lundi 31 juillet 2017

31/07 - INCROYABLE !!! - NICOLAS HULOT, MINISTRE DE L'ÉCOLOGIE 
QUITTE LA SALLE AU MOMENT OÙ 
IL EST FACE À SES CONTRADICTIONS. 


Moins pourri que les autres, pas formé dès le départ, va-t-il démissionner ?
Il nous était sympathique. Mais, ça n'est plus le même homme.
Il est là pour nous faire espérer le changement, et en attendant nous faire tenir tranquille, le bon Nicolas. Mais voilà qu'à la moindre observation qui ne va pas dans son sens, il attrape la fièvre et....
Les réformes qui vont dans le sens du peuple, c'est toujours pour plus tard, dans plusieurs années, quand nous aurons changé de président et que celui-ci nous refera les mêmes promesses. Le bonheur, c'est toujours pour demain comme dit la chanson de Pierre Perret.

Des photos satellites de la NASA confirment bien que notre Climat est Manipulé


Après avoir dit que les chemtrails étaient nuisible, in nous dit que c'est une invention.
Nicolas Hulot, ministre de l'écologie naïf ou complice?, 
défend un objectif "neutralité carbone" en 2050. 
Aujourdh'hui peut-être, ou alors demain...



31/07 - DES NOUVELLES DU FRONT :-) 

Un pub d'Irlande.

La traditionnelle rentrée politique de Marine Le Pen (Front National) se tiendra à Brachay, en Haute-Marne, le 9 septembre prochain. 
Ce rendez-vous est essentiel pour notre mouvement : il sera l'occasion, pour notre présidente de commenter l’actualité politique, d’évoquer les étapes de la refonte de notre mouvement et de partager un moment de convivialité  (des stands de nourriture/boissons seront mis à disposition pour le déjeuner).
À cet effet, des cars seront mis à disposition au départ de Paris. Si vous souhaitez prendre le car merci d’adresser votre demande à brachay2017@frontnational.com pour réserver votre place dans le car. 

Par ailleurs, la Fédération du Front National de l’Essonne organisera dans le cadre des élections sénatoriales qui se dérouleront le 24 septembre prochain, une grande réunion publique en présence de Nicolas Bay, le vendredi 15 septembre 2017, suivie d’un verre de l’amitié. L’entrée est libre. Nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais afin de vous fournir plus d'informations sur la réunion publique. 
---------------------------------
Brachay (52), le village des pestiférés qui votent mal aux élections
par France Républicaine et Souverainiste (son site)
mercredi 7 septembre 2016

Comme pour le village d'Astérix, tout réside dans la potion magique. Brachay, petit patelin de quelques dizaines d'âmes perdu dans la Haute-Marne, a eu l'honneur de recevoir Marine Le Pen pour son discours de rentrée. Un choix ciblé, puisque les locaux votent pour le FN à hauteur de 90%... Une révolte compréhensible dans le contexte actuel et surtout compte-tenu des difficultés économiques de ce coin de France.
Donc, la potion magique de Brachay, c'est la politique avec le FN considéré comme un rempart face au danger. Pas de bandes de jeunes, de voitures brûlées, de trafics ou d'islamisme dans le coin. Pas de mosquée salafiste, mais une petite église au centre du village. Tout cela sent le bon vieux temps de la France rurale, de ces cultivateurs qui vivaient en auto-suffisance et que l'union européenne a fait disparaître du paysage.
Mais si Brachay ne craint pas la délinquance et les attentats, d'autres vides se font sentir. Il n'y a plus de services publics, de bureau de poste, de transports en commun. Pour faire ses courses, au moins dix kilomètres de trajet sont nécessaires pour atteindre le supermarché le plus proche. Il n'y a rien pour les jeunes, hormis une école fondue dans un regroupement pédagogique avec classes multi-niveaux. Pas de médiathèque ni de cinéma, sans parler de la pénurie de médecins... Bref, le revers de la médaille. Brachay reste à l'abri des maux urbains mais subit ceux de la désertification des campagnes : il y en a, du coup, des raisons pour "mal" voter aux élections.
Assez d'hypocrisie. Seuls les bobos les plus bornés pourraient reprocher les pulsions communautaires de ces villageois, qui doivent halluciner quand ils se rendent en région parisienne ou simplement dans les grandes villes. Il est facile de stigmatiser les gens, surtout quand ils sont honnêtes, inversion des valeurs à la française oblige.
La presse bien-pensante accordera toutes les circonstances atténuantes aux voyous urbains : baratin sur les discriminations, "racisme" et autres âneries justifieront émeutes voire extrêmisme religieux. Et pourtant, comme dirait Aznavour, comparez Bobigny avec Brachay. Dans la première, il y a des centres commerciaux, des médecins, un cinéma, une médiathèque et le métro. Pour la seconde, c'est le néant ; du coup, qui sont les discriminés ? Ah oui, il y a le chômage... Là-aussi, où a-t-on le plus de chance de trouver un petit boulot, dans les hypermarchés de Boboche ou dans les champs brachéens ?
On comprend mieux le ras-le-bol de nos "paysans". Surtout quand ce sont eux qui encaissent le "racisme" à deux balles. Souvenez-vous du beauf de Cabu, des Deschiens et autres caricatures du "franchouillard" qui ne fait que protéger son cadre de vie et ses habitudes. Etre rural, catholique, hétérosexuel et boire du vin, cela gratte les biens-pensants...
A défaut de pouvoir déporter en Sibérie ces "conservateurs" comme au temps du stalinisme, nos moralisateurs du 5è arrondissement parisien doivent se contenter de railler ces mauvais citoyens, pestiférés de la mondialisation. Pourtant, ils ne cherchent à imposer leur mode de vie mais à le préserver. Pourquoi, par exemple, accueilleraient-ils des migrants islamistes alors qu'ils ont déjà leurs problèmes et des traditions que ne partagent pas les primo-arrivants ? Où est passé le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ?
En conclusion, reconnaissons au moins un atout à Brachay : ce village restera préservé aussi bien des conséquences du multi-culturalisme que de la présence des raseurs de la gauche bobo. Ce n'est pas demain qu'un journaliste de Libé ira s'installer par là-bas. Deux raisons qui peuvent pousser un brave citoyen a acquérir une maison en Haute-Marne, où les prix de l'immobilier sont parmi les plus bas. Certes, il faut avoir une activité professionnelle, être en bonne santé et posséder une voiture fiable pour s'y enraciner. Et pourquoi pas, après tout, à présent que le web passe partout. L'auteur de l'article, qui a quitté Paris pour la Beauce n'est pas prêt de refaire le chemin inverse... Le calme et la tranquillité n'ont pas de prix, c'est le message que Brachay veut aussi nous transmettre...

Pas besoin de voiture pour aller au supermarché, il faut bouder les supermarché et produire et consommer local. Il y a plein de coins "abandonnés" où nous pouvons revivre. Pas besoin d'hôpital, vu qu'en vivant bien, mangeant bien, on ne tombe plus malade. S"il n'y a ni médecin, ni pharmacie, ils ne nous empoisonnent pas.
Des ânes, des carrioles qui font la joie des enfants pour transporter la production agricole...

Par contre il faut faire revivre les cafés, mais à la façon Pub comme en Irlande où on se rend en famille. Jeux de fléchette, de cartes... l'hiver. Jeux de boule de quille l'été et de la musique, des chants, des conversations, des contes....Les femmes tricotent et apprennent leurs connaissances aux jeunes femmes, les hommes jardinent, réparent les voitures, vélos, machine à laver....Ce que l'on voit encore par endroit en voyageant dans ce monde où il existent des façons de vivre ou de survivre si différentes. Il faut prendre ce qu'il y a de bon pour laisser derrière les méfaits de la mondialisation imposée.

------------------------
Participez à ce genre d'initiative et créez-en
Apprendre à réparer son vélo
-------------------------
Tout ce recycle. Il faut sonner une seconde vie à chaque objet pour nous donner une vie meilleure.
Tout peut servir de pot de fleur et c'est bien plus agréable à la vue. 




31/07 - AVOIR OU NE PAS AVOIR DE CRAVATE 
A L’ASSEMBLÉE NATIONALE. 
ET FAITS DIVERS. 

François Ruffin et "La Picardie Debout."
L'habit ne fait pas le moine. Le respect n'est pas dans la tenue vestimentaire ni dans le vouvoiement, c'est de l'hypocrisie.
certains indiens disent que s'excuser est aussi de l'hypocrisie, c'est s'absoudre et s'autoriser à recommencer et je suis bien d'accord avec eux.
La droite interrompt Ruffin et l'attaque... sur sa tenue ! Mélenchon réagit.
Intervention de François Ruffin (député France Insoumise) sur le pantouflage, perturbée par la droite.
Séance sur la " "confiance dans la vie publique". Le 26 juillet 2017, Assemblée nationale.
https://www.youtube.com/watch?v=Ca0bbfF_AGU
Pourquoi toujours rappeler l'avis défavorable du gouvernement? C'est de la manipulation.
--------------------------------------
La palme d'or de la connerie chez les journalistes français est attribuée à :
Retirer la 5e semaine de congés : la bonne idée de Christophe Barbier pour redresser la France

Notez il a un bon exemple. Macron n'en finit pas d'humilier ceux qui le servent. Il va finir seul :
«Du pipi de chat» : Macron recadre le gouvernement en plein conseil des ministres

Le général qui utilisait un jet de l'armée pour partir en week-end, nommé chargé de mission

Panne à Montparnasse : Twitter oscille entre humour et colère

Le Conseil constitutionnel français valide le CETA
Tous des vendus, payés pour signer.
31/07 - "THÉORIES" DU COMPLOT : 
QUAND LES CÉLÉBRITÉS BALANCENT… 


Réveillez-vous !
Nous vivons aujourd'hui dans un monde contrôlé par l'argent et quand on sait que les 1% les plus riches contrôlent plus de 50% des richesses mondiales, il n'y a plus de questions à se poser. Un groupe d'élites, connu à travers Bilderberg, la Trilatérale, le Siècle, Skull and bones et bien d'autres, dirigent notre monde depuis des années.
Se sont ces personnes qui font croire en une vaste crise économique, et qui obligent les 99% restant de la population à être réduit au statut d'esclaves.
La réalité est que nous travaillons pour eux quand nous pourrions œuvrer pour tous !
Il est temps de reprendre notre pouvoir !
Levons-nous !
https://www.youtube.com/watch?v=8A4sb4I-09o

Au fond de vous, vous avez toujours su ! 
--------------------------------------
QUAND LES CÉLÉBRITÉS BALANCENT
Rocard qui dénonce l'arnaque de la dette publique. Hervé Vilard qui raconte son enfance dans des orphelinats ou la pédophilie est de mise. Le discours de JFK qui s'apprêtait à divulguer un complot mondial avant d'être assassiné. Mickael Jackson qui affirme que l'Histoire et la presse mentent en permanence. Les nombreuses personnalités qui "avouent" ne pas croire aux versions officielles du 11 Septembre...
Toutes ces "bombes" n'ont connu aucun retentissement public. Elles sont tombées dans l'oubli, phagocytées par les âneries dont on est abreuvés au quotidien - des histoires de cul de nos présidents aux états d'âme des 'people', en passant par les frasques de Nabilla...
Petite rétrospective sur ces bombes qui ont fait "pshiiiiit"...

JFK et le complot:
JFK s'apprêtait à divulguer une conspiration avant d’être assassiné. L'expression "théorie du complot" a d'ailleurs été répandue pour décrédibiliser ceux qui s'interrogeaient sur la mort de JFK... Les personnes qui doutaient de la version officielle de l'attentat furent les premiers "complotistes".
Voici un extrait du discours qu’il a tenu le 27 Avril 1961, "The president and the press": 
Discours de JFK sociétés secrètes et manipulations

Extraits :
« Le bureau présidentiel a été utilisé pour mettre sur pied un complot d'anéantissement de la liberté du peuple américain, et avant de quitter ce bureau, je dois informer les citoyens de cet état critique. »
« Nous avons décidé il y a longtemps que les dangers de la dissimulation excessive et injustifiée de faits pertinents dépassent de loin les dangers que l'on cite pour les justifier. »
« Aujourd'hui, aucune guerre n'a été déclarée, et aussi féroce le combat puisse-t-il être, elle pourrait bien ne jamais se déclarer à la façon habituelle. Notre mode de vie est attaqué. Ceux qui se veulent nos ennemis progressent partout dans le monde. La survie de nos amis est menacée. Et pourtant, aucune guerre n'a été déclarée, aucune frontière n'a été franchie par des troupes en marche, aucun missile n'a été tiré. »
« Aucune guerre n'a jamais autant menacé notre sécurité. Si vous attendez une situation de "danger clair et actuel", alors je peux seulement dire que le danger n'a jamais été aussi clair et sa présence plus imminente. »
« Cela requiert un changement de perspective, un changement de tactique, un changement de missions, par le gouvernement, par le peuple, par tout homme d'affaire ou chef d'entreprise et par tout journaliste. Car nous sommes confrontés dans le monde à une conspiration monolithique et implacable qui repose essentiellement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d'influence : de l'infiltration plutôt que de l'invasion, de la subversion plutôt que des élections, de l'intimidation plutôt que du choix libre, des guérillas de nuit plutôt que des armées en plein jour. »
« C'est un système qui a mobilisé de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d'une machinerie très efficace et au maillage très serré qui combine opérations militaires, diplomatiques, de renseignement, économiques, scientifiques et politiques. Ses plans sont dissimulés, non publiés. Ses erreurs sont cachées, non affichées. Ses dissidents sont réduits au silence, pas complimentés. Aucune dépense n'est mise en question, aucune rumeur n'est imprimée, aucun secret révélé. »
----------------------------------- 
Michel Rocard balance sur la ‘‘dette’’:
La dette est une construction artificielle créée par les banques avec le consentement des Etats pour dépouiller les peuples et en faire des esclaves à leur solde. Rocard brise la loi du silence.
Il nous explique que depuis sa création en 1801, la banque de France prêtait de l’argent à l’Etat sans intérêt. En 1974, sous Giscard, une loi a obligé l’Etat à payer des intérêts sur ses emprunts, comme les particuliers.
Sans cette loi perfide, la dette actuelle ne serait qu’à 16 ou 17% du PNB (produit national brut) et pas à 90 ou 95%.
Les gouvernants sont parfaitement au courant de ce fait... Mais ils préfèrent collaborer et exiger du peuple toujours plus de sacrifices…
La déclaration de Rocard sur Europe1 :
Quand Michel Rocard dévoile le pot aux roses...
Rocard est mort dernièrement et y a peut-être aussi été aidé.
La dette est une construction artificielle créer par les banques avec le consentement des états pour dépouiller les peuples et en faire des esclaves à leur solde.
Les gouvernants sont au courant... et ils laissent faire!!! honte à eux!!!
Honte à nous aussi ! nous les laissons faire...
------------------------------------
Lauryn Hill dénonce, et finit en prison :
La chanteuse Lauryn Hill ("Killing me softly" entre autres) a goûté aux "geôles démocratiques". Elle était "star", elle a été déclarée folle et mise en prison. 
Ça peut coûter cher de dénoncer les pièges, mensonges et illusions du système… 
Elle dénonce dans une chanson ici :

L'article de Gala :
------------------------------------- 
Le zapping du 11 septembre :
Ce zapping de 20 minutes propose un condensé de remises en question de la théorie officielle du complot du 11/9 dans les médias télévisés francophones, sur 10 ans (de 2001 à 2011).
Taddeï, Geluck, Vergès, Dechavanne, Bigard, Karl Zero, Ardisson, Ruquier, Alévêque,… Ils sont nombreux à avoir dénoncé les nombreuses incohérences de la version officielle…
Un zapping à ne pas manquer :
------------------------------------- 
Hervé Vilard dénonce la pédophilie "institutionnalisée":
Hervé Vilard a grandi dans des orphelinats. Il y a connu les abus sexuels. Des abus d'une terrible banalité pour ces enfants, de la part d'éducateurs, de politiques, de juges pour enfants,...
"Les orphelinats, c'est connu, y'a des grands politiques qui ont des dossiers... C'est pour ça qu'ils ont fait une grande carrière"
"Les ballets roses, ça a toujours existé"
"Les orphelinats aujourd'hui, c'est sordide, on croit que tout a évolué, mais c'est sordide". 
A la question "vous savez que certains responsables hauts placés étaient des tripoteurs et ensuite on fait des carrières?", il répond: "Mais bien entendu!! Le monde politique, le monde de la justice française en est plein!!!! "
Il en parle avec un détachement déchirant, on sent les années de souffrance, de déni. On sent la peur aussi, la peur de parler, la peur des représailles: même s'il la contrôle, elle transparaît dans certaines phrases...
Bravo Monsieur. Bravo et merci pour votre courage!!
A noter: son témoignage corrobore totalement l'analyse de l'historienne Marion Sigaut*, qui affirme que depuis la révolution, les orphelinats français servent de "réserve" pour les élites pédophiles:
Hervé Villard et les réseaux pédophiles des gens de pouvoir 31.12.10

Un peu de musique : Herve Vilard - Nous

* Marion Sigaut - Réseaux pédophiles, une constante historique ? - 12 octobre 2013

Plus que la corruption, la pédophilie de certains de nos élites devrait être dénoncée et prendre fin. 
------------------------------------- 
Marie Laforêt dénonce les réseaux franc-maçons et leurs méthodes :
Marie Laforêt a été parmi les premières "stars" à dénoncer les réseaux francs maçonniques et leurs méthodes. En 2002, invitée par Thierry Ardisson, en qui elle avait confiance, elle est victime d'un traquenard, le montage la fait passer pour une folle, une illuminée... Elle rétablit la vérité dans une interview très peu (pas) médiatisée...Retour en détail sur cette affaire hors-normes...
Ardisson donne la parole à Marie Laforêt pour la faire passer pour folle. Ils choisissent comme toujours des passages dans ce but. Elle s'en explique dans la vidéo qui suit. Des gens comme Ardisson arrivent où il en est par ces pratiques. Sa femme, Audrey Crespo-Mara, fait son trou dans le journalisme en ce moment

Marie Laforet chez Ardisson

Conspiration Marie Laforêt revient sur son entrevue traquenard chez Ardisson du 09 02 2002

Marie Laforêt sur les révélations de Karen Mulder
https://www.youtube.com/watch?v=V8kyN0zJSyc
-------------------------------------------------
Michael Jackson fait des révélations chocs:
Il dit clairement que les médias mentent, que les livres d'histoire mentent. Il insiste: les livres d'histoire ont été manipulés. Il parle de conspiration dans la structure du pouvoir, il supplie les gens de se réveiller...
Des déclarations totalement étouffées, évidemment...

--------------------------------------------------
Matt Damon reprend un discours de Howard Zinn, écrit en 1970 :
Il appelle à la désobéissance civile. Il demande une redistribution radicale des richesses.
https://www.youtube.com/watch?v=8Me_29hyIvU
Extraits:
"Le monde est à l'envers", "tout est faux".
"Notre problème, c'est l'obéissance civile", "le nombre de personnes du monde entier qui obéissent aux ordres"
"Nous reconnaissons ça pour l'Allemagne nazie, nous savons que le problème était l'obéissance, que les gens ont obéi à Hitler. Les gens ont obéi, c'était une erreur. Ils auraient du attaquer, ils auraient du résister, et si seulement nous avions été là, nous leur aurions montré."
----------------------------------------------------
Un grand bravo à toutes ces "célébrités" qui sont sorties du placard, qui ont mis leur pierre à l’édifice pour nous aider à ouvrir la boite de pandore...
Le système leur offrait tout, mais ils ont choisi la voie de leur conscience, quoiqu’il en coûte. Ils l’ont fait sciemment, en sachant qu'ils se destinaient à la "poubelle".
De manière générale, bravo et merci à tous les résistants. A grande, moyenne, ou "petite" échelle. RIEN n'est insignifiant. Chaque action compte. Chaque volonté, chaque action participe à changer le monde.
Bravo et merci à tous ceux qui luttent, parfois au péril de leur vie ou de leur ‘réputation’, parfois au détriment de ceux qu'ils aiment.
Bravo et merci à tous ceux qui prennent tous les risques pour dénoncer. Qui consacrent leur temps, qui flinguent leur carrière, qui risquent la tôle, qui risquent leur vie!!
C’est l’humanité qu’on doit ressusciter…

dimanche 30 juillet 2017

30/07 - SCANDALE CHEZ LES BOUDDHISTES : 
MATTHIEU RICARD RECOMMANDE AUX DISCIPLES 
PLUS DE VIGILANCE. 


Par Elodie Emery
Pour la première fois, Matthieu Ricard, qualifie d'"inadmissibles" les agissements de Sogyal Rinpoché. Régulièrement brocardé pour ses violences et abus sexuels, le lama qui officie dans l'Hérault jouissait jusqu'à maintenant d'un silence total de la part des plus hautes instances du bouddhisme tibétain.

Depuis des années, le lama Sogyal Rinpoché agit en toute impunité, dans son centre de retraite situé dans l’Hérault, mais aussi ailleurs en Europe et dans le monde. Malgré sa position à la tête d’une association bouddhiste d’envergure internationale (Rigpa), aucune des plus hautes autorités bouddhistes n’a jusqu’à maintenant dénoncé les abus sexuels dont le tibétain est régulièrement accusé. 

Hier, Marianne publiait de larges extraits d’une lettre signée par huit de ses plus proches disciples, qui révélait des détails inédits et glaçants sur la violence des pratiques du maître.
Suite à nos sollicitations, le plus célèbre moine bouddhiste de France, Matthieu Ricard, a fini par envoyer un texte de réaction à notre journal.

« Je connais personnellement deux des auteurs de la lettre récemment envoyée à Sogyal Rinpoché et suis convaincu qu’ils sont honnêtes et que leur parole est fiable,écrit le co-auteur du best-seller Trois amis en quête de sagesse. Les comportements décrits dans cette lettre et dans d’autres témoignages passés sont à l’évidence inadmissibles, du point de vue de la morale ordinaire et à plus forte raison de l’éthique bouddhiste, notamment du fait que les comportements incriminés ont été sources de nombreuses souffrances ».

Contacté par téléphone, et pour justifier que des années se soient écoulées avant qu’il ne prenne la parole à ce sujet, Matthieu Ricard argumente « qu’il n’y a pas de police des mœurs dans le bouddhisme » et que c’est « aux personnes qui connaissent les choses de l’intérieur de les dénoncer ». Et, le cas échéant, de porter plainte auprès de la justice. Dans son courrier, le moine insiste sur ce point en rappelant que les enseignements recommandent « de ne pas se confier à un maître avant de l’avoir minutieusement examiné, de loin d’abord, en s’informant auprès de tierces personnes, puis de près en vérifiant par soi-même si l’opinion que l’on s’est faite est conforme à la réalité. Il est même conseillé d’attendre plusieurs années avant d’accorder toute sa confiance à un maître et de suivre ses enseignements. On ajoute que se confier à un maître non qualifié revient à absorber du poison ».

Autrement dit, Sogyal Rinpoché a beau avoir été adoubé par le dalaï-lama et Matthieu Ricard lors de l’ouverture de son temple en 2008, charge aux disciples, et à eux seuls, de démasquer l’imposture. « Ce n’est pas notre rôle d’œuvrer en justiciers », affirme Ricard. « Il existe maintenant des milliers de centres bouddhistes dans le monde, tous indépendants les uns des autres »,rappelle-t-il, soulignant que « le bouddhisme n’est pas organisé de façon hiérarchique comme c'est le cas, par exemple, de l’Eglise Catholique ».

A ceux qui accusent le dalaï-lama de s’être tu pour des raisons financières ou pour protéger le bouddhisme, Matthieu Ricard oppose un démenti catégorique. Selon lui, le seul rôle qui incombe au maître spirituel est de « servir de référence en enseignant et en incarnant clairement ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour être un pratiquant du bouddhisme digne de ce nom ». Et pour expliquer que l’organisation de Sogyal Rinpoché, Rigpa, figure à la liste des donateurs de sa propre association Karuna shechen, il évoque une donation d’à peine 5 240 € en 2015, destinée aux victimes du tremblement de terre au Népal.


Matthieu Ricard a beau minimiser la portée de sa prise de parole, se décrivant comme « un pauvre moine errant de droite à gauche », nul doute que ses mots auront un impact sur les 600 000 pratiquants de la religion bouddhiste en France. Et plus encore sur les victimes, qui craignent toujours, en prenant la parole, de nuire au bouddhisme tibétain dans son ensemble.

Pour en savoir plus sur le dalaï lama, ce partisan du retour à un Tibet théocratique, esclavagiste et moyenâgeux et sur le financement du dalaï lama par la CIA, mieux vaut lire « Le dalaï lama pas si zen » (Maxime Vivas, éditions Max Milo 2011).
-------------------------------

Bouddhisme. MÉFIANCE ! 

Soros, Matthieu Ricard et le bouddhisme dégénéré

Vous connaissez forcément Matthieu Ricard (au centre sur la photo ci-dessus, entre Jacques Attali et François Hollande, à l'Elysée lors de la remise du rapport sur « l’économie positive » (sic), le 21 septembre 2013). Même si son nom ne vous dit rien, vous l’avez vu sur France 2, TF 1 ou BFM-TV ; vous l’avez entendu sur RTL, Europe 1 ou France Culture ; vous l’avez lu dans Le Point, Libération ou Le Monde. C’est que Matthieu Ricard fréquente assidument toutes les salles de rédactions et tous les plateaux de télévision, mais pas seulement : il délivre aussi la bonne parole dans les universités et il a même été reçu à l’Elysée pour y être décoré par Nicolas Sarkozy en personne ! C’est que Matthieu Ricard est quelqu’un d’important : c’est un moine bouddhiste, accessoirement interprète et quasi porte parole en France du Dalaï-Lama.

Macron et le Dalaï Lama
« Dis-moi qui tu sers, je te dirai qui tu es » : mais qui est ce Dalaï-Lama qui guide spirituellement Matthieu Ricard ? Quelqu’un de bien assurément ! Sur son site, ce saint apôtre de la religion mondiale présente en quelques lignes les principes fondamentaux qui l’animent : « Human Rights, Democracy and Freedom ». Il affirme que les « valeurs de la démocratie, de la société ouverte [open society],  des droits de l’homme, de l’égalité » sont des « valeurs universelles » (sic) nécessaires à la paix et à la liberté.
Le moins que l’on puisse dire est que le point de vue « spirituel » du Dalaï-Lama est éminemment politique. C’est presque un copié-collé du projet de « société ouverte » que défend un Georges Soros et avec lui l’oligarchie. Hasard, rencontre de grands esprits ? Pas si sûr. On sait « officiellement » aujourd’hui, par des documents comptables états-uniens déclassifiés en 1998, que jusqu’en 1972 au moins le Dalaï-Lama recevait personnellement de la CIA  un « salaire » annuel de 180.000 Dollars. A cette somme s’ajoutait plus de 1,7 millions de dollars pour que sa Sainteté mène à bien ses opérations politiques internationales. Il travaillait alors avec ses deux frères, eux-aussi agents de la CIA, et en relation avec la guérilla tibétaine, une guérilla armée de vrais fusils il va sans dire. Selon Maxime Vivas (Pas si zen: La face cachée du Dalaï-Lama - Essais – documents), des sommes équivalentes auraient ensuite été versées par la NED (National Endowment for Democraty), une officine écran de la CIA. Il est donc surprenant qu’un guide spirituel de son envergure, se disant soucieux des droits de l’homme et de la liberté, soit (ou ait été) appointé dans le même temps par une organisation dont il est avéré qu’elle pratique la torture, les meurtres ciblés et les emprisonnements arbitraires dans des prisons secrètes. Que diriez-vous d’un politicien qui ferait son élection en défendant la Paix dans le monde tout en étant financé par le lobby de l’armement ? N’y aurait-il pas  « une légère contradiction » ?   
Matthieu Ricard, quant à lui, n’a semble-t-il pas de liens avec la CIA ou la NED. Il est, par contre, très introduit dans la famille Soros, plus précisément celle Andréa Soros, la fille de Georges, le fondateur de l‘Open Society Foundation qui déstabilise des pays entiers en coordination avec la CIA, la NED, l’USAID, Freedom House, etc. Ricard va-t-il à New York ? Il est reçu et séjourne à Greenwich Village, dans les modestes appartements d’Andrea Soros (une bicoque, presque un ermitage, à 20 millions de dollars seulement).  Ricard écrit-il un livre ? Georges Soros y ajoute quelques mots gentils. Ricard a-t-il besoin d’argent ? Comme vous, il fonce à Davos où il rencontre Melinda Gates (la femme de Bill) et s’entretient avec Soros (qui menace la monnaie chinoise).
Comme le Dalaï-Lama, Matthieu Ricard est pour la « société ouverte », la démocratie et les droits de l’homme. Ses références intellectuelles s’appellent Georges Soros (le « philanthrope Georges Soros » dit-il), Jacques Attali ou Stéphane Hessel. La gouvernance mondiale ? Ricard est pour : « on doit arriver à une gouvernance mondiale ! » (7 nov. 2011, émission Service Public de France Inter). Les migrants ? Matthieu Ricard est pour ! Il a pleuré pendant 10 minutes en voyant la photo du petit Aylan étendu sur une plage. Aussi, il admire ceux qui « accueillent les réfugiés à bras ouverts » et donne en exemple l’association Singa France et son réseau CALM (« comme à la maison ») qui cherchent à placer les « réfugiés » chez l’habitant. La Chine ? Il est contre bien sûr, tout comme Andrea Soros, à la tête de deux fondations (Tsadra Foudation et Trace Foundation) qui sous des prétextes culturels préparent en catimini quelque révolution de couleur au Tibet.
Mais pourquoi Soros soutient-il le bouddhisme ? On sait qu’il n’aime pas la Chine (une société trop fermée à son goût) et qu’en agissant sur le Tibet il agit contre celle-ci. Certes, mais pourquoi alors promouvoir le bouddhisme chez nous, via des Matthieu Ricard ?
Le bouddhisme dont il s’agit ici est un bouddhisme très simplifié et appauvri, une sorte de « bouddhisme pour les nuls » fait de mièvreries sur l’altruisme, la compassion et l’ouverture aux autres. Ce bouddhisme de pacotille est une démarche individuelle qui incite à « trouver la paix intérieure », à se recentrer sur soi pour « atteindre un état de conscience », à méditer pour s’éveiller et atteindre le Nirvana, l’illumination. Autrement dit, c’est une doctrine qui cadre parfaitement avec l’individualisme de la société postmoderne tout en véhiculant des « valeurs » détournées (altruisme, compassion) qui servent le projet de métissage de l’Europe. Sur le marché du spirituel, le bouddhisme amoindri est un produit de consommation contre lequel les religions traditionnelles sont démunies. Il flatte Ego, en fait le point de départ de toutes choses, ce qui est conforme à ses désirs profonds, tout en lui donnant bonne conscience par une compassion fausse et sur-jouée. Il casse donc les liens religieux ancestraux tout en préfigurant une sorte de religion universelle, individuelle, sans Dieu, sans impact sociétal, sans théologie : une philosophie religieuse de supermarché, un sous-produit de Fast-food spirituel adapté au cerveau décérébré de l’individu postmoderne, un dissolvant de société identitaire.
Le bouddhisme dégénéré de Matthieu Ricard, de la famille Soros et des médias sera-telle la future « religion mondiale » d’une humanité enfin unifiée et calibrée ?  Difficile de répondre à cette question. Une chose est sûre : c’est une option et ils y travaillent !
Antonin Campana
30/07 - MURIEL PÉNICAUD, ACTUELLE MINISTRE DU TRAVAIL A EMPOCHÉ 1,13 MILLION D'EUROS GRÂCE À DES LICENCIEMENTS CHEZ DANONE. 

Rappel - Macron nous a été imposé et il doit dégager avec les siens!


Le peuple travaille puis est jeté et les élites empochent.
La suppression de près de 900 postes de travailleurs rapporte 1,13 million d'euros à cette "dame" sans rien faire !
Ancienne DGRH de Danone, Muriel Pénicaud a vendu ses stock-options du groupe en avril 2013, juste après l'annonce de la suppression de 900 postes, qui a fait flamber le cours de l'action. Elle a réalisé une plus-value de 1,13 million d'euros.
Alors qu'elle est toujours embourbée dans l'affaire de l'organisation d'une soirée à Las Vegas pour Emmanuel Macron, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a désormais un nouveau caillou dans sa chaussure, et ce au moment où le gouvernement d'Emmanuel Macron s'apprête à réformer le code du travail par ordonnance.
L'Humanité révèle en effet le 27 juillet sur son site internet qu'elle a effectué une opération financière de premier ordre grâce à ses stock-options Danone le 30 avril 2013, réalisant une plus-value de 1,13 million d’euros.
Directrice générale des ressources humaines du géant de l'agroalimentaire entre 2008 et 2013, la ministre avait profité en avril 2009, en pleine crise financière, d'un prix d'achat d'actions historiquement bas (34,85 euros l’unité). Lorsqu'elle a décidé fin avril 2013 de vendre 52. 220 de ses stock-options (à l’expiration du délai de garde de quatre ans imposé par Danone), l'action atteignait 58,41 euros.
Si l'opération n'a rien d'illégal, sa chronologie interpelle. En effet, environ deux mois avant qu'elle ne vende ses stock-options, le 19 février 2013, la direction du groupe avait annoncé la suppression de près de 900 postes managériaux et administratifs. Une annonce très bien accueillie sur les marchés boursiers et qui avait fait monter en flèche l'action du groupe.
-----------------------------
ça n'est pas tout :
Voyage de Macron à Las Vegas : un document accablant la ministre du Travail publié
https://francais.rt.com/france/40451-voyage-macron-las-vegas-document-accablant-la-ministre-travail-publie
----------------------------------------
F. Ruffin, scandalisé par le "Pénicaudgate" : "Elle fauche des ronds..." 28/7
début de la vidéo, à 9 mn 15......
https://www.youtube.com/watch?v=T_xsakZhnTc
----------------------------------------
Nicolas Dupont-Aignan demande la démission de la ministre du Travail Muriel Pénicaud
----------------------------------------
Ils sont beaux les députés bombardés par Macron. Mais, ils travaillent pour nous, comme lui d'ailleurs, grâce à leur nullité.
Oups ! Des députés LREM rejettent par inadvertance un article auquel ils étaient favorables (VIDEO)



30/07 - «LA FRANCE PREND LE CHEMIN D'UN ETAT POLICIER» 
SELON LA PRÉSIDENTE DU SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE. 

Leur police nous traite comme des cafards
Le Sénat a largement adopté mardi le projet très controversé de loi antiterroriste voulu par le gouvernement. Pour les citoyens, c'est une atteinte aux libertés fondamentales estime Clarisse Taron, magistrate à Besançon nommée à Paris et présidente du Syndicat de la magistrature. 

Le 1er novembre, le projet de loi antiterroriste, adopté mardi par le Sénat, va remplacer le régime exceptionnel de l'état d'urgence. Pour Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la magistrature, c'est un recul et même un changement profond du droit. "On transfère des mesures de l'état d'urgence dans le droit commun pour pouvoir les appliquer tous les jours." 

Des critères extrêmement vagues 
Beaucoup de changements sont prévus. "Il y a d'abord les "visites" qui sont en fait des perquisitions administratives, certes autorisées par un juge mais sur des critères très flous." Il y a des "mesures de "surveillance", "ce ne sont rien de plus que des assignations à résidence" selon la magistrate. Décidées par le seul préfet à l'encontre de personnes qui pourraient constituer une menace pour la sécurité et l'ordre public, la formule est "extrêmement vague et ne concerne pas que le terrorisme". 

"Atteinte aux libertés fondamentales" 
Il y a aussi les périmètres de protection où l'on pourra interdire à certaines personnes d'entrer et organiser des fouilles et des palpations. "C'est une atteinte aux libertés fondamentales de l'individu pour un bénéfice plus qu'aléatoire" estime Clarisse Taron. "On ne peut pas rester éternellement sous le régime de l'état d'urgence, c'est son principe même, mais la loi française est déjà très étoffée contre le terrorisme, bien plus que d'autres pays européens. Ces changements auront des conséquences pour les citoyens alors que le renforcement de la lutte judiciaire contre le terrorisme a porté ses fruits." 

Vers un Etat policier ? 
La présidente du syndicat de la magistrature rappelle que les attentats déjoués dernièrement ne l'ont pas été grâce aux mesures que l'on veut instaurer dans le droit commun mais grâce au travail d'enquêteurs. "Il faut donc étoffer les services de renseignements et renforcer les moyens de la justice antiterroriste, mais aucune de ces mesures ne pourra éviter un attentat."
« Certaines restrictions sont prises à l'encontre de personnes en raisons de supposées pensées qu'elles auraient. »
Et l'avocate générale de la cour d'appel de Paris va plus loin. Pour elle, la France est en train de devenir un Etat policier : "Certaines mesures sont prises sans l'intervention d'un juge, et certaines restrictions sont prises à l'encontre de personnes en raisons de supposées pensées qu'elles auraient, ce qui me paraît dangereux". 



30/07 - ARMÉE FRANÇAISE - LES DESSOUS
DE L’AFFAIRE DU GÉNÉRAL DE VILLIERS. 
Le but est d'affaiblir encore plus la France.


Le but des US est d’asservir les nations européennes, y compris la France». Or, pour asservir un pays, il faut détruire l’armée, corps défendant de la nation, car « L’armée est à la nation ce que le système immunitaire est au corps ». « La stratégie des US consistait donc à faire croire aux nations européennes que seules, isolées, elles sont incapables de se défendre contre une menace potentielle ».
-------------------------------------------------------
Après avoir multiplié les gestes à l’égard de l’armée à la fois durant sa campagne et à la suite de son élection, Macron a rompu le contrat de confiance établi avec les militaires.
Poussé à la démission avec autoritarisme par le Président de la République, le chef d’état Major des armées, le Général Pierre De Villiers, a aussitôt été remplacé par le Général Lecointre.
Son départ est dû à un désaccord concernant une énième restriction budgétaire à hauteur de 850 millions d’euros. Cet événement est en réalité l’expression d’un profond malaise vécu au sein de l’armée, qui voit ses moyens considérablement diminuer à coup de coupes budgétaires depuis 25 ans.

Pierre de Villiers, un chef d’Etat Major “indigne” ?
“Je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français”.
Ce sont sur ces mots que le Général a décidé de mettre un terme à sa fonction. Il a ete humilié et recadré publiquement quelques jours plus tôt par Emmanuel Macron lors du traditionnel discours aux armées, le 13 juillet à l’Hôtel de Brienne, pour avoir mis de façon “indigne” une polémique budgétaire sur la “place publique”.

En réalité ses déclarations ont été faites à huis clos devant des parlementaires à la commission de la défense de l’assemblée nationale. Certes il a exprimé certains propos en des termes crus, mais pour le reste, “Pierre de Villiers est parfaitement dans son rôle lorsqu’il donne son avis technique, avec des chiffres, sur des mesures qui impactent ses soldats”, défend le général Vincent Desportes.

D’ailleurs, un article du Code de la Défense (R 3121-2) stipule que : “sous l’autorité du ministre de la défense, le chef d’état-major des armées : – est notamment responsable « de l’expression du besoin en matière de ressources humaines civiles et militaires des armées et des organismes interarmées », il « exprime le besoin en matière d’infrastructure interarmées et des armées et en vérifie la satisfaction ». À cette fin, le Général De Villiers avait dit lors de la Commission que :  “le grand écart entre les objectifs assignés à nos forces et les moyens alloués n’est plus tenable”.

Une crise institutionnelle inédite sous la 5ème République
Cet événement est le marqueur d’une véritable crise institutionnelle. Attribuer un carton rouge à un officier supérieur pour s’être exprimé librement dans l’exercice de sa fonction devant une commission parlementaire, c’est porter atteinte à la séparation des pouvoirs, c’est affaiblir, neutraliser le pouvoir du parlement, mais c’est aussi une sorte de mise en garde lancée à son successeur et à quiconque oserait s’aventurer sur cette voie : “Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change. » A-t-il asséné durant la polémique.

Emmanuel Macron renie ses engagements de campagne : un Président “indigne” ?
Entre Macron-candidat et Macron-Président, l’écart s’est creusé. Les engagements pris durant la campagne sur le budget de la défense ne sont d’ores et déjà pas respectés. Il avait déclaré : “je ne conçois pas l’action de l’État dans un tel contexte international sans une défense forte. Il faut donner à la France les moyens d’une autonomie stratégique accrue. (…) Nous devons augmenter notre effort de défense.“ Cette coupe budgétaire est donc une douche froide. Cependant, suite à la démission du Général, et aux critiques qui ont fusé de toute part, Macron a arrondi les angles en promettant que « l’effort de défense sera porté à 34,2 milliards d’euros en 2018 ». « Cette augmentation est inédite. (…) Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté » en 2018, a-t-il déclaré.

Les dessous du malaise au sein de l’armée ?
Cette volonté de réduire les moyens de notre armée dans une période aussi critique (terrorisme, multiplication des champs d’interventions au Moyen-Orient, en Afrique) n’est ni cohérente, ni innocente. Elle n’est pas dans l’intérêt des Français. Elle se veut répondre aux attentes des barons de l’ultra libéralisme et de la mondialisation. Ces hommes de l’ombre qui tirent les ficelles du contexte géopolitique sur l’ensemble du globe.

Il y a près d’un an, nous avions mis en lumière ce glissement stratégique vers une France affaiblie, une France de plus en plus désarmée, dont l’indépendance militaire à été bradée en faveur des État-Unis et de l’Otan (article “Destruction de l’armée française en faveur des États-Unis et de l’OTAN »).

Régis Chamagne, anciennement colonel de l’armée de l’air, fit des déclarations édifiantes sur cette question sur le média libre Meta TV.
Ce qui ressort de son discours c’est que « le but des EU est d’asservir les nations européennes, y compris la France ». Or, pour asservir un pays, il faut détruire l’armée, corps défendant de la nation, car « L’armée est à la nation ce que le système immunitaire est au corps », disait-il très justement. Il ajouta concernant l’intégration des pays au sein de l’Otan :
« La stratégie des EU consistait donc à faire croire aux nations européennes que seules, isolées, elles sont incapables de se défendre contre une menace potentielle ».
Les EU cherche donc à fragiliser tout ce qui a trait à la souveraineté militaire des nations européennes, en transformant leurs infrastructures de défense nationale.
Il fut un temps, le temps du Général de Gaulles, la France était éclairée et autonome sur la question de la défense nationale. Dès la fin des années 50, elle avait mis en place une politique industrielle de défense orientée vers la recherche de l’autonomie stratégique et technologique. Celle-ci s’est structurée autour de grands projets et s’est appuyée sur de grands groupes étatiques. La France était autonome en termes de production d’armement, de logistique, etc.
Depuis les années 90, notre autonomie a été peu à peu détruite en faveur de l’hégémonie américano-sioniste.
C’est toute l’infrastructure de la défense qui a subi de profonds changements, avec des privatisations successives d’entreprises françaises d’armement, réduction des effectifs de militaires en fonction, suppression du service national, réduction des budgets de la défense d’année en année, non renouvellement d’un armement vieillissant mais dont l’entretien coûte extrêmement cher. Cette spirale descendante visait principalement à favoriser l’intégration de la France au sein de l’OTAN et sa soumission.

Tout comme ses prédécesseurs, Chirac, Sarkozy et Hollande, notre President, Emmanuel Macron, s’aligne sur la politique de Washington, en marche vers le Nouvel Ordre Mondial. Sur l’échiquier militaire la France n’y occupe et n’y occupera pas une place de choix. Elle ne doit être reléguée qu’au rang de simple vassal exécutant les ordres des États-Unis et de son bras armé l’Otan. C’est déjà le cas au Moyen Orient. Et ça l’est de plus en plus en Afrique, ou la plupart des interventions nécessitent de faire appel à des forces étrangères.

N’est pas Charles de Gaulle qui veut… mais l’on doit tout de même saluer l’audace du Général Pierre De Villiers qui a  eu un sursaut patriotique. L’histoire se souviendra de lui comme étant l’homme qui a claqué la porte d’un président d’exception, pur produit du système mondialiste qui progresse sur l’implosion de la France.
Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste
------------------------------
Les 2 articles les plus visités ces derniers temps :

Cette photo se passe de commentaire !

23/07 - POUTINE. LES FRANÇAIS EMPÊCHÉS DE SE REPRODUIRE ET DE GARDER LEURS VALEURS CHRÉTIENNES. 

05/06 - EMMANUEL MACRON EN OFF : «IL N’Y A PAS DE DÉMOCRATIE
À PROPREMENT PARLER EN FRANCE».
 
http://vol370.blogspot.fr/2017/06/06-emmanuel-macron-en-off-il-ny-pas-de.html