vendredi 19 juillet 2019

19/07 - ARRESTATION DU REPORTER DU "MÉDIA" 
LORS DE LA MANIF DES GJ 14 JUILLET À BESANÇON,
AINSI QUE DES PRINCIPALES FIGURES DES GJ À PARIS.** 
MANIFESTATION À PARIS - ACTE 36 LE SAMEDI 20 JUILLET.***

Sophie Tissier.
8h de garde à vue pour un ballon jaune.
La France le pays de la Liberté ?
Le 20 juillet, c'est la date limite pour la prédiction de Chicco Xavier. Il ne se produira certainement rien de visible comme cela a été le cas le 12/12/2012, Masi c'est la date d'un énorme changement pour nous TOUS.

Défilé du 14 juillet en présence des GJ qui se sont invités sur les Champs-Élysées qui leur ont été interdits, n'étant pas des supporters de l'équipe de foot d'Algérie.
A Paris les GJ arrivés très tôt avant la fermeture des Champs et ont hué copieusement Macron lors de sa descente des Champs-Élysées et n'ont pas sifflé les militaires comme il a été dit, mais le président.
Jerome Rodrigues a été arrêté dès 6h30 après avoir été contrôlé 4 fois et avoir reçu une amende de 135 euros pour être venu voir le défilé en famille. Puis Maxime Nicolle, Eric Drouet ont été arrêtés et même Sophie Tissier. La police avait ordre de crever leurs ballons jaunes, elle s'est obstiné et en a regonflé un et a été arrêtée. Arrêtée pour avoir gonflé un ballon. Si ça n'est pas de la dictature! Par contre les supporters algériens se voient grands ouvert les Champs-Élysées, libres de casser. Nus paieront et l'état voyou portera tout cela au compte de la casse faite par le GJ en gonflant l'addition. Les GJ ne cassent pas!!!!
-----------------------------------------
*par le Média 25
La rédaction condamne l'arrestation arbitraire de notre collègue et l'entrave à la liberté de la presse à Besançon
Le 14 Juillet 2019, lors du défilé traditionnel, une vingtaine de #GiletsJaunes de #Besançon ont approché la tribune officielle pour scander des slogans anti-Macron. Très rapidement la police les a encerclé, repoussé violemment et arrêté. Notre reporter sur place a aussi  été arrêté par un policier qui a justifié son arrestation par "Ben vous venez oui, vous êtes dans le groupe ..." tout en appelant notre collègue "Monsieur BIP". Nous avons contacté la Préfecture du Doubs qui nous a informé du motif de l'arrestation de notre reporter pendant qu'il faisait son travail sur le terrain: "vérification d'identité car ceci ne pouvait pas s'effectuer sur place du fait des conditions difficiles". Notre reporter et l'ensemble des manifestants ont été relâchés dans la soirée. Nous n'avons pas plus d'information sur d'éventuelles poursuites.
-----------------------------------------
**L'arrestation de Jérôme Rodrigues est "préoccupante", selon son avocat
Maître Philippe de Veulle, la lutte continue au sein du collectif "Robes Noires et Gilets Jaunes".

Jérome Rodrigues, Eric Drouet, Maxime Nicolle, Juan branco Arrestation Arbitraire
Dimanche 14 juillet 2019 , plus d'une centaine de personnes ont été interpellées en marge du défilé, dans le secteur des Champs-Elysées. Parmi elles, trois figures du mouvement des "gilets jaunes" : Eric Drouet, Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues.

Sophie Tissier a passé 8 heures en garde à vue pour avoir agité 2 ballons jaunes sur les Champs-Elysées !!

Où est Steve?": des parlementaires s'emparent de la question. Un commissaire de police perd son sang froid face à des gilets jaunes

Les gilets jaunes encerclent les gendarmes

***Manifestation à Paris des Gilets jaunes- Acte 36 - samedi 20 juillet
Fin d'un des 2 défilés à Montmartre, Sacré Coeur (Pl. St. Pierre). C'est toujours très agréble de se rassembler à cet endroit avec une vue imprenable sur Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire