mercredi 30 mai 2018

30/05 - BENJAMIN FULFORD. 
UNE NOUVELLE CRISE FINANCIÈRE SE PROFILE 
ALORS QU’EN OCCIDENT LA GUERRE CIVILE S’INTENSIFIE 
À WASHINGTON D.C., EN EUROPE, AU BRÉSIL ET AILLEURS. 

le 28 mai 2018
La guerre civile non déclarée au sein des élites Occidentales continue de faire rage, les deux parties belligérantes menant des offensives majeures. En fin de compte, cette bataille se déroule entre les anciennes lignées aristocratiques, bien installées en Europe, et les Illuminati Gnostiques opposés aux lignées familiales désormais prépondérants aux États-Unis.

Le principal champ de bataille est toujours Washington D.C., où les anciens pouvoirs établis luttent pour leur survie et sont en train de perdre la partie contre le régime soutenu par les militaires du Président Donald Trump.

Cependant, la situation en Europe ne cesse de se corser alors que l’alliance Eurasienne entre la Russie et la Chine entreprend d’y consolider ses positions en s’alliant avec quelques factions des anciennes lignées, selon des sources de la Société du Dragon Blanc (WDS) en Europe. L’Allemagne et la Turquie, ravivant leur alliance de la Première Guerre Mondiale, mènent la danse contre les États-Unis. De plus, le nouveau gouvernement Italien a déclaré ouvertement la guerre à la Cabale mafieuse Khazar dans une initiative qui va susciter une nouvelle tourmente dans la Zone Euro.

Nous allons commencer par examiner la situation aux États-Unis. Les militaires Américains y soutiennent le Président Donald Trump dans certains domaines, tout en s’opposant à lui dans d’autres. Cette situation ambiguë peut s’observer sous la forme de la poursuite de l’offensive contre les pédophiles et autres éléments corrompus des anciens pouvoirs établis.

Une source du Pentagone a résumé la situation comme suit : « Après 8 mois d’opposition, les libéraux sont toujours sous le coup de leur défaite dans la guerre culturelle, alors que la NFL* a été forcée d’interdire à ses joueurs de s’agenouiller pendant l’hymne national, et près de 8 mois après l’article du New York Times qui a contraint les procureurs de Manhattan à arrêter Harvey Weinstein ».
*Ligue professionnelle de Football Américain (National Football League)

En outre, le départ à la retraite annoncé du Juge de la Cour Suprême Anthony Kennedy va donner au régime Trump le contrôle de la Cour Suprême, affirment les sources. Cela va permettre de procéder aux arrestations de masse attendues de longue date sans redouter des interventions d’agents de la cabale dans le système judiciaire, font remarquer les sources. Cela va également faire une grosse différence dans les guerres culturelles, et permettre le retour aux valeurs familiales et mettre fin à la promotion intensive du sexe à des fins non-reproductrices avec le soutien des Chrétiens.

Dans le cadre des guerres culturelles, le procès pénal d’Harvey Weinstein met beaucoup de pression sur l’élite de Hollywood. Des sources du Pentagone affirment que Weinstein « signale, en tenant le livre sur le réalisateur Communiste Elia Kazan, qu’il va moucharder sur les autres prédateurs et pédophiles d’Hollywood ». Le témoignage de Kazan devant la Commission des Activités antiaméricaines de la Chambre des Représentants en 1952, à l’époque de la liste noire d’Hollywood, lui avait valu de fortes réactions négatives de la part de nombreux amis et collègues libéraux ».

De nombreux autres mouchards ont déballé ce qu’ils savaient depuis un bon bout de temps déjà, dans une tentative de quitter le navire en train de sombrer de la cabale. En particulier, nous savons maintenant que Jeffrey Epstein, qui a dirigé une île pédophile servant à compromettre et à faire chanter des politiciens de l’élite, etc., est devenu un informateur du FBI qui a vidé son sac devant le procureur spécial Robert Mueller. C’est important parce que Mueller, en dépit de son passé qui porte la tache indélébile du 11 septembre etc., travaille désormais pour les militaires Américains. Etant donné que Trump lui-même a été un visiteur de cette île pédophile, les militaires ont obtenu la preuve que Trump a été victime de chantage pour faire le jeu d’Israël dans des endroits comme la Syrie et l’Iran, selon des sources du Pentagone.

Les représailles au chantage exercé sur Trump par les Sionistes pour agir en leur faveur au Moyen-Orient se sont manifestées lorsque « la Chambre des Représentants a empêché Trump le 23 mai de déclarer la guerre à l’Iran sans approbation du Congrès et que le Congrès a enterré une mesure des Etats-Unis de reconnaître le Golan comme faisant partie d’Israël », affirment les sources. En d’autres termes, le chantage des Sionistes sur Trump ne sera pas suffisant pour permettre à ces fanatiques de déclencher leur Troisième Guerre Mondiale tant attendue.

Entre-temps, d’autres sources du Pentagone affirment qu’une grande victoire a été remportée la semaine dernière contre les banques contrôlées par les Sionistes et qu’en conséquence des milliers de milliards de dollars gagnés frauduleusement lors de la crise de Lehman Brothers vont maintenant être utilisés pour le système financier. Selon les sources :

« … un dollar Américain garanti-or se pointe à l’horizon ; le gouvernement des  Etats-Unis va cesser d’emprunter de l’argent aux banques ; Donald Trump va peut-être réussir à récupérer … 15.000 milliards de $ sur les 23-24.000 milliards qui ont été volés par les banques ; et – par-dessus tout pour le public Américain – au cours du mois de juin plus de mille milliards de dollars seront injectés dans l’économie des Etats-Unis par des donateurs de confiance – des gens normaux, dont beaucoup de vétérans – pour créer des emplois et un nouvel essor immobilier tel qu’on n’en a plus vu depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Des investissements massifs affectés en priorité aux centres-villes majoritairement noirs et aux zones rurales pauvres majoritairement blanches feront partie de cette opération ».

Cette initiative financière, si elle se réalise, est certainement liée aux intrigues en Arabie Saoudite, l’actuel soutien principal de l’ancien pétrodollar. Son monarque de fait, Mohammad ben Salman, n’est plus apparu en public depuis qu’une fusillade a eu lieu dans son palais le 21 avril 2018.  Cette tentative de coup d’état contre Salman, qui a été mis au pouvoir par des forces spéciales Israéliennes, est certainement liée aux attaques contre l’agent Saoudien et ancien patron de la CIA John Brennan, selon les sources. Brennan est maintenant accusé d’être à l’origine de toute la chasse aux sorcières du « Russiagate » contre Trump, affirment-elles.

« ‘John Brennan devrait casser sa capsule de cyanure dès maintenant’, a déclaré [le confident de Trump] Roger Stone à Amanda House, directrice-adjoint du service politique de Breitbart News et animatrice de Breitbart News Daily. ‘C’est lui qui a déclenché toute l’affaire du dossier Russe. Il a menti alors qu’il déposait sous serment. Il va mourir dans un pénitencier fédéral’ ».

Nul doute que le stress sur la chute prochaine de son protégé Brennan soit l’une des raisons pour lesquelles George Bush Sr âgé de 93 ans se retrouve à nouveau à l’hôpital.

Le prochain coup qui pourrait être asséné à la faction Bush/Nazie de la cabale pourrait être un coup d’état militaire au Brésil, affirment des sources du Pentagone. Une grève des camionneurs y paralyse l’économie. On s’attend à ce que ce soit le prétexte d’un coup d’état militaire destiné à restaurer les anciens présidents Dilma Rousseff** et Lula daSilva « des usurpateurs Sionistes qui ont pris le contrôle de la banque centrale en 2016 », selon les sources.

Les Sionistes ont également raté leur récente tentative de faire capoter un accord de paix avec la Corée du Nord en utilisant leur agent John Bolton pour publier des déclarations agressives. Cette tentative était supposée être coordonnée avec une attaque contre la Corée du Sud par un sous-marin Israélien se faisant passer pour un submersible Nord-Coréen, affirment des sources du Pentagone. En revanche, les Sionistes ont perdu un sous-marin de plus près de la Corée, selon les sources.

La bataille pour la planète Terre fait également rage en Europe. Là, les observateurs du marché voient des signes évidents précurseurs d’une nouvelle crise. Alors que l’Allemagne et la France se tournent de plus en plus vers la Russie et la Chine, c’est la situation en Italie et en Espagne qu’il faut observer de près.

L’Espagne et l’Italie, en particulier, feront la une des journaux dans les semaines à venir. Pour mettre les choses en perspective, la somme des PNB Italien et Espagnol est de plus de 3.000 milliards de $, soit 1’équivalent de 16 fois les 194 milliards de $ du PNB de la Grèce. Cela signifie que la crise sera 16 fois plus importante que la crise Grecque qui, à elle seule, a failli causer la perte de l’Euro.

Les Italiens ont maintenant un gouvernement qui prévoit de remédier à la lente destruction de l’économie Italienne causée par sa participation à l’Euro, en émettant une nouvelle monnaie pour financer les divers plans destinés à stabiliser l’économie Italienne. Les anciens pouvoirs établis sont à ce point bouleversés par le nouveau gouvernement Italien que le Président Sergio Mattarella a opposé son veto au choix du Ministre des Finances parce qu’il est opposé à l’Euro. Le président Italien est supposé être un garant des institutions, et cette initiative antidémocratique va déclencher une guerre ouverte contre l’Etat Secret Italien, selon des sources de la Loge Maçonnique P2. Le dirigeant du Mouvement Cinq Etoiles, LuigiDi Maio a déclaré dimanche que le Président Sergio Matterella devrait être démis de ses fonctions pour avoir trahi l’état à cause de son rejet d’un ministre de l’économie eurosceptique.

Quelque chose de similaire pourrait arriver en Espagne en raison des mêmes problèmes structurels liés à l’Euro. Ces problèmes ne peuvent être résolus par ces pays que par la renonciation à leur souveraineté économique ou par l’émission de leur propre monnaie. Les gouvernements des deux pays sont en faveur de l’émission de nouvelles monnaies. Cependant, de nouvelles monnaies en Europe du Sud ne mettraient pas seulement en danger l’Euro, elles ouvriraient également la voie au grand chambardement – une nouvelle monnaie pour les Etats-Unis qui remplacerait ou cohabiterait avec le dollar U.S. qui ne serait plus Américain.

En d’autres termes, le paradigme financier existant devrait affronter sa plus grande crise depuis le choc de Lehman Brothers, et cette fois il se pourrait qu’il ne survive pas sans un complet réamorçage. Jusqu’à ce moment-là, nous pouvons nous attendre à des remous financiers.

Comme d’habitude dans ces crises, les premières victimes seront celles qui possèdent les portefeuilles les plus exposés – en l’occurrence les gens qui ont acheté des obligations pourries et des actions à des cours historiquement insoutenables.

En guise de conclusion, nous devons informer nos lecteurs qu’il y a beaucoup de choses qu’on nous a demandé de ne pas communiquer afin que les « méchants » ne puissent pas intervenir. Cependant, nous pouvons vous assurer que les « bons », qui ont vraiment de beaux projets pour la planète, sont sur le chemin de la victoire. 
La libération de la planète est pour bientôt.
Source : Antimatrix.org
Traduction de Patrick T. 
--------------------------
**Dilma Rousseff : "Le procès de Lula est truffé d'erreurs"

Scènes de guerre au Brésil suite à la destitution de Dilma Rousseff. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire