vendredi 29 juin 2018

29/06 - L'ACTEUR TERRY CREWS EXPOSE 
LES SECRETS D'HOLLYWOOD AU CONGRÈS. 


Très ému, Terry Crews raconte son agression sexuelle au Sénat américain
L’acteur américain révèle aussi qu'il ne fera pas partie du 4ème opus d’Expendables suite à cette affaire.
Hier, Terry Crews est apparu très ému au Sénat américain alors qu’il racontait l’histoire de son agression sexuelle, survenue en 2016, à l’occasion de la libération de parole autour de la création d'une loi pour "les survivants d'agressions Sexuelles" ("the Sexual Assault Survivors’ Bill of Rights", en anglais). Il évoque en détail l’incident, survenu à une fête hollywoodienne, qui implique Adam Venit, un agent influent de Los Angeles. Ce dernier lui aurait saisi les parties génitales dans une tentative de démonstration de force masculine. D’autre part, en apprenant l'affaire, le producteur des Expendables, Avi Lener, aurait tenté de faire pression sur l'acteur pour qu'il se taise, ce qui a au final poussé Crews à abandonner la saga en cours de route : il ne participera pas au quatrième épisode. 
“L’agression dura seulement quelque minutes, raconte t-il, mais il me disait clairement, tout en tenant mes parties génitales dans un main, qu’il avait le pouvoir. Qu’il était aux commandes. C’est de cette manière toxique que la masculinité s’infiltre dans la culture. A mesure que je racontais mon histoire, on me disait sans arrêt que ce n’était pas une agression. Que c’était une blague. Des chamailleries. Mais je dirais que la taquinerie de l’un peut être l’humiliation de l’autre. Et j’ai choisi de raconter mon histoire et de partager mon expérience pour me tenir aux côtés des millions d’autres survivants à travers le monde. 
J’ai vu mon père abuser de ma mère, utilisant son pouvoir et son autorité pour la dominer. Je ne pensais qu’à la protéger, à comment, en devenant fort, je pourrais la protéger de ce cauchemar vivant. Cette pensée a transformé l’homme que je suis devenu. Je jurais ne jamais devenir comme mon père, et pourtant je croyais, au fond, qu’en tant qu’homme, je valais plus dans ce monde. En tant que protecteur et symbole de force, j’avais plus de valeur. Que les femmes m’étaient inférieures.

Terry Crews insiste alors sur comment sa femme l'a aidé à changer sa vision des choses, et comment son agression l'a fait souffrir. 
“Je ne suis ni petit ni peu sûr de moi, mais sur le moment, et durant ceux qui ont suivi, je ne me suis jamais senti aussi émasculé. En voyant des femmes et des collègues de l’industrie cinématographique venir sur le devant de la scène pour partager leurs histoires #MeToo, la honte resurgit en moi et j’ai su que je devais agir. “ Brut a traduit un autre extrait très fort de son témoignage, que nous partageons ci-dessous :
Selon WME, Venit a été suspendu l’année dernière, et Lerner n’a pas fait de commentaires sur l’intervention de Terry Crews. 
---------------------------------------------
Terry Crews quitte le film après avoir été menacé d'expulsion
Terry Crews, qui a engagé des poursuites à l'encontre de son agresseur sexuel l'an dernier, est aujourd'hui menacé d'expulsion par le producteur d'"Expendables 4". Pour ne pas céder au chantage, le comédien a préféré renoncer à son rôle.

Lorsque l'affaire Weinstein éclate, fin 2017, Hollywood est au cœur du séisme : tour à tour, les personnalités racontent les agressions et abus sexuels dont elles ont été victimes. Parmi les témoignages dévoilés dans la presse, on a pu lire celui de Terry Crews, l'un des premiers à prendre la parole. La star de Brooklyn Nine-Nine et "Expendables" porte plainte et raconte dans le même temps avoir été agressé sexuellement par son agent, lors d'une soirée en 2016. Depuis, l'affaire suit son cours. 
Ce mercredi 26 juin, Terry Crews est venu raconter son histoire devant le Sénat américain, afin de défendre une loi destinée à protéger les victimes. Lors de son vibrant discours, où il a notamment dénoncé la "masculinité toxique" et encouragé la gent masculine a briser les tabous pour mettre fin au "silence assourdissant" qui entoure ce sujet, il a révélé avoir quitté la production d'"Expendables 4" suite à des menaces de représailles.
Vraisemblablement, le producteur d'"Expendables" 4 Avi Lerner n'aurait pas apprécié cette prise de parole, qui donne un nouveau coup de projecteur à l'affaire et aurait exigé de Crews qu'il abandonne ses poursuites s'il voulait conserver son rôle. Ne voulant pas céder à la menace, le comédien a décidé d'y renoncer de son propre chef. Rappelons par ailleurs que le même Avi Lerner est lui aussi impliqué dans une affaire de harcèlement et de discrimination, actuellement entre les mains de la justice américaine. Et Crews de conclure : "Les agresseurs protègent les agresseurs".
A ce jour, seuls Sylvester Stallone et Randy Couture sont officiellement confirmés au casting d'Expendables 4, dont le tournage devait débuter au mois d'août. A moins que les récents évènements ne bouleversent la mise en chantier de cet opus ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire