jeudi 25 juillet 2019

25/07 - AFFAIRE GENEVIÈVE LEGAY : 
LE PROCUREUR MENT POUR PROTÈGER MACRON. 
«LE PARQUET ASSUME […] QU’IL EST LÀ 
POUR PROTÉGER LE PRÉSIDENT». 


Les lèches-c... du roi.
 Le procureur parjure
La manifestante de 73 ans est tombée à la suite d’une charge de police lors d’une manifestation à Nice. Le procureur affirme qu’aucun policier ne l’a touchée. Mais plusieurs images laissent planer le doute.
"Ils m'ont donné un coup de matraque derrière la tête"

Geneviève Legay, gilet jaune blessée par une charge policière, réagit aux annonces d'Emmanuel Macron
Blessée par une charge de police lors d'un rassemblement de "gilets jaunes", Geneviève Legay appelle à poursuivre la mobilisation depuis le centre de convalescence où elle est soignée. "Emmanuel Macron nous méprise depuis deux ans", estime-t-elle, "nous lui répondons que la sagesse, c'est de résister."

Comportement inadmissible dans des hôpitaux qui deviennent des prisons avec des complices de l'état dictatoriale. Des teste sont fait en plus sur les malades et même du trafic d'organes, des enlèvements (on dit à une maman que son enfant est mort sans lui montrer le corps.
Interview des filles de Genevieve Legay lors de la 20e mobilisation des "gilets jaunes"
Interview des deux filles de Geneviève Legay lors de la 20e journée de mobilisation des gilets jaunes, devant l’hôpital Pasteur de Nice. Elles sont entourées des manifestants venus soutenir Genevieve Legay, toujours soignée dans cet établissement après une chute lors de la manifestation de samedi dernier.

Affaire Geneviève Legay : le procureur de Nice avoue avoir couvert le chef de l'État

Affaire Legay : «Le parquet assume […] qu’il est là pour protéger le président»
Entretien du 24/7/2019 avec Régis de Castelnau, avocat, animateur du blog «Vu du droit». Il réagit aux informations du Monde selon lesquelles le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, aurait dédouané la hiérarchie policière par souci de ne pas embarrasser Emmanuel Macron dans l'affaire Geneviève Legay.

Affaire Legay: la personne chargée de l'enquête est la femme du policier mis en cause
Geneviève Legay, 73 ans, a été grièvement blessée à la tête après être tombée à terre lors d'une charge des CRS à Nice le 23 mars dernier. Une enquête a été ouverte, mais pourrait être biaisée. Mediapart révèle que la policière chargée de cette enquête est la compagne du commissaire mis en cause dans cette affaire.
Geneviève manipulée pour mentir sur son attaque et les street-médics empêchés de lui porter secours et arrêtés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.