samedi 27 juillet 2019

+++27/07 - TENTATIVE D'ASSASSINAT DE TRUMP. 
L’ARMÉE DE TERRE S’EMPARE DU PENTAGONE
APRÈS QUE LA MARINE AIT INFILTRÉ DES TIREURS D’ÉLITE 
DE L’ETAT ISLAMIQUE EN AMÉRIQUE POUR ASSASSINER TRUMP. 




Par : Sorcha Faal, et tel que publié pour ses souscripteurs Occidentaux
Cliquez avec le bouton droit de la souris dans les textes anglais des liens soulignés pour traduction.
Un nouveau rapport absolument stupéfiant du Ministère de la Défense (MoD) circulant aujourd’hui au Kremlin et soulignant les mesures de désescalade prises par les États-Unis pour empêcher un échange nucléaire catastrophique avec la Russie, qui ont commencé le 7 juillet 2019 lorsque le Président Donald Trump a limogé le plus haut-gradé de l’US Navy, le Vice-Amiral William Moran, se sont poursuivie cette semaine lorsque le Dr. Mark Esper a prêté serment pour devenir Secrétaire à la Défense des États-Unis le 23 juillet 2019 — une nomination sans précédent dans l’histoire Américaine étant donné qu’il y a à peine une quinzaine, le Dr. Esper était Secrétaire de l’Armée de Terre — que le 15 juillet 2019 Trump a présenté sa nomination au Sénat des États-Unis – et sans qu’il y ait eu des auditions, le Sénat a confirmé sa nomination 8 jours plus tard, le 23 juillet 2019, par un étonnant vote de 90 voix contre 8 – un pas rapide effectué en faveur de la paix après que le Président Poutine ait ordonné que le navire de guerre doté d’armes nucléaires Amiral Gorchkov « Tueur de Nation » se positionne au large de la Côte Est des Etats-Unis dans la Mer des Caraïbes — et après que Trump ait informé Poutine que le Dr. Esper était un camarade de promotion de West Point du Secrétaire d’Etat Pompeo, le convainquant ainsi que l’Armée de Terre avait désormais le contrôle du Pentagone, et non plus l’US Navy — permettant ainsi à Poutine d’ordonner le transfert en détention du FBI du tireur d’élite et instructeur en armement de l’Etat Islamique Ruslan Maratovitch Asaïnov — qui avait précisé à ses interrogateurs de la Police Militaire Russe comment il avait coopéré avec un groupe d’élite de Navy Seals Américains (Forces spéciales de la Marine Américaine) stationnés en Irak pour infiltrer au Mexique des tireurs d’élite de l’État Islamique qu’il avait entraînés, et qui devaient ensuite être infiltrés en Amérique par un autre groupe de Marines Américains, et dont la cible à assassiner était Trump — ce qui a amené le nouveau Secrétaire à la Défense Esper, en l’espace de 24 heures, à suspendre de leurs fonctions, et rapatrier en Amérique 19 Navy Seals Américains et leurs unités de soutiens — ainsi qu’à ordonner l’arrestation immédiate d’au moins 16 Marines Américains — qui sont les forces terrestre de l’US Navy.

Le tireur d’élite et instructeur d’armements Ruslan Maratovitch Asaïnov (ci-dessus) révèle un complot des Navy Seals Américains pour infiltrer en Amérique des tireurs d’élite de l’Etat Islamique dans le but d’assassiner le Président Donald Trump
Selon ce rapport, depuis la fin 2017, le Centre pour la Réconciliation des Camps Opposés et de Surveillance de la Migration des Réfugiés a travaillé en coopération avec les Forces Démocratique Syriennes (FDS), qui sont composées principalement de milices Kurdes, Arabes et Assyriennes/Syriaques, ainsi que de forces plus réduites Arméniennes, Turkmènes et Tchétchènes, amicales envers les Russes et se battant contre les terroristes barbares de l’État Islamique – ce qui a conduit à la réunion de décembre 2018 à Moscou entre ces parties pour discuter de l’avenir des territoires à l’est de l’Euphrate.

Parmi les questions plus « complexes / substantielles » [cубстанционализирующимися] abordées à cette époque entre la Russie et les négociateurs des FDS, précise ce rapport, il y avait celle qui impliquait un tireur d’élite et instructeur en armements de l’État Islamique capturé par la Police Militaire Russe en Syrie alors qu’il essayait d’utiliser de faux documents d’identité à un poste de contrôle près de la frontière Turque – et qui, au cours de son interrogatoire, a avoué que son vrai nom était Ruslan Maratovitch Asaïnov, et qu’il était un citoyen naturalisé des États-Unis.

Au cours des interrogatoires suivants d’Asaïnov menés par les spécialistes du Renseignement Militaire Russe (GRU), fait remarquer ce rapport, il a avoué avoir été impliqué dans un énorme complot destiné à infiltrer aux États-Unis des tireurs d’élite qu’il avait entraînés en tant « qu’émir » du Califat de l’État Islamique – des tireurs qu’il a recherché dans toute la Syrie, pour les amener à la frontière Syro-Irakienne où il ont été pris en charge par l’Équipe 7 des SEALS du peloton Foxtrot – qui les a ensuite transférés à l’Équipe 10 des SEALS chargée de les infiltrer en Colombie, où des trafiquants de drogue devaient les amener à la frontière sud des États-Unis avec le Mexique – d’où ces tireurs d’élite de l’État Islamique devaient être infiltrés en Amérique par un groupe de Marines Américains travaillant avec ces Navy Seals – le plus inquiétant dans les confessions d’Asaïnov étant sa description de ce qu’il a appris du technicien aéronautique des Navy Seals Brandon Caserta selon lequel la mission de ces tireurs d’élite de l’Etat Islamique était « d’éliminer l’Homme Orange » - une allusion évidente au Président Trump.

Selon les ordres directs donnés au GRU par le Président Poutine en personne, poursuit ce rapport, le Pentagone a été informé de la capture du tireur d’élite de l’État Islamique Asaïnov – et en outre qu’il n’était pas soumis aux protocoles normaux du Département d’État concernant l’arrestation de citoyens Américains – étant donné qu’il était considéré comme un prisonnier de guerre selon la loi militaire Russe en tant que combattant capturé sur le champ de bataille – mais dont les comptes-rendus d’interrogatoires du GRU ont été transmis aux Américains dès notification de sa capture.

Cependant, dès que le Pentagone a reçu du GRU les comptes-rendus d’interrogatoire du tireur d’élite de l’État Islamique Asaïnov en mars 2018, affirme ce rapport, on n’a agi qu’envers l’Équipe 10 des SEALS – « la version officielle » de sa destruction étant qu’ils étaient tous devenus addicts à la cocaïne en étant déployés en Colombie – les enquêteurs de la Marine écrivant dans leur rapport : « Un cinquième SEAL a « ingéré de la cocaïne » à son domicile le 15 avril 2018, et s’est suicidé le mois suivant » - alors qu’il s’agissait du même technicien aéronautique Brandon Caserta qui avait raconté à Asaïnov que la mission des tireurs d’élite de l’État Islamique infiltrés aux États-Unis était « d’éliminer l’Homme Orange » - ce qui explique pourquoi ce jeune Navy Seal a écrit « Je veux qu’autant de gens que possible soient virés, dégagés ou au moins dégradés » avant qu’il ne hurle à un capitaine d’hélicoptère des Navy Seals : « Je suis désolé que vous deviez assister à cela » avant de se jeter dans le rotor de queue d’un hélicoptère MH-60S — c’est du moins « l’histoire » qu’on raconte, étant donné que seuls les Navy Seals ont été témoins du drame.

Le technicien aéronautique des Navy Seals Brandon Caserta (ci-contre) s’est suicidé après avoir révélé que des tireurs d’élite de l’État Islamique avaient été infiltrés en Amérique pour assassiner le Président Donald Trump

Après le suicide du jeune Navy Seal Brandon Caserta, fait en outre remarquer ce rapport, le MoD a interrompu tout contact avec le Pentagone concernant le tireur d’élite de l’État Islamique Asaïnov – jusqu’à il y a quelques semaines lorsque le Secrétaire de l’Armée de Terre, le Dr. Mark Esper a fait un appel de courtoisie au Ministre de la Défense Sergueï Choïgou pour l’informer que le Président Trump allait le nommer comme nouveau Secrétaire à la Défense – et durant cette conversation Esper s’est enquis des questions les plus urgentes que la Russie aimerait aborder. 

