lundi 21 mai 2018

+++21/05 - CNT - L'AFFAIRE DU CRS MARC GRANIÉ. 
NOUVELLE VIDEO DU CNT. 
Les force de l'ordre présentes au Bataclan 
devraient faire un rapport commun et le mettre en ligne. 


NOUVELLE VIDEO DU CNT
Pour essayer de discréditer les propos de Marc Granié, de nombreux serviteurs des dirigeants intervenant sur les réseaux sociaux ont inventé toutes sortes de mensonges. Certains allant même jusqu'à prétendre qu'il serait un faux CRS ou un échappé de l'asile !
Marc espérait un procès public ayant violé le devoir de réserve en témoignant en uniforme. Il croyait que ses geôliers avaient encore une âme.

Toutes les personnes qui sont le déshonneur de la France et parmi elles celles qui sont complice de l'emprisonnement de Marc Granié auront à répondre de leurs actes. 

Un commentaire à cette vidéo:
Jean-Marc ADAM
Bonjour Mr Fiorile, quand je lis certains commentaires, j'ai honte que ces personnes se disent Françaises. Ils ne savent faire que cracher sur les autres, comme sur vous et tant d'autres qui essaient de faire bouger les choses dans cette période de dictature que nous subissons depuis maintenant plusieurs années. A vous tous qui dites qu'il n'y avait aucun béret vert et rouge ou militaire le 5 mai à Paris, je vous répond que vous êtes mal renseigné car moi, j'y étais avec plusieurs de mes anciens frères d'arme, je suis retraité mais j'y étais et vous, ou étiez vous? Alors certes, c'est somme toute facile de cracher sur les autres, surtout lorsque l'on ne prend aucun risque en restant chez soi derrière sa tv. Ou alors c'est plus grave que ça, car cela voudrait dire que vous êtes satisfait de ce qui ce passe en France, ou alors, que vous avez peur ! Mais vous savez, il existe un vieux dicton " La peur n'évite pas le danger ". Il faut du courage pour faire ce que Mr Fiorile fait, alors plutôt que de lui cracher dessus, unissons nos forces dans le but d’être plus fort car que peut faire l'exécutif devant un peuple uni, il ne peut que céder ! Pensez y les amis car rien n'est encore perdu, nous pouvons et devons retrouver notre France d'avant, celle qui était enviée dans le Monde entier Divisé, nous ne sommes rien, comme le dit si bien Macroncéphale. Il est en train de casser la France, nous sommes ses jouets, ses pantins. Çà vous plait d’être lobotomiser ainsi ? Alors il est temps de réagir et Mr Fiorile a bien compris, alors soyons solidaires, si vous ne le faite pas pour vous, faite le au moins pour vos enfants.
----------------------------------------------
LE BATACLAN. 
L'horreur voulu par ceux qui sont à la tête de la France et que les médias ont caché. Les forces de police attendaient l'ordre d'intervenir !!!!!!
Liste des victimes et témoignages des attentats du 13/11 a Paris .
 -----------------------------
Les flics du Président à l'entraînement (Moto Journal)
Entrainement au cours duquel Marc a été volontairement blessé par un collègue. Il en parle dans sa vidéo.

---------------------------

La vérité sur les forces de l'ordre et les syndicats de policiers.
Laurent Cuenca a passé 28 ans dans la police, sa dernière affectation étant la CRS 24 de Bon-Encontre. En 2012, il a été mis en retraite anticipée car sa hiérarchie lui reprochait d’avoir manqué à son ″droit de réserve″suite à la création en 2011 de l’association ″Police victimes″. 

Laurent Cuenca était le président de cette association et c’est à ce titre qu’il s’exprimait le 8 juillet 2011 au micro de Jean-Jacques Bourdin (RMC), évoquant les sous-effectifs, l'insécurité et les conditions de travail. Ni une ni deux, la hiérarchie a trouvé une excuse (fausse de surcroît) pour mettre le fonctionnaire à la retraite. Aujourd’hui libéré de ce fameux ″devoir de réserve″ (ou disons-le carrément ″devoir de se taire″), il se livre à un état des lieux de la police nationale, largement infiltrée par la franc-maçonnerie et qui aide à la mise en place du nouvel ordre mondial. Il invite les CRS à ″tomber les boucliers″ en masse lorsque leurs ordres sont immorales afin qu’ils ne soient pas ″acteurs de la répression à outrance contre le peuple″ telle qu’on la voit en ce moment.
Tout paraissait s'arranger doucement , mais peut être trop doucement, pour Laurent CUENCA, ce trop gentil CRS d'AGEN sur lequel l'administration et les syndicats s'étaient acharnés parce qu'ému par la succession de suicides dans la Police et le malaise grandissant dans la profession il avait créé une association pour venir en aide à ses collègues en difficulté.
Sanctionné durement par l'actuel Ministre de L'intérieur par 6 mois d'exclusion pour manquement à l'obligation de réserve et donc déloyauté, il avait été dans la foulée mis à la retraite pour incapacité sur la foi d'un dossier comportant d'énormes irrégularités dont l'Administration commençait à convenir puisqu'elle venait de s'en excuser partiellement mais imparfaitement.
Ces deux décisions faisaient l'objet de recours dont l'examen n'est pas encore terminé et sa plainte en harcèlement moral et faux allait commencer à être instruite dans le courant du mois prochain.
Nous venons d'apprendre qu'en ce début de semaine Laurent CUENCA a été interpellé à son domicile, placé en garde à vue, que son ordinateur a été saisi et qu'il vient de faire l'objet d'un placement d'office en psychiatrie par ordre du Préfet du Lot et Garonne.
Parce que Laurent CUENCA craque, parce qu'il crie sa douleur, son désespoir, sa colère, parce qu'il avait arrêté sa grève de la faim et était descendu de la grue où il s'était perché il y a quelques mois sous l'engagement que son dossier serait révisé, parce que las d'attendre il poste sur les réseaux sociaux des messages où il nomme ceux qu'il considère comme ses tourmenteurs qui ont ruiné sa carrière, il est traité comme une menace terroriste, arrêté devant femme et enfants et finalement interné.
Le sentiment d'injustice peut provoquer des drames, on le sait, on lit souvent dans les journaux que des problèmes ″personnels″ conduisent certaines personnes à l'irréparable…
L'Administration a le temps devant elle. Nous constatons dans la plupart des dossiers que nous traitons que les délais de procédure s'étirent sur des mois et des années, quand pièces ou témoins ne s'égarent pas… S'en remettre à la Justice parait alors très aléatoire alors que derrière tous ces dossiers il y a des personnes qui attendent, qui souffrent, qui désespèrent.
SI vous interpellez à ce sujet le Ministère de la Justice il vous est répondu que le ou la Ministre ne peut s'immiscer dans le traitement des affaires, même réponse du côté du Parlement. Pourtant il semble que la Justice est rendue au nom du Peuple Français et que la façon dont sont diligentées les procédures et la Justice rendue est bien l'affaire de tous, que les moyens mis à la disposition des enquêteurs et des magistrats manifestement insuffisants si l'on en croit les discours devraient être augmentés.
Vouloir c'est pouvoir. Il est permis au fil des affaires et de l'actualité en général de s'interroger sur la bonne volonté des gouvernants d'améliorer le sort des gens et en l'occurrence des justiciables et à craindre qu'ils en viennent, indignés et désespérés, aux dernières extrémités sans plus s'en remettre aux institutions, aux syndicats, aux urnes.
Source : SOS fonctionnaires

Ecoutez bien cet homme, les CRS sont des hommes qui connaissent beaucoup de faits que nous ignorons et ont une très bonne analyse des faits. Il prévoit ce qui arrive en ce moment. Sous Macron, il aurait été arrêté comme Marc Granié
Vidéos - CNT. À bâtons rompus avec Laurent Cuenca au moment de l'appel du 10 juin 2016
Après plus de 25 ans dans la police (CRS) et le constat de l'augmentation des suicides dans sa profession, il estime qu'un malaise ronge la déontologie des forces de l'ordre et crée une association pour développer la solidarité entre les divers services. Cela déplaît aux politiciens... Aujourd'hui il peut parler librement.
à 16 mn "Si on se retrouve à des millions de eprsonens dans les reus de la capitale à demander la fin du système, les force de l'ordre rejoindront la population". C'est ce qu'essaie de faire Eric Fiorile. Il y a eu le mouvement du 14 juillet 2015, du 10 juin 2016, puis du 5 mai 2018, qui malgré que nous n'ayons pas été assez nombreux devrait aboutir. Les gens descendent de plus en plus dans les rues et les forces de l'ordre changent de camp. Il ne nous reste qu'à espérer qu'un général prendra la tête de la rébellion.
*Alain Bauer

Message de Laurent Cuenca Du CRS aux services de maintient de la paix

Général PIQUEMAL : les dirigeants qui détruisent la France n'ont aucune légitimité
Qui est le général Piquemal, arrêté lors de la manifestation anti-migrants à Calais ?

Le Général Piquemal s'explique sur BFMTV

Intervention du Général Christian PIQUEMAL, le 21 octobre 2017 dans l'Ardèche à l'occasion des un an de "Sauvons notre pays"
Et pourtant, il ne bouge pas en ce moment crucial. Tout ça pour garder une petite retraite qu'a perdu Marc Granié, mais il y a gardé l'honneur et notre grande estime à tout jamais. Quand nous serons libre, nous aurons bien plus que de minables salaires et retraites.

Sécurité: le général Soubelet ose la vérité

Qui va apparaître dans l'avenir dans nos livres d'histoire pour avoir osé prendre la tête d'un détachement qui ira arrêter Macron et son gouvernement?
-------------------------------------
Voyez comment ce site, que vous avez peut-être suivi, traite un héro. 
De faux dissidents sont en nombre sur la toile et au milieu de tout ça, Eric Fiorile, un père, un patriote, un homme exemplaire se bat pour nous. Il nous donne un exemple à suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire