jeudi 25 juillet 2019

25/07 - LA PRESSE AUX ORDRES ACCUSE DE COMPLOTISTES 
CEUX QUI RELAIENT LA RÉVÉLATION DE JOHN KERRY 
SUR LE CANULAR DE L'ALUNISSAGE.* 

D'ÉTRANGES CHOSES À PROPOS DE LA LUNE PAR L'AGENT PSI INGO SWANN.
Ingo Swann a été pendant dix ans le formateur des voyants de la CIA et des services de renseignements de la Défense américaine. Il a entraîné pour le projet Star Gate des équipes militaires à "voir" à distance des installations soviétiques et des organisations terroristes.
En 1975, il est contacté par une organisation ultra clandestine qui lui demande de faire des "visions à distance" sur des cordonnées précises de notre satellite naturel, la Lune. Il y voit des structures artificielles qu'il du mal à expliquer et qui ne sont manifestement pas humaines. Cette organisation le contactera à d'autres occasions pour utiliser des dons psychiques dans la surveillance des Extra-terrestres …
-------------------------------------------------
*Par la presse aux ordres.
Le «moon hoax», théorie selon laquelle l’homme n’aurait jamais marché sur la Lune, refait surface alors que l’on célèbre les 50 ans de cet événement historique. Voici 10 contre-arguments que la Nasa et les scientifiques opposent aux complotistes.

50 ans après les premiers pas d'Armstrong sur la Lune, le "moon hoax" a encore de nombreux adeptes
-------------------------------------------------
Par contre certains doutent :
En 2016, une enquête a montré que 52 % du public britannique pensait que les missions Apollo étaient truquées. Le scepticisme est plus élevé chez ceux qui étaient trop jeunes pour le voir en direct à la télévision : 73 % des 25-34 ans croient que nous n’avons pas atterri sur la lune, comparativement à 38 % de ceux de 55 ans ou plus. Ces chiffres semblent augmenter chaque année. Les incroyants britanniques n’étaient que 25 % il y a dix ans. On ne sait pas combien ils sont aujourd’hui, mais un sondage réalisé en 2018 par le Centre russe de recherche sur l’opinion publique a révélé que 57 % des Russes croient qu’il n’y a jamais eu d’alunissage habité.
En d’autres termes, plus les gens sont instruits et plus ils sont capables de raisonner rationnellement, moins ils croient aux alunissages. Aux États-Unis, ce pourcentage semble beaucoup plus faible : Un sondage Gallup de 1999 a révélé que seulement 6 % des Américains doutent des débarquements sur la lune, et un sondage Pew Research de 2013 a montré que ce chiffre n’est passé qu’à 7 %. Il n’est donc pas surprenant qu’un sondage Pew Research de 2010 ait montré que 63% des Américains étaient confiants que la NASA allait faire atterrir un astronaute sur Mars d’ici 2050.
https://reseauinternational.net/lalunissage-un-canular-geant-pour-lhumanite/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire