mardi 30 juillet 2019

30/07 - LE MILLIARDAIRE CHINOIS WANG ZHENHUA  
ARRÊTÉ À LA SUITE D’ALLÉGATIONS DE PÉDOPHILIE. 

Un promoteur immobilier chinois de premier plan et sa complice ont été arrêtées pour agression sexuelle d’enfants, ont rapporté les médias d’Etat. Le bureau du procureur de Shanghai a déclaré dans un bref communiqué que l’antenne du district de Putno avait ordonné l’arrestation de deux personnes, qu’ils n’avaient identifiées que par leur nom de famille, Wang et Zhou. Cependant, le journal du Parti communiste Global Times a identifié Wang comme étant Wang Zhenhua, l’ancien président de Seazen Holdings, qui est la huitième plus grande société immobilière de Chine en termes de ventes.

Le gouvernement populaire municipal de Shanghai a annoncé lundi qu’il avait expulsé Wang, le privant ainsi de relations politiques qui pourraient affecter toute poursuite future. Ces allégations ont fait l’objet d’une large couverture médiatique en Chine, y compris sur les chaînes nationales de télévision, mettant en lumière ce que l’on pense être un crime courant mais sous-estimé qui touche des millions d’enfants.

Effondrement de sa fortune et de ses sociétés :
Sa détention par la police a effacé des milliards de dollars de la valeur de ses sociétés immobilières sur les bourses de Shanghai et de Hong Kong. Les rapports indiquent que ses entreprises s’éffondrent, y compris Future Land, sa filiale Seazen Holdings, et la société de gestion immobilière S-Enjoy. Les trois sociétés ont collectivement perdu plus de 7 milliards de dollars depuis que Wang a été arrêté, selon les données de Refinitiv. Selon l’indice Bloomberg des milliardaires, la fortune personnelle de M. Wang a beaucoup souffert depuis que la nouvelle de sa détention a éclaté la semaine dernière, diminuant d‘environ 2 milliards de dollars pour atteindre environ 4,5 milliards.

Une complice également arrêtée : 
Une femme de 49 ans, identifiée uniquement comme Zhou et accusée d’avoir proxénétisé des filles, est accusée de la même infraction. Zhou est une femme de 49 ans identifiée plus tôt comme ayant emmené deux filles de 9 et 12 ans dans un hôtel cinq étoiles de Shanghai, où Wang, l’ancien président de la société immobilière Future Land Development, aurait attendu pour après y commettre son crime d’agression sexuelle sur la plus jeune. La police a mis en place un groupe de travail spécial pour enquêter sur Wang et un autre suspect. L’arrestation ouvre la voie à leur inculpation formelle. La police adopte une attitude de «tolérance zéro» à l’égard des crimes contre les mineurs et va sévir sévèrement contre ces crimes conformément à la loi, selon le communiqué.
En vertu de la loi chinoise, l’agression sexuelle d’un enfant est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison, bien que des peines plus longues puissent être prononcées pour des accusations supplémentaires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire