dimanche 21 juillet 2019

+21/07 - LES OURS POLAIRES ONT PROLIFÉRÉ DEPUIS 1960 
PASSANT DE 5.000 À PLUS DE 28.500 ANIMAUX EN 2017 ! 



On nous aurait donc encore une fois menti ! Rassurez vos amis, vos enfants. Propagez les bonnes nouvelles afin de faire contrepoids aux mauvaises nouvelles dont nous accablent volontairement nos médias aux ordres dans le but de vous affaiblir et de vous vaincre et au final vous réduire à l'esclavage..
J'ai fait ce blog pour vous rétablir des vérités, mais pour vous donner aussi de bonnes nouvelles et Mr Fiorile a écrit le livre "La Démosophie" puis a conçu le CNT pour vous dire des vérités importantes, mais aussi pour vous donner des solutions.
Le nombre d’ours polaires a augmenté pour atteindre 28.500, comme le montre le dernier recensement datant de 2017. 



La disparition de l'ours était due à la chasse.
Le graphique montre une augmentation de 16% de la population d’ours polaires entre 2005 et 2015 et une diminution simultanée de la surface de glace de mer arctique estivale de 38% depuis 1979 (début des mesures). Les ours polaires ne mangent pas de glace, mais des phoques … La prétendue extinction des ours polaires avec des surfaces de glace de mer altérées de manière cyclique est un conte de fées sur le climat.
Depuis 1960, le nombre d’ours polaires dans l’Arctique est passé de 5.000 à plus de 28.500 !Cela s’explique par les restrictions imposées sur la chasse par les États riverains de l’Arctique depuis les années 1970. En Arctique, les plus grands prédateurs terrestres étaient abattus par avion jusqu’aux années 1970 et vendus au prix fort. Aujourd’hui, avec des taux de tir limités, cela rapporte légalement jusqu’à 30.000 € et illégalement jusqu’à 70.000 € par ours polaire chassé. 
Pas de réchauffement, mais les fusils de chasse sont les plus grands ennemis des ours polaires. 

"… Ces dernières années, la disparition imminente des ours polaires a été proclamée à plusieurs reprises par le réchauffement climatique, une arnaque!

Dans le film 'Une vérité qui dérange', récompensé par un oscar, d’Al Goredes personnes avaient des larmes dans les yeux alors qu’un ours polaire d’une bande dessinée pagayait désespérément dans le vaste océan en se hissant sur la banquise, mais alors, sous son poids, elle se brisait en morceaux et l’ours polaire apparemment désespéré passait à autre chose …" 
L’ours polaire devait également servir d’icône publicitaire pour le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat de 2007. À l’occasion de sa publication, de nombreux journaux ont imprimé la photo d’un groupe d’ours polaires apparemment accrochés au reste d’un iceberg dérivant librement dans l’eau. Le lecteur n’avait que l’interprétation démontrant que l’iceberg fonde complètement et que les ours polaires se noient. Cela a été utilisé comme preuve que le changement climatique conduit inévitablement à l’extinction des ours polaires. Il s’est avéré par la suite que la photo avait déjà 2 ans à l’époque et qu’elle avait été prise au beau milieu de la fonte des glaces de l’été arctique lors d’une excursion d’un étudiant australien. Le photographe a expliqué qu’il n’était nullement en danger face aux ours polaires. Cet iceberg était situé près du continent à Schwimmentfernung. Les ours polaires sont de bons nageurs …! 

Toujours sur l’île norvégienne du Spitzberg et dans les régions de la mer de Barents, les ours polaires sont passés de 685 à près d’un millier de spécimens malgré le déclin des glaces de 2004 à 2015. Le conte de fée de l’infirmière sur la mort de l’ours polaire, qui a également été propagé par le GIEC par un réchauffement artificiel de l’Arctique, a été réfuté par la prolifération des populations d’ours polaires. Par conséquent, lors de la Conférence sur la biodiversité de 2013 à Bangkok, il n’y avait pas de majorité pour interdire le commerce de peaux d’ours polaires. 
Incidemment, les ours polaires ne mangent pas de glace, mais les phoques. 
Donc, si la chasse au phoque est limitée par l’homme, l’ours blanc a suffisamment de nourriture … Il est évident que dans aucun cas, ceci doit être la base d’une réflexion de la reprise de la chasse de cet animal qui reste emblématique. 
----------------------------------------------
ARNAQUE DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE. «Il n'y a pas de fonte des pôles»,  selon un expert sur les changements climatiques.
https://vol370.blogspot.com/2014/12/2912-arnaque-du-rechauffement-climatique_28.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire