lundi 28 mai 2018

28/05 - CNN FAIT L’OBJET D’UNE DESCENTE DE LA FCC 
POUR AVOIR TROMPÉ LE PUBLIC AMÉRICAIN. 


Tout fini par se payer !

Trump s'en prend à un journaliste de CNN 
La première conférence de presse de Donald Trump a été marquée par l’affaire du mémo de Buzzfeed. Ce rapport de 35 pages, dont la vérification est en cours, allègue des liens entre l’entourage du milliardaire et le Kremlin. L’information a été diffusée mardi par le site Buzzfeed et CNN. Donald Trump a assuré ce mercredi que ces informations étaient “fausses” et a traité Buzzfeed de “poubelle”. Lorsque Jim Accosta, un journaliste de CNN, tente de prendre la parole, le président lui refuse à plusieurs reprises en lui ordonnant de se taire “Vous êtes la fausse information”, lui lance-t-il.
https://www.youtube.com/watch?v=prPBVZTVl9k

Le Siège central de CNN à Atlanta, dans l’état de Géorgie, a fait l’objet d’une descente de la part d’agents de la Commission Fédérale des Communications (FCC) mardi, dans le cadre d’une opération liée à la « violation de la réglementation de la presse », y compris « la publication et la promotion de fausses informations flagrantes destinées à tromper le public Américain », selon les dépêches.
A quand le tour de la presse française ?
La FCC est arrivée sans prévenir et a saisi des documents et des disques durs dans le cadre de son enquête, y compris toutes les « données sources » que la chaîne a utilisé pour ses émissions.
MSNBC et l’Associated Press (AP) ont également fait l’objet de descentes de la part de la FCC pour violation de la réglementation de la presse, y compris « l’impression de mensonges flagrants », la « publication et la promotion d’articles requérant un retrait immédiat en ne publiant pas de retraits », selon une source au sein d’une des chaînes.

Selon la FCC, « Les diffuseurs ne peuvent pas intentionnellement déformer les nouvelles ». Il est bien entendu que CNN, MSNBC et l’AP sont sous le coup d’une enquête pour avoir enfreint les règles de la FCC. La FCC déclare que le fait de « truquer ou biaiser les nouvelles est un acte des plus abominables à l’encontre des intérêts du public ». 

Selon les dépêches, la FCC a reçu des « preuves documentées » de l’intérieur des trois organisations prouvant une « conspiration pour mal informer et tromper » le public Américain. Selon la FCC :

« La FCC ne peut agir que si elle reçoit des preuves documentées, des témoignages de personnes qui ont une connaissance personnelle directe d’une falsification intentionnelle des nouvelles. Sans une telle preuve documentée, la FCC ne peut intervenir en général ».

De l’avis général, un dénonciateur a fait fuiter des informations prouvant une relation à haut niveau entre CNN et des dirigeants de l’Etat Secret, dans le cadre de lignes politiques partisanes. Des courriels nouvellement révélés montrent que l’ancien Directeur-adjoint du FBI, Andrew McCabe, était au courant d’un accord interne de CNN à propos d’une mise au point secrète sur l’infâme dossier Steele, des jours avant que CNN ne publie une information sur le sujet.

La FCC a une politique informelle qui lui permet de retirer la licence à une chaîne de diffusion individuelle, si la commission estime qu’elle « essaie délibérément de déformer, manipuler, biaiser ou inventer des nouvelles ».

Les nouvelles des descentes de la FCC font suite à l’annonce de l’EPA (Agence de Protection de l’Environnement) mardi que CNN et l’AP n’étaient plus autorisés à assister aux conférences de presse des services gouvernementaux.

Des gardes ont empêché les journalistes de l’AP de franchir un contrôle de sécurité à l’intérieur du bâtiment, selon NBC News. CNN a déclaré dans un communiqué que son envoyé avait également été empêché de couvrir l’évènement « après de multiples tentatives de sa part pour y assister ».

L’@EPA a dit à @AP@CNN qu’ils n’étaient pas invités à la conférence #PFAS de l’@Administrateur Pruitt. Des gardes de l’EPA ont attrapé la journaliste de l’AP par les épaules et l’ont poussée hors du bâtiment lorsqu’elle a demandé à parler à un chargé des relations publiques de l’agence pour la couverture de la réunion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire