samedi 19 mai 2018

20/05 - ELISE LUCET, UNE JOURNALISTE QUI DÉRANGE. 


Elle a présenté le JT de 13h sur France 2 qu'elle a quitté en avril 2016.
Elise Lucet est connue maintenant des Français pour parler sans langue de bois aux politiques et aux grands patrons dans son émission "CashInvestigation".
Elle n'a peur de rien. Après avoir perdu son mari en 2011, elle dit "«Quand on a vécu ce genre de choses, on n'a plus peur de grand-chose»"
------------------------------------
Cash investigation : l'émission d'Elise Lucet visée par une plainte pour "violation de domicile"
Il leur fallait un prétexte.
Un nouveau numéro de Cash investigation est diffusé mardi soir sur France 2. Mais les conditions de tournage de l'émission d'Elise Lucet ont entraîné le dépôt d'une plainte contre X pour "violation de domicile privé". La production se défend.
-----------------------------
Novembre 2017 : - Envoyé Spécial et Complément d'Enquête, menacés par les coupes budgétaires
50% des coupes dans les effectifs reposeraient sur les magazines d'info
Diviser par trois le nombre de numéros d'Envoyé Spécial et de Complément d'enquête, et réduire drastiquement le nombre de journalistes ? Le projet d'économies de la direction de l'information de France Télévision a fait bondir les rédactions de France 2.
Vers une réduction drastique des émissions d’investigation à la télé publique? C’est la crainte aujourd’hui partagée par les rédactions de France Télévisions. À l’heure où, sous pression de Bercy, le groupe audiovisuel public doit procéder à une coupe de 50 millions d’euros (sur un budget de près de 3 milliards), la direction de France Télés pourrait bien décider de diviser par trois le nombre de livraisons d’Envoyé spécial et de Complément d’enquête. Plus précisément, la diffusion trois jeudis par mois de ces deux magazines...
-----------------------------

La mort de son mari d’une leucémie en 2011, le père de sa fille, le drame de sa vie.
SON MARI, Martin Bourgeois EST DÉCÉDÉ EN 2011, à l’âge de 42 ans.
Elise Lucet est connue pour son intransigeance. Dans Cash Investigation, elle n’hésite pas à s’attaquer à de grands patrons comme à des politiques. Et si ses méthodes ont le don de choquer certaines personnes, elles n’en sont pas moins efficaces. Outre l’émission d’investigation, la journaliste a également été à la tête du journal de 13h sur France 2 jusqu’en 2016. Elle est donc un visage connu du grand public. Mais sa vie privée, elle, l’est nettement moins.
L’enquêtrice tient à son intimité et mise donc sur la discrétion. Mais, à de rares occasions, elle s’ouvre et dévoile ses émotions. Notamment en évoquant son mari, décédé en 2011. Martin Bourgeois était l’homme de sa vie. Celui qui lui a donné envie de fonder une famille. Le couple s’était marié en 2006 et avait accueilli son première enfant, une fille baptisée Rose, en 2007. La petite n’avait que 4 ans, et sa mère 47, quand elles ont dû faire face à son décès. À l’époque, malgré le deuil, Elise Lucet avait gardé les commandes du JT. L’occasion pour elle d’adresser des remerciements publics à ceux qui avaient été là pour elle : « Je tenais vraiment à remercier personnellement tous ceux d’entre vous qui m’ont envoyé un message de soutien. Ça a fait chaud au cœur. J’ai eu le sentiment d’avoir une très très grande famille tout à coup.»
Son métier était «la colonne vertébrale » qui lui a permis de tenir debout, confiait-elle à TV Mag en 2013. En dépit de sa tristesse, elle continue d’avancer, pour sa fille comme pour elle. En 2015, elle nous l'affirmait : « Quand on a vécu ce genre de choses, on n'a plus peur de grand-chose. » Ce qui explique peut-être pourquoi elle n’a jamais peur de s’attaquer à qui que ce soit pour ses reportages. Journaliste accomplie, Elise Lucet veille également au quotidien sur sa fille et refuse de manquer les moments importants de la vie de cette dernière, qui semble déjà tenir de sa mère : « D'après mes parents, elle me ressemble quand j'étais enfant. Elle possède déjà un tel caractère… » Voilà qui promet. 
Nous avons de bons journalistes pour la chaîne que nous allons nationaliser après la Transition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire