jeudi 31 mars 2016

31/03 - FRANCE LÈVE-TOI ET MARCHE 
AVEC NICOLAS DUPONT AIGNAN.


Non, moi, Marie, je ne fais pas de politique et Nicolas non plus. 
Nous aimons juste la France et les français.
J’OSE LA FRANCE
Libération :
Salle des pas-perdus, à l’Assemblée nationale, fin janvier. Nicolas Dupont-Aignan est pressé et devance l’inévitable question : «A quoi bon ce que je fais ? Je pense souvent à la phrase de Gandhi : d’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent, puis ils vous combattent, et à la fin vous gagnez… Tiens, je vais mettre ça au début de mon bouquin.» Deux mois plus tard, le bouquin est sorti (chez Fayard), la citation s’y trouve et le député de l’Essonne est candidat à l’élection présidentielle. France, lève-toi et marche : le titre de l’ouvrage est un peu habité, à l’image de son auteur. Certain d’un proche effondrement du«système», le président de Debout la France n’attend plus que sa rencontre avec le destin. «Dans une période normale, je n’ai aucune chance, reconnaît-il. Mais la période n’est pas normale. Je prépare le grand soir.»
«L’histoire est en marche et personne ne comprend rien. J’ai fait le plus dur. Le jour où on sera à 8 % ou 10 %, on emportera tout. Je corresponds exactement à ce qu’attendent les Français : ordre et justice sociale.» Le maire de Yerres, qui veut visiter les cent départements métropolitains durant sa précampagne, se dit même certain d’arriver au second tour en 2017

Livres :
- Le printemps français. Ou comment les "petits" vont libérer la France !
- France, lève-toi et marche !
La vision d’un homme politique pas comme les autres. Sa passion et son amour pour la France. Sa rupture définitive avec la classe politique traditionnelle. Son parcours original jalonné d’anecdotes, de rencontres, d’émotions. Sarkozy, Le Pen, Juppé, Hollande : il dit tout. France, lève-toi et marche est un cri du cœur qui ouvre un chemin. C’est aussi son projet très concret pour sortir la France de la crise et régler les problèmes des Français.
Le livre que chaque Français doit lire avant la présidentielle de 2017.
- Les Voleurs de la République. Enquête sur les parasites fiscaux
- Français, reprenez le pouvoir !
Après vingt-cinq ans d'alternances ratées et la sourde oreille des élites au vote du 29 mai 2005, l'élection présidentielle de 2007 peut enfin permettre de sortir la France de la crise démocratique qu'elle connaît. Hélas, le système est en train de voler l'élection présidentielle aux Français. Esquivant les vrais débats, les partis politiques dominants privilégient les stratégies de show-biz et les batailles d'ego, pariant que les extrêmes joueront une fois de plus le rôle de repoussoir. Incarnant une nouvelle génération gaulliste, Nicolas Dupont-Aignan se propose, par sa candidature libre à l'élection présidentielle, d'offrir un autre choix aux Français. Dans ce livre sans œillères ni langue de bois, il lance à chacun un appel au sursaut démocratique. Et il va plus loin, en présentant un projet global pour la France, en 101 propositions concrètes destinées à redonner du sens à la devise de la République : " Liberté, Égalité, Fraternité. "
- France, Québec, Wallonie : même combat !. Libérons-nous tous de l'empire américain et retrouvons ensemble notre monde humain !
- L'Europe va dans le mur. Elle accélère et elle klaxonne !
- J'aime l'Europe je vote Non
- L'arnaque du siècle !. L'Euro, les banquiers et la mondialisation
- Le coup d'État simplifié. Appel aux citoyens libres d'un pays qui ne le sera bientôt plus du tout
- Le petit livre mauve

Français. Révoltez-Vous !
VIDEO : Nicolas Dupont-Aignan invité politique de France Bleu

Son site :

Allez l’écouter lors d’un de ses rassemblements. C’est un réel bain de jouvence.

mardi 29 mars 2016

30/03 - NICOLAS DUPONT-AIGNAN,
CANDIDAT OPTIMISTE ET INTÈGRE 
POUR LA PRÉSIDENTIELLE DE 2017. 

DEBOUT LA FRANCE !

Comparez son parcours à celui de Sarkozy en fin d'article.
Nicolas m'a bien eu avec son air de "gentil petit garçon", il peut être cinglant quand il le faut tout en restant très correct :-)

Nicolas Dupont-Aignan prend de l’avance. Une semaine à peine après l’annonce de sa candidature, le 15 mars, à l’élection présidentielle de 2017, le maire hyperactif d’Yerres et député de l’Essonne lance sa campagne sur les chapeaux de roue. Et son Tour de France a déjà commencé : une visite à Lille la semaine dernière, une nouvelle à Amiens en fin de semaine, et d’autres prévues pour les deux prochains mois. Entre une réunion stratégique avec son équipe rapprochée et une interview pour BFM Business, lundi 21 mars, le président du parti Debout la France se félicite : « d’ici à septembre prochain, nous aurons visité tous les départements ». Un empressement qui pourrait sembler précipité, plus d’un an avant les élections. « C’est normal, je pars de plus loin », admet celui qui n’a obtenu que 1,79 % des suffrages exprimés à la présidentielle de 2012.
« Je serai au second tour »
Aux élections régionales de 2010, son parti, alors nommé Debout la République, présente trois listes en Ile-de-France, en Haute-Normandie et en Lorraine, dont aucune ne dépasse les 5 %. Cinq ans plus tard, aux mêmes élections, la liste Debout la France est représentée dans les 13 régions, et réussit à obtenir 3,81 % des suffrages exprimés.

Le 16 mars, Nicolas Dupont-Aignan annonçait, plein d’assurance, qu’il « [sera] au second tour » au micro de France Info. Pour cela, il compte sur une longue campagne, et sur le ras-le-bol des Français : « La classe politique veut faire taire les Français. Je veux donner une voix à la majorité silencieuse, celle des honnêtes gens, écrasés de charges, en désaccords fondamentaux avec la politique menée depuis vingt ans, qui ne votent plus tellement ils sont écœurés. Je suis là pour réveiller les Français et leur proposer un autre choix ».
Celui qui est crédité de 5 % des intentions de vote, selon un sondage Ifop publié sur Atlantico en décembre 2015, n’a pas peur de la comparaison : « Si on écoutait la classe politique parisienne, Obama n’aurait jamais été élu. Trump n’aurait jamais eu le succès qu’il a, Renzi n’aurait jamais été premier ministre. Là, ils fantasment sur Juppé, mais ils se sont toujours trompés. Ils soutenaient Balladur quand Chirac allait gagner. »

Maire adoré, président peu convaincant pour l'instant
Cette « majorité silencieuse » comprend probablement les habitants de la ville d’Yerres (quelque 30 000 âmes), dont il est maire depuis 1995. « Il fait beaucoup de choses pour la ville, il est très accessible », argue Catherine, retraitée yerroise, avant de se laisser aller à une petite confidence : « toutes les personnes âgées sont amoureuses de monsieur le maire… ».
Le candidat ne trouve pas seulement grâce aux yeux des seniors. Pour Milena, 23 ans, « il réussit à développer le tourisme ». Amandine, 27 ans, reconnaît quant à elle vivre dans une commune « conviviale, pleine d’espaces verts, où la culture est mise en avant », même si elle regrette que Yerres « ne soit pas une ville multiculturelle ».
Si, en tant que maire, M. Dupont-Aignan semble mettre tout le monde d’accord, les plus satisfaits restent néanmoins sceptiques quant à sa victoire à la présidentielle. Pour Catherine, « il ne sera pas président pour l’instant. Peut-être dans quelques années ». Célia, 24 ans, pourrait voter pour lui, mais elle aurait des scrupules tant sa présence au second tour lui semble compromise : « Ce serait prendre le risque de ne pas donner une voix à un autre candidat, une voix qui compterait plus, et de se retrouver face à un choix qui ne nous plaît pas ».
Des doutes qui ne semblent pas inquiéter Nicolas Dupont-Aignan outre mesure : « C’est normal que tout le monde ne suive pas, chacun a ses idées politiques. L’avenir dira s’ils ont raison ou tort. Mais moi, je regarde les scores : à Yerres, ils m’ont toujours soutenu ». Un optimisme à toute épreuve qui sera son premier allié durant la campagne : « Je suis absolument certain qu’il peut y avoir de très grands bouleversements en 2017. Au départ du Tour de France, personne ne sait qui décrochera le maillot jaune ».
-------------------------------------

Nicolas Dupont Aignan s’était déplacé en Turquie pour enquêter sur les migrants qui embarquaient pour l’Europe et sur les passeurs. Il nous avait prévenus que le but était de faire passer des djihadistes dans leurs rangs.
La Turquie n’hésitant pas à tirer sur les bateaux qui ne voulaient plus partir. Ils avaient attiré tant de personnes leur mettant des informations très détaillées et alléchantes à disposition pour les inciter à rejoindre l’Europe. Il n’y avait pas que des personnes qui fuyaient la guerre parmi eux. Le but : déstabiliser l’Europe et faire passer des djihadistes (sous contrôle mental) pour leurs futurs attentas

Il était également parmi les «Gilets jaunes» qui ont manifesté contre la « nouvelle » réforme scolaires, aux côté du Maire de Janvry et son incontournable chameau :

Nicolas Dupont-Aignan : sa vision de l'école et des lycées en particulier
«Un être humain, c’est un trésor»

Et il sait de quoi il parle puisqu’il va sur le terrain.
J'aimerais vous y voir : Nicolas Dupont-Aignan instituteur

Il se réclame de De Gaulle et ça n’est pas une manœuvre politique. Il a l’esprit de famille, le respect de l’autre...Il faut un bon père de famille pour gérer tout groupe de personnes, et non pas des fous furieux qui se laissent manipuler pour de l’argent, du sexe. Un Sarkozy qui fait du trafic de cocaïne....
-----------------------------------------

Bush et Sarkozy
Complices face aux esclaves que nous étions.
Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française. Hollande, c'est pas mieux! 
par Thierry Meyssan jugé indésirable en France par un certain Sarkozy. On comprend pourquoi.
Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité.
Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d’immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper-président », se saisissant chaque jour d’un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu’à créer une complète confusion.
Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l’ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d’autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu’ils auraient dû s’en rendre compte depuis longtemps.
C’est que l’homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu’à leur faire oublier son parcours politique.
Que l’on comprenne bien le sens de cet article : il ne s’agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d’avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.
Pour comprendre comment un homme en qui tous s’accordent aujourd’hui à voir l’agent des États-Unis et d’Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd’hui leur revanche.
Secrets de famille
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s’appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile. Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain » est libéré et s’exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.
En 1958, les États-Unis, inquiets d’une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l’Afrique du Nord à l’influence soviétique, décident de susciter un coup d’État militaire en France. L’opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA —théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.— et par l’OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c’est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force.
Or, Charles De Gaulle n’est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d’outre-mer au sein d’une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l’Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l’évidence. Faisant preuve d’une rare sagesse politique, il décide d’accorder à chaque colonie son indépendance.
Cette volte-face est vécue comme une trahison par la plupart de ceux qui l’ont porté au pouvoir. La CIA et l’OTAN soutiennent alors toutes sortes de complots pour l’éliminer, dont un putsch manqué et une quarantaine de tentatives d’assassinat. Toutefois, certains de ses partisans approuvent son évolution politique. Autour de Charles Pasqua, ils créent le SAC, une milice pour le protéger.

Pasqua est à la fois un truand corse et un ancien résistant. Il a épousé la fille d’un bootlegger canadien qui fit fortune durant la prohibition. Il dirige la société Ricard qui, après avoir commercialisé de l’absinthe, un alcool prohibé, se respectabilise en vendant de l’anisette. Cependant, la société continue à servir de couverture pour toutes sortes de trafics en relation avec la famille italo-new-yorkaise des Genovese, celle de Lucky Luciano. Il n’est donc pas étonnant que Pasqua fasse appel à Étienne Léandri (« l’ambassadeur » de Luciano) pour recruter des gros bras et constituer la milice gaulliste. Un troisième homme joue un grand rôle dans la formation du SAC, l’ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti —un Corse lui aussi—.
Ainsi défendu, De Gaulle dessine avec panache une politique d’indépendance nationale. Tout en affirmant son appartenance au camp atlantique, il remet en cause le leadership anglo-saxon. Il s’oppose à l’entrée du Royaume-Uni dans le Marché commun européen (1961 et 1967) ; Il refuse le déploiement des casques de l’ONU au Congo (1961) ; il encourage les États latino-américains à s’affranchir de l’impérialisme US (discours de Mexico, 1964) ; Il expulse l’OTAN de France et se retire du Commandement intégré de l’Alliance atlantique (1966) ; Il dénonce la Guerre du Viêt-nam (discours de Phnon Penh, 1966) ; Il condamne l’expansionnisme israélien lors de la Guerre des Six jours (1967) ; Il soutient l’indépendance du Québec (discours de Montréal 1967) ; etc.
Simultanément, De Gaulle consolide la puissance de la France en la dotant d’un complexe militaro-industriel incluant la force de dissuasion nucléaire, et en garantissant son approvisionnement énergétique. Il éloigne utilement les encombrants Corses de son entourage en leur confiant des missions à étranger. Ainsi Étienne Léandri devient-il le trader du groupe Elf (aujourd’hui Total), tandis que Charles Pasqua devient l’homme de confiance des chefs d’États d’Afrique francophone.
Conscient qu’il ne peut défier les Anglo-Saxons sur tous les terrains à la fois, De Gaulle s’allie à la famille Rothschild. Il choisit comme Premier ministre le fondé de pouvoir de la Banque, Georges Pompidou. Les deux hommes forment un tandem efficace. L’audace politique du premier ne perd jamais de vue le réalisme économique du second.
Lorsque De Gaulle démissionne, en 1969, Georges Pompidou lui succède brièvement à la présidence avant d’être emporté par un cancer. Les gaullistes historiques n’admettent pas son leadership et s’inquiètent de son tropisme anglophile. Ils hurlent à la trahison lorsque Pompidou, secondé par le secrétaire général de l’Élysée Edouard Balladur, fait entrer « la perfide Albion » dans le Marché commun européen.
La fabrication de Nicolas Sarkozy
Ce décor étant planté, revenons-en à notre personnage principal, Nicolas Sarkozy. Né en 1955, il est le fils d’un noble catholique hongrois, Pal Sarkösy de Nagy-Bocsa, réfugié en France après avoir fuit l’Armée rouge, et d’Andrée Mallah, une roturière juive originaire de Thessalonique. Après avoir eu trois enfants (Guillaume, Nicolas et François), le couple divorce. Pal Sarkosy de Nagy-Bocsa se remarie avec une aristocrate, Christine de Ganay, dont il aura deux enfants (Pierre-Olivier et Caroline). Nicolas ne sera pas élevé par ses seuls parents, mais balloté dans cette famille recomposée.
Sa mère est devenue la secrétaire d’Achille Peretti. Après avoir co-fondé le SAC, le garde du corps de De Gaulle avait poursuivi une brillante carrière politique. Il avait été élu député et maire de Neuilly-sur-Seine, la plus riche banlieue résidentielle de la capitale, puis président de l’Assemblée nationale.
Malheureusement, en 1972, Achille Peretti est gravement mis en cause. Aux États-Unis, le magazine Time révèle l’existence d’une organisation criminelle secrète « l’Union corse » qui contrôlerait une grande partie du trafic de stupéfiants entre l’Europe et l’Amérique, la fameuse « French connexion » qu’Hollywwod devait porter à l’écran. S’appuyant sur des auditions parlementaires et sur ses propres investigations, Timecite le nom d’un chef mafieux, Jean Venturi, arrêté quelques années plus tôt au Canada, et qui n’est autre que le délégué commercial de Charles Pasqua pour la société d’alcool Ricard. On évoque le nom de plusieurs familles qui dirigeraient « l’Union corse », dont les Peretti. Achille nie, mais doit renoncer à la présidence de l’Assemblée nationale et échappe même à un « suicide ».
En 1977, Pal Sarkozy se sépare de sa seconde épouse, Christine de Ganay, laquelle se lie alors avec le n°2 de l’administration centrale du département d’État des États-Unis. Elle l’épouse et s’installe avec lui en Amérique. Le monde étant petit, c’est bien connu, son mari n’est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent. Les fonctions de Junior à la CIA ne sont pas connues, mais il clair qu’il y joue un rôle important. Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d’État.
À la même période, Nicolas Sarkozy adhère au parti gaulliste. Il y fréquente d’autant plus rapidement Charles Pasqua que celui-ci n’est pas seulement un leader national, mais aussi le responsable de la section départementale des Hauts-de-Seine.
En 1982, Nicolas Sarkozy, ayant terminé ses études de droit et s’étant inscrit au barreau, épouse la nièce d’Achille Peretti. Son témoin de mariage est Charles Pasqua. En tant qu’avocat, Me Sarkozy défend les intérêts des amis corses de ses mentors. Il acquiert une propriété sur l’île de beauté, à Vico, et imagine de corsiser son nom en remplaçant le «y» par un «i» : Sarkozi.
Il parait même qu'il n'a pas fait le nécessaire pour changer son identité et qu'il a été élu sous un faux nom. Un avocat des Antilles l'a attaqué pour ça.

L’année suivante, il est élu maire de Neuilly-sur-Seine en remplacement de son bel-oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque.
Cependant, Nicolas ne tarde pas à trahir sa femme et, dès 1984, il poursuit une liaison cachée avec Cécilia, l’épouse du plus célèbre animateur de télévision français de l’époque, Jacques Martin, dont il a fait la connaissance en célébrant leur mariage en qualité de maire de Neuilly. Cette double vie dure cinq ans, avant que les amants ne quittent leurs conjoints respectifs pour construire un nouveau foyer.
Nicolas est le témoin de mariage, en 1992, de la fille de Jacques Chirac, Claude, avec un éditorialiste du Figaro. Il ne peut s’empêcher de séduire Claude et de mener une brève relation avec elle, tandis qu’il vit officiellement avec Cécilia. Le mari trompé se suicide en absorbant des drogues. La rupture est brutale et sans retour entre les Chirac et Nicolas Sarkozy.
En 1993, la gauche perd les élections législatives. Le président François Mitterrand refuse de démissionner et entre en cohabitation avec un Premier ministre de droite. Jacques Chirac, qui ambitionne la présidence et pense alors former avec Edouard Balladur un tandem comparable à celui de De Gaulle et Pompidou, refuse d’être à nouveau Premier ministre et laisse la place à son « ami de trente ans », Edouard Balladur. Malgré son passé sulfureux, Charles Pasqua devient ministre de l’Intérieur. S’il conserve la haute main sur la marijuana marocaine, il profite de sa situation pour légaliser ses autres activités en prenant le contrôle des casinos, jeux et courses en Afrique francophone. Il tisse aussi des liens en Arabie saoudite et en Israël et devient officier d’honneur du Mossad. Nicolas Sarkozy, quant à lui, est ministre du Budget et porte-parole du gouvernement.
À Washington, Frank Wisner Jr. a pris la succession de Paul Wolfowitz comme responsable de la planification politique au département de la Défense. Personne ne remarque les liens qui l’unissent au porte-parole du gouvernement français.
C’est alors que reprend au sein du parti gaulliste la tension que l’on avait connu trente ans plus tôt entre les gaullistes historiques et la droite financière, incarnée par Balladur. La nouveauté, c’est que Charles Pasqua et avec lui le jeune Nicolas Sarkozy trahissent Jacques Chirac pour se rapprocher du courant Rothschild. Tout dérape. Le conflit atteindra son apogée en 1995 lorsque Édouard Balladur se présentera contre son ex-ami Jacques Chirac à l’élection présidentielle, et sera battu. Surtout, suivant les instructions de Londres et de Washington, le gouvernement Balladur ouvre les négociations d’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN des États d’Europe centrale et orientale, affranchis de la tutelle soviétique.
Rien ne va plus dans le parti gaulliste où les amis d’hier sont près de s’entre-tuer. Pour financer sa campagne électorale, Edouard Balladur tente de faire main basse sur la caisse noire du parti gaulliste, cachée dans la double comptabilité du pétrolier Elf. À peine le vieux Étienne Léandri mort, les juges perquisitionnent la société et ses dirigeants sont incarcérés. Mais Balladur, Pasqua et Sarkozy ne parviendront jamais à récupérer le magot.
La traversée du désert
Tout au long de son premier mandat, Jacques Chirac tient Nicolas Sarkozy à distance. L’homme se fait discret durant cette longue traversée du désert. Discrètement, il continue à nouer des relations dans les cercles financiers.
En 1996, Nicolas Sarkozy ayant enfin réussi à clore une procédure de divorce qui n’en finissait pas se marie avec Cécilia. Ils ont pour témoins les deux milliardaires Martin Bouygues et Bernard Arnaud (l’homme le plus riche du pays).

Dernier acte
Bien avant la crise irakienne, Frank Wisner Jr. et ses collègues de la CIA planifient la destruction du courant gaulliste et la montée en puissance de Nicolas Sarkozy. Ils agissent en trois temps : d’abord l’élimination de la direction du parti gaulliste et la prise de contrôle de cet appareil, puis l’élimination du principal rival de droite et l’investiture du parti gaulliste à l’élection présidentielle, enfin l’élimination de tout challenger sérieux à gauche de manière à être certain d’emporter l’élection présidentielle.
Pendant des années, les médias sont tenus en haleine par les révélations posthumes d’un promoteur immobilier. Avant de décéder d’une grave maladie, il a enregistré pour une raison jamais élucidée une confession en vidéo. Pour une raison encore plus obscure, la « cassette » échoue dans les mains d’un hiérarque du Parti socialiste, Dominique Strauss-Khan, qui la fait parvenir indirectement à la presse.
Si les aveux du promoteur ne débouchent sur aucune sanction judiciaire, ils ouvrent une boîte de Pandore. La principale victime des affaires successives sera le Premier ministre Alain Juppé. Pour protéger Chirac, il assume seul toutes les infractions pénales. La mise à l’écart de Juppé laisse la voie libre à Nicolas Sarkozy pour prendre la direction du parti gaulliste.
Sarkozy exploite alors sa position pour contraindre Jacques Chirac à le reprendre au gouvernement, malgré leur haine réciproque. Il sera en définitive, ministre de l’Intérieur. Erreur ! À ce poste, il contrôle les préfets et le renseignement intérieur qu’il utilise pour noyauter les grandes administrations.

Il s’occupe aussi des affaires corses. Le préfet Claude Érignac a été assassiné. Bien qu’il n’ait pas été revendiqué, le meurtre a immédiatement été interprété comme un défi lancé par les indépendantistes à la République. Après une longue traque, la police parvient à arrêter un suspect en fuite, Yvan Colonna, fils d’un député socialiste. Faisant fi de la présomption d’innocence, Nicolas Sarkozy annonce cette interpellation en accusant le suspect d’être l’assassin. C’est que la nouvelle est trop belle à deux jours du référendum que le ministre de l’Intérieur organise en Corse pour modifier le statut de l’île. Quoi qu’il en soit, les électeurs rejettent le projet Sarkozy qui, selon certains, favorise les intérêts mafieux.

Bien qu’Yvan Colonna ait ultérieurement été reconnu coupable, il a toujours clamé son innocence et aucune preuve matérielle n’a été trouvée contre lui. Étrangement, l’homme s’est muré dans le silence, préférant être condamné que de révéler ce qu’il sait.

Nous révélons ici que le préfet Érignac n’a pas été tué par des nationalistes, mais abattu par un tueur à gage, immédiatement exfiltré vers l’Angola où il a été engagé à la sécurité du groupe Elf. Le mobile du crime était précisément lié aux fonctions antérieures d’Érignac, responsable des réseaux africains de Charles Pasqua au ministère de la Coopération. Quand à Yvan Colonna, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy depuis des décennies et leurs enfants se sont fréquentés.

Une nouvelle affaire éclate : de faux listings circulent qui accusent mensongèrement plusieurs personnalités de cacher des comptes bancaires au Luxembourg, chez Clearstream. Parmi les personnalités diffamées : Nicolas Sarkozy. Il porte plainte et sous-entend que son rival de droite à l’élection présidentielle, le Premier ministre Dominique de Villepin, a organisé cette machination. Il ne cache pas son intention de le faire jeter en prison.

En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Fondation franco-américaine, dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur.


Villepin se défend de ce dont on l’accuse, mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy.
---------------------
Vladimir Poutine : histoire de l'optimiste et du pessimiste, au côtés de D. De Villepinau forum de Valdaï, le 24 octobre 2014.
Leçon de Vladimir Poutine à Marine Le Pen : Le nationalisme mène à l'auto-destruction

Le discours en entier. Un vrai bonheur !
Vladimir Poutine assiste au forum du club Valdaï à Sotchi

---------------------
Reste à neutraliser les candidatures d’opposition. Les cotisations d’adhésion au parti socialistes sont réduites à un niveau symbolique pour attirer de nouveaux militants. Soudainement des milliers de jeunes prennent leur carte. Parmi eux, au moins dix mille nouveaux adhérents sont en réalité des militants du Parti trotskiste « lambertiste » (du nom de son fondateur Pierre Lambert). Cette petite formation d’extrême gauche s’est historiquement mise au service de la CIA contre les communistes staliniens durant la Guerre froide (Elle est l’équivalent du SD/USA de Max Shatchman, qui a formé les néoconservateurs aux USA). Ce n’est pas la première fois que les « lambertistes » infiltrent le Parti socialiste. Ils y ont notamment placé deux célèbres agents de la CIA : Lionel Jospin (qui est devenu Premier ministre) et Jean-Christophe Cambadélis, le principal conseiller de Dominique Strauss-Kahn.

Des primaires sont organisées au sein du Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle. Deux personnalités sont en concurrence : Laurent Fabius et Ségolène Royal. Seul le premier représente un danger pour Sarkozy. Dominique Strauss-Kahn entre dans la course avec pour mission d’éliminer Fabius au dernier moment. Ce qu’il sera en mesure de faire grâce aux votes des militants « lambertistes » infiltrés, qui portent leur suffrages non pas sur son nom, mais sur celui de Royal.

L’opération est possible parce que Strauss-Kahn est depuis longtemps sur le payroll des États-Unis. Les Français ignorent qu’il donne des cours à Stanford, où il a été embauché par le prévot de l’université, Condoleezza Rice.
Dès sa prise de fonction, Nicolas Sarkozy et Condoleezza Rice remercieront Strauss-Kahn en le faisant élire à la direction du Fonds monétaire international.

Premiers jours à l’Élysée
Le soir du second tour de l’élection présidentielle, lorsque les instituts de sondages annoncent sa victoire probable, Nicolas Sarkozy prononce un bref discours à la nation depuis son QG de campagne. Puis, contrairement à tous les usages, il ne va pas faire la fête avec les militants de son parti, mais il se rend au Fouquet’s. La célèbre brasserie des Champs-Élysées, qui était jadis le rendez-vous de « l’Union corse » est aujourd’hui la propriété du casinotier Dominique Desseigne. Il a été mis à disposition du président élu pour y recevoir ses amis et les principaux donateurs de sa campagne. Une centaine d’invités s’y bousculent, les hommes les plus riches de France y côtoient les patrons de casinos.
Puis le président élu s’offre quelques jours de repos bien mérités. Conduit en Falcon-900 privé à Malte, il s’y repose sur le Paloma, le yacht de 65 mètres de son ami Vincent Bolloré, un milliardaire formé à la Banque Rothschild.
Enfin, Nicolas Sarkozy est investi président de la République française. Le premier décret qu’il signe n’est pas pour proclamer une amnistie, mais pour autoriser les casinos de ses amis Desseigne et Partouche à multiplier les machines à sous.
Il forme son équipe de travail et son gouvernement. Sans surprise, on y retrouve un bien trouble propriétaire de casinos (le ministre de la Jeunesse et des Sports) et le lobbyiste des casinos de l’ami Desseigne (qui devient porte-parole du parti « gaulliste »).

Nicolas Sarkozy s’appuie avant tout sur quatre hommes :
- Claude Guéant, secrétaire général du palais de l’Élysée. C’est l’ancien bras droit de Charles Pasqua.

- François Pérol, secrétaire général adjoint de l’Élysée. C’est un associé-gérant de la Banque Rothschild.

- Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique. Fils de l’ancien directeur de l’Agence juive. Ambassadeur de France à l’ONU, il fut relevé de ses fonctions par Chirac qui le jugeait trop proche de George Bush.
- Alain Bauer, l’homme de l’ombre. Son nom n’apparaît pas dans les annuaires. Il est chargé des services de renseignement. Ancien Grand-Maître du Grand Orient de France (la principale obédience maçonnique française) et ancien n°2 de la National Security Agency états-unienne en Europe.
Frank Wisner Jr., qui a été nommé entre temps envoyé spécial du président Bush pour l’indépendance du Kosovo, insiste pour que Bernard Kouchner soit nommé ministre des Affaires étrangères avec une double mission prioritaire : l’indépendance du Kosovo et la liquidation de la politique arabe de la France.
Kouchner a débuté sa carrière en participant à la création d’une ONG humanitaire. Grâce aux financements de la National Endowment for Democracy, il a participé aux opérations de Zbigniew Brzezinski en Afghanistan, aux côtés d’Oussama Ben Laden et des frères Karzaï contre les Soviétiques. On le retrouve dans les années 90 auprès d’Alija Izetbegoviç en Bosnie-Herzégovine. De 1999 à 2001, il a été Haut représentant de l’ONU au Kosovo.
Sous le contrôle de Wali, le frère cadet du président Hamid Karzaï, l’Afghanistan est devenu le premier producteur mondial de pavot. Le suc est transformé sur place en héroïne et transporté par l’US Air Force à Camp Bondsteed (Kosovo). Là, la drogue est prise en charge par les hommes d’Haçim Thaçi qui l’écoulent principalement en Europe et accessoirement aux États-Unis. Les bénéfices sont utilisés pour financer les opérations illégales de la CIA.
Karzaï et Thaçi sont des amis personnels de longue date de Bernard Kouchner, qui certainement ignore leurs activités criminelles malgré les rapports internationaux qui y ont été consacrés.
Bernard Kouchner a fait du traffic d'organes ao Kosovo. ça n'est pas un saint!
Pour complèter son gouvernement, Nicolas Sarkozy nomme Christine Lagarde, ministre de l’Économie et des Finances. Elle a fait toute sa carrière aux États-Unis où elle a dirigé le prestigieux cabinet de juristes Baker & McKenzie. Au sein du Center for International & Strategic Studies de Dick Cheney, elle a co-présidé avec Zbigniew Brzezinski un groupe de travail qui a supervisé les privatisations en Pologne. Elle a organisé un intense lobbying pour le compte de Lockheed Martin contre les l’avionneur français Dassault
Nouvelle escapade durant l’été. Nicolas, Cécilia, leur maîtresse commune et leurs enfants se font offrir des vacances états-uniennes à Wolfenboroo, non loin de la propriété du président Bush. La facture, cette fois, est payée par Robert F. Agostinelli, un banquier d’affaires italo-new-yorkais, sioniste et néo-conservateur pur sucre qui s’exprime dans Commentary, la revue de l’American Jewish Committee.
La réussite de Nicolas rejaillit sur son demi-frère Pierre-Olivier. Sous le nom américanisé « d’Oliver », il est nommé par Frank Carlucci (qui fut le n°2 de la CIA après avoir été recruté par Frank Wisner Sr.) directeur d’un nouveau fonds de placement du Carlyle Group (la société commune de gestion de portefeuille des Bush et des Ben Laden). Sans qualité personnelle particulière, il est devenu le 5e noueur de deals dans le monde et gère les principaux avoirs des fonds souverains du Koweit et de Singapour.
La cote de popularité du président est en chute libre dans les sondages. L’un de ses conseillers en communication, Jacques Séguéla, préconise de détourner l’attention du public avec de nouvelles « people stories ». L’annonce du divorce avec Cécilia est publiée par Libération, le journal de son ami Edouard de Rothschild, pour couvrir les slogans des manifestants un jour de grève générale. Plus fort encore, le communiquant organise une rencontre avec l’artiste et ex-mannequin, Carla Bruni. Quelques jours plus tard, sa liaison avec le président est officialisée et le battage médiatique couvre à nouveau les critiques politiques. Quelques semaines encore et c’est le troisième mariage de Nicolas. Cette fois, il choisit comme témoins Mathilde Agostinelli (l’épouse de Robert) et Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur devenu associé-gérant chez Rothschild.
Quand les Français auront-ils des yeux pour voir à qui ils ont affaire ?

Thierry Meyssan

lundi 28 mars 2016

29/03 - L’INTERNET POUR TOUS, C’EST FINI 
DANS CERTAINS PAYS ? 


Manifestations à New Delhi, en Inde,
en faveur de la neutralité d'Internet, en avril 2015).
MONEY SHARMA / AFP
Ceux qui reste de la Cabale voient qu'Internet nous est plus utile pour nous unir, faire connaitre la vérité qu'à eux pour nous surveiller. L'essentiel est fait. Ils ne nous arrêterons plus. Mais, il faut nous unir maintenant localement et pas seulement sur le net. 


Manifestations à New Delhi, en Inde, en faveur de la neutralité d'Internet
Les indiens avaient déjà manifesté quand, suite à une vaccination dans un hôpital de New Delhi, 6 enfants étaient morts avant même de quitter l’hôpital. La cabale a d’ailleurs utilisé ces images pour faire croire que c'était une manifestation contre kadhafi. J'étais en Inde et les indiens ont confirmé. Vandana Shiva s'est battue, elle, contre Coca-Cola qui pompe toute l’eau de la nappe phréatique là où ils ont leurs usines privant les indiens d'eau. Elle s'est battu contre le brevetage des labos US sur le Neem qui est le fruit d'un arbre qui soigne, produits des noix de lavage et fertilise le sol. Elle a aussi formé des indiens à refaire des graines à l'ancienne, luttant contre les graines hybrides de Monsanto. Elle envoie ces graines gratuitement dans toute l'Inde et les fermiers qu'elle a formé vont en former d'autres comme nous le faisons actuellement pour faire connaitre les produits de la Fondation keshe.
Penchez-vous sur cette femme exceptionnelle et ses vidéos

L'Inde ne se laisse pas faire. Voyez Gandhi et sa marche du sel. 
La désobéissance civile. 
C'est un Devoir que de ne pas obéir à des lois scélérates!
Soyons tous des Gandhis

----------------

"Le gendarme indien des télécommunications a interdit en février 2015 au réseau américain et à tous les fournisseurs d’accès à Internet du pays de pratiquer des tarifs différenciés en fonction des services et contenus offerts sur le Web" 

Facebook a été pris sur le fait. L’affaire s’est déroulée en Inde il y a moins d’un mois. Le réseau social voulait généreusement offrir aux populations déshéritées un accès « basique » et gratuit à Internet, mais limité à quelques sites Web triés sur le volet : l’encyclopédie Wikipédia, la BBC, le moteur de recherche Bing de Microsoft, et bien sûr Facebook.

Les autres contenus, eux, ne sont pas compris dans ce bouquet « Free Basics ». Le gendarme indien des télécommunications n’a pas apprécié. En février, il a interdit au réseau américain et à tous les fournisseurs d’accès à Internet du pays de pratiquer des tarifs différenciés en fonction des services et contenus offerts sur le Web.

Pourquoi ? Parce que cette pratique bat en brèche l’un des principes cardinaux de l’Internet : sa neutralité. Un opérateur peut offrir des débits différents, mais n’a pas le droit de choisir les contenus. C’est ce que l’on appelle la neutralité du Net. Et pourtant, la violation caractérisée de cette règle d’airain par un acteur majeur du numérique n’a fait que jeter la lumière sur une réalité : la balkanisation de l’Internet est en marche.

Car ce service Free Basics si controversé a déjà été lancé dans trente-cinq pays émergents depuis 2014, en partenariat avec des opérateurs mobile tels que Airtel, MTN ou Digicel, dans le cadre du programme Internet.org. La Zambie, le Ghana ou encore le Malawi n’ont rien trouvé à redire. Le Kenya a même réagi fin février à la décision de l’Inde en déclarant que donner un accès à Internet aux Africains était le plus important..

--------------------

Vandana Shiva est venue à Paris pour la COP21, cette grande mascarade qui nous a permis de nous glisser entre les mailles du filet pour donner de la bonne info (moi pour Keshe), mais aussi à la dernière fête de l’humanité ainsi que Yanis Varoufakis l’ancien ministre de l’économie de la Grèce qui a démissionné quand Aléxis Tsípras é été forcé de signer un accord honteux de plus sous la menace.
Regardez bien les 3 signes qu’il fait en arrivant. Tout est dit. Et en partant on lui demande le conseil qu’il donne aux Français : «Faites la révolution». Il travaille avec Mélenchon. 
Maurice chevalier a donné à Johnny Hallyday le conseil de prendre bien soin de ses entrées et de ses sorties de scène. Varoufakis est un génie en la matière!
Régalez-vous. Je ne m’en lasse pas !
Il va doucement, mais surement!
En ce moment Nicolas Dupont Aignan nous parle de plus en plus de son alliance avec Chevènement qui pourrait nous surprendre, Mélenchon...
Gauche, droite, c'est fini. On a assez dansé. Je pense que beaucoup on maintenant compris qu'on nous baladait.

Ça bouge enfin dans le bon sens. Le notre.
29/03 - LA FAMILLE ROCKEFELLER 
QUITTE L’INDUSTRIE DU PÉTROLE. 

C'est la fin du jeux pour eux
Le fonds de la famille Rockefeller a annoncé mercredi qu’il allait tourner le dos aux énergies fossiles en se débarrassant notamment de sa participation dans Exxon, en raison de l’attitude «moralement répréhensible» de la compagnie pétrolière.

La décision est hautement symbolique car c’est grâce aux revenus du pétrole que la célèbre famille Rockefeller a bâti sa fortune. Ce sont d’ailleurs les héritiers de John D. Rockefeller, qui a fondé l’industrie pétrolière il y a un siècle et demi avec la Standard Oil, dont Exxon est une émanation, qui ont pris cette décision.
L’un des fonds d’investissement géré par les héritiers de John D. Rockefeller a ainsi annoncé, mercredi 23 mars, la vente de la totalité de ses actions ExxonMobil.
Le fonds, qui possède pour 130 millions de dollars d’actifs, reproche à Exxon d’avoir trompé l’opinion en minimisant les risques liés au réchauffement climatique.
Le Rockefeller Family Fund estime en effet dans un communiqué qu’il n’y a «aucune justification saine» pour des entreprises d’extraire du pétrole, alors que les gouvernements se battent pour diminuer les émissions de carbone.
Le fond souligne également «l’attitude moralement répréhensible» du groupe pétrolier, faisant référence à une série d’articles parus en 2015 sur le site InsideClimate News. Le Rockefeller Family Fund et le Rockefeller Brothers Fund font partie des mécènes qui financent ce site d’information consacré à l’environnement.
Selon Le Monde, les articles d’InsideClimate News affirment que des chercheurs d’ExxonMobil, à la fin des années 1970 et 1980, avaient averti les dirigeants de l’entreprise de la menace que faisait peser le changement climatique sur les activités de la compagnie pétrolière. Suite à ces révélations, loin de vouloir en tirer les conséquences, la société avait au contraire coupé les budgets de recherche allant dans ce sens pour fonder sa communication sur les doutes qui entourent la responsabilité humaine dans l’accélération du phénomène.
Les révélations avaient pourtant conduit le procureur de New York Eric Schneiderman à adresser en novembre 2015 une assignation exigeant qu’ExxonMobil lui fournisse un certain nombre de documents, courriels et rapports financiers, afin de vérifier si la compagnie pétrolière, par le lobbying qu’elle a pu exercer ces dernières années, n’a pas, d’une part, cherché à masquer les conclusions des scientifiques sur le changement climatique, et, d’autre part, manqué à ses obligations en n’alertant pas ses actionnaires sur les risques pesant sur les activités de l’entreprise et sa capacité à continuer d’utiliser des énergies fossiles.
Suite à l’annonce du Fond Rockefeller, ExxonMobil s’est dit «peu surpris». «Ils avaient déjà financé une conspiration contre nous», accuse Alan Jeffers, un porte-parole de l’entreprise cité par l’agence Bloomberg.
La décision reste toutefois symbolique : les investissements dans les énergies fossiles ne représentent que 6% du portefeuille du Rockefeller Family Fund, soit 130 millions de dollars, à comparer avec la capitalisation d’ExxonMobil, qui dépasse les 349 milliards de dollars.

vendredi 25 mars 2016

+25/03 - BENJAMIN FULFORD - QUELQUE CHOSE D’ÉTRANGE 
SE PRODUIT AUTOUR DE L’ANTARCTIQUE AU MOMENT 
DES NÉGOCIATIONS SUR LE NOUVEAU SYSTÈME FINANCIER. 

21 mars 2016 - nouvelles de la 3D en passe de s'élever très rapidement. Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est la 5D, lisez l'article précédent avec les mêmes nouvelles, mais vu de la Source.
 En italique, mes ajouts et commentaires - Marie

Fulford :
Quelque chose se passe en Antarctique* ces jours-ci entouré de mystère mais cela attire un tas de poids lourds mondiaux. La visite en Antarctique du Patriarche Kirill, le chef de l’Église Orthodoxe russe en février a été le premier indice que quelque chose d’inhabituel était en cours. Cette semaine, c’est au tour du porte-parole présidentiel des États-Unis, Barack Obama, qui va visiter le siège sud-américain des Nazis à Bariloche dans le sud de l’Argentine.
---------------------------------
Le patriarche Kirill de Moscou a célébré la messe en Antarctique


Vidéo - mieux que Sarko avec Carla au Taj Mahal qu’ils ont fait fermer aux touristes lors de leur visite !
De cet article. Merci à nos frères russes
---------------------------------
Peu avant la visite d’Obama, on a révélé que la Chine avait construit une gigantesque base d’exploration spatiale dans le sud de l’Argentine. A la suite de cette révélation, le gouvernement Argentin a annoncé qu’il avait coulé un «bateau de pêche chinois», près d’une zone protégée au large de la côte sud de l’Argentine. Les sources du Pentagone affirment que le bateau de pêche en question était probablement un navire-espion "chinois"* parce qu’un bateau de pêche normal aurait obtempéré aux avertissements des Argentins.
Mr Keshe a dit hier que les pays en tant que tels n'existaient plus....


En outre, la super tentative de la Mafia khazar de renverser le gouvernement Brésilien a désormais échoué, privant ainsi la Mafia khazar d’aller au Brésil comme lieu de refuge maintenant que le peuple américain commence à s’éveiller aux crimes qui ont été commis contre lui, selon des sources de la CIA en Amérique du sud.

A présent les sources de la CIA en Asie affirment cette semaine que leurs contacts «qui sont au-dessus du gouvernement» (gouvernement secret) «s’envolent tous vers le Sud», en suggérant fortement que le «Sud» signifiait l’Antarctique. (Comme l'a fait Hitler à la "fin" de la seconde guerre mondiale avant de partir en Argentine) Tout cela est très intéressant parce qu’il y a des années, Paul Laine, une source du renseignement militaire du Pentagone, m’avait raconté que le HMS Sheffield, un destroyer britannique lance-missiles dernier cri avait été capturé par des Nazis opérant à partir d’une base sous-marine de la région. Le Sheffield était supposé avoir été coulé en 1982 par un missile Exocet au cours de la Guerre des Malouines entre l’Argentine et le Royaume-Uni.

L’accroissement des activités ultra-secrètes dans l’hémisphère sud près de l’Antarctique est d’une manière ou d’une autre lié aux négociations en cours sur une mine d’or en Papouasie-Nouvelle Guinée, dont Laine a également mentionné qu’elle abritait une base secrète nazie.

Le Directeur du Renseignement National américain, James Clapper, est parti pour l’Australie la semaine dernière et que les reportages médiatiques ont décrit comme une «visite secrète».

Un des sujets de discussion est la révélation qu’une société Chinoise avait obtenu un bail de 99 ans sur le port australien de Darwin qui abrite également des installations de la Marine Australienne.

Cependant, il y a également un ordre du jour, très différent lié à l’or et aux bases secrètes. Des sources de la CIA en Asie affirment qu’assistaient également à cette réunion des haut-gradés de l’armée Indonésienne et Australienne. D’une part les discussions portent sur le fait d’autoriser la marine américaine à stationner une flotte autour de l’île de Badua, proche de la Mer de Chine méridionale. A un autre niveau, les négociations concernent les gigantesques réserves d’or et de platine découvertes dans la même région où se trouve la mine géante de Freeport McMoRan (et la base secrète), selon les sources Indonésiennes.

Il est également prévu que le Président Indonésien Joko Widodo visite cette semaine le monument de l’équateur Indonésien qui est supposé se trouver sur une immense réserve d’or, selon les sources. Les militaires américains sont impatients d’y construire un nouveau port gigantesque, en partie pour dissimuler une opération de récupération d’or, selon des sources de la CIA.

Entre-temps la partie asiatique a révélé plus de détails sur la transaction d’or en cours de négociation afin de fournir le financement pour la création de la future administration de planification. A présent, 8.000 tonnes d’or (d’une valeur approximative de 320 milliards au prix actuel du marché) sont proposées par les Asiatiques avec une remise de 13% par rapport au prix du marché. 4.000 tonnes proviendraient de Thaïlande et 4.000 tonnes de Chine, selon des sources gouvernementales Chinoises. De ces 13% de remise, 10% serviraient à financer l’administration de planification et 3% serviraient à rémunérer des commissions, selon des officiels du gouvernement. L’or qui est proposé, est appelé «or secret» ou or non comptabilisé. Ces réserves d’or, essentiellement détenu par les familles royales asiatiques, a été tenu à l’écart du système financier occidental parce que permettre aux Asiatiques d’encaisser leur or leur procurerait un pouvoir financier écrasant et donc mondial.
Nos frères nous en disent, en vérité plus sur le but réel de tout ceci

Par cette transaction, les Asiatiques auraient des dollars et d’autres devises qu’ils pourraient utiliser dans le monde entier alors que les Occidentaux à court d’or pourraient regarnir leurs coffres de lingots. Au moment de la rédaction de cet article, aucune réponse formelle des Occidentaux n’était parvenue pour cette offre de 8.000 tonnes, mais elle ne devrait pas tarder.

Concernant des informations liées, j’ai participé à l’enregistrement d’une émission de TV japonaise bien connue qui doit être diffusée le 31 mars et qui présentera au public japonais des preuves évidentes des plans de la cabale occidentale pour éliminer 90% de la population mondiale. L’émission inclut des séquences concernant les célèbres Georgia Guide Stones. L’émission comporte également une partie indiquant les raisons de l’assassinat de la Princesse Diana* et une autre sur les contacts des Amérindiens avec de possibles aliènes. Cela semble être le début d’une sorte de processus de divulgation.
Sarah, la fille de jésus.......sauvée avant son assassinat...comme les passagers du vol370 et bien d'autres. Kennedy, Martin Luther King...
J'entends les pensées de certains qui lisent ceci. Non, je n’ai pas fumé la moquette ! Allez lire Stop Mensonge ils se sont dépêchés de publier ce message pour être les premiers pour les lecteurs qui traînent en 3D....


Il faut remarquer que cette émission doit avoir été approuvée par l’Ambassadrice des Etats-Unis au Japon, Caroline Kennedy. Son père, le Président John F. Kennedy, a été assassiné en partie parce qu’il voulait utiliser l’or asiatique pour écarter le dollar américain hors du contrôle de la cabale de la Mafia khazar.


Nous apprenons également de la part des militaires américains que le «sous-marin nord-coréen» récemment coulé était en fait un sous-marin Israélien qui a été coulé le 11 mars «en mémoire de Fukushima». 
Bombe mise dans le sous-sol marin par "Israël" pour provoquer le tsunami

Cependant, les sources du Pentagone affirment «qu’Israël dispose toujours de deux autres sous-marins et qu’il leur reste beaucoup à dédommager parce que 16 navires américains qui ont aidé le Japon lors de l’opération Tomodachi après le 11 mars sont toujours contaminés».

Un autre crime khazar qui reste impuni, concerne la disparition du vol commercial Malaysian Airlines MH-370*. Des sources du Pentagone affirment que Goldman Sachs aurait servi à payer 680 millions de $ au Premier Ministre malaisien Najib Razak pour qu’il contribue à dissimuler le piratage de cet avion afin d’empêcher le retour de 20 ingénieurs chinois travaillant pour Freescale Semiconductors (entreprise appartenant à un fond spéculatif américain). Le directeur du FBI, Jim Comey, est venu en visite en Chine le 14 mars, probablement dans le cadre de cette enquête qui implique également des enquêteurs Russes, selon la source.
--------------------------
*«Le vol MH370 ne s’est pas écrasé»
Voir les autres articles à cette date.
Ce blog a été créé, au départ, afin d’envoyer l’information à plus de 1.000 journalistes français qui ont fait suivre en France et à l’étranger
Vous comprenez pourquoi j’ai été interdite de parler sur Facebook Keshe France par des infiltrés, puis au Québec et que même sur le chat des Workshop de Keshe, je ne peux plus intervenir. Mais rien n’arrête la grande famille Keshe. 
-------------------------- 
Aux Etats-Unis également, la destruction de la Mafia khazar se poursuit à un rythme accéléré. D’une part, les diverses menaces de mort contre le candidat Républicain Donald Trump sont examinées avec soin par le Secret Service* et d’autres services de police. Les truands apparemment recrutés par George Soros font également l’objet d’investigations.
*service chargé de la protection des personnalités politiques aux Etats-Unis, et particulièrement du Président.
Trump est là pour faire diversion et Papa Bush a fait le signe de lui trancher la tête (pour la petite histoire)
Les attaques contre Hillary Clinton* se sont également multipliées à un degré tel que même l’organe de propagande qu’est le New York Times a dû se fendre d’articles concernant le transfert à la Russie de mines d’uranium aux Etats-Unis concomitamment à des dons pour leur fondation. 
---------------------
* Hillary est la petite-fille d’Adolf Hitler par sa relation avec une maîtresse..... 
---------------------
Fulford ne connait pas le vrai rôle de celui qui est appelé Obama, vous avez des articles sur ce blog qui en parlent, mais comme vous savez, les moteurs de recherche me boudent et je dois chercher article par article, donc je vous laisse chercher par manque de temps.

Entre-temps, la tentative de Barack Obama porte-parole présidentiel pour remplacer le Juge Antonin Scalia (assassiné) par le juif khazar Merrick Garland a suscité une énorme opposition. Garland a en effet été impliqué dans la dissimulation des attentats à la bombe l’Oklahoma City et est favorable au contrôle des armes à feu (pour empêcher le peuple américain de se défendre contre le gouvernement secret..) . Sa nomination se heurte à l’opposition des Républicains, du Vatican, des militaires, de la NRA (le lobby des armes), des membres de milices et de beaucoup d’autres. C’est presque comme s’il avait été choisi délibérément pour galvaniser l’opposition au règne de la Mafia khazar. Affirmatif

L’autre bastion de la Mafia khazar qui est sujet aux attaques est la Société Monsanto de sinistre réputation. Leur tentative d’empêcher l’étiquetage complet des produits alimentaires contenant des OGM a provoqué un retour de bâton et maintenant plusieurs géants de l’agroalimentaire, y compris General Mills et Campbell Soup, se sont engagés à étiqueter leurs produits OGM. En outre, le FBI enquête maintenant sur les diverses affaires d’empoisonnement qui ont affecté la chaîne de restauration rapide Chipotle* après qu’elle ait annoncé qu’elle renonçait aux aliments OGM. Les premières preuves indiquent que les coupables seraient des individus payés par Monsanto, selon des sources du FBI.
-----------------------------
Chipotle
Super bon !!!
----------------------------- 
Entre-temps au Moyen-Orient, l’Organisation des Nations Unies et les Etats-Unis ont commencé dans leurs déclarations, à qualifier ouvertement les attaques turques et saoudiennes de crimes de guerre et de génocide. Cela ouvre la voie à une offensive militaire d’envergure pour purger une fois pour toutes cette région meurtrie.

Le Président Turc Recep Tayyip Erdogan semble perdre sa maîtrise de soi, sous la pression qu’il subit, comme en témoignent ses récentes déclarations qualifiant les journalistes et les politiciens de «terroristes». 
----------------------
Les militaires turques tiraient sur les bateaux de réfugiés pour les forcer à embarquer et envahir l'Europe. Des milliers de djihadistes étant glissés dans leurs rangs...
----------------------
Les militaires turcs savent désormais qu’ils devront s’en débarrasser s’ils veulent sauver leur pays du démembrement.

Il se pourrait bien qu’il soit trop tard pour que l’Arabie Saoudite agisse de même. Un prince Saoudien, qui a tenté de proposer à la Société du Dragon Blanc (WDS) un marché de 25 000 milliards de $ pour quitter la scène, avait admis auparavant : «nous leur avons obéi pendant trop longtemps», ajoutant que les dirigeants de son pays ne pouvaient envisager d’autre issue. Le «leur» se référait certes à la Mafia khazar, mais, dans ce contexte, il se référait à l’évidence à quelque chose de plus ancien et de maléfique. Il s’agit de la bande de négriers trafiquants d’esclaves connu dans l’histoire sous le nom de Hyksos, qui adoraient un être à la face de bouc pourvu d’une queue fourchue que nous appelons Satan. Certaines des opérations récentes des Saoudiens, telle que de bombarder des marchés et de tuer des innocents, ne peuvent être qualifiées que de sataniques.

En guise de conclusion, des sources Russes affirment que le Pape François se prépare à faire une annonce cruciale, probablement en mai, avant de prendre sa retraite. Bien que l’expérience nous ait appris à être prudent sur les dates ou des échéances, il ne fait aucun doute que des changements importants se produisent dans le monde. La WDS, de son côté, fera une sorte d’annonce si et quand elle verra l’or physique se manifester.
Le Pape est en mission sur Terre pour faire cette grande lessive.
Source: Antimatrix.org
Traduction : Patrick T


------------------------
Base en Antartique des Nazis

Vous pouvez lire l’histoire de l’Amiral Byrd ainsi que celle des pécheurs Jens et Olaf Jansen son fils dans la terre creuse dans mon blog ou ici :
Inutile de lire les livres d’Anton Parks, il faut maintenant plutôt avancer sur le terrain, au présent, répandre la technologie keshe qui installe des balises sur la terre......pour permettre à nos frères de venir le plus tôt possible et nous raconter tout ça très simplement. Notre «histoire». Ce sont d’excellent formateur. Nous allons avoir chacun nos propres mentors comme dit dans les articles récents du blog :