mercredi 23 mai 2018

23/05 - BENJAMIN FULFORD. LES SANCTIONS DE TRUMP 
CONTRE L’IRAN SONT DESTINÉES À IMPOSER 
LA PAIX AU MOYEN-ORIENT, SELON DES SOURCES DU PENTAGONE. 

le 14 mai 2018
La bataille pour la planète Terre a connu un regain d’activité avec de grandes initiatives au Moyen-Orient, en Malaisie, en Indonésie, en Europe, aux États-Unis est ailleurs, alors qu’un règlement de comptes final se rapproche entre les fanatiques Sionistes qui veulent une Troisième Guerre Mondiale et le reste de l’humanité en quête de paix et de fraternité mondiale.

A cet égard, la renonciation par le Président des États-Unis Donald Trump à l’accord nucléaire avec l’Iran, est en apparence une grande victoire pour les Sionistes. Pourtant, des sources du Pentagone affirment que : « La partie finale consiste à contraindre à la fois l’Iran et Israël à dénucléariser après la Corée du Nord, pour parvenir ensuite à une Paix permanente au Moyen-Orient ».

L’initiative de Trump sur l’accord nucléaire Iranien a certainement déclenché un débat public entre le régime de Donald Trump et divers gouvernements Européens. Ce qui a amené le Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker à déclarer que l’UE devrait « remplacer les États-Unis » … alors que la Chancelière Allemande Angela Merkel affirmait que l’Europe ne pouvait plus compter sur les militaires Américains.

Bien sûr, le Président Français Emmanuel Macron et le Premier Ministre du Royaume Uni Theresa May ont également dénoncé l’initiative de Trump. Cette faille claire et manifeste entre les États-Unis et l’Europe est sans précédent dans la période d’après-guerre.

Cependant, des sources du Pentagone insistent sur le fait que : « Trump se retire de l’accord avec l’Iran pour se débarrasser des dirigeants Européens et Américains qui ont été corrompus, ainsi que de ceux des multinationales Françaises comme Airbus, Total, Renault et Peugeot, ainsi que de ceux des multinationales Allemandes comme Siemens ».
Il est intéressant de noter que le Ministre des Affaires Étrangères Iranien Javad Zarif a appuyé l’affirmation du Pentagone en menaçant de révéler les noms des politiciens Occidentaux qui ont été corrompus en relation avec l’accord nucléaire.

Des sources du Pentagone affirment que les dirigeants politiques Occidentaux qui sont impliqués dans la corruption relative à cet accord comprennent … l’ancien Président Français François Hollande, l’actuel Président Français Emmanuel Macron, la Chancelière Allemande Angela Merkel, l’ancien Président des États-Unis Barack Obama, et l’ancien Secrétaire d’État Américain John Kerry. (Soit dit en passant, des sources fiables nous ont affirmé que John Kerry n’a plus été vu depuis la fin 2016, et nous soupçonnons que les récentes vidéos le montrant à Téhéran sont du recyclage d’anciennes prises de vue).

En tout cas, ce qui est particulièrement intéressant dans cette initiative Iranienne est qu’elle révèle les indices d’une coordination en profondeur entre le régime de Trump et le gouvernement Chinois. Si vous en croyez le vieil adage « Suivez la piste de l’argent », ou l’adage encore plus ancien « Qui bono » (Qui en profite ?), vous allez remarquer que ce sont les Européens qui vont souffrir le plus et les Chinois qui vont profiter le plus des nouvelles sanctions. En particulier, il semble bien que ce soit la société pétrolière d’état Chinoise CNPC (China National Petroleum Company) qui va reprendre les activités gazières du Français Total en Iran.

Cela signifie que les Chinois vont rejoindre les Russes en tant que principaux fournisseurs de gaz des Européens.

Le calendrier coïncide également avec l’ouverture de nouvelles grandes lignes ferroviaires et de transport Chinoises avec l’Iran, capables d’approvisionner l’Iran en remplacement des fournitures Européennes (les Américains n’ayant joué qu’un rôle mineur en Iran au cours des dernières années).

Les Sionistes, de leur côté, ont agi comme Hitler lorsqu’il a déclenché la Deuxième Guerre Mondiale, en s’attaquant eux-mêmes et en faisant porter le chapeau à un autre pays. Pour être précis, le régime Nazi satanique du Premier Ministre Benyamin Netanyahou a attaqué des positions Israéliennes sur les Hauteurs du Golan afin d’avoir un prétexte pour attaquer les intérêts Iraniens en Syrie, selon des sources du Pentagone. Inutile de préciser que cette dernière initiative des fanatiques Sionistes de déclencher la Troisième Guerre Mondiale a échoué (une fois de plus). 

Bien sûr tout le brouhaha à propos de l’affaire Iranienne a détourné l’attention du monde des évènements en Malaisie qui sont susceptibles d’être encore plus dévastateurs pour les Sionistes bellicistes. Ici, l’ancien Premier Ministre Mahathir Mohamad a repris le pouvoir au pion Sioniste Najib Razak lors d’une élection surprise la semaine dernière. Cela signifie que la partie toujours endormie du monde va bientôt apprendre ce qui est réellement arrivé au vol MH-370 de la Malaysia Airlines. En d’autres termes, nous allons apprendre de la bouche d’un chef d’état que l’avion a été détourné vers la base aérienne Américaine de Diego Garcia, avant de redécoller vers Tel Aviv, puis vers la Floride afin d’être maquillé en vol MH-17 de la Malaysia Airlines destiné à terroriser les dirigeants mondiaux réunis aux Pays-Bas avant d’être abattu au-dessus de l’Ukraine dans une tentative de compromettre la Russie. Ce site en langue malaise montre exactement ce qui s’est produit :

Ensuite, il y a évidement le scandale du détournement de fonds de plusieurs milliards de dollars concernant le fonds de développement de la Malaisie 1MDB (1 Malaysian Development Berhad). Cette escroquerie complexe implique Goldman Sachs, l’UBS, la Deutsche Bank, et le film « Le Loup de Wall Street », entre autres. Mahathir a empêché l’ex-Premier Ministre Razak de quitter le pays alors que l’enquête sur le scandale est réouverte. Il est intéressant de noter comment les médias privés Sionistes ont soudainement laissé tomber comme une patate chaude le sujet du changement de gouvernement en Malaisie après avoir accusé Mahathir d’être « antisémite ».

Les Sionistes ont également été très occupés récemment à faire exploser des bombes en Indonésie, selon la CIA en Asie du Sud-Est qui m’a envoyé le courriel suivant : 
« Les terroristes sont arrivés en Indonésie. Cela a été un autre coup monté destiné à provoquer un conflit majeur ou une guerre entre Chrétiens et Musulmans. Nous savions que cela allait se produire. C’est lié à la tentative de la Cabale Sioniste de prendre le contrôle de l’Indonésie (diviser pou régner).

« C’est très sérieux, Ben. L’Indonésie est le pays le plus important en Asie du Sud-Est. Celui qui détient le pouvoir en Indonésie contrôle toute la région ».
Tout ce tumulte dans la région a détourné l’attention d’un changement majeur au Japon, où le gouvernement a opéré un virage à 180 degrés dans sa position anti-Chinoise. La semaine dernière, le Premier Ministre Chinois Li Kequiang a accompagné le Premier Ministre esclave Shinzo Abe dans une tournée au Japon au cours de laquelle les deux pays ont signé tout un ensemble d’accords de coopération. Le plus important, c’est qu’ils sont tombés d’accord pour réactiver un arrangement de crédits croisés entre le yen Japonais et le yuan Chinois. Cela porte bien sûr un autre coup fatal au pétrodollar.

Ce renouveau dans l’amitié entre les deux pays a été rendu possible par un changement de la politique des États-Unis envers l’Asie du Nord-Est, comme on peut le constater dans la réunification à venir de la Corée, affirment des sources du Pentagone. La vérité que Fukushima a été un crime de guerre Sioniste et non une catastrophe naturelle va bientôt émerger au grand jour, promettent ces sources.

Entre-temps, pour revenir aux États-Unis, des sources du Pentagone affirment que le processus d’élimination de la Mafia Khazar se poursuit. En particulier, selon une source du Pentagone : « Le partisan anti-Trump de Hillary Clinton, le procureur général de New-York Eric Schneiderman, pourrait faire l’objet de poursuites pour avoir protégé la Fondation Clinton et le culte NXIVM de trafic sexuel pédophile ainsi que les héritières Bronfman, Clare et Sara ».

Des sources du Pentagone affirment que l’éviction de Schneiderman a permis maintenant aux « enquêtes du FBI de progresser afin d’éliminer encore plus de membres de la Cabale et de politiciens Démocrates ».

Les sources affirment également que davantage de militaires sont rappelés en service actif pour se préparer au nettoyage en cours aux États-Unis. Dans ce cadre, elles disent que « le lieutenant-colonel des Marines Oliver North est maintenant président de la NRA* pour défendre le droit du port d’arme ».
*La National Rifle Association (NRA) est une association à but non lucratif américaine4,1 de protection des droits civiques, ayant pour but de promouvoir les armes à feu aux États-Unis et la défense d'une interprétation non restrictive du deuxième amendement de la Constitution des États-Unis. (Source Wkipédia)

On nous a dit que le nouveau dirigeant de la branche Londonienne des Rothschild, Nathaniel Rothschild, était un réformateur. Cependant, à moins que nous n’ayons davantage de preuves en paroles et en actes, nous allons fournir aux militaires Américains les coordonnées de missiles de l’île où de nombreux membres de cette famille sont réfugiés. Éliminer cette île, ainsi que Zurich et Zug en Suisse, pourrait se révéler crucial pour libérer l’humanité. Si les Rothschild pensent vraiment qu’ils travaillent maintenant pour le bon côté, alors nous leur suggérons fortement de contacter directement la Société du Dragon Blanc (WDS) au lieu de passer par des intermédiaires.

En guise de conclusion cette semaine, la police Japonaise nous a averti de la publication inquiétante du message d’un activiste du nom de Cobra. Cobra dit à ses lecteurs qu’ils pourraient être contactés par des membres de la « Résistance », qui leur accorderont 10 à 15 minutes pour faire leurs bagages. Ensuite ils seront escortés vers l’entrée souterraine d’un immeuble commercial où des escaliers les mèneront à 30 mètres sous terre à une entrée « high-tech ». Là, « vous allez entrer tout seul par l’entrée « high-tech ». On vous demandera d’enlever tous vos vêtements et de les déposer dans une boîte avec vos effets personnels. Puis on vous demandera d’entrer dans une « cabine de douche ». Après avoir été « accepté dans la Résistance, vous ne pourrez plus revenir à la surface, contacter la population de surface ou même utiliser le réseau internet ou téléphonique de surface ».

Pour beaucoup d’entre nous, cela ressemble fort à un voyage vers la comète Hale-Bopp* ou à l’absorption de Kool-Aid à Jonestown**, mais Cobra, lorsqu’il a été contacté par courriel, a fait la déclaration suivante : « Cela n’a RIEN à voir avec Jonestown. Il ne s’agit PAS d’un recrutement de masse, mais d’un éventuel protocole destiné à un groupe très restreint de personnes sélectionnées. Il s’agit d’un malentendu de la part de beaucoup de gens qui réagissent de manière exagérée ».
*Allusion au suicide par poison de 38 membres du culte de Heaven’s Gate de Marshall Appelwhite à l’approche de la comète Hale-Bopp en mars 1997.
**Allusion au suicide « révolutionnaire » par poison de 918 membres, dont un tiers d’enfants, du culte du Peoples Temple de Jim Jones à Jonestown en Guyane le 18 novembre 1978. (NdT)

Peut-être, mais personnellement, l’idée d’entrer dans une « salle de douche » en perdant tout contact avec le monde extérieur me fait trop penser à des endroits comme Auschwitz en Pologne.
Traduction de Patrick T

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire