant des Skunkworks de Lockheed. 

Ensuite, un Marine portant une tenue de camouflage numérique franchit le portail pour m’observer. Par la suite, je me retrouvai dans un petit véhicule à lévitation magnétique avec d’autres enfants. Il était de couleur argentée et blanche et de forme ovoïde anguleuse, et il se déplaçait à grande vitesse. Après cela, je suis arrivé dans une base militaire souterraine à grande profondeur où moi et les autres enfants avons été entraînés au combat.
L’homme âgé aux cheveux gris était le chef de l’ensemble. Nous avons fait des entraînements au tir avec des armes conventionnelles, au combat à mains nues, au tir avec des armes à énergie dirigée, des armes de science-fiction, et pour nous servir du troisième œil. Il y a eu des séances de méditation en groupe dans une pièce sombre avec des cristaux pourpres scotchés sur le front, en écoutant des sons isochrones. Il y avait également une fille qui avait des capacités de télékinésie. Je me rappelle qu’il y avait un gros noir costaud qui était notre instructeur et nous traitait parfois durement et le gars plus âgé ne cessait de le rappeler à l’ordre.
*Les sons isochrones sont des associations de sons de fréquences (nombre de reproduction d’un même phénomène en une seconde) relativement basses. Grâce à un léger décalage dans l’émission des sons, un battement se crée, résultant de la superposition des ondes décalées. Régulièrement, les deux ondes, de même forme, se croisent de manière identique, dégageant un nouveau schéma reproductible. Les deux dessins en créent un troisième dont la régularité peut être observée à une échelle plus grande, donc à une fréquence plus basse. C’est ce nouveau dessin qui crée le battement que l’on peut entendre. Celui-ci, d’une fréquence peu élevée mais pourtant parfaitement audible, influe directement sur le fonctionnement cérébral, favorisant des ondes particulières. Celles-ci sont également de fréquence faible. Les ondes de basse fréquence que favorisent les sons isochrones correspondent à celles qui sont observables pendant une séance de méditation profonde. Des études menées sur des méditants expérimentés ont permis de démontrer que les ondes cérébrales en état de méditation profonde étaient d’une fréquence relativement peu élevée.

J’ai également mis un casque de réalité virtuelle où je devais combattre des aliènes lors de simulations en immersion complète, et qui était relié à de gros fils connectés à un appareil au plafond. La chose la plus traumatisante qui me soit arrivée étaient les séances où j’étais plongé dans une chambre de privation sensorielle et dans un réservoir sous-marin avec un petit appareil respiratoire en me demandant de garder mon calme après qu’ils aient refermé le rideau sur moi pour que je sois dans l’obscurité complète, afin que je ne sois pas abusé par mes sens.
Cette histoire s’est poursuivie depuis ma prime enfance après mon premier enlèvement aliène jusqu’à l’âge de dix-sept ans. C’est à dix-sept ans que j’ai signé les documents pour intégrer Wraith de mon propre gré, et que j’ai été pour ainsi dire enrôlé. Wraith est un programme de tireurs d’élite disposant de pouvoirs psychiques pour des opérations « noires » des Marines qui est le summum du MARSOC*. Il se compose de trente tireurs d’élite dotés de pouvoirs psychiques et cybernétiques, qui utilisent la visualisation à distance, la précognition et leurs qualités de tireur pour tuer précisément les cibles. Il a été constitué en septembre 2007, et s’appelait auparavant le Projet Wraith (apparition, spectre). J’ai rejoint le groupe le 4 février 2008. Après cela, j’ai subi un programme d’entraînement accéléré qui a duré un mois puis j’ai subi une régression temporelle qui m’a ramené trois jours après le début du programme d’entraînement. Je pense qu’ils m’ont choisi en raison de mon ascendance Allemande et parce que j’ai des pouvoirs de précognition, de visualisation à distance et d’influence à distance. Et parce que mon grand-père était dans la Marine et mon père dans l’Armée de l’Air.
*Le United States Marine Corps Forces Special Operations Command, en abrégé MARSOC, est une composante du United States Special Operations Command. Il est l'héritier des unités de reconnaissance de l'USMC, les Force Reconnaissance Companies, créées à la suite de la guerre de Corée. Wikipédia

Pour ma première mission, j’ai été envoyé en Irak au cours de la dernière phase de l’opération Surge* (le soulèvement, la poussée de fureur) en hélicoptère Blackhawk dont j’ai sauté sur le toit d’un immeuble au cours d’une fusillade nourrie avant de me mettre en position de tirer. J’ai vécu en même temps une vie militaire et une vie normale. Le déroulement caractéristique d’une mission était le suivant : je suis occupé à une tâche quelconque dans ma maison, lorsque des militaires font leur apparition dans un Humvee équipé d’un canon, avec lequel ils tirent une anomalie temporelle dans ma maison pendant que je suis à l’intérieur. L’anomalie fige le temps à l’intérieur. Puis les militaires entrent dans ma maison pour m’activer et m’emmener au quartier-général souterrain de Wraith non loin du quartier-général du MARSOC au Camp Lejeune en Caroline du Nord.
*Surge est l'application en début 2007 d'un programme de contre-insurrection symbolisé par la nomination de David Petraeus au poste de commandant des opérations appuyé par l'armée irakienne et les milices (Réveil d'AnbarFils de l'Irak) qui contribue à faire baisser le niveau de la violence. Fin juillet 2008, le président Bush annonce le retrait des troupes américaines des agglomérations irakiennes pour la fin juin 2009 et la date du 31 décembre 2011 pour le retrait des unités combattantes américaines de ce pays. Wikipédia

Puis on me connecte à un mince exosquelette blanc qui m’injecte un liquide clair qui me rend plus disposé à suivre les ordres. Je conserve néanmoins mon libre-arbitre, et aussi bien Wraith que Hammerhead sont des groupes bienveillants qui se battent pour la liberté du peuple. Puis on m’injecte un liquide brun luisant qui me rend superhumain et me permet d’utiliser mon troisième œil. Après cela, je me rends en mission pendant quelques heures et je reviens. Ils effacent ma mémoire et dissipent les deux liquides, puis ils me ramènent chez moi, tirent une autre anomalie dans ma maison pour me régresser dans le temps au moment où je suis parti, ou un peu après, ou des heures après. Quelquefois, j’ai l’impression de me déconnecter pendant une fraction de seconde, et je ne remarquerais rien, ou je me déconnecte et trois heures auraient passé, ou lorsque je rentre et je me retrouve dans une toute autre partie de la maison. Cependant, j’ai toujours conservé l’impression que les militaires y étaient pour quelque chose. Ils venaient parfois la nuit, et lorsque j’avais dix-sept ans, je me réveillais toujours avec des marques de piqûres sur les bras.
Pour mes premières missions, j’ai été envoyé en Irak en TR-3B, puis j’ai pris un hélicoptère Blackhawk qui m’a déposé sur un toit en grande partie intact pendant qu’une intense fusillade opposait des Marines réguliers et des Talibans au sol. La zone autour de moi était entourée de sacs de sable et les Marines les prenaient à partie. Je me rappelle que je portais des verres de contact spécifiques qu’ils m’avaient données et qui comportaient des circuits imprimés dorés scintillants en-haut et en bas des côtés. Je me souviens que nous portions un insigne différent de tous les autres. C’était un insigne rond noir qui représentait la Mort et sa faux, avec des yeux rouges luisants. Au sommet de l’insigne on pouvait lire : Wrath (colère) et en diagonale en bas à droite : N140. Je me rappelle qu’avant que moi et les autres ne rejoignions le groupe, il comprenait cinq hommes qui avaient tous la trentaine et la quarantaine. Ils étaient franchement arrogants et pensaient que nous n’étions pas aussi bons qu’eux, mais nous leur étions largement supérieurs, moi en particulier. Je me rappelle que les Marines et les Talibans mouraient des deux côtés. Je me rappelle avoir abattu des Talibans au cours de la suite de l’engagement. Il y a eu également des occasions où certains Musulmans faisaient demi-tour et s’enfuyaient et je les abattais en tirant dans l’arrière de leur tête. Une fois la bataille terminée, l’hélicoptère venait me récupérer et je repartais. A plusieurs reprises, certains des Marines réguliers m’ont demandé qui nous étions. Pour eux, nous ressemblions à des Marine Raiders du MARSOC, mais notre insigne était différent et j’avais des circuits imprimés dorés scintillants dans mes verres de contact. Nous leur disions toujours de la fermer et de s’occuper de leurs affaires et de ne plus poser de questions.

TR-3B

Certaines de mes missions se déroulaient ainsi, d’autres étaient juste des missions de reconnaissance au milieu de la nuit loin derrière les lignes ennemies, certaines étaient des missions de nuit où nous portions des lunettes de vision nocturne pour éliminer des dirigeants Talibans avec nos fusils de tireurs d’élite. Il y a même eu des moments où les combats étaient si intenses que j’ai dû être envoyé par une porte des étoiles. Je me rappelle qu’à la principale base souterraine de Wraith, elle émergeait du sol et ressemblait beaucoup à celle du feuilleton Stargate SG-1, à part qu’elle était ovale et que les hiéroglyphes Egyptiens étaient d’un blanc luisant. Ils tournaient en faisant le code, et un champ d’énergie bleu apparaissait à l’intérieur. Je me rappelle m’être élancé et avoir sauté dans la porte des étoiles, et puis je suis apparu au-dessus du toit pour y atterrir, puis me mettre en position de tir. Et le portail bleu en l’air par lequel j’étais venu a diminué avant de disparaître. J’ai accompli toutes ces missions en Irak et en Afghanistan, à l’exception de l’utilisation de la porte des étoiles, qui n’a eu lieu qu’en Irak.

Porte des étoiles dans la série télévisée Stargate SG-1

A l’âge de dix-huit ans, on m’a envoyé sur Mars. Des militaires sont arrivés chez moi, ont tiré une anomalie dans la pièce où j’étais, sont entrés pour m’activer puis ont restauré mes souvenirs. Puis ils m’ont emmené à la base. On m’a donné mes lentilles que j’ai placées sur mes yeux, puis j’ai été connecté à l’exosquelette. On m’a injecté les deux fluides, puis j’ai embarqué à bord d’un petit appareil de transport noir qui avait la forme d’une pyramide allongée qu’on aurait basculé sur le côté. Il y avait un pilote et trois sièges dans le fond. Ensuite, l’appareil s’est dirigé au-dessus le l’orbite terrestre vers un énorme vaisseau amarré à un dock spatial. C’est un vaisseau dont disposent les Marines dans le cadre d’un Programme Spatial Secret distinct et qu’ils utilisent lorsqu’ils patrouillent entre la Terre et Mars. Il avait une longueur d’environ un kilomètre et demi, de couleur noire numérique tactique, avec des lumières rouge et blanches, et des ailes énormes sur les côtés qui s’étendaient en s’amincissant. Il s’appelait le USS Vengeance (United States Starship Vengeance) et il avait des rangées et des rangées de défense sur les ailes qui pouvaient tirer des projectiles, des missiles, des armes à faisceau dirigé ; et disposait de champs de force. L’intérieur était également peint en noir numérique tactique, et éclairé par des lumières tamisées rouges et blanches. La plupart des Marines portaient des tenues de camouflage numérique couleur forestière, et le commandant et les officiers supérieurs portaient des tenues de couleur désert. Il avait des hublots transparents, mais la plupart d’entre eux étaient des écrans qui projetaient l’extérieur du vaisseau vers l’intérieur, afin qu’ils ressemblent à des hublots. Je me rappelle que cela avait l’air de contours d’un téléviseur aux coins arrondis, et ressemblait à un cadre en caoutchouc d’un téléviseur accroché au mur, et au centre il y avait juste un mur, mais ce n’était que la projection d’un mur au repos. Et il y avait un bouton en bas à gauche que je pouvais presser, et alors l’image disparaissait en petits points noirs, et ils pouvaient disparaître à toute vitesse et c’est comme si une partie de la cloison avait disparu et que vous pouviez voir dans l’espace.


Le commandant a fait venir tous les membres du groupe Wraith dans la salle de briefing. Il avait des cheveux gris. Cela ressemblait beaucoup au film Starship Troopers. Il se tenait devant nous et nous a enseigné les bases du Programme Spatial Secret, de l’histoire du Système Solaire, de ce qui se passait sur Terre, et de la raison pour laquelle nous allions sur Mars. On m’a enseigné qu’il y avait de nombreux Programmes Spatiaux Secrets (PSS), qu’il y avait différents groupes qui patrouillaient dans le Système Solaire ainsi que dans les système voisins, qu’il y avait le groupe des Marines, les PSS d’autres pays, un groupe de type Illuminati qui possède l’essentiel de l’infrastructure extérieure et qui expérimente avec la cybernétique d’une manière malveillante et qui donne vraiment dans l’occulte, un groupe Nazi qui coopère avec les Dracos, des PSS criminels et beaucoup d’autres dont je ne me rappelle pas précisément. 

On m’a enseigné que le Système Solaire avait une civilisation extrêmement évoluée qui s’était propagée dans le Système Solaire en provenance d’une autre planète, mais qui s’est détruite elle-même avec sa planète appelée Tiamat*, dont les débris constituent la Ceinture d’Astéroïdes, et que nous n’avons pas encore découvert. Egalement que la Terre avait été libre pendant de nombreuses années, jusqu’à ce qu’arrivent les Dracos qui ont utilisé les Illuminati pour réduire la planète en esclavage. Et que nous allions sur Mars parce que les Dracos avaient commencé à y attaquer les bases militaires Humaines à une échelle plus importante que d’habitude.

*Dans son livre, La douzième planète (en PDF)Zecharia Sitchin traduisit en interprétant de manière originale et controversée une ancienne légende, L’Épopée de la Création, découverte dans les ruines de la bibliothèque d'Assurbanipal à Ninive. Plutôt que d'y voir des combats célestes symboliques opposant les divinités, il décida de les interpréter comme des faits astronomiques réels, chaque divinité représentant une planète ; et il remarqua qu'une planète inconnue était mentionnée en tant que Tiamat. Il en déduisit qu'une collision de l'hypothétique Tiamat et de Nibiru, aussi nommée Mardouk, engendra la Terre et la ceinture d'astéroïdes. Tiamat aurait été complètement détruite durant la collision. Wikipédia


-----------------------------------
++Evènements déclencheurs de la Ligne temporelle historique.

MESSAGE DE MONTAGUE KEEN.
LES MENSONGES DE LA BIBLE.
-----------------------------------
Alors qu’il discourait en parcourant la salle, de grands morceaux de verre sont sortis de plateformes noires qui se trouvaient sur le sol devant nous. Ils étaient coupés dans des angles aigus dans les bords supérieurs et lorsqu’ils se sont entièrement déployés, ils se sont tournés pour nous présenter des images et des informations sur différentes races extraterrestres. Il y avait deux images de chaque race, comme des profils, et des paragraphes de texte en-dessous. On m’a briefé sur les Gris, les Alpha Draconiens, les Mantides, les Connonains qui sont une race canine humanoïde, une race semblable à des chauve-souris, les Lyriens, un groupe d’apparence Humaine, et de nombreuses autres races dont je ne me souviens pas exactement.

Les Gris étaient devenus esclaves de leur technologie et beaucoup d’entre eux étaient des cyber-organismes. Leur race était en cours d’extinction et ils avaient fabriqué des clones, mais cela n’avait pas marché, donc ils avaient enlevé des Humains pour créer des hybrides et perpétuer leur espèce. 
Les Alpha Draconiens* sont des racistes qui se prennent pour la race maîtresse de l’Univers, et ils ont voyagé, conquis et supplanté d’autres races reptiliennes pour les intégrer dans leurs rangs. Ils ont un système de caste pyramidal et leurs dirigeants sont des Dracos blancs de plus de quatre mètres de haut dotés d’ailes qu’on appelle les Dracos Blancs Royaux. 
Je ne me rappelle rien à propos des Mantides
Les Lyriens sont de grands lions humanoïdes qui sont des Guerriers spirituels et ils sont de notre côté. 
Les Connoniens sont une race canine surdimensionnée humanoïde qui sont des Guerriers spirituels. Ils sont également de notre côté. 
Je ne me rappelle plus l’histoire des autres races. Je me rappelle que la plupart d’entre elles sont reptiliennes et qu’elles sont de couleur rouge alors que d’autres sont de couleur verte. 
On m’a également expliqué et remis un dispositif médical appelé un tourniquet qui ressemblait à un tube noir recouvert d’un autre tube de caoutchouc, avec une aiguille qui sortait par le bas. En l’utilisant, il est capable de guérir instantanément et partiellement et de refermer des blessures. 
On m’a également parlé d’une autre technologie médicale qui consistait en un lit holographique de régénération médicale sur lequel les soldats pouvaient s’étendre pour être guéris. Il était constitué de grands pacs de gel, recouverts d’une couverture transparente, et si le bras d’un soldat était emporté au niveau du coude, il pouvait s’y étendre et cela projetait un hologramme avec une grille orange du bras jusqu’au niveau cellulaire, et cela guérissait complètement le bras en l’espace de quelques heures.
*Alpha Draconis est une étoile de la constellation du Dragon (ou Serpentaire). Bien qu'étant la 8èmè étoile de la constellation par ordre d'éclat, elle est probablement la plus connue car elle indiquait le pôle nord céleste il y a 4.800 ans. Wikipédia




On nous a fait faire le tour du vaisseau et on nous a fourni des tablettes informatiques pour lire ce que nous voulions. J’ai vu de nombreuses parties du vaisseau, je me rappelle que le moteur ressemblait à de grandes sphères de métal noir reliées entre elles selon des angles bizarres, et il y avait de multiples coffrages rectangulaires et cylindriques qui y étaient fixés à des endroits aléatoires ; et derrière tout cela se trouvait un grand rectangle vertical, et en-dessous de tout cela se trouvait un cristal pourpre. 
La principale source d’énergie du vaisseau était l’énergie du point zéro, et il disposait de moteurs nucléaires, solaires et chimiques comme auxiliaires au cas où quelque se produirait qu’ils ne pourraient réparer. Il utilisait l’intrication tachyonique et quantique lorsqu’il était en mouvement. Il pouvait aller plus vite que la lumière et était capable de voyages intergalactiques. Je me rappelle que le pont avait la forme d’un rectangle projeté vers l’avant. Il y avait des gens devant des ordinateurs sur les côtés orientés vers l’avant qui s’enroulaient vers la porte avant. Le commandant se tenait là debout les mains derrière le dos regardant vers l’avant du pont. Le pilote actionnait des commandes manuelles, mais il portait également un casque et un gant qui lui permettaient de piloter mentalement le vaisseau. Le gant était noir avec de petites lumières bleues luisantes au bout des doigts. Le pont avait quatre petits hublots sur le haut des côtés de l’avant de la pièce. Et un énorme écran au centre.


Puis nous sommes allés sur Mars. Le voyage n’a pris que quinze secondes. Mars n’est pas rouge et n’est pas la planète morte que la NASA veut nous présenter. Il avait un ciel bleu et ressemblait au désert de l’Arizona. Il est également peuplé de nombreuses races, d’une vie sauvage, d’arbres, de plans d’eau, et ressemble assez à la Terre. Il y a également de l’oxygène qui est respirable pendant un court laps de temps dans les régions polaires. La planète ressemblait beaucoup plus à la Terre par le passé, mais il y a eu une guerre nucléaire et l’atmosphère a été rendue irrespirable, mais elle est en train d’être restaurée à son état d’origine.

Je me rappelle que Wraith a une base sur Mars qui ressemblait à un petit avant-poste et le commandant était plus âgé avec des cheveux gris courts et très musclé avec une cicatrice sur le visage. Nous nous trouvions dans la région polaire nord. Je me rappelle que j’avais une armure numérique brune dotée d’un viseur noir sur le casque qui affichait des informations en rouge et un réticule en rouge qui faisait office d’observateur ; et j’utilisais un fusil de précision qui ressemblait beaucoup au Barrett calibre 50, mais un peu plus gros pour tirer des munitions plus grosses dans des chargeurs noirs. Le projectile avait une couleur bronze et après avoir pénétré la cible, le revêtement supérieur de la balle éclatait en morceaux en créant une onde de choc. Elle était destinée à tuer des Alpha Draconiens.



Je me rappelle parfaitement de certaines batailles qui se déroulaient dans une vallée. Je me rappelle avoir vu des Marines humains et des Draconiens se battre loin devant moi vers l’entrée de la vallée. J’ai vu des combattants mourir des deux côtés. Je me rappelle m’être positionné loin à l’arrière sur un toit pour tirer sur des Dracos pendant la bataille. Les soldats Draconiens étaient de couleur vert foncé, des crocodiles humanoïdes d’une taille de deux mètres dix à deux mètres quarante. Je me rappelle les avoir tués. La plupart portaient des casques, mais certains non. Et il y en a eu que j’ai atteint dans le cou près de l’épaule à plusieurs reprises, et j’ai constaté l’effet de l’onde de choc qui provoquait un grand trou dans leur cou d’où le sang giclait partout. Il y a aussi eu des occasions où j’étais avec d’autres membres des Wraith et nous tirions ensemble sur les Draconiens, et des fois où nous devions éliminer des commandants Draconiens en exécutant des tirs synchronisés sur eux. Une autre fois, trois d’entre nous devions éliminer trois de leurs commandants en pleine nuit avec de la pluie et du vent. Ils marchaient tout en parlant. Ils se trouvaient dans une sorte de base située en hauteur, et dans une sorte de pièce pressurisée parce qu’ils ne portaient pas de casque. Nous avons réalisé un tir synchronisé en même temps en tirant à travers la vitre et nous les avons tués.


A deux reprises, j’ai également tué deux généraux Draconiens en les influençant à distance. Je me rappelle que c’était dans un petit bâtiment cylindrique ressemblant à un avant-poste et je me tenais dans la pièce centrale devant une grande fenêtre donnant sur l’extérieur. A l’extérieur, je pouvais voir la surface Martienne et le sable soulevé par un vent faible et le ciel bleu, rappelez-vous que j’étais loin de ma cible, mais que je pouvais la voir en raison de mes dons de visualisation à distance. Je pouvais voir qu’il se trouvait dans une pièce pressurisée d’une base qu’ils avaient construite. Il ne portait pas de casque et je pouvais voir son visage reptilien. Je me rappelle avoir levé ma main droite en l’air en faisant un poing, puis de l’avoir abaissée en ouvrant le poing. Je l’ai obligé à saisir un long couteau vert et à se poignarder lui-même dans la poitrine, en enfonçant la lame jusqu’à la garde. J’ai fait de même avec l’autre général en l’obligeant à se tirer dans la tête avec son arme de poing, j’ai également obligé un politicien Draconien qui était venu sur Mars à se suicider avec une arme de poing.

Pendant huit ans, les militaires sont venus me chercher, pour m’emmener sur Mars, puis effacer mes souvenirs, et me ramener chez moi. Parfois, c’était avec le même petit appareil de transport qui rejoignait l’USS Vengeance qui m’emmenait sur Mars ; et parfois, si le vaisseau n’était pas proche de la Terre, le transport m’emmenait directement sur Mars. Je n’ai pas participé à des batailles spatiales, mais je me rappelle que quelquefois lorsque j’embarquais sur le vaisseau j’ai vu qu’il présentait des trous d’obus, des impacts de missiles et des endroits rougis par le feu sur la coque qui étaient encore fumants. Je me rappelle avoir eu des rêves d’un militaire sévère qui me débriefait, mais il s’agissait plutôt d’un interrogatoire, et des rêves de médecins me faisant des injections. Je me rappelle également avoir vu des hélicoptères vert foncé sur Mars qui avaient des rotors intégrés dans des fenestrons comme dans le film Avatar, sauf que les pièces de connexion aux ailes étaient plus petites, et qu’ils n’avaient pas de train d’atterrissage. J’ai également vu de grands drones blancs qui patrouillaient lentement dans le ciel, à la recherche de cibles. En tout, j’ai tué 78 Alpha Draconiens.

Après cela, j’ai rejoint un groupe de militaires spécialisés dans les opérations noires appelé Hammerhead pour qui j’ai travaillé pendant un an. Ils poursuivent les trafiquants d’armes et de drogue, et ils traquent et tuent les soldats des Illuminati et du Gouvernement de l’ombre. Nous portions un insigne rond noir et bleu représentant un requin-marteau avec l’inscription Hammerhead au sommet. Je me rappelle qu’ils ont une base en Amérique qui ressemble à un immeuble anonyme complètement obturé, qui a des installations souterraines. Il a des canons à champ de torsion sur le toit en guise de défenses.
Pour ma première mission chez eux, nous sommes allés au Chili et j’étais le chef d’escadron de cinq hommes. C’est la seule mission dont je me rappelle le nom. C’était l’opération SharkKnife. Les gars de Wraith devaient connaître Hammerhead, parce que les gens dans ce groupe me voulaient pour mon expertise et mes aptitudes psychiques. Je me rappelle qu’ils se parlaient. Je les ai rejoints peu après avoir quitté Wraith. Ils utilisaient les mêmes injections de la même manière, me fournissaient les mêmes verres de contacts, et effaçaient ma mémoire de la même manière. Je me rappelle que lors de ma première mission chez eux, nous sommes montés sur le toit où stationnaient leurs hélicoptères. C’étaient des hélicoptères noirs furtifs très évolués sans aucune marque distinctive. Ils étaient plus petits que des Blackhawk, et plus allongés, et disposaient d’un grand espace de fret ; ils pouvaient se camoufler numériquement, et ils ne produisaient qu’un faible murmure lorsque les pales tournaient à plein régime. Je me rappelle que nous avons volé de nuit pour nous rendre au Chili et que nous avons atterri près d’un complexe de fabrication de cocaïne. Notre mission était de mettre fin à un trafic de cocaïne, et je devais en assassiner le patron. Je me rappelle que la porte latérale s’est abaissée et que je suis sorti, j’ai mis un genou à terre et indiqué à mes hommes d’avancer. Je me rappelle que nous portions une armure numérique gris sombre et que les pixels pouvaient changer de noir à deux différentes teintes de gris, elle pouvait changer de teinte, mais également dissimuler. Nous portions également un casque qui avait les mêmes capacités de camouflage, doté de deux viseurs luisants rouges pour les yeux. Je pouvais voir de jour, en infrarouge, en vision nocturne, et avec une forme de rayons X qui me permettait de voir à travers les murs. Les murs apparaissaient tous en bleu sombre, avec un peu de vert et de jaune, en transparence, et les gens apparaissaient en vert très prononcé. J’avais aussi un fusil d’assaut qui ressemblait à un AR-15, mais dont le canon était un peu plus gros. Nous avions également des armes qui n’étaient faites que pour nous.





J’étais un peu surexcité et je n’ai mis mon casque que lorsque nous nous sommes rapprochés du complexe. Nous l’avons infiltré et éliminé les gars l’un après l’autre au fur et à mesure de notre progression, mais alors que nous avions couvert l’essentiel du chemin, nous avons été découverts et pris dans une fusillade. Nous avons fini par tuer tous les méchants et j’ai tué le patron. Après cela, nous avons confisqué une partie de la cocaïne et des feuilles que le gars avait sur lui et nous sommes rentrés à la base.

Nous avons accompli des missions dans diverses parties du monde. Nous avons éliminé des trafiquants de drogue et d’armes en Afrique, en Amérique du Sud, et ailleurs, mais je ne me souviens pas de tout. Nous avons également parfois repéré des complexes des Illuminati et du Gouvernement de l’ombre par la visualisation à distance. Je me rappelle qu’il y avait un écran dans la salle de briefing qui interagissait avec la conscience et qui disposait d’un projecteur holographique bleu qui s’étendait un peu au-delà de la surface de l’écran, et qui montrait des localisations sur une carte. Je me rappelle que nous l’avons utilisé pour localiser des complexes Illuminati ou du Gouvernement de l’ombre, et nous avions des moyens de le vérifier. Une fois j’ai découvert un complexe Illuminati au Brésil, qui abritait des soldats Illuminati. Je me rappelle avoir utilisé la visualisation à distance pour le découvrir. Je me rappelle avoir pointé sur l’écran et un blip est apparu. Je me rappelle que nous avons aussitôt embarqué dans notre hélicoptère et foncé au milieu de la nuit avec une force irrésistible et que nous les avons tous tués. Ce sont les gars qui conduisent des SUV noirs avec des vitres fumées, et qui portent des habits noirs et des bonnets noirs. Nous avons découvert différentes bases et avons été engagés dans des fusillades avec différents groupes et nous les avons tous tués.

Je me rappelle que ma dernière mission se déroulait dans la jungle Amazonienne et que nous portions la même armure, mais avec un camouflage de jungle. Nous y avons engagé quatre équipes et donné l’assaut à un quai où les gens faisaient le trafic d’armes et de cocaïne. Nous avons été pris dans une fusillade et nous les avons écrasés. En tout, après mes dix ans d’engagement, j’avais tué 137 cibles, et gagné plus de 5.273.000 dollars. J’étais censé toucher tout mon argent, recevoir mes états de service et mes médailles, mais quelqu’un devait connaître quelqu’un d’autre ou quelqu’un au sommet de la hiérarchie, parce qu’un gars a menacé de révéler à d’autres militaires les activités de Wraith et ils allaient découvrir notre existence. Le commandant nous a dit qu’il prendrait soin de notre argent et le déposerait sur nos comptes dans une banque privée, et s’occuperait également de la partie administrative, jusqu’à ce qu’ultérieurement quelqu’un nous contacte à ce sujet. Rien ne s’est produit jusqu’ici.

Au cours de ma vie quotidienne, entre 14 et 24 ans, j’ai été visité par une race Mantide bienveillante. Elles étaient toujours invisibles lorsqu’elles apparaissaient, mais je pouvais les entendre et sentir les vibrations de leurs pieds ; et parce que je suis doué de visualisation à distance, je pouvais les voir. Elles ressemblaient exactement à des mantes religieuses vertes géantes, et leur corps était protégé par des bandes d’armure de métal argenté. Je pense qu’elles me surveillaient pour une des mes caractéristiques quelconques, mais je ne sais pas laquelle. La dernière fois qu’elles sont apparues, elles m’ont remis un enregistrement de données à leur propos. Ce sont des scientifiques qui font des recherches sur tout, et elles viennent d’un autre bras de la galaxie.

En outre, dans ma vie quotidienne, j’ai observé à distance un tas de choses. J’ai beaucoup observé la Lune à distance au cours des années. Je me rappelle avoir vu toutes sortes de constructions et de bases en ruines, dont certaines étaient en activité, dirigées par des êtres humains et non-humains. La plupart des bâtiments en ruines étaient de grandes tours de verre qui semblaient avoir été le théâtre d’une grande bataille au cours de laquelle les gens se battaient à coups d’armes à champ de torsion. A plusieurs occasions, j’ai été repéré et cela m’a valu immédiatement une grosse migraine. Il m’est arrivé de voir des machines aliènes qui accomplissaient des travaux quelconques. Ils ressemblaient beaucoup aux aliènes qu’on voit à la fin du film Pacific Rim. Je me rappelle qu’ils m’ont pris sur le fait de les observer à distance et ils ont regardé directement vers moi. 
En une occasion, j’ai également observé à distance toute la face cachée de la Lune et j’ai immédiatement eu une mauvaise migraine.
J’ai également sporadiquement observé à distance une énorme base sur la face cachée de la Lune juste à la limite avec la face visible. Elle était énorme et s’étendait en profondeur. Le sommet de la base était constitué de blocs et était visible. La base est en forme de cloche. Lorsque je l’ai vue, il m’a semblé recevoir une transmission de données holographiques. Elle semblait teintée de bleu et je pouvais voir qu’elle était constituée de plusieurs parties et pièces, et de nombreux ascenseurs. Certaines des pièces semblaient remonter à différentes périodes. Certaines semblaient dater des années 1950, 1940 et 1970, et d’autres du futur. J’ai constaté que c’était d’abord une ancienne base humaine, puis une base Nazie, puis une base Américaine. Je pouvais même voir les ascenseurs circuler dans les cages d’ascenseur à mi-chemin. La base s’appelle le LOC (Lunar Operations Command), et c’est le centre des opérations humaines dans l’espace.




Le LOC – on reconnaît encore au centre le swastika construit par les Nazis, maintenant dissimulé par des bâtiments et des réservoirs additionnels

J’ai également observé à distance une planète près du centre de la galaxie qui était énorme et recouverte d’épais nuages orangés, où se rendent de nombreuses races pour y adorer un Dieu. J’ai également observé à distance des vaisseaux en forme de cigare de plus de six kilomètres de long d’origine humaine positionnés près du Soleil. 



  
Source :
My Life In The Secret Space Program – Super Soldier Talk

**(James Rink)
James Rink est un adepte de la méditation, chercheur, auteur et producteur de vidéos. Grâce à sa série de récits de super-soldat sur YouTube, il a contribué à éveiller l’humanité sur les activités secrètes du gouvernement de l’ombre. En faisant la lumière sur des sujets comme le lavage de cerveau, les traumatismes, les milabs (les enlèvements militaires) et le harcèlement dissimulé ; dont il a été victime toute sa vie comme conséquences du Projet Surrogate (Substitut) et des expériences de super-soldat issues du programme Mk-Ultra Milab. Son livre Lone Wolf (Loup solitaire) relate ces projets. Il passe son temps à perfectionner « le dispositif de néo-méditation » qui est un amplificateur de chi (énergie vitale) qui aide les utilisateurs à se détendre au cours de la méditation afin qu’ils puissent s’intégrer en eux-mêmes.
--------------------------------------
***L’ex Directeur de ‘Skunk Works’ déclare que les OVNIs et Extraterrestres sont une Réalité
http://messagesdelanature.ek.la/ben-rich-et-les-voyages-inter-stellaires-p1024574

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.