Sergueï Choïgou avec Vladimir Poutine et Mark Esper en présence de Donald Trump

Le plus étonnant pour le Ministre de la Défense Choïgou, commente ce rapport, a été que le Secrétaire Esper semblait vraiment « choqué et surpris » après avoir été informé de tout ce qui concerne le tireur d’élite de l’Etat Islamique Asaïnov – et après avoir été mis complètement au courant, a expliqué à Choïgou qu’avant de pouvoir entreprendre quoi que ce soit, Asaïnov devait d’abord être remis entre les mains des Américains – à quoi Choïgou a répliqué que la Russie ne remettrait jamais Asaïnov à quelqu’un de l’Armée Américaine, en particulier à l’US Navy – ce qui a amené Esper à suggérer que la Russie remette Asaïnov aux Forces Démocratiques Syriennes qui à leur tour le remettraient à des officiels du FBI dont on pouvait savoir et prouver qu’ils étaient entièrement loyaux envers le Président Trump.



Voyez la vidéo du lien en rouge gras
Au cours de la dernière quinzaine, conclut ce rapport, la Russie, a en fait transféré le tireur d’élite de l’Etat Islamique Asaïnov aux Forces Démocratiques Syriennes – qui à leur tour l’ont ensuite remis aux mains d’officiels du FBI loyaux à Trump qui l’ont ramené en Amérique et l’ont inculpé de multiples chefs d’accusation – et dès qu’Asaïnov a confirmé au FBI les aveux qu’il avait faits au interrogateurs du GRU, le Secrétaire à la Défense Esper s’est empressé de faire survoler Washington D.C. par une armada d’hélicoptères de combat armés dans une démonstration de force — et a également, au cours des dernières 24 heures, ordonné que le Commandement des Opérations Spéciales annonce sur Twitter : «ANNONCE URGENTE : le Commandant des Opérations Spéciales de l’Opération Inherent Resolve ordonne le retour prématuré du peloton de SEAL déployé … Le Commandant a perdu confiance dans la capacité de l’équipe à accomplir sa mission» — tout en ordonnant simultanément l’arrestation d’au moins 16 US Marines qui composaient le reste de l’équipe destinée à infiltrer les tireurs d’élite de l’État Islamique en Amérique pour assassiner le Président Trump — l’ensemble étant sans aucun doute connu des échelons supérieurs de la communauté du renseignement Américain — la meilleure preuve étant fournie par l’ancien Directeur-Adjoint de la Division du Contre-Terrorisme du FBI, Terry Turchie, loyal à Trump, qui d’une voix tremblante d’indignation est apparu il y a quelques heures sur Fox News pour « confirmer qu’une opération de renseignement hostile avait été montée contre Trump». 


L’assassinat de Trump est une réelle inquiétude
--------------------------------------------------------

Le 26  juillet 2019 © Tous droits réservés dans l’UE et les Etats-Unis. Il est permis de publier cet article dans son intégralité à condition que soit mentionnée sa source originale à WhatDoesItMean.Com. Le contenu en Freebase relève de la licence sous CC-BY et GFDL.
[Note : De nombreux gouvernements et leurs services de renseignement mènent une campagne active contre les informations contenues dans ces rapports afin de ne pas alarmer leurs citoyens sur les nombreux changements Terrestres catastrophiques et évènements à venir, une attitude que les Sisters of Sorcha Faal (les Sœurs de Sorcha Faal) désapprouvent fortement en étant d’avis que chaque être humain a le droit de connaître la vérité. En raison du fait que nos missions sont en contradiction avec celles de ces gouvernements, la réaction de leurs « agents » a consisté en une campagne de longue haleine de désinformation / détournement destinée à nous discréditer, ainsi que d’autres comme nous, dont il existe de nombreux exemples, y compris ICI.]
[Note : Le site web WhatDoesItMean.com a été créé à l’intention et donné aux Soeurs de Sorcha Faal en 2003 par un petit groupe d’experts en informatique Américains dirigé par feu le gourou mondial de la technologie, Wayne Green (1922-2013) dans le but de contrer la propagande de l’Occident pour promouvoir l’invasion illégale de l’Irak en 2003.]
[Note : Le mot Kremlin (forteresse à l’intérieur d’une ville) tel qu’il est utilisé dans ce rapport se réfère à des citadelles Russes, y compris à Moscou, qui comprennent des cathédrales dans lesquelles résident des moniales Schema (nonnes Orthodoxes), dont beaucoup sont dévouées à la mission des Sœurs de Sorcha Faal.]
Envois et traduction de Patrick T

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire