lundi 28 mai 2018

28/05 - LE RAMADAN, C’EST LE MOIS DU DJIHAD 
ET DES CONQUÊTES.

Avec le mois du ramadan, ce mois du djihad, l’islamisation de la France s’accélère, et le pouvoir politique en place semble la tolérer et parfois même l’encourager.
Cette islamisation est déjà visible dans de nombreux quartiers. Avec le concours efficace de l’oligarchie politico-médiatique (notamment des islamo-gauchistes), elle est train d’assassiner la France des Lumières. Et jusqu’à quand, le peuple français, doit-il accepter son suicide culturel, dans un silence assourdissant ?
Cette islamisation rampante est le prélude à une catastrophe de la France et par l’extension de toute l’Europe Occidentale. Un sombre avenir l’attend de pied ferme. Une guerre de religions n’est plus à écarter. C’est une forte probabilité à prendre au sérieux, car là où l’islam s’installe, il ramène dans ses bagages le djihad. C’est une évidence. Une vérité de La Palice !
La France, fille aînée de l’église, est-elle en train de perdre son âme, au profit de l’islam que le pouvoir en place veut faire accéder au statut de la première religion du pays ? Et comme ce pouvoir est mondialiste, il agit en conséquence. C’est pour cette raison qu’il est autiste aux cris de détresse lancés par de nombreux Français amoureux de leur nation et de son histoire, livrés à eux-mêmes face à l’incertitude qui les guette, laisse quotidiennement la délinquance se généraliser dans les quartiers sensibles (comprendre islamisées). Et la menace de l’islam conquérant qui se profile à l’horizon les rend de plus en plus vulnérables.
Sous le regard complice et complaisant de ceux qui doivent normalement défendre les lois républicaines, l’islam agit en toute impunité. Et pendant ce temps, sur les plateaux de télévision, les spécialistes du mensonge font la réclame du vivre-ensemble malgré le nombre croissant des attentats perpétrés au nom d’Allah et de son Apôtre.
Et ces attentats ne sont-ils pas le résultat de l’islamisation grandeur nature de la France ?

Les Français assistent impuissants au changement de leur environnement que les élites mondialisées qui les gouvernent sont en train de leur imposer à marche forcée. Du halal en passant par le ramadan, l’islam et ses coutumes d’un autre âge enfoncent la France dans une impasse qui pourra être sanglante. Et ne parlons pas de la bombe démographie musulmane qui sera demain un atout non négligeable entre les mains de cette islamisation.

En attendant l’heure de vérité, des accoutrements venus de la lointaine Arabie, patrie de Mahomet, s’enracinent progressivement au pays qui a vu naître Clovis.
Par escroquerie intellectuelle, au nom de la tolérance, de la liberté du culte et de conscience, mais surtout par lâcheté et par des compromissions électoralistes, les pouvoirs politiques successifs ont laissé l’islam s’installer avec une facilité déconcertante, sur le territoire français. Et aujourd’hui, il est devenu agressif au point d’imposer son hégémonie dans de nombreux quartiers sous le regard désabusé des autorités françaises qui avouent leur impuissance.
L’exemple de cette impuissance est le ramadan qui devient, durant un mois, l’occasion pour l’islam de tester la république française pour voir, si elle est en capacité de lui résister, avant de passer au grand djihad de la conquête (Al-Fath). Car le mois du ramadan est aussi celui de la guerre sainte, le moment propice pour combattre les mécréants et mourir sur le sentier d’Allah (sourate 8, le butin verset 12 et sourate 9 le repentir, verset 111) en référence à la bataille de Badr quand Mahomet a pris le dessus sur ses ennemis les idolâtres Qoraychites , le 17ème jour du siyam ( ramadan) en 624 de l’ère chrétienne..
Il est écrit dans le coran, sourate 97 Al-Qadr ( la destinée) versets 1 à 5 :

« Nous l’avons certes, fait descendre ( le coran) pendant la nuit d’Al-Qadr.

Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ?

La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois.

Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit (l’Ange Gabriel), par permission de leur Seigneur pour tout ordre.
Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. »
C’est pendant la nuit de Leilat Al-Qadr que la baraka d’Allah se manifeste et que les portes du Ciel s’ouvrent. Mais depuis 14 siècles, le miracle se fait attendre.

Dans la sourate 2 (la vache) verset 185, il est écrit aussi : « ( Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement……. »

D’après le coran et les hadiths, le ramadan apporte dans ses couffins la charité, la compassion, la ferveur religieuse, la joie des retrouvailles, la miséricorde et la grâce d’Allah dans les cœurs des musulmans qui jeûnent. Mais la réalité est tout autre, car dans les pays musulmans, le mois de ramadan rime avec oisiveté, énervement, agression, bagarre, baisse de la productivité, absentéisme, augmentation des prix des produits de première nécessité. Et c’est la période de l’année où les urgences dans les hôpitaux sont débordées, juste après la rupture du jeûne.

Pendant le ramadan, les musulmans (en tout cas ceux qui vont à la mosquée) entendent les imams tels des perroquets radoter depuis quatorze siècles : « sachez que les grâces dont vous, vous jouissez, vous qui êtes nés dans l’islam, viennent de la Miséricorde d’Allah. »
Pourquoi les musulmans de France et en Occident (Dar-El-Harb) où il fait bon de vivre, ne prennent-ils pas alors un billet d’avion sans retour afin de pouvoir jouir intensément des grâces d’Allah en terre d’islam ?

Mais comme, ils ne désirent sous aucun prétexte abandonner le matérialisme des kouffars dont ils raffolent, alors il ne faut s’attendre à leur départ massif vers Dar-El-Islam. Ils préfèrent la vie chez les bouffeurs de porc et les buveurs de vin que celle que vivent leurs coreligionnaires dans le monde arabo-islamique irradié par les rayons bienfaiteurs du Créateur.

Car ils savent dès qu’on foule les pieds dans un pays musulman, on constate de visu qu’une terrible malédiction y règne sans partage et que la colère d’Allah s’est abattue sur ceux qui y vivent. Même durant le ramadan, le mois de piété par excellence en terre d’islam, la violence y est quotidienne.
Dans n’importe quelle contrée où l’islam domine, la pauvreté, la tyrannie, le despotisme, l’oppression, l’humiliation et la violation de la dignité humaine y gouvernent sans concession.

Les Français, désirent-ils un jour jouir de ces grâces d’Allah ?

Si l’islamisme n’est pas l’islam comme aiment le répéter les commissaires politiques parisiens, alors le coran n’est pas le livre sacré de l’islam. Dans ce cas, il faudra qu’ils inventent un autre coran afin que le slogan ‘l’islam religion de paix, d’amour et de tolérance’ soit réellement effectif. Mais comme ils sont dans le déni, ils continueront à dire le contraire de ce qu’ils pensent.
Il faudra qu’un jour, ces commissaires politiques expliquent leur silence sur l’islam destructeur de l’esprit humain en le soumettant corps et âme aux caprices du Dieu de la Mecque.

Ceux qui détiennent une parcelle de pouvoir en France pensent à tort que les valeurs de l’islam sont compatibles avec celles de la République en faisant abstraction du fascisme et de la violence véhiculés dans le coran. Et pour eux, les textes coraniques et les hadiths qui appellent au meurtre, à la lapidation, à l’endogamie et à la flagellation, n’ont jamais existé dans le livre sacré de Mahomet. Ils les considèrent comme un mensonge inventé par ceux qui ont la phobie de l’islam, dans le but de récolter quelques dividendes lors des élections. Et pourtant, le coran demeure incréé dans le temps et dans l’espace, il est placé sur la Table Gardée auprès du Trône, depuis la Création, appelant chaque jour qui passe, à faire le djihad contre les infidèles, les hérétiques…. Il est éternel et inaltérable. Il est la Parole d’Allah en langue arabe, une langue sacrée parlée même au Paradis.

L’Occident et ses élites mondialisées doivent comprendre que l’islam leur mène la guerre à l’intérieur de leur propre pays et non à sa périphérie comme jadis.
N’en déplaise à ces messieurs qui font la politique de l’autruche, et qui oublient que pour la première fois dans l’histoire musulmane, depuis 622 (Hégire), le djihad est globalisé. Aucune contrée n’échappe à sa fureur destructrice. Et la prophétie de feu Samuel Huntington : « le choc des civilisations », est en train de se réaliser sous leurs yeux.

Hamdane Amma

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